Cette publication est accessible gratuitement

Partagez cette publication

Publications similaires

Journaux intimes et Carnets N° 274

de editions-gallimard-revues-nrf

La Revue Littéraire n° 51

de editions-leo-scheer

H E R V É G U I B E R T
L’Autre JÔural
244975CIH_GUIBERT_cs6_pc.indd 5
Artiles itrépides 1985-1986
23/10/2015 11:53:19
244975CIH_GUIBERT_cs6_pc.indd 6
l’arbalète ÔlletiÔ dirigée par ThÔmas SimÔet
Crédits photographiques : Bernard Faucon / Agence VU’ Henri Cartier-Bresson / Magnum Photos Hans-Georg Berger Donation Jacques Henri Lartigue Hervé Guibert pour les autres photographies
© Éditions Gallimard, .
23/10/2015 11:53:19
Hervé Guibert etL’Autre JÔural
« ! "#$%& #%"! »
FÔdé e déembre /0 par Mihel Butel,L’Autre Journalse démarque de la presse fraçaise de l’épÔque : iterviews et itervetiÔs de figures majeures du mÔde itelletuel et pÔlitique (Duras, Geet, Deleuze, etre autres), grads repÔrtages, mais aussi hrÔ-iques, partis pris, histÔires, pÔèmes, phÔtÔgraphies… La lige éditÔriale très libre deL’Autre Journal, sas ahier des harges préis et idépedat de l’atualité, la plae dÔée au stle et au réit stimulet l’audae de l’équipe dÔt s’etÔure sÔ direteur. Le suès est immédiat. Mesuel jusqu’à Ôvembre />,L’Autre Journalesuite hebdÔmadaire et s’arrête à deviet l’été /@. Quatre as plus tard, Mihel Butel réussit à relaer le jÔural sÔus fÔrme mesuelle, de mai c 1 à avril K .
1. PÔur se dÔer ue idée géérale du jÔural, Ô se repÔrtera à la réete athÔlÔgie :L’Autre Journal, !"#-!!, publiée par les éditiÔs Les Arèes e KcK.
244975CIH_GUIBERT_cs6_pc.indd 7
n
23/10/2015 11:53:19
o&%WX y#Z[&%$, \# « ]\& » ^ « ! "#$%& #%"! »
À partir de nn, parallèlemet à sÔ œuvre littéraire, Hervé Guibert deviet Ôtributeur régulier des pages 1 ulturelles duMonde, dirigées par YvÔe Bab. E />, l’aveture s’ahève brusquemet. La diretiÔ du quÔtidie met fi aux fÔrfaits qui permettet de rémué-rer les ÔllabÔrateurs Ômme Hervé Guibert, et retire la respÔsabilité du servie à YvÔe Bab. Hervé Guibert, qui avait déjà publié deux artiles fi /> dasL’Autre Journal, rejÔit la rédatiÔ. Il s’ implique éÔrmémet, prÔpÔse sujets iattedus, pÔr-traits d’artistes Ôsarés, Ômme d’efats Ôu de parfaits aÔmes, qu’il iterviewe Ôu phÔtÔgraphie. « Œuvre à part etière », selÔ sÔ ami Mathieu Li-dÔ, les artiles deL’Autre Journal que Ôus publiÔs ii itégralemet, ave les phÔtÔgraphies qui les aÔm-pagaiet, Ôstituet das sÔ travail ue étape très impÔrtate, ue sÔrte de pÔit d’abÔutissemet, resté jusqu’ii ivisible. AprèsL’Autre Journal, Hervé Guibert e se Ôsarera e eet plus qu’à sÔ œuvre littéraire, phÔtÔgraphique et iématÔgraphique.
*
1. VÔir le reueil: Hervé Guibert,Articles intrépides,!$$-!", Gallimard, Kcc/.
244975CIH_GUIBERT_cs6_pc.indd 8
/
23/10/2015 11:53:19
&$%&$Z& "W&| ]Z|o&! [#$&!
Quelle était l’ambiance deL’Autre JÔuralen !"%, quand vous lancez la formule hebdomadaire et qu’Hervé Guibert intègre l’équipe ? C’est di~ile d’e parler, ar, quad Ô veut ressusiter l’esprit d’u jÔural, sa vie au jÔur le jÔur vÔus éhappe. La partiularité del’Autre Journal, ’est u peu Ômme le gÔuveremet Medès Frae : ue éergie très fÔrte Ôetrée sur très peu de temps. O l’a véu Ômme ça – Ômme u egagemet tÔut à fait sigulier.
Comment Hervé Guibert est-il arrivé au journal ? 1 C’est u de mes amis, Heri Causse , qui m’a dÔé sÔ adresse. Et je rÔis que je lui ai tÔut simplemet érit pÔur lui demader s’il vÔulait prÔpÔser quelque hÔse au jÔural. Il était auMondeà e mÔmet-là et il a dû demader ue autÔrisatiÔ au direteur pÔur pÔuvÔir érire ailleurs ; il l’a Ôbteue. Il faut se rappeler que le jÔural marhait bie, Ô vedait cc ccc exemplaires de haque umérÔ. Et puis, u peu plus tard, il a pris la déisiÔ de quitterLeMondeet de Ôus rejÔidre.
Vous connaissiez bien son œuvre ? Oui, ses livres, ses artiles duMondeaussi, que je lisais et que j’aimais beauÔup. E revahe je e Ôaissais
1. Direteur Ômmerial des ÉditiÔs de Miuit, Ôù Hervé Guibert publie à partir de n des textes das la revueMinuit, dirigée par Mathieu LidÔ, et ses livres de / à /0.
244975CIH_GUIBERT_cs6_pc.indd 9
23/10/2015 11:53:19
pas ses phÔtÔs. Quad je lui ai demadé de veir, ’était Ômme érivai, pas Ômme phÔtÔgraphe. Ça a été ue déÔuverte.
Quelle était sa place au journal ? Il était adÔré par l’équipe. Hervé séduisait les la-vistes, les Ôrretries, les maquettistes… tÔutes les persÔes qui travaillaiet là, rue de la Vrillière, près de la plae des VitÔires. Il était attetif à tÔut e qui se passait à la rédatiÔ et aussi à tÔus les métiers qu’implique la parutiÔ d’u jÔural. Il aurait été tÔut à fait apable de sÔrtir u jÔural tÔut seul. Sa présee était pÔur Ôus Ômme ue lue de miel, elle plaisait à tÔus. C’était ue surprise Ôstate, ue très heureuse surprise.CelasestprÔduitdeuxfÔis.Aveluietave1 Duras .
Vous les rapprochez, mais ils ne s’appréciaient guère. Elle e le suppÔrtait pas. L’amÔralisme d’Hervé la dépassait, l’agÔissait même. Mais je ’ai jamais été pris etre deux feux.
Quel est l’article d’Hervé Guibert qui vous a le plus marqué ? Je triherais si je vÔus répÔdais. QuÔi qu’il érive, j’étais tÔujÔurs ethÔusiaste. SÔ regard était si extra-Ôrdiaire qu’il pÔuvait tÔut se permettre. Même parler de l’atualité pÔlitique, s’il le sÔuhaitait.
1. VÔir Ôtammet Marguerite Duras, FraçÔis Mitterrad,Le Bureau de poste de la rue Dupin et autres entretiens, Gallimard, Kcc@ (FÔliÔ ° >n).
244975CIH_GUIBERT_cs6_pc.indd 10
c
23/10/2015 11:53:19
C’est lui qui proposait les sujets ? Oui, mais Ô e parlait tÔujÔurs esemble. Il  eut des hasards, par exemple j’adÔrais l’érivai Eugèe Savitz-kaa et il m’a prÔpÔsé de le faire travailler. Cela a dÔé u feuilletÔ ititulé :La Semaine infernale.
Cartier-Bresson, Lartigue, Adjani, Barthes, Foucault…, qui apparaissent dans les articles et les photos d’Hervé Guibert, sont des figures assez di(érentes de celles auxquelles s’intéres-sait le journal ? NÔ, je e pese pas. C’est surtÔut la façÔ très persÔ-elle dÔt il les traitait qui était diérete. Et l’amitié  jÔuait u grad rôle. Il a fait etrer l’itime das le jÔural. J’ai tÔujÔurs pesé que pÔur faire u jÔural il faut u mélage d’itime et d’uiversel. Hervé appÔrtait ette part d’itime.
L’amitié est le thème qu’il choisit pour le deuxième article, presque un dossier, que vous faites paraître de lui. Ce mot est-il une clé pour vous ? À l’épÔque, je me suis sÔuvet pÔsé la questiÔ de e qui Ôus liait. Di~ile de savÔir e que les ges que vÔus aimez peset de vÔus… Il a tÔujÔurs ave mÔi teu à préserver ue ertaie distae.
Comment votre collaboration s’est-elle arrêtée ? Ave la fi de la fÔrmule hebdÔmadaire. Et il a été tÔut de suite après été admis à la villa Médiis, à RÔme.
Pourquoi Hervé Guibert ne figure-t-il pas au sommaire du mensuel en mai !! ?
244975CIH_GUIBERT_cs6_pc.indd 11

23/10/2015 11:53:19
Quad j’ai relaéL’Autre Journale c, Hervé était déjà très malade. Je lui ai prÔpÔsé de partiiper au jÔur-al, mais ’était impÔssible pÔur lui. Il était das u état d’épuisemet tÔtal. Il m’a prÔmis qu’il viedrait Ôus vÔir. Et u jÔur il est arrivé, vers midi, das le lÔal. Il était très faible, mais il était veu. Il se mÔurait, mais sÔu-dai, il était là, ue véritable apparitiÔ. Ave ue atte-tiÔ extraÔrdiaire pÔur eux qui restaiet, lui qui partait.
Tous nos remerciements vont à Christine Guibert ; à Michel Butel, pour l’entretien qu’il nous a accordé le 29 juillet 2015 ; ainsi qu’à Claire Devar-rieux, Bernard Faucon et Mathieu Lindon pour l’aide qu’ils nous ont appor-tée au cours de l’édition de ce livre. Merci égalem ent à Vassiliadis, aux ayants droit de Michel Foucault et de Jean Cholet, à Eugène Savitzkaya, aux ayants droit de Roland Barthes et aux Éditions du Seuil, à Peter Handke, à Gaspard Yurkievich et à James A. Fox, pour avoir accepté que soient reproduits les propos et les correspondances publiés ici ; ainsi qu’à la fondation Henri Cartier-Bresson, la Donation Jac ques Henri Lartigue, l’Agence Vu’ et Hans-Georg Berger pour les photographies.
244975CIH_GUIBERT_cs6_pc.indd 12
23/10/2015 11:53:19