Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La dépendance des personnes âgées : une projection en 2040

De
7 pages
Le vieillissement de la population française conduira dans les années à venir à une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes. Ainsi, en supposant une stabilité de la durée de vie moyenne en dépendance, 1 200 000 personnes seront dépendantes en 2040, contre 800 000 actuellement. Aujourd'hui, la prise en charge de ces personnes combine à la fois solidarité familiale, à travers l'aide apportée par les proches, et solidarité collective, par le biais de prestations comme l'allocation personnalisée d'autonomie. Ces deux formes de solidarité évolueront à l'avenir. D'une part, la solidarité familiale pourrait diminuer car le nombre moyen d'aidants potentiels par personne âgée dépendante aura tendance à diminuer. D'autre part, l'évolution des dépenses au titre de l'allocation personnalisée d'autonomie dépendra fortement de ses modalités d'indexation.
Voir plus Voir moins

Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Santé et protection sociale 7
La dépendance des personnes âgées :
une projection en 2040
Michel Duée, Cyril Rebillard*
Le vieillissement de la population française conduira dans les années
à venir à une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes.
Ainsi, en supposant une stabilité de la durée de vie moyenne
en dépendance, 1 200 000 personnes seront dépendantes en 2040,
contre 800 000 actuellement. Aujourd’hui, la prise en charge
de ces personnes combine à la fois solidarité familiale, à travers l’aide
apportée par les proches, et solidarité collective, par le biais de prestations
comme l’allocation personnalisée d’autonomie. Ces deux formes
de solidarité évolueront à l’avenir. D’une part, la solidarité familiale
pourrait diminuer car le nombre moyen d’aidants potentiels par personne
âgée dépendante aura tendance à diminuer. D’autre part, l’évolution
des dépenses au titre de l’allocation personnalisée d’autonomie
dépendra fortement de ses modalités d’indexation.
’arrivée à des âges élevés pulation de l’Insee, la population personnes âgées : retraites, dépen-
de la génération du des 75 ans et plus sera ainsi mul- ses de santé, mais aussi prise enL baby-boom ainsi que l’al- tipliée par 2,5 entre 2000 et 2040, charge des personnes dépendan-
longement de l’espérance de vie pour atteindre plus de 10 millions tes, dont le nombre augmentera
vont conduire à une hausse sen- de personnes. Ce vieillissement dans les années à venir.
sibledunombredepersonnes rapide de la population amène à
âgées : selon les hypothèses rete- s’interroger sur l’évolution des po- Se pose notamment le problème
nues dans les projections de po- litiques publiques en direction des de l’équilibre à trouver entre soli-
* Cyril Rebillard fait partie de la direction des Études et Synthèses économiques de l’Insee. Au moment de la rédaction de l’article, Michel
Duée faisait également partie de cette direction.
Données sociales - La société française 613 édition 2006
023.ps
N:\H256\STE\K3WCPB\_DONNEES\DS2006\023\023.vp
vendredi 10 mars 2006 09:57:48Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
7 Santé et protection sociale
darité familiale et solidarité col- L’enquête « Handicaps-Incapaci- ment avec l’âge (figure 1). L’âge
lective pour la prise en charge de tés-Dépendance » (HID), réalisée moyen des dépendants est de
la dépendance. La solidarité fa- de 1998 à 2001 à domicile et en 78 anspourles hommeset
milialesetraduit parl’aideque institution, permet de dénombrer 83 ans pour les femmes.
les proches apportent pour les 795 000 personnes âgées dépen-
activités de la vie quotidienne. La dantes en 1999 (encadré 1). Les En dehors du sexe et de l’âge,
solidarité collective, quant à elle, deux tiers sont des femmes : elles d’autres caractéristiques influent
se concrétise par la mise en sont plus nombreuses parmi les sur la dépendance. Ainsi, avoir
place de prestations spécifiques personnes âgées mais sont aussi, fait des études longues diminue
pour les personnes dépendantes, à partir de 80 ans, plus souvent significativement le risque de dé-
notamment l’allocation personna- dépendantes à âge égal que les pendance. De même, les femmes
lisée d’autonomie (Apa). Le par- hommes. Chez les hommes ayant deux ou trois enfants en-
tage desdeuxformesde comme chez les femmes, le taux core vivants sont, jusqu’à 80 ans,
solidarité risque d’évoluer dans de dépendance reste faible jusqu’à moins souvent dépendantes que
les années à venir. En effet, le 75 ans, puis augmente rapide- les autres. L’effet protecteur de
nombre moyen d’aidants poten-
tiels par personne âgée dépen-
dante aura tendance à diminuer, Encadré 1
du fait de la baisse du nombre Sources et définitions
d’enfants par famille et de l’éclate-
La grille AGGIR dance moyenne aux GIR3 et GIR4,ment géographique des familles.
et la non-dépendance aux GIR5 et
La grille AGGIR (autonomie gé- GIR6 (personnes autonomes pour
rontologique groupes iso-ressour- les actes discriminants de la vie
ces) est un outil de mesure de quotidienne ou ne nécessitant
l’autonomie, à travers l’observation qu’une aide ponctuelle pour la toi-800 000 personnes âgées
de 10 activités que peut ou non ef- lette, la préparation des repas et le
dépendantes en 2000, fectuer seule une personne âgée : ménage).
se laver, s’habiller, se déplacer, etc.en majorité des femmes
Elle comprend notamment deux L’enquête « Handicaps-Incapaci-
variables permettant d’appréhen- tés-Dépendance » (HID)
der l’autonomie mentale (se situerLa dépendance est définie
dans le temps, savoir discuter et se L’enquête HID a visé à établir,comme le besoin d’aide des per-
comporter de façon cohérente). pour la première fois en France,
sonnes de 60 ans ou plus pour une estimation du nombre de per-
accomplir certains actes essen- Le degré d’autonomie pour cha- sonnes touchées par les divers ty-
cune des 10 activités fondamenta- pes de handicaps – y compris ceuxtiels de la vie quotidienne. Elle
les est représenté par une variable liés aux atteintes de l’âge –, à dé-est liée non seulement à l’état
à trois modalités : crire leur situation sociale, relever
de santé de l’individu, mais aus-
l’aide dont elles bénéficient et per-
si à son environnement maté- A : fait seul, totalement, habituelle- mettre l’évaluation de celle qui leur
riel : une personne âgée se ment et correctement ; serait nécessaire.
déplaçant difficilement sera très
B : fait partiellement, ou non habi- L’enquête a comporté quatre va-dépendante, voire confinée chez
tuellement, ou non correctement ; gues de collecte. La première,
elle, si elle habite en étage dans menée en 1998, a concerné les
un immeuble sans ascenseur, C : ne fait pas. personnes résidant ou soignées
dans des institutions sociosanitai-mais plus autonome dans le cas
À partir des modalités prises par res ou psychiatriques. Elle a re-contraire.
ces 10 variables, un algorithme cueilli les réponses de 14 600 per-
classe les individus en 6 groupes sonnes (dont 6 850 personnes de
Plusieurs grilles d’évaluation GIR (groupes iso-ressources). Au 60 ans et plus). La seconde vague
sont utilisées pour mesurer la sein d’un même groupe, des per- s’est déroulée en 1999 et a permis
sonnes dans des situations dispa- de recueillir les réponses dedépendance, chacune mettant
rates, mais ayant besoin d’un 16 900 personnes vivant à domi-l’accent sur un aspect du pro-
volume d’aide similaire, peuvent se cile (dont 8 750 personnes de
blème. Parmi celles-ci, la grille retrouver. La dépendance lourde 60 ans et plus). Un second passage
AGGIR est fondée sur l’observa- correspond aux GIR1 et GIR2 (per- a eu lieu fin 2000 et 2001 auprès
sonnes confinées au lit ou au fau- des mêmes personnes, afin d’éva-tion des activités quotidiennes
teuil et/ou ayant perdu leur luer les évolutions des situationsqu’effectue seule la personne
autonomie mentale), la dépen- individuelles.
âgée. C’est celle retenue dans
cette étude (encadré 1).
Données sociales - La société française 614 édition 2006
023.ps
N:\H256\STE\K3WCPB\_DONNEES\DS2006\023\023.vp
vendredi 10 mars 2006 09:57:49Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Santé et protection sociale 7
ces caractéristiques vis-à-vis de la l’âge et les rémissions, assez tation de la durée de vie en dé-
mortalité est par ailleurs confir- fréquentes jusqu’à 70 ans, de- pendance ;
mé (Mejer, Robert-Bobée, 2003). viennent très rares au-delà de
80 ans. – scénario central, avec un main-
Dans l’enquête HID les person- tien de la morbidité : l’âge d’ap-
nes sont interrogées deux fois, parition de la dépendance et l’âge
à deux ans d’intervalle. Ceci du décès se décalent parallèle-50 % de personnes
donne des informations sur le ment ; la durée de vie en dépen-dépendantes en plus
devenir deux ans plus tard des dance demeure alors stable ;
d’ici 2040
personnes âgées. Par exemple,
à 80 ans, les femmes très dé- – scénario optimiste, avec une ré-
pendantes ont un risque de dé- Les projections du nombre de duction de la morbidité : l’âge
cès quatre fois supérieur à personnes dépendantes et de d’apparition de la dépendance est
celui des femmes non dépen- leurs caractéristiques ont été ef- davantage retardé que l’âge du
dantes. Par ailleurs, les proba- fectuées à l’aide du modèle de décès.
bilités d’aggravation de la microsimulation Destinie (enca-
dépendance augmentent avec dré 2). Des hypothèses préalables Les dernières données disponi-
sur l’évolution à venir de l’état de bles pour la France conduisent
santé des personnes âgées ont à privilégier le scénario central
été nécessaires. Les progrès mé- de maintien de la morbidité
Encadré 2 dicaux et l’amélioration des (Robine, Mormiche, 1993). Ce
Le modèle conditions de vie conduiront choix est confirmé par les évolu-
de microsimulation Destinie sans doute à retarder l’apparition tions observées plus récemment
de la dépendance, mais la ques- à l’étranger (Cambois et alii,
Le modèle Destinie (modèle démo-
tion est de savoir à quelle vitesse 2005).graphique économique et social de
trajectoires individuelles simulées) se réalisera ce décalage. Trois
est constitué, dans la version uti- scénarios ont été envisagés : Dans ce scénario, le nombre de
lisée pour l’étude de la dépen- personnes dépendantes augmen-
dance, d’un échantillon d’environ
– scénario pessimiste, avec une terait de 50 % entre 2000 et170 000 individus représentatif de
extension de la morbidité : l’âge 2040, pour atteindre alorsla population de France métropoli-
taine en 1997. La période de pro- d’apparition de la dépendance se 1 230 000 personnes (figure 2).
jection commence en 1998 et le décale moins vite que l’âge du Ce chiffre varie entre 1,1 et
devenir des individus est simulé
décès, conduisant à une augmen- 1,5 million de personnes dépen-
jusqu’en 2040.
Chaque année, le modèle simule
un grand nombre d’événements dé-
Figure 1 - Taux de dépendance par âge
mographiques (naissances, décès,
mises en couple et ruptures) qui se
réalisent de façon aléatoire, condi-
tionnellement à un certain nombre
de variables. Destinie permet ainsi
d’obtenir une image de la structure
de la population par sexe, âge et
type de famille.
L’introduction de la dépendance
dans le modèle Destinie nécessite
d’imputer un état de
aux personnes présentes dans la
base initiale, puis de simuler
chaque année des transitions entre
états de dépendance et de prendre
en compte la surmortalité des per-
sonnes dépendantes. Les probabili-
tés correspondant à ces différents
événements sont définies à partir
d’équations estimées grâce aux
données de HID.
Données sociales - La société française 615 édition 2006
023.ps
N:\H256\STE\K3WCPB\_DONNEES\DS2006\023\023.vp
vendredi 10 mars 2006 09:57:50Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
7 Santé et protection sociale
dantes selon le scénario. Ces ré- Avant cela, une première aug- En 2040, le nombre de person-
sultats sont cohérents avec ceux mentation s’amorcera en 2005, à nes âgées dépendantes mais aus-
issus d’études antérieures (Bon- un rythme nettement moins sou- si l’âge de l’entrée en dépen-
tout, Colin, Kerjosse, 2002). Dans tenu ; elle correspond à l’entrée dance seront plus élevés qu’en
tous les cas, l’augmentation de- en dépendance des générations 2000 (figure 3). À âge donné, l’é-
viendrait plus rapide à partir de 1920 à 1940 qui remplacent des volution du nombre de person-
2030 : c’est en effet vers cette générations précédentes moins nes dépendantes résulte de la
date que les générations du ba- nombreuses, notamment les clas- diminutiondutauxdedépen-
by-boom atteindront 80 à 85 ans, ses creuses nées pendant la pre- dance et du renouvellement des
âge où la dépendance est forte. mière guerre mondiale. générations (en 2040, les généra-
tions du baby-boom auront entre
65 et 95 ans). Avant 80 ans, la di-
Figure 2 - Évolution du nombre de personnes âgées dépendantes minution du taux de dépendance
prévaut, aboutissant à une baisse
du nombre de dépendants pour
les femmes. Au contraire, après
80 ans, l’effet génération est pré-
dominant et provoque le double-
ment du nombre des personnes
dépendantes aux âges élevés.
L’âge moyen des personnes dé-
pendantes augmenterait forte-
ment entre 2000 et 2040, passant
de 78 à 82 ans pour les hommes,
et de 83 à 88 ans pour les fem-
mes. Cette augmentation s’ex-
plique tout d’abord par
l’augmentation de 3 ans de l’âge
moyendel’ensembledes person-
nes de 60 ans et plus (de 71 à
Figure 3 - Effectifs des personnes dépendantes par âge 74 ans pour les hommes, et de
73 à 76 ans pour les femmes).
L’augmentation des âges moyens
des dépendants est supérieure à
celle liée au simple vieillissement
de la population en raison du dé-
calage des courbes de dépen-
dance vers les âges plus élevés.
Une personne sur quatre
des générations d’après
guerre risque de
connaître la dépendance
Le modèle Destinie permet égale-
ment de suivre les personnes
tout au long de leur cycle de vie
et de calculer le risque qu’elles
passent par un état de dépen-
dance, ainsi que la durée de cet
état. Cette question est impor-
tante tant pour les individus
Données sociales - La société française 616 édition 2006
023.ps
N:\H256\STE\K3WCPB\_DONNEES\DS2006\023\023.vp
vendredi 10 mars 2006 09:57:52Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Santé et protection sociale 7
eux-mêmes que pour les politi- et sa durée. Chez les hommes micile, cette aide peut être pro-
ques publiques de prise en comme chez les femmes, le ni- fessionnelle ou informelle, l’une
charge de la dépendance. Une veau d’études a deux effets oppo- et l’autre pouvant se compléter.
dépendance courte pour toutes sés sur la probabilité de L’aide informelle étudiée ici est
les personnes de la population connaître la dépendance avant une aide potentielle : elle recense
n’est pas équivalente à une dé- de décéder. D’une part, les per- les membres de la famille proche
pendance ne touchant qu’une sonnes ayant fait des études ont – conjoint et enfants unique-
partie de cette population mais une espérance de vie plus ment – susceptibles d’aider la
pendant de longues périodes. longue, ce qui augmente la pro- personne dépendante, sans préju-
babilité de connaître la dépen- ger s’ils apporteront ou non une
Parmi les personnes nées entre dance. D’autre part, elles font aide effective. De nombreuses
1940 et 1954 qui atteignent l’âge face à des niveaux de dépen- études, notamment l’enquête
de 60 ans, 41 % connaîtront au dance plus faibles à âge donné HID, montrent que l’aide infor-
moins une année de dépendance. (surtout chez les hommes). Au melle provient essentiellement de
Avec 29 % contre 52 %, les hom- total, toujours chez les personnes la famille proche : ainsi la pré-
mes sont nettement moins affec- nées entre 1940 et 1954, le se- sence d’un conjoint, et dans une
tés que les femmes. La durée cond effet l’emporte chez les moindre mesure celle d’enfants,
moyenne de la dépendance, lors- hommes:lesplusdiplômés favorisent le maintien à domicile
qu’elle survient, est de 4,4 années connaissent moins souvent la dé- des personnes âgées dépendantes
–3,7 anspourles hommeset pendance (26 % contre 31 % en (figure 4).
4,7 ans pour les femmes. Par ail- moyenne). Chez les femmes, le
leurs, les durées longues en dé- premier effet prédomine, et celles Faute d’informations notamment
pendance sont rares : seuls 6 % quiontfaitdesétudespluslon- sur l’éloignement géographique
des hommes et 16 % des femmes gues connaissent plus souvent la des enfants, le modèle Destinie
atteignant l’âge de 60 ans vivent dépendance (57 % contre 48 % ne peut évaluer correctement
plus de 5 ans en dépendance. en moyenne). l’aide informelle réelle. Sont alors
Les différences entre hommes et pris en compte d’une part le
femmes s’expliquent par la plus nombre moyen d’aidants poten-
longue espérance de vie des fem- Le nombre moyen tiels (conjoint valide et enfants
mes et par le fait qu’elles sont valides), et d’autre part la réparti-d’aidants potentiels par
plus fréquemment touchées par tion des personnes dépendantespersonne dépendante
la dépendance. selonletyped’aidants.Trois ca-
devrait baisser d’ici 2040
tégories sont distinguées : les
Le modèle Destinie permet égale- personnes avec un conjoint va-
ment d’examiner l’influence de Les personnes âgées dépendantes lide – qu’elles aient ou non des
certaines caractéristiques indivi- ont besoin d’une aide pour les enfants valides –, les personnes
duelles sur l’état de dépendance actes de la vie quotidienne. À do- sans conjoint valide mais ayant
au moins un enfant valide, et en-
finlespersonnessansconjointni
Figure 4 - Part des personnes en institution par GIR et situation enfant valide.
familiale
En 2000, en moyenne 2,8 per-
sonnes de la famille proche peu-
vent aider un homme dépendant,
contre 2,2 personnes pour une
femme dépendante. En raison de
la plus faible espérance de vie
des hommes, ces derniers auront
en effet très souvent leur femme
pour s’occuper d’eux à l’âge de la
dépendance. Les femmes seront
en revanche plus souvent veuves.
Cet effet est renforcé par la diffé-
renced’âge entreconjoints,les
femmes ayant en moyenne
Données sociales - La société française 617 édition 2006
023.ps
N:\H256\STE\K3WCPB\_DONNEES\DS2006\023\023.vp
vendredi 10 mars 2006 09:57:54Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
7 Santé et protection sociale
2 à 3 ans de moins que leur 2,3 aidants pour les hommes autour de 23 % chez les femmes
conjoint. Ainsi, deux hommes contre 2,0 pour les femmes, le et diminuerait nettement chez les
sur trois se retrouvent avec une nombre moyen d’aidants poten- hommes, passant de 69 % à
conjointe valide en 2000, contre tiels devrait diminuer d’ici 2040, 53 % entre 2000 et 2040. La pro-
seulement une femme sur quatre. mais les écarts entre hommes et portion d’hommes dépendants
Enfin,8 % deshommeset18 % femmes s’atténuer (figure 5). sans aucune aide doublerait pour
des femmes n’ont ni conjoint va- atteindre 16 % en 2040, tandis
lide ni enfant pour les aider en L’allongement de l’espérance de qu’elle diminuerait pour les fem-
2000, et dépendent entièrement vie sans incapacité, d’une durée mes, passant de 18 % à 12 % sur
de l’aide professionnelle. moyenne de 6 années, est béné- la période (figure 6).
fique surtout pour les femmes.
Plusieurs facteurs, dont les effets Leur conjoint profite en effet le
Les dépenses liéessont partiellement contradictoi- plus de ce surcroît d’espérance
res, vont influencer l’évolution de de vie, et avec la baisse de la dé- à l’Apa : une évolution
la répartition par type d’aidants pendance, leurs enfants sont aus- contrastée selon
d’ici 2040. Tout d’abord, l’âge si plus souvent valides même le mode d’indexation
moyen des personnes dépendan- lorsqu’elles atteignent des âges
tes va augmenter. L’espérance de très élevés. À l’inverse, la plus
erEntrée en vigueur le 1 janviervie sans incapacité va s’allonger. grande fréquence des ruptures
2002, l’allocation personnaliséeLesrupturesdanslescouplesde- dans les couples tend à diminuer
d’autonomie (Apa) a pour but devraient être plus fréquentes. la présence du conjoint, pour les
prendre en charge une partie desEnfin, la baisse de la fécondité hommes comme pour les fem-
dépenses liées à la perte d’auto-risque de réduire la présence mes. Du fait de ces évolutions,
nomie. Sa montée en charged’enfants aidants. Au total, avec l’aide du conjoint resterait stable
semble être arrivée à son terme,
avec 865 000 bénéficiaires au 31
décembre 2004 pour la FranceFigure 5 - Nombre moyen d’aidants potentiels (2000-2040)
métropolitaine et les Dom-Tom
(Weber, 2005). Ce chiffre est
Hommes Femmes proche du nombre de personnes
âgées dépendantes mesuré parAnnée
80 ans 80 ans l’enquête HID, même si les60-80 ans Ensemble 60-80 ans Ensemble
et plus et plus
concepts sont légèrement diffé-
rents. Le montant total de l’Apa2000 3,0 2,6 2,8 2,7 1,9 2,2
dépend du degré de dépendance
2020 2,7 2,5 2,6 2,5 2,1 2,2
selon la grille AGGIR et du lieu
2040 2,3 2,3 2,3 2,3 2,0 2,0 de résidence de la personne (ins-
Sources : Insee, Destinie (scénario central) et enquêtes HID 1998-2001. titution ou domicile). Un ticket
modérateur reste à la charge du
bénéficiaire, en fonction de son re-
venu. Les dépenses des conseils
Figure 6 - Répartition des personnes dépendantes selon leur généraux, annualisées à partir des
situation familiale (2000-2040) données de décembre 2004, s’élè-
vent à 3,8 milliards d’euros, tandis
que les contributions restant à la
charge des personnes âgées re-
présentent 900 millions d’euros
(Weber, 2005).
Le modèle Destinie permet de si-
muler les critères d’attribution de
l’allocation et donc de réaliser
desprojectionsdesmontantsfi-
nanciers liés à l’Apa. En suppo-
sant une stabilité de la durée de
Données sociales - La société française 618 édition 2006
023.ps
N:\H256\STE\K3WCPB\_DONNEES\DS2006\023\023.vp
vendredi 10 mars 2006 09:57:56Profil couleur : Profil d’imprimante CMJN gØnØrique
Composite 150 lpp 45 degrØs
Santé et protection sociale 7
vie en dépendance et le maintien voit une élévation générale du ni- long terme devrait évoluer au
de l’indexation du barème de veau des retraites plus rapide même rythme que le salaire
l’Apa sur les prix, conformément que l’inflation. Le renouvellement moyen. Dans le régime actuel
à la législation actuelle, le mon- des générations conduit en effet d’indexation sur les prix, les
tant total de l’Apa (montant à la àlahausse dumontantdesre- prestations de l’Apa ne couvri-
charge du bénéficiaire et mon- traites, sous l’effet de l’évolution ront à terme qu’une part de plus
tant versé par le département) du revenu d’une génération sur en plus restreinte des dépenses
augmenterait de 50 % hors infla- l’autre. De ce fait, le montant des réelles liées à la dépendance.
tion entre 2005 et 2040. Ce mon- dépenses de l’Apa à la charge des Uneindexationdubarèmede
tant total croît au même rythme départements augmenterait légè- l’Apa sur les salaires conduirait
quelenombredepersonnes rement, tandis que les bénéficiai- à un montant total de l’Apa en
âgées dépendantes car les hypo- res de l’Apa seraient amenés à 2040 de l’ordre de 13 milliards
thèses retenues conduisent à une supporter l’essentiel de l’augmen- d’euros, soit un triplement du
stabilité des dépenses moyennes tation des dépenses liées à leur niveau hors inflation. Suite aux
par personne dépendante. dépendance, avec un triplement réformes de 1993 et 2003, la
de leur participation d’ici 2040, pension de retraite moyenne
La participation financière hors inflation. augmentera moins vite que les
moyenne du bénéficiaire aug- salaires, et la participation fi-
menterait régulièrement entre Toutefois, ces résultats suppo- nancière moyenne du bénéfi-
2005 et 2040, passant de 25 % à sent que l’Apa reste indexée sur ciaire passerait alors de 25 % à
43 % du montant total de l’Apa. les prix. Or, cette prestation est 21 %. Le montant à la charge
Cette augmentation est due au destinée à financer essentielle- des départements triplerait alors
fait quelemodèle Destinie pré- ment des services, dont le coût à d’ici 2040.
Pour en savoir plus
Bontout O., Colin C., Kerjosse R., té de l'enquête santé 2002-2003 », à familial », Insee Première, n° 892,
« Personnes âgées dépendantes et paraître dans Population, 2006. 2003.
aidants potentiels : une projection
à l’horizon 2040 », Drees, Études et Duée M., Rebillard C., « La dépen- Robine J.-M., Mormiche P.,«L’es-
Résultats, n° 160, 2002. dance des personnes âgées : une pérancedeviesans incapacitéaug-
projection à long terme », Docu- mente », Insee Première, n° 281, 1993.
ment de travail G2004/02, Dese,
Cambois E., Robine J.-M., Mor- Insee, 2004. Weber A., « L’allocation personna-
miche P., « L’incapacité en lisée d’autonomie au 31 décembre
France en 2002 : analyses autour Mejer L., Robert-Bobée I.,«Mor- 2004 », Drees, Études et Résultats,
de l'indicateur général d'incapaci- talité des femmes et environnement n° 388, 2005.
Données sociales - La société française 619 édition 2006
023.ps
N:\H256\STE\K3WCPB\_DONNEES\DS2006\023\023.vp
vendredi 10 mars 2006 09:57:57

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin