La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Destruction Cérébrale

De
4 pages

Histoire courte humouristique

Publié par :
Ajouté le : 14 août 2012
Lecture(s) : 163
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

Destruction Cérébrale
Traduit du dialecte Lifien - «Monsieur, venez voir!! L’astro-search vient de repérer quelque chose d’étrange. Ca concerne une planète située à environ vingt années lumière. Il semblerait qu’il y ait eu une évolution anormale de sa structure périphérique externe depuis notre dernière analyse.» - « A quand remonte-t-elle cette dernière analyse ? » - « A vingt cycles très précisément. » - « Très bien. Et quelle est cette ‘’évolution anormale‘’ qui vous met dans ces états là ? » - «Regardez Monsieur. Voici les clichés du recensement stellaire datant de vingt cycles. Comme vous pouvez le constater, cette planète ne se distingue des autres que par sa morphologie au sol. Une large étendue bleue qui la traverse sur l’ensemble de sa surface, sur laquelle repose une autre étendue, jaunâtre celle-ci. » - « Oui… Et alors ? » - «Maintenant regardez les clichés pris hier et que nous venons d’analyser. Vous pouvez constater que d’étranges débris flottent en orbite de la planète. Nous avons entrepris de les répertorier mais ils sont beaucoup trop nombreux et variés pour que nous en venions à bout. » - «Je vais me répéter mais… Et alors ? » - «Vous ne comprenez pas! Une telle évolution planétaire en seulement vingt cycles est quelque chose d’absolument unique. Il n’y a que deux choses qui pourraient l’expliquer. La première serait une collision spatiale de grande envergure, et la seconde, le signe de la présence d’une forme de vie intelligente. Une telle découverte est d’une importance capitale pour notre civilisation ! » - «D’accord. Faites analyser la structure de ces ‘’débris‘’ immédiatement et tenez moi au courant des résultats dès que vous en aurez connaissance. » - « C’est en cours Monsieur. Je devrais les obtenir dans très peu de temps. » - « Très bien ! »
Un quart de rotation sidérale plus tard(soit 6 heures) - « Monsieur, les résultats des analyses viennent de tomber ! » - « Ne soyez pas idiot. S’ils viennent de tomber,ramassez-les !Vous n’allez quand même pas les laisser par terre indéfiniment ! » - « Non Monsieur, je voulais dire qu’ils viennent de me parvenir ! » - «Humhum… Euh… oui… bon… Qu’est-ce qu’ils disent ces résultats? Quelque chose d’intéressant à se mettre sous la dent ? » - « C’est même extraordinaire Monsieur ! D’après les analyses effectuées, il ressort que les débris repérés n’ont rien de naturels. Il y a bien des traces d’oxyde de fer, mais elles sont couplées à d’autres matériaux jusqu’alors inconnus. » - « Est-il possible qu’ils proviennent d’une autre zone de l’espace ? » - «Non Monsieur. Lorsque nous avons cartographié cette planète, nous avons également fait des repérages dans un rayon de vingt-cinq cycles-lumière. S’ils avaient existé ailleurs dans cette zone, nous les aurions forcément découverts depuis longtemps » - « Très bien. Contactez leLarge Observatorest faites inscrire l’étude cette planète en tête de liste des prochaines missions à réaliser. S’il y a le moindre signe de vie intelligente détectable, je veux être sûr de le repérer. » - « Bien Monsieur. Je m’en occupe tout de suite ! »
Histoire diffusée sous
Deux cents dix rotations sidérales plus tard(soit environ 7 mois) - « Monsieur ! Vous vous souvenez de cette découverte étrange sur cette planète lors de la dernière opération de cartographie ? » - « Oui et vous ? » - « Euh… oui… puisque je vous en parle… » - « Bien sur… oui… » - « Voilà, vous m’aviez demandé de positionner leLarge Observator verscette planète afin qu’il puisse détecter d’éventuels signaux émanant d’une forme de vie intelligente. Après plusieurs rotations sidérales de captages interstellaires, il ressort que de nombreux éléments jouent en faveur d’une forme de vie extra-lifienne. » - «C’est bon ça ! De quels éléments parlons-nous ? » - « Il s’agit d’ondes radio. Elles sont émises directement en direction de l’espace, ce qui nous a permis de les capter plus facilement. Nous venons de les transférer autranslatorafin de le décrypter. » - « Des ondes émises directement en direction de l’espace !? Vous êtes sûr qu’on parle bien d’une forme de vie intelligente? Non, parce que là tout de suite, j’ai un doute quand même… » - « Leur logique doit être différente de la notre Monsieur. Mais il est certain que seule une forme de vie développée et évoluée est capable d’une telle prouesse technologique. » - « Alors c’est fantastique ! Je veux être averti aussitôt que les analyseurs auront rendu leurs rapports définitifs à leurs sujets. - « Ce sera chose faite Monsieur. »
Alors que tout le monde vaque à ses occupations au sein du centre d’études spatiales, un hurlement à glacer le sang retentit soudainement. Tous les lifiens présents dans la salle d’études se précipitent près du malheureux responsable de cette agitation sonore. Rapidement, sa mort est confirmée. A la vue de son état de crispation ainsi que des traits de son visage, il ne fait aucun doute que ce qui a provoqué son décès doit être particulièrement terrible. Ce membre de la communauté était en charge de l’analyse des ondes radio détectées sur cette mystérieuse planète. Pour causer de tels dégâts, il doit certainement s’agir d’ondes de destructions massives. Si cela devait s’avérer être exacte, les lifiens courraient un véritable danger. Car bien que technologiquement avancés, il leur est quasiment impossible de résister à de telles armes.
Très vite, le corps du scientifique est évacué. Direction les locaux du centre d’analyses corporelles, où il va subir toute une batterie de tests dans le but de cibler, le plus précisément possible, le contenu réel des ondes qui lui ont été fatales. Pour cela, une étude approfondie de son cortex cérébralo-rachidien est ordonnée. Effectuée par le plus grand chirurgien lifien en exercice, elle ne tarde pas à révéler l’horreur et la cruauté des formes de vies responsables de l’émission de ces ondes. Pour ne plus blesser ou tuer qui que ce soit, des mesures particulières doivent être mises en place avant qu’elles ne soient de nouveau diffusées, à des fins de compréhension. Malgré tout, s’agissant d’ondes à ordres multiples, il n’est malheureusement pas possible de les rendre moins dommageables en dissociant images et les sons. Il faudra faire avec.
[…] - « Rachel ! Cindy trompe Mark ! Je l’ai surprise ce matin en compagnie de Johnny. »
- «Oh mon Dieu! Mais comment peut-elle faire ça à Bill et Ashley, ses enfants? C’est horrible ! Mais j’en avais déjà parlé à David, je savais qu’il y avait quelque chose de louche! » - « Tu as raison. C’est Sophia qui me l’a appris. Elle le tient de Laura qui le tient elle-même de George, qui l’a appris par l’intermédiaire de Barbara ! » ~~AAAAmouuuuuuuurrr, Gloire et Beeeaaaaauuuutéééééééééééééé~~ ~~Des moooooooooooots qui font révêêêêêr~~ ~~Des têêêêêtes qui font touuuuuuuuuuuuuuurnnnneeeeeeeeeer~~ ~~Deeeeeepuuuuuuiiiiiiiiis l’éterniiiiiiiiiiiiiiiiitééééééééééééééé~~ […]
- « Arghhhh ! Mais c’est horrible ! Qu’est-ce que c’est que cette horreur ?! Vous êtes sûr que ce sont bien les ondes originales ? Peut-être ont-elles été corrompues à travers l’espace ? » - « Non Monsieur. Toutes nos analyses nous portent à croire qu’il s’agit bien là des signaux originaux émis par les formes de vies de la planète. Et encore, nous vous avons épargné le rester de la transmission. » - «Mais comment des être vivants, technologiquement avancés qui plus est, peuvent être aussi cruels ? Ce n’est pas lifien un tel traitement ! » - « Attendez, regardez et écoutez la suite ! Il s’agit cette fois d’une autre série d’ondes. Faites attention, elles sont au moins aussi destructrices. »
[…] la semaine prochaine dans Koh Lanta Palau : - « Je vais l’égorger moi cette put*** de chèvre ! Je m’en fous des paysans du coin ! Ca fait vingt cinq jours que j’ai pas mangé à ma faim, il est pas question que je laisse partir cette put*** de chèvre ! » - «Moundir, calmez-vous! Vous allez libérer cette pauvre chèvre et la rendre à son gentil paysan de propriétaire qui attend son retour avec angoisse. » - « Je m’en b** les cou***** ! Je crève la dalle, je vais la bouffer ! » […]
- « Non !! STOP !! Arrêtez !! » - « Calmez-vous Monsieur ! C’est bientôt terminé ! Il y avait dans ce passage des tournures de phrases que letranslator n’estpas parvenu à décrypter avec précision, mais nous pensons que le message original ressemblait un peu près au résultat que nous avons obtenu. » - «Je vous en supplie, arrêtez le carnage! S’en est trop pour mon pauvre cérébralo-rachidien !! Je ne pourrais pas supporter plus longtemps cette torture! J’ai l’impression de subir un lavage de cortex et de perdre toutes mes acuités culturelles. » - «Inspirez… Expirez! Inspirez… Expirez! Vous sentez l’air frais et calme qui vous envahi depuis vos branchies ? » - «Oui, ça va un peu mieux ! Mais promettez-moi qu’après c’est terminé ! » - « Ne vous inquiétez pas… »
[…] - « Amélie, veux-tu épouser Senna, ici présent, pour le meilleur et pour le pire ? » - « Oui, je le veux ! » - « Senna, veux-tu épouser Amélie, ici présente, pour le meilleur et pour le pire ? » - « Oui, je le veux ! » - « Par les pouvoirs qui me sont conférés, je vous déclare mari et f… […]
Histoire diffusée sous
- «Vite, vite!! Faites venir un médecin ! Quelqu’un s’est senti mal. Il n’a pas supporté ces horreurs venues de l’autre monde. Il a perdu connaissance ! Il faut faire quelque chose pour le sauver !
Pendant que la dernière victime se remettait péniblement des ses blessures cérébralo-rachidiennes, le Conseil de Sécurité lifien s’est réuni en urgence. Il devait statuer sur le sort réservé aux monstres peuplant cette planète. Par crainte de devoir les affronter un jour et d’avoir subir des atrocités telles que celles qu’ils viennent de découvrir, leur décision est radicale. Ils ne peuvent pas faire autrement que de les considérer comme étant des forces hostiles. Pour se protéger d’elle, leur seule alternative est de mettre un terme prématuré à cette civilisation. Ce n’est pas dans leurs habitudes, mais ils se trouvent, dans le cas présent, dans une situation de légitime défense. En plus, estiment-ils, cela pourra peut-être sauver de la dégénérescence d’autres cultures extra-lifiennes qui pourraient tomber nez à nez avec ces sauvages.
A l’unanimité décision est donc prise de lutter avec leurs propres armes. La réponse doit être proportionnelle à l’agression subie. Sur ce, ordre est donné d’orienter leLarge Observeren direction de cette planète. Après avoir effectué quelques menues modifications, il sera possible au lifiens de transmettre à leur tour des ondes radio au moins aussi puissantes que celles qu’ils ont reçu. Pour contrer le mal, la meilleure solution qu’ils aient trouvé est d’envoyer une ‘’véritable œuvre culturelle pleine de sens et de logique‘’ à cette civilisation arriérée. Cette œuvre s’intitule…Les Simpson!
Cette histoire est bien sur à prendre -au moins- au second degré… ou pas