Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Marx et le travail : acte créateur et instrument d'aliénation

2 pages

Marx et le travail : acte créateur et instrument d'aliénation

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 110
Signaler un abus

Vous aimerez aussi

Marxetletravail:actecréateuretinstrumentd’aliénationNulplusqueMarxn’amisenlumièrelesdispositifsd’exploitationetd’aliénationquis’attachaientautravail.L’histoireest,pourlui,celledela«luttedesclasses»,qui,toutaulongdessiècles,opposalesclassestravailleusesetlesclassesdominantes,disposantdedispositifsjuridiques,idéologiques,voiredeforcephysiquepours’approprierleproduitdutravaildespremières.Danslasociétécapitalistemoderne,l’institutionquipermetàlaclassedominantedes’approprierleproduitdelaclassetravailleuseest,pourMarx,lesalariat.Ilreposesurunemystificationidéologique:celled’un«libre»marchédutravail,quisembleassurerunéquilibremarchandentrelesparties(l’employeuretl’employé),alorsquelecontratestfondamentalementdissymétrique.Selonsaformulecélèbre,l’ouvrier«quiaportésaproprepeauaumarché»,«nepeutpluss’attendrequ’àunechose:àêtretanné».Danslesreprésentations,communesousavantes(cellesdeséconomistesoudessociologues),letravailestleplussouventaujourd’huiassimiléausalariat.Ildevientalors,selonlathématiquedéveloppéeparHannahArendtdansConditionsdel’hommemoderne,abondammentrepriseaucoursdecesdernièresvingtannées,purenécessité,purealiénation.Pourlediscourscritiquedutravail,ils’agitd’unartefactsocial,d’unrapportsocialdedomination,soutenuparuneidéologiepernicieusequifaitaccroireàl’universalitéhistoriqued’uneinstitutionsommetouterécentedansl’histoiredel’humanité,puisqu’elleneprendraitsonessorquedanslestempsmodernes,idéologiquementassisesurlaRéforme,etfinalementassociéeàlaRévolutionindustrielle.Onnousannonçaainsi,danslesannées1990,la«findutravail»,ladisparitiond’une«valeursociale»,quiauraitfaitsontemps.Marxfutbiensûrmobiliséauprofitd’unetellethèse:ilnousauraitmontrésansappelqueletravailn’étaitqu’uneconstructionartefactuellemasquantlamarchandisationdel’hommeluimême,dansunhonteuxmarchédelasueur.Leretourdebâtonidéologiquedevaits’ensuivre,incarnéparlacampagneprésidentielledeNicolasSarkozyen2007:la«valeurtravail»étaitderetour.LesFrançais,enfindétrompés,devraientdésormais«travaillerpluspourgagnerplus».Or,audelàdessoubresautsdelapolitiquefrançaise,ilimportedenoterqueMarxfuticisouventmisàcontributionàcontresens.Jamaiseneffet,iln’avouluassimilerletravailausalariat,nimême,plusgénéralementàl’aliénationouàl’exploitation.EntémoigneleplanduCapitaletlaplacequ’yoccupe,audébutdelatroisièmesection,cellemêmeMarxvadéveloppersathéoriedel’exploitationcapitaliste,d’undéveloppementsurle«procèsdetravail»,Marxdéfinitletravail,dansuneapprochequiannoncel’anthropologietechniqued’AndréLeroiGourhan,comme«d’abordunprocèsquisepasseentrel’hommeetlanature,unprocèsdanslequell’hommerègleetcontrôlesonmétabolismeaveclanatureparlamédiationdesapropreaction».EntémoigneaussicettecritiquedeSmith,«quipersisteàconcevoir[letravail]uniquementcommesacrificederepos,delibertéetdebonheur,etnonpaségalementcommeactivitévitalenormale».Laquestionn’estpasicideredresseruneinterprétationerronéedeMarxparcertains,maisdevoirenquoilapenséedeMarxnousestutilepourlesdébatsprésents.L’assimilationdutravailausalariatproduiteneffetunedoubleobscurité,puisqu’onnepeutplusdèslorscomprendre,niletravail,nilesalariat.Al’échelledel’histoire,maisaussidel’espacemondial,onnepeutassurémentpasassimilerletravailausalariat,quin’estàcetégardqu’unépiphénomènedansletempslongdessociétés
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin