Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

sorghoentr... - UNE CULTURE ECONOMIQUEMENT COMPETITIVE

4 pages

sorghoentr... - UNE CULTURE ECONOMIQUEMENT COMPETITIVE

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 89
Signaler un abus
Le sorgho offre un potentiel de rendement parmi les plus élevés des céréales et est une des cultures les moins exigeantes en intrants : • 60 à 80 qx/ha en culture sèche • 90 à 100 qx/ha en culture irriguée
Le sorgho s’intègre bien dans la rotationLes nouvelles variétés plus précoces permettent une récolte anticipée et une bonne implantation de la culture suivante. Exemples de rotations possibles : •Sorgho – Blé – Soja •Sorgho – Tournesol – Blé •Sorgho – Blé – Blé
Le sorgho est adapté à l’agriculture biologique Il se prête bien au binage et nécessite très peu de traitements (pas de fongicides ni d’insecticides en végétation).
UNE CULTURE COMPETITIVE
ECONOMIQUEMENT
Le sorgho est facile à implanter • Bien que le semoir monograine soit préférable, le semoir à céréales est tout à fait envisageable (250000 à 300 000 grains/ha). • Le sorgho possédant un système racinaire très puissant (jusqu’à 1,60 m) est très adapté au semis direct.
Le sorgho est facile à récolter • Pourun semis du 1° mai, vous récolterez dans lesud ouest autour du 10 septembre. • la récolte peut se faire avec une barre de coupe céréales, jusqu’à des écartements de 60 cm.
Le sorgho est économe en eau • Lesbesoins en irrigation sont diminués de moitiépar rapport à un maïs (besoins totaux en eau : 4000 m3 (400mm = pluie + irrigation + réserve du sol). • Le sorgho peut être cultivé en sec.
Le sorgho est peu exigeant en fertilisation • 100 à 150 unitésd’azote, 60 unités de P etK suffisent pour atteindre l’optimum de rendement.
Une des cultures les plus tolérantes aux attaques de parasites • Lasurvie des larves de chrysomèle sur les racinesde sorgho est très faible, elles se nourrissent parfois de pollen mais sans dommage économique. • Lesexsudats racinaires du sorgho détruisent lafaune auxiliaire du champignon responsable du piétin échau-dage et empêchent ainsi son développement. • Les racines sécrètent une substance anti-nématodes. • Lesorgho valorise bien l’azote du sol et piègeles nitrates laissant un sol « propre » pendant l’hiver .
SEMENCES DE PROVENCE RN D6113 - Mas des Saules 30 300 FOURQUES Tel : 04.66.02.21.23
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin