Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Le Mésolithique moyen en Finistère : de nouvelles datations pour le groupe de Bertheaume - article ; n°3 ; vol.103, pg 507-517

De
11 pages
Bulletin de la Société préhistorique française - Année 2006 - Volume 103 - Numéro 3 - Pages 507-517
Trente ans après son identification par P. Gouletquer dans le Finistère, le groupe de Bertheaume doit faire l’objet d’un nouvel examen, fondé sur des fouilles récentes. Trois dates par le radiocarbone ont été obtenues sur les sites du Bilou au Conquet, de Quillien au Cloître-Saint-Thégonnec et de Toul-an-Naouc’h à Plougoulm, mais il est à craindre que leur regroupement à la charnière des IXe et VIIIe millénaires av. J.-C. soit le résultat d’une limite de la méthode de datation par le radiocarbone. Observé au moins dans tout le Nord-Ouest de la France, ce phénomène serait lié à un effet de plateau visible sur la courbe de calibration. La prétendue charnière Mésolithique ancien/ Mésolithique moyen, qui concerne tant de sites et que l’on retrouve dans toute la littérature sur le sujet, serait donc un artefact de la recherche. Le groupe de Bertheaume, s’il ne peut donc être organisé chronologiquement, offre en revanche des caractères stylistiques et techniques bien particuliers, qui le distinguent de ses voisins orientaux. Si les rapprochements avec le Sauveterrien stricto sensu sont toujours remarqués, il nous semble que la nature des analogies doive être reconsidérée. Des effets de convergence technique et d’influences croisées viennent contrebalancer les hypothèses strictement diffusionnistes ou les annexions pures et simples.
In this paper we propose a new typological and technological definition of the Bertheaume group 30 years after it was first defined in Finistère by P. Gouletquer. Archaeological excavations of the sites of Le Bilou (Conquet), Quillien (Cloître-Saint-Thégonnec) and Toul-an-Naouc’h (Plougoulm) gave us 3 new C14 dates. Their grouping at the turn of the 9th and 8th millennia cal. BC seems to be linked to a plateau effect observed in every Middle Mesolithic site in north-western France. Because of this calibration problem the chronology of the Bertheaume group cannot be structured. However stylistic and technical features clearly help to distinguish its industry from its eastern neighbours. Comparisons can be made with the Sauveterrian of Aquitaine, but seem to be due to technical convergences and crossed influences rather than to a merely diffusionist process.
11 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins
Bulletin de la Société préhistorique française
2006, tome 103, n
o
3, p. 507-517
Stéphane BLANCHET,
Olivier KAYSER,
Grégor MARCHAND
et Estelle YVEN
Le Mésolithique moyen
en Finistère :
de nouvelles datations
pour le groupe de Bertheaume
Résumé
Trente ans après son identification par P. Gouletquer dans le Finistère,
le groupe de Bertheaume doit faire l’objet d’un nouvel examen, fondé sur
des fouilles récentes. Trois dates par le radiocarbone ont été obtenues sur
les sites du Bilou au Conquet, de Quillien au Cloître-Saint-Thégonnec et
de Toul-an-Naouc’h à Plougoulm, mais il est à craindre que leur regrou-
pement à la charnière des IX
e
et VIII
e
millénaires av. J.-C. soit le résultat
d’une limite de la méthode de datation par le radiocarbone. Observé au
moins dans tout le Nord-Ouest de la France, ce phénomène serait lié à un
effet de plateau visible sur la courbe de calibration. La prétendue charnière
Mésolithique ancien/Mésolithique moyen, qui concerne tant de sites et que
l’on retrouve dans toute la littérature sur le sujet, serait donc un artefact
de la recherche. Le groupe de Bertheaume, s’il ne peut donc être organisé
chronologiquement, offre en revanche des caractères stylistiques et tech-
niques bien particuliers, qui le distinguent de ses voisins orientaux. Si les
rapprochements avec le Sauveterrien
stricto sensu
sont toujours remarqués,
il nous semble que la nature des analogies doive être reconsidérée. Des
effets de convergence technique et d’influences croisées viennent contre-
balancer les hypothèses strictement diffusionnistes ou les annexions pures
et simples.
Abstract
In this paper we propose a new typological and technological definition
of the Bertheaume group 30 years after it was first defined in Finistère by
P. Gouletquer. Archaeological excavations of the sites of Le Bilou (Conquet),
Quillien (Cloître-Saint-Thégonnec) and Toul-an-Naouc’h (Plougoulm) gave
us 3 new C14 dates. Their grouping at the turn of the 9
th
and 8
th
millennia
cal. BC seems to be linked to a plateau effect observed in every Middle
Mesolithic site in north-western France. Because of this calibration problem
the chronology of the Bertheaume group cannot be structured. However
stylistic and technical features clearly help to distinguish its industry from
its eastern neighbours. Comparisons can be made with the Sauveterrian of
Aquitaine, but seem to be due to technical convergences and crossed in-
fluences rather than to a merely diffusionist process.
À la suite de la découverte de quatre sites mésoli-
thiques dans le département du Finistère, un groupe
culturel fut identifié par P. Gouletquer au début des
années 1970 et dénommé industrie de type Bertheaume,
d’après une station en sommet de falaise à l’entrée de
la rade de Brest. Cette industrie exclusivement lithique
était caractérisée par une panoplie de microlithes
constituée de triangles, principalement scalènes et
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin