//img.uscri.be/pth/5e831de3555ad19852b9c7b4aa1e28899bef9175
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Les esclaves d'Amour ont tant versé de pleurs

De
1 page
Évadez-vous en lisant le poème "Les esclaves d'Amour ont tant versé de pleurs" écrit par André CHÉNIER. Ce poète de France est né en 1762, mort en 1794. "Les esclaves d'Amour ont tant versé de pleurs" de CHÉNIER est un poème classique extrait de Elégies. Vous pouvez le télécharger et l’imprimer au format PDF grâce à YouScribe.
Grâce à ce document PDF sur le poème de CHÉNIER, vous pourrez faire une fiche ou bien tout simplement profiter de très beau vers de "Les esclaves d'Amour ont tant versé de pleurs".
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Les esclaves d'Amour ont tant versé de pleurs

Les esclaves d'Amour ont tant versé de pleurs !
S'il a quelques plaisirs, il a tant de douleurs !
Qu'il garde ses plaisirs. Dans un vallon tranquille
Les Muses contre lui nous offrent un asile ;
Les Muses, seul objet de mes jeunes désirs,
Mes uniques amours, mes uniques plaisirs.
L'Amour n'ose troubler la paix de ce rivage.
Leurs modestes regards ont, loin de leur bocage,
Fait fuir ce dieu cruel, leur légitime effroi.
Chastes Muses, veillez, veillez toujours sur moi.

Mais, non, le dieu d'amour n'est point l'effroi des Muses ;
Elles cherchent ses pas, elles aiment ses ruses.
Le coeur qui n'aime rien a beau les implorer,
Leur troupe qui s'enfuit ne veut pas l'inspirer.
Qu'un amant les invoque, et sa voix les attire ;
C'est ainsi que toujours elles montent ma lyre.
Si je chante les dieux ou les héros, soudain
Ma langue balbutie et se travaille en vain ;
Si je chante l'Amour, ma chanson d'elle-même
S'écoule de ma bouche et vole à ce que j'aime.