sorghoentr... - UNE CULTURE ECONOMIQUEMENT COMPETITIVE

Documents
4 pages
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

sorghoentr... - UNE CULTURE ECONOMIQUEMENT COMPETITIVE

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de visites sur la page 89
Langue Français
Signaler un problème
Le sorgho offre un potentiel de rendement parmi les plus élevés des céréales et est une des cultures les moins exigeantes en intrants : • 60 à 80 qx/ha en culture sèche • 90 à 100 qx/ha en culture irriguée
Le sorgho s’intègre bien dans la rotationLes nouvelles variétés plus précoces permettent une récolte anticipée et une bonne implantation de la culture suivante. Exemples de rotations possibles : •Sorgho – Blé – Soja •Sorgho – Tournesol – Blé •Sorgho – Blé – Blé
Le sorgho est adapté à l’agriculture biologique Il se prête bien au binage et nécessite très peu de traitements (pas de fongicides ni d’insecticides en végétation).
UNE CULTURE COMPETITIVE
ECONOMIQUEMENT
Le sorgho est facile à implanter • Bien que le semoir monograine soit préférable, le semoir à céréales est tout à fait envisageable (250000 à 300 000 grains/ha). • Le sorgho possédant un système racinaire très puissant (jusqu’à 1,60 m) est très adapté au semis direct.
Le sorgho est facile à récolter • Pourun semis du 1° mai, vous récolterez dans lesud ouest autour du 10 septembre. • la récolte peut se faire avec une barre de coupe céréales, jusqu’à des écartements de 60 cm.
Le sorgho est économe en eau • Lesbesoins en irrigation sont diminués de moitiépar rapport à un maïs (besoins totaux en eau : 4000 m3 (400mm = pluie + irrigation + réserve du sol). • Le sorgho peut être cultivé en sec.
Le sorgho est peu exigeant en fertilisation • 100 à 150 unitésd’azote, 60 unités de P etK suffisent pour atteindre l’optimum de rendement.
Une des cultures les plus tolérantes aux attaques de parasites • Lasurvie des larves de chrysomèle sur les racinesde sorgho est très faible, elles se nourrissent parfois de pollen mais sans dommage économique. • Lesexsudats racinaires du sorgho détruisent lafaune auxiliaire du champignon responsable du piétin échau-dage et empêchent ainsi son développement. • Les racines sécrètent une substance anti-nématodes. • Lesorgho valorise bien l’azote du sol et piègeles nitrates laissant un sol « propre » pendant l’hiver .
SEMENCES DE PROVENCE RN D6113 - Mas des Saules 30 300 FOURQUES Tel : 04.66.02.21.23