Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
En savoir plus

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Génération de cartes d’humidité de sols (nus et végétation éparse)
à partir d’acquisitions aéroportées dans le domaine optique :
application à la traficabilité
Audrey LESAIGNOUX
1ere année
DOTA/POS
Directeur de thèse : Xavier Briottet
Encadrant ONERA : Sophie Fabre
Encadrants extérieurs : Albert Olioso (INRA Montfavet), Jean-Pierre Wigneron
(INRA Bordeaux), Jean-Pierre Lagouarde (INRA Bordeaux)
1- Introduction au problème
Lors d’inondations importantes, il est nécessaire de disposer d’une information sur
l’état du sol afin de pouvoir évaluer les dégâts causés par cette catastrophe et la possibilité
d’envoyer les secours par voie terrestre. Pour évaluer la traficabilité des lieux sinistrés, un des
paramètres clés est l’humidité des sols. Les données de télédétection (du domaine spectral
optique au radar) présentent de multiples avantages par rapport à d’autres méthodes pour
mesurer l’humidité de surface des sols : la couverture temporelle, la résolution spatiale, la
couverture spatiale … [BRYANT 1993].
2- Objectifs scientifiques
Cette thèse s’inscrit dans le cadre du PRF ENVIRO.
L’objectif général de cette thèse est de générer des cartes d’humidité de sol nu et de
végétation éparse à partir d’acquisitions aéroportées, puis de les exploiter pour en déduire la
traficabilité. La méthode à développer est basée sur l’utilisation d’images spectrales (données
hyperspectrales ou hypercubes) sur l’ensemble du domaine optique (Visible à Infrarouge
Thermique). Cette thèse comprend donc deux objectifs scientifiques :
ƒ
Le développement d’une méthode d’estimation de l’humidité de surface des
sols nus et/ou à végétation éparse dans le domaine optique (0,4 à 15μm), à
partir
de l’imagerie hyperspectrale à haute résolution spatiale.
ƒ
Evaluer l’apport de l’imagerie infrarouge spectrale pour l’estimation de cette
humidité de surface.
3- Démarche et déroulement de la thèse
Cette thèse se déroulera en 3 grandes étapes qui sont :
ƒ
Le développement d’une méthode pour estimer la grandeur physique
recherchée (taux d’humidité de surface) à partir de la propriété optique du
matériau (réflectance ou émissivité spectrale) ;
ƒ
La validation de cette méthode par simulation puis sur un jeu de mesures
réelles ;
ƒ
L'estimation de la traficabilité à partir de l’humidité de surface et de la
connaissance du type de sol.