La lecture en ligne est gratuite
Télécharger






ATELIERCITOYENANIMEPAR


LAMAISONDEL’URBANISMEDEL’ARRONDISSEMENTDE

PHILIPPEVILLE
AVIS-OCTOBRE2011



1. MÉTHODOLOGIE
L’ateliercitoyendelaMUAPs’estdérouléentroissoirées.
Lorsdelapremièresoirée,neufpersonnesétaientprésentes.L’accueiletlaprisedeconnaissanceontété
réalisésparlebiaisd’unephotochoisiedansunéventaild’imagesreprésentantdiversesthématiquesliéesà
l’aménagementduterritoire.BertrandIppersieldel’ICEDD,aensuiteprésentéleréférentielpuisaréponduaux
questionsdesparticipants.Aprèsuneheureetdemie,lesparticipantsontétéamenésàrédigerleursquestions,
parrapportàl’exposéetauréférentiel,selontroiscatégories:j’adhèreàcetteidée,jenesuispasd’accordavec
cepoint,jesouhaiteapprofondircettequestion.Undébatapermisderegrouperlesdifférentesidéesémises
suivantlesgrandsaxes:défis,mobilité,territoireetgouvernance.

Ladeuxièmesoiréearéuniseptparticipants.MonsieurLucMaréchal,retraitédel’administrationduterritoire
estintervenucommeexpertdansledébatmenéàpartirdesquestionstransversalesdéfinieslorsdelapremière
soiréeetenvoyéespréalablementauxparticipants.Aprèsuneheuretrentededébats,CédricLeclercq,Chargéde
mission/Coordinateurf.f.,ademandéaugroupedesepositionnersurlesdéfisetconstatationsduréférentielà
l’aided’untableaumisenplaceparTrame.Ensuite,l’équiped’animateursasynthétisétouslestableauxreçus
pourenfaireunesynthèsequiaétéenvoyéeaugroupeavecunepropositiond’avisquidevaitêtredébattuelors
delatroisièmesoirée.

Latroisièmesoiréeapermisaugroupededébattreetdemettreaupointl’avisproposéparlaMUAPaudépart
delasynthèsedesparticipants.Legroupedehuitparticipantss’estdiviséendeuxgroupes.Ledébatapermisde
dégagerunepositioncommuneoudemettrel’accentsurdesdivergences.Pourclôturerlasoirée,legroupeà
désignétroisreprésentantpourlaprésentationdel’avisauParlementwallon,le28octobre2011(Adrien
Stordeur;PierreDeRooveretChantalLeroy).Lesmodificationsproposéeslorsdelasoiréeontétérenvoyéesà
touslesparticipantspourunedernièrerelecture.






LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page12. CARACTÉRISTIQUEDESPARTICIPANTS

Ontparticipéauxdébats:

AdrienStordeur,FabienneDupuis,PierreDeRoover,NicolasLambot,

ChantalLeroy,ThierryFransen,JosephGonze,FerdiDermience.


Quelquesinformationssurlegroupe:
o Sur16inscrits,septpersonnes(5hommeset2femmes)ontparticipéauxtroissoirées.
o Lamoyenned’âgeétaitde50ans,leplusjeuneayant34ansetleplusâgéayant79ans.
o Unepersonnevitseuleavecenfants,3personnesviventmariéesouencouplesansenfants,3
viventmariéesouencoupleavecenfantsetunepersonnevitseule.
o 6personnesproviennentdumilieururaletuneentrel’urbainetlerural.
o 6personnesontuneimplicationdansl’associatif.
o 6personnesontsuiviuncursusd’étudessupérieursouuniversitaires,uneaobtenulediplôme
d’enseignementsecondairesupérieur.
o 2 participants sont employés, 2 sont indépendants, 2 sont pré-retraités avec ou sans activité
professionnelle,1personnealestatutde«chômeurcompletindemnisé».
o 2personnessontéducateurs,1retraitédel’ingénieuriemédicale,1Ingénieur-Civil/Architecte,1
agentdespostesretraité,unattachéauSPW(DGO3),1agricultrice,1retraité.

3. CONSIDÉRATIONSGÉNÉRALES
Avant de présenter les propositions et leurs nuances, il est intéressant de souligner plusieurs remarques
générales:
Ruralité.

Commentconcilierunbassindeviequitientcomptedesimpératifsdumilieuurbainavecunbassindeviequi
tientcomptedesimpératifsdumilieurural?

Durantlesateliers,lanotiond’appartenanceàuneidentitérurale(moindredensitédepopulation,distanceset
problèmesdemobilitéàrésoudre,paysageremarquable,présencedel’activitéagricoleetsylvicole,villagesavec
caractéristiquesparticulières,…)étaitbienprésenteauseindugroupe.Lesparticipantsétaientconscientsde
vivreet/oudetravaillerdansunesphèreparticulièreetnesemblaitpasvouloirquittercetensemblenivouloirle
modifierprofondément.

Mobilité.

Lesréseauxdemobilitédevraientêtrehiérarchisésaveclamiseenplacedepolaritésdifférentes.Laconcordance
danslestransportsn’estpastoujoursaisée.

Ilestnécessairederéduireladistancedomicile-lieudetravailetdedévelopperlescentresdetélé-travail.

IlyaunréelproblèmeauniveaudelaSNCB:pertedeconfianceentreactionnairesetConseild’Administration,
manquedevisionàlongtermeetpeudepréoccupationpourl’usager.Lesmoyensdoiventd’abordêtremisau
serviced’uneoffreabondante.Ilconvientd’insistersurlemaintiendeslignes«voyageurs»enmilieurural.Par
exemple,laligneCharleroi-Couvinquiillustrebienlesvisionsantagonistesdudécideur(SNCB,cabinetministériel,
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page2administration,…)etdesusagers.D’uncôté,onyvoituneligneàfaiblerendement,sillonnantunepauvre
campagnedansunelointainecontréeperdue,etdel’autre,unvéritableoutildedéveloppementruralmoderne
inexploité.

Défis

Lorsdecetatelier,unparticipantregrette,quedansleréférentiel,onnefasseaucuneallusionaubien-êtredu
citoyen,àlavieenharmoniedanslesmilieuxrurauxeturbains,maisquel’onsecontentedemesuresplus
générales.

Gouvernance.

IlyaunproblèmedanslastratégiedudéveloppementdelaWallonieavecunmanquedevisionàlongterme
danslespolitiquescommunales.
4. AVISSURLESDÉFIS

Défis D’accord Pas d’accord Ne sais pas
Le coût de l’étalement 6 1
urbain pour la collectivité
L’impact de l’étalement 4 2 1
urbain sur les changements
climatiques
L’impact du p ic de pétrole 4 1 2
sur nos modes de vie
disperses
La priorité aux transports 7
en commun
L’accroissement de la 4 3
population
Le vieillissement de la 6 1
population

Remarques:
Certainestendancessedégagent.Laprioritéestàaccorderauxtransportsencommun,levieillissementdela
populationetàlaréductionducoûtdel’étalementurbain.Néanmoinsl’impactdel’étalementurbainsurles
changementsclimatiquesetl’impactdupicdepétrolesurnosmodesdeviesdispersésrassemblentunemajorité
d’avisfavorables.Parcontre,l’accroissementdelapopulationlaisseperplexe.

Plusieursparticipantsontattirél’attentionsurlaformulationdesdéfisquiprêteàinterprétation:certaines
phrasesnedisposentpasdeverbe,parexemple.Iln’apasétéévidentdesepositionnerparrapportàcertains
d’entre-eux.




LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page35. AVISSURORIENTATIONS:MOBILITÉ,AT,GOUVERNANCE
MOBILITE:Favoriserlestransportsencommunetlesmodesdoux
Recentrerl’habitat,lesservicesetlesactivitéséconomiquesdanslesnoyauxlesplusdensesetlesrelierparles
transportsencommun.

Nousysommesfavorablessic’estdanslebutdedésengorgerlesaxesdecirculation.

Accroîtrel’offreetlesperformancesdestransportsencommunenleurdonnantprioritésurlesautresmodes
motorisés(sitespropres,prioritéauxfeux,…)

Nouspensonsqu’ilseraitopportund’identifierlademandepourquel’offresoitdéveloppéeenrapportaux
infrastructures,etcedemanièreraisonnée.Uneenquêtepourraitêtrelancéeauprèsdescitoyensparle
biaisdesdifférentscanauxdecommunication(médias).L’offredevraitégalementêtreréexaminéetousles
ans.Ilconviendraitaussideréaliserdesenquêtesdansleszoningscommerciauxetindustriels.

Nouspensonsquel’offreentransportencommundoitaugmentermaisavecunevisionàlongtermeen
identifiantlespôlesprincipauxetlespôlessecondaires(services,écoles,commerces,…).Ilyaparallèlement
àcela,unmanquedeprojetscommunaux(outilsnonopérationnels).

La réglementation «transports scolaires»doitêtreréexaminée.WalcourtetCouvinsontdesnoyaux
denses,ilyadoncuneincohérenceauseindelaSNCBsurleplandesesdécisionsdesuppressiondetrains.
Letransportencommunestessentieldansunevillesansenseignementsecondaire.Nouspensonsquela
RégionWallonnedoitavoirunprojetclairpourledéveloppementoulemaintienduréseauferroviaire
existant,toutcelaenparfaiteinteractionaveclaSNCB.

Selon nous, il convient d’améliorer la gestion des sociétés de transports publics. De plus, les zones
d’embarquementdevraientêtreplussécurisées.

Développerunréseaudelignesdebusétendu,ycomprisdanslesvillageséloignés,maisavecunefréquence
réduite.

NousysommesfavorablesmaisavecunecoordinationhoraireentreleTECetlaSCNB.Nouspensonsqu’il
estnécessaired’envoyerdespersonnespratiquerlaligneetanalysercelle-ci.Néanmoins,ilseraitplus
intéressant,aprèscesanalysesetdesenquêtesauprèsdesusagers,deredéployerlesservicesproxibus(mix
entrelebusetletaxisocial)maiseninvestissantdansunecoordinationsupra-communalequipourrait
permettreledéveloppementdecircuitscourtsintra-communaux(cfr.centralescommunalesdemobilité).

Réserveretadapterdesespacespublicsauxmodesdoux.

Nousestimonsqu’ilestnécessairederevaloriserlessentiersexistantsenfonctiondesbesoinstouten
sachantqu’ils’agitlàd’unealternativelimitée.Néanmoins,ilconvientderéadaptercessentiersenlien
avec les exploitations agricoles. Qu’en est-il de la politique de réactualisation de l’atlas des chemins
vicinaux?


Réduirelaprésencedelavoituredanslesnoyauxd’habitat.

Leprincipenoussemblebonmaisendéveloppantdesparkingspublicsgratuitsautourdesnoyauxd’habitat
toutenayantàl’espritqueréduirelaprésencedelavoitures’avèreplusdifficileenmilieururalqu’en
milieuurbain.Cependant,ilestopportundetravaillersurlecommercedeproximitéafinderéduireles
déplacementsengénéral.


LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page4MOBILITE:Réduirelesbesoinsendéplacement

Réduirelesdistancesdanslarelationdomicile/travail.

Noussommesd’accordavecleprincipemaisnouspensonsqu’ilfautd’abordfavoriserl’embauchede
personnelquirésidedansunpérimètreassezprochedulieudetravailenévitanttoutefoisladiscrimination
carcertainespersonnesn’ontpaslechoixd’allertravaillerplusloin.Laréductiondeladistancedomicile-
travaildoitessentiellementportersurlaréductiondel’utilisationdelavoiture.

Découragerl’implantationdebureauxéloignésdesgares.

Plutôtquededécouragerl’implantationdesbureauxloindesgares,ilseraitplusjudicieuxd’encourager
ceux-ciàs’implanteràproximitédegares(trainetbus).Parallèlementàcela,nouspensonsqu’ilseraitutile
demettreenplacedesincitantsfinanciersquipousseraientlestravailleursàprendrelestransportsen
commun(ex:déductibilitéfiscaleaccrue).Toutefois,pourlesbureauxpluséloignés,noussommespourle
développement de lignes de bus express adaptées vers les nouvelles zones d’activités économiques
urbainesetsemi-rurales.

Nouspensonsqu’ilestégalementimportantdetravaillersurl’augmentationdelaqualitédestransportsen
commun.

Développerletélétravail.

Nouspensonsqueletélétravailpeut-êtreencouragémaissouscertainesconditions,parexempleparla
créationdeplates-formesdetélétravail(sallescommunes).Ilfauttoutefoisattirerl’attentionsurlefaitque
danscertains secteurs,laplanificationdutravaild’équipeentélétravail s’avèreplutôtdifficile. Nous
estimons cependant que la réduction du nombre de bureaux peut avoir un impact énergétique et
urbanistiquenonnégligeable.

Développerdespolitiquespourréduirel’usagedelavoitureetdévelopperlecovoiturage.

Mêmesiréduirel’usagedelavoitureenmilieururalestunetâcheardue,nousestimonsquecette
propositionestdéjàd’applicationdanscertainesrégions.Cependant,ilestnécessairedecréerdesespaces
sécuriséspourledépôtdesvéhicules.Danscecadre-là, nousrevenonssurlanécessitéderedéployer
l’activitécommercialedeproximitéenmilieurural.
TERRITOIRE:Favoriseretdévelopperlesnoyauxd’habitatetexploiterlesterritoiresàhaut
potentieldedéveloppement
Définirlesnoyauxd’habitat.

Leconceptdenoyaud’habitatenmilieururaldoitêtreredéfinietmieuxidentifiédansladélimitationde
leurspérimètres.Commentpeut-onétendrecesnoyauxd’habitatsàlalumièredesoutilsexistants(PCA,
RCU,SSC,….)?


Densifierl’habitatplusparticulièrementàproximitédesservicesetdesnœudsdetransport.

Nouspensonsqu’unsystèmedepointssuivantlasituationd’unterrainpourraitêtremisenplace.Le
concept de haut potentiel serait plus transparent et les permis pourraient être ainsi délivrés plus
facilement.Ilestdoncsouhaitabledevoirleplandesecteurréviséetrendupluslisibleparrapportaux
zonesd’extensiond’habitattoutenévitantlesvillagestentaculaires.

Ilseraitégalementutilederéfléchiràdensifierdemanièrerésonnéeafind’éviterlesendroitstropdenses
oùlaqualitédeviepourraitdiminuer.


LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page5Favoriserl’habitatcollectifoumitoyenetdécouragerlesvillas4façades.

Cetteproposition,aprèsréflexion,nousfaitprendreconsciencequelamitoyennetéestnécessaireen
matièred’économied’énergienotamment.Ilfautévoluerversplusd’habitatsmitoyensetungaspillage
moindre de terrains via les permis d’urbanisme et d’urbanisation délivrés par les pouvoirs locaux.
Cependant,ilestimportantdeconserverunecertainequalitépaysagèreeturbanistique.

Densifierleterritoireenfonctiondezonesconcentriques:lecentre,lapartieaccessibleàpiedetlapartie
accessibleàvélo.

Nouspensonsquecettepropositionpeut-êtreréalisablemaisavecdesaménagementspensés(trottoirs,
pistescyclables,facilitéspourlespersonnesàmobilitéréduite,…).

Développerdesquartiersdenses,verdoyants,aérésetconviviaux.

Cettemesureestintéressantemaisilfautveilleràredynamiserlesvillages(aspectsocial:parexemplepar
lacréationdemaisonsdejeunesouintergénérationnelles)maisaussidévelopperdesquartiersvivables,
agréablesetsûrsavecdesespacespublicssécurisésetadaptésauxmultiplesactivitésd’unvillage.

Favoriserdenouvellesformesd’architecture.

Nouspensonsqu’ilestnécessairedecréerdenouvellesformesd’architecturesansbriserlacontinuitéde
l’espacebâtietsonharmonie.Ilfauttoutefoisinsufflerunenouvelledynamiqueàl’architecturedenos
villagestout enutilisantdesmatériauxtraditionnels. Néanmoins, leprixdecesdernierspeutparfois
constituerunfreinauxcandidatsàlaconstructionouàlarénovation.

Nous estimons également que les règlements devraient s’assouplir pour l’émergence des nouvelles
technologiespermettantderéduirelesconsommationsénergétiquesdanslesnouvellesconstructions(ex:
délivranced’unpermispourleplacementdepanneauxsolaires.).Ilfautégalementsensibiliserlepublicà
l’intégrationdesnouvellesformesd’architecturedanslemonderural.
TERRITOIRE:Mieuxlocaliserlesfonctions
Définirl’occupationdezonesd’activitéséconomiques.

Nouspensonsqu’ilestindispensablededensifierleszonesd’activitéséconomiquestouteninsistantsurla
réhabilitationdesancienssitesindustrielsdésaffectés.

Ne plus autoriser les grandes surfaces en périphéries des villes et des villages, Dynamiser les centres
commerciauxdesnoyauxd’habitat.

Nousestimonsd’unepartqu’ilestopportunderéfléchirsurleurimplantationàl’échelled’unterritoireet
nonpasàl’échelled’unecommune(nécessitéd’unevisionsupra-communale).D’autrepart,ilestutile
d’aiderlescommercesàseréimplanterdanslesvillagespouréviterleskilomètresinutiles.(Exempledes
Mairiesfrançaisesquiaidentlespetitscommercesàs’implanterouseréimplanterdansleurbourg).


Promouvoirundéveloppementcohérentdel’activitécommercialeenpériphérie.

Lescentrescommerciauxsemultiplientetcetteactivitéenpériphériedesvillesattireleshabitantsdes
zonesruralescarelleestplusfaciled’accèsqu’encentre-villeetbiensouventsituéesurlechemindu
travail.Onutilisedonctrèspeulestransportsencommunetcelatuelespetitscommerceslocaux.Nous
sommesd’accordavecundéveloppementcohérentmaisenévitantlamultiplicationdeceszones,de
manière non raisonnée. De plus, il serait opportun d’intégrer la compétence des implantations
commercialesdanslesattributionsduMinistredel’Aménagementduterritoireetnonpasdanscellesdu
Ministredel’Economie(risquedeLobby).

LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page6
Privilégierl’extensiondessitescommerciauxexistants.

Nouspensonsqu’ilseraitplusutiledeprivilégierladensificationdessitescommerciauxexistantscarcela
risqued’engendrerdesproblèmesenmatièredemobilité(placesparkinginsuffisantes?)etd’urbanisme.
N’oublionspaségalementqu’ilestnécessairedeneplusexproprierlesterresagricoles.Noussouhaitons
égalementattirerl’attentionsurlaproblématiquedesgrandessurfacesquidémolissentdesbâtimentsqui
ontquinzeouvingtansd’existencepourreconstruireplusgrandàcôté.

TERRITOIRE:Préserveretdéfinirlesfonctionsdelaruralité
Maintenirouaccroîtrelesbonnesterresagricolespourrépondreànosbesoinsalimentaires.
Nouspensonsqueladérégulationdesmarchésmondiauxalimentairesvaentraîneruneaugmentationdes
prixd’oùlanécessitédepouvoirreprendreàtoutmomentnotreproductionalimentaireenmain.Le
problèmeestquelaterreestunfacteurlimité.Cependantaccroîtrelesterresn’estpaspossibleétant
donnéquelesexemplesderetourdeterrainsindustrielsouurbanisésàl’agriculturesontrares.
Permettreledéveloppementdezonesd’activitéséconomiquesenmilieururalprochesdesnoyauxd’habitat.
Nous y sommes favorables mais sous certaines conditions et avec des aménagements bien précis,
respectueuxdesqualitéspaysagèresdeslieux.Ilyaunéquilibreàtrouver.Néanmoins,ilseraitutilepource
genrededéveloppementd’avoirànouveau,uneréflexionàl’échelleterritoriale.
Anouveau,favorisonsdansunpremiertempsl’implantationducommerceetdel’artisanatlocal.
Encadrerl’urbanisationenmilieupériurbainenlimitantl’offrefoncière.
Nouspensonsquepourencadrercetteurbanisation,ilestnécessairedemodifierleplandesecteurmais
aussides’attardersurl’urbanisationenpériphériedesvillagesquiàtendanceàsedévelopperdemanière
tentaculaireallantjusqu’àmodifiercomplètementlamorphologied’unvillage.
Cependant,ilestnécessairedeprendreencomptedesphénomènesdecréativitésociologiqueàl’imagede
l’habitatpermanentenzonedeloisirs(habitatdense,biensouventproched’unhabitatconventionnel)et
lesexploiterplutôtquedelesvoircommeunproblèmeàéradiquer.Ilfautplutôtvoircesformesd’habitat
commedesinitiativesd’habitatsalternatifs.Ceszonesd’habitatpermanentdoiventêtredéveloppéespour
despersonnestemporairementprécarisées(ex:lorsd’undivorce).

GOUVERNANCE:Denouvellespolitiques?
Développerdesactionsincitativesafinderecentrerl’habitat,développerdesactionsréglementairesafinde
recentrerl’habitat.
Nouspensonsquelaréglementationestnécessaire.Toutefois,ilnefautpasqueceladevienneindigeste.Il
fautd’abordinformeretaiderlescommunesavecdesoutilsadaptésmaisaussimettreenplacedes
campagnesd’éducationpermanente.
Nous pensons également que la Région Wallonne devrait pouvoir imposer aux communes certaines
mesuresenmatièred’aménagementduterritoireoud’urbanisme.Parailleurs,ilconviendraitdelancerune
politiquevisantàfavoriserlaréhabilitationetlarénovationdeslogementsinoccupésavantmêmede
commenceràparlerdedensification.N’est-ilpastempsdetaxersignificativementcesbâtimentsinoccupés
pourinciterleurspropriétairesàfairequelquechoseetainsiéviterd’enfaireàlongterme,desruines?
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page7Concentrerlesmoyenspublics(primesauxnouveauxlogements,logementssociaux,servicespublics,…)dans
lescentresetleslieuxàproximitédesservicesetdesnœudsdetransport.
Nousysommesfavorablesmaisladéductionfiscaleestànotresenslesystèmequisembleleplusutilepar
rapportauxprimes.D’autresincitantsfiscauxpeuventêtremisenplace(ex:sionhabiteprèsd’uneligne
dechemindefer,…).
Permettreaupouvoirpublicd’acquérird’autorité,desterrainslesmieuxsitués.
Nouspensonsquecelasefaitdéjà(droitdepréemption)maisnousn’ysommespasparticulièrement
favorables.
Sedoterd’outilsprospectifs.
Nouspensonsquecelaestnécessairepouraiderlespouvoirslocauxdansleursdécisions.
Sedoterd’unepolitiquefoncièreactive.
Cf.propositionci-dessus.
Développerdesoutilssupra-communaux.
Nouspensonsqueplusquedesoutils,c’estuneimagerégionaledeterritoirequimanque.Uneidentité
territorialesurlaquelleconstruireunprojetdedéveloppementliéàunbassindevie.Ex:idéed’unParc
NaturelenEntre-Sambre-et-Meusequirassembleraitungrandensembledecommunesetdestructures
travaillant sur des thématiques liées à l’aménagement du territoire (urbanisme, patrimoine, énergie,
environnement,développementéconomique,…)

Autresenjeuxenmatièredegouvernance:
IlconviendraitdepréciserlesrôlesrespectifsdelacommuneetdelaRégionpouréviterlesbasculements
répétitifsdel’uneversl’autre.
LeCWATUPEdoitêtrerévisépouréviterlesinterpétationsmultiples.
LesdécisionsdesFonctionnaires-déléguésdoiventêtrehomogénéisées.(Nécessitéd’unecertainemobilité
danslafonction.Ex:unmandatde6ans).
LarelationRégionWallonne/communesdoitêtrestabiliséesurlelongtermeetnonàchaquechangement
delégislature.
Ilyaunfosséentreloisetdécrets…etceuxpourquiellessontfaites.Lecitoyenestfrustréparcequ’onlui
imposececioucelasanscomprendre.Ilvautmieuxparlerentrecitoyensconvaincusqu’obligés!Lebien
collectifdoitêtrecomprisetexpliqué.C’estle meilleurmoteurdetoutepolitique.D’oùlanécessitéde
consultationscitoyennesrégulières.
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page86. ÉVALUATIONS
Remarquesdesparticipants
o Legrouperessentunecertainefrustrationauvudesmomentsdedébattropcourtetdumanquedetemps
pourtraiterlesthématiquesquiétaienttropnombreuses.Celles-ciauraientduêtredébattuesparsoirée.

o Legroupeaégalementl’impressiond’êtrelefaire-valoird’unepolitiquequiestdéjàficelée.Lescitoyens
auraientd’abordduêtreconsultéssurl’aménagementduterritoireavantderéaliserunréférentielquiest
justediffusépourobtenirunavis.

o Legroupeespèreuneréellepriseencomptedesréflexionsmenéesparlespanelscitoyens,notammentau
sujetdesproblèmesdemobilitéenmilieurural.

o Unconstatestmisenavantparlesparticipants:l’absencedesmandatairespublics(1mandataireprésent)
auxAteliersduterritoirecaràleursyeux,ils’agitd’unethématiqueabstraiteetpeuintéressante.Les
communesn’ontpeut-êtrepasétéassezmobiliséessurcesAteliersCitoyens.
EvaluationdelaMaisondel’Urbanisme/GalEntre-Sambre-et-Meuse
o Ladémarchedeconsultationcitoyenneestintéressante.Toutefois,ilapparaîtquelegroupen’étaitpas
représentatif de l’ensemble de la population de l’Arrondissement (2 communes de l’Arrondissement
représentéesàsavoirWalcourtetCouvinainsiqu’unecommunehorsArrondissement,àsavoirMettet).
Néanmoins, le public ayant participé aux ateliers était un échantillon représentatif de la société avec
différentesformationsetcentresd’intérêts.

o Le nombre de participants étaient peu élevés malgré une campagne de communication élargie (1300
courriers,150mails,pluslacampagnedecommunicationduCabinetministériel).

o L’aménagementduterritoirepeuts’avérerunematièrecomplexeetindigestepourlecommundesmortels.

o IIn’estpasaisépourlesparticipantsd’abordercettematièreauvudelaquantitédesthématiquesabordées
dansleréférentielainsiqueparlacomplexitédecertainsdéfisquantàleurmiseenœuvreouàleur
formulation.Quantaupublicaverti(CATU,urbanistes,…),ilsemblequ’ilnesoitpasenclinàparticiperàce
genred’ateliers.Celui-cis’orienteplusfacilementversdesateliers-formations.
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page97. ANNEXES
Rapportsdessoirées
Annexe1:Rapportdu29septembre.
Annexe2:Rapportdu13octobre.
Annexe3:Synthèsepropositionsdesparticipants.
Annexe4:Graphiquesavecpositionnementsdesparticipants.














LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page10