La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Puis qu'ainsi sont mes dures destinees

Puis qu'ainsi sont mes dures destinees,
J'en saouleray, si je puis, mon soucy,
Si j'ay du mal, elle le veut aussi :
J'accompliray mes peines ordonnees.

Nymphes des bois, qui avez, estonnees,
De mes douleurs, je croy, quelque mercy,
Qu'en pensez-vous ? Puis-je durer ainsi,
Si à mes maux tresves ne sont donnees ?

Or si quelqu'une à m'escouter s'encline,
Oyés, et pour Dieu, ce qu'orez je devine :
Le jour est prez que mes forces jà vaines

Ne pourront plus fournir à mon tourment ;
C'est mon espoir ; si je meurs en aimant,
A donc, je croy, failliray je à mes peines.