Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Après les élections européennes : les contours du paysage politique régional

De
4 pages
Le scepticisme régional à l'égard de la construction européenne est confirmé. L'abstention élevée, dans une région qui fut l'une des plus civiques, ainsi que l'ampleur du vote protestataire, particulièrement dans le Pas-de-Calais, en témoignent. Le citoyen, déconnecté du fonctionnement parlementaire européen, a profité du mode de scrutin proportionnel pour s'éloigner des clivages traditionnels et manifester des choix plus radicaux. Une analyse spatiale des résultats l'illustre bien : les bastions communiste et socialiste sont circonscrits à l'ex-bassin minier, où les votes extrémistes sont également nombreux; la ruralité s'exprime nettement à travers la liste Saint-Josse, tandis que les écologistes s'affirment en zone urbaine.
Voir plus Voir moins

NORD-PAS-DE-CALAIS
F 15 - 2,29 N°13 - NOVEMBRE 1999
Après les élections européennes :
les contours du paysage
politique régional
Le scepticisme régional à l’égard de la construction
européenne est confirmé. L’abstention élevée, dans
Depuis le premier scrutin de 1979, lesune région qui fut l’une des plus civiques, ainsi que
élections parlementaires européennes
ont connu une nette désaffection dansl’ampleur du vote protestataire, particulièrement
l’ensemble de l’Union européenne. La
participation a baissé à chaque nouvelledans le Pas-de-Calais, en témoignent.
échéance, et de façon encore plus sensible
Le citoyen, déconnecté du fonctionnement en juin dernier, pour passer sous la barre
des 50% et perdre ainsi plus de 12 points
parlementaire européen, a profité du mode de
en vingt ans.
scrutin proportionnel pour s’éloigner des clivages
DES ÉLECTEURS SCEPTIQUES
traditionnels et manifester des choix plus radicaux.
Ni les élargissements successifs, ni les évo-
Une analyse spatiale des résultats l’illustre bien : lutions institutionnelles, ni la perspective
de la monnaie unique n’ont suscité d’en-
les bastions communiste et socialiste sont gouement. En France, une légère remontée
s’était produite en 1994, suite au referendumcirconscrits à l’ex-bassin minier, où les votes
de Maastricht qui avait politisé les enjeux
et cristallisé les positions. extrémistes sont également nombreux ;
Mais la rechute constatée lors de la dernière
la ruralité s’exprime nettement à travers la liste consultation confirme une position ancrée
sous la moyenne européenne. Les scrutins
Saint-Josse, tandis que les écologistes s’affirment européens mobilisent nettement moins
l’électeur que les élections législatives ouen zone urbaine.
présidentielles. L’écart semble même se
creuser, alors que le Parlement européen se
Jean-Luc Van Gheluwe - Éric Lesage
présente comme la seule institution de
SERVICE ÉTUDES DIFFUSION
l’Union élue par le citoyen européen.
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS - 130, AVENUE DU PRÉSIDENT J.F. KENNEDY - 59034 LILLE CÉDEX - TÉL. : 03 20 62 86 29 - TÉLÉCOPIE : 03 20 62 86 00N°13
Profils
NORD-PAS-DE-CALAIS
CIVISME RÉGIONAL EN DÉCLIN UN PUISSANT VOTE PROTESTATAIRE
DES CITOYENS MAL INFORMÉS
À l’occasion des élections européennes, Le Nord-Pas-de-Calais avait d’ailleurs
Mauvaise perception des enjeux, sentiment
comme dans la plupart des consultations exprimé un vif euroscepticisme lors du
d’éloignement vis-à-vis des institutions, euro-
importantes, le Nord-Pas-de-Calais se referendum de Maastricht. Celui-ci n’est
scepticisme ; c’est une combinaison de
singularisait par une participation plus pas démenti, puisque les deux listes
phénomènes qui peut expliquer l’échec des
élevée. ouvertement favorables à une Europe
consultations électorales européennes. La liste intégrée enregistrent des résultats moins
des handicaps est longue, à commencer par bons qu’au niveau national. L’écart a progressivement fondu, illustrant
l’ambiguïté inhérente à la construction euro-
ainsi le fait que notre région se montrait
péenne, qui oscille entre Europe fédérale et Au-delà du score du parti communiste,petit à petit moins civique.
confédérale. Des rouages institutionnels traditionnellement plus élevé dans la région,
originaux mais compliqués rendent difficiles ce sont surtout les votes protestataires qui se
De la fin de la guerre jusqu’au début des
l’implication du citoyen, qui ignore souvent distinguent par leur sur-représentation :
années quatre-vingt, le Nord et le Pas-de-
les principes de répartition des pouvoirs et suit listes marginales regroupées ici sous
Calais figuraient systématiquement dans
difficilement les méandres du processus de l’étiquette “divers”, listes Laguiller et
le peloton de tête en matière de partici-
Le Pen et surtout Saint-Josse qui réalisecodécision entre la Commission européenne,pation. Depuis une quinzaine d’années,
une spectaculaire percée dans le Pas-de-le Parlement européen et le Conseil de l’Unionl’abstention gagne du terrain ; elle était
Calais. européenne. L’absence de loi électoraleparticulièrement nette en juin dernier dans
unique ne favorise pas la prise en compte deles zones urbaines en difficulté. Le Nord
Cette dispersion des votes, favorisée par lela dimension européenne de l’enjeu électoral.rejoignait ainsi le niveau français tandis
scrutin proportionnel et l’absence de
Les candidats sont essentiellement desque le Pas-de-Calais résistait un peu mieux.
conséquences politiques directes, interfère
nationaux, inscrits sur des listes nationales,
évidemment dans les résultats des forces
selon des modalités électorales nationales. DeLa position frontalière n’a pas joué en politiques classiques : le parti socialiste fait
ce fait, questions européennes et enjeux defaveur d’une mobilisation, ce qui est à peine mieux qu’au plan national, tandis
politique intérieure interfèrent facilement,vrai également dans les autres régions que les listes de droite sont très nettement
d’autant que dans de nombreux pays,concernées, l’abstention ayant même été en retrait.
d’autres élections sont organisées simulta-particulièrement élevée en Alsace et en
nément. Ainsi nos voisins belges ont-ilsLorraine. Ce constat semble battre en L’ampleur du vote protestataire, combiné
également élu une nouvelle chambre fédéralebrèche l’idée selon laquelle les régions au taux d’abstention exceptionnellement
frontalières constitueraient un laboratoire, en juin dernier, ce qui a entraîné la chute du élevé, conduit à envisager une relative
une préfiguration de l’Europe de demain. gouvernement. L’effet dioxine favorable aux déstructuration sur le plan politique.
écologistes et le vote sanction à l’encontre de
la coalition socialiste/sociale-chrétienne La réticence marquée des Nordistes vis-à-La logique d’échange et d’ouverture qui
sortante se sont répercutés quasi automatique- vis de la construction européenne s’estexiste dans ces régions répond apparem-
sans doute superposée à la désaffectionment à des ressorts partiellement indé- ment sur le résultat des élections européennes.
pour la classe politique traditionnelle.pendants de la construction européenne.
ÉROSION DE LA PARTICIPATION LES ZONES URBAINES MARQUÉES PAR LES DIFFICULTÉS VOTENT MOINS
Niveau de la participation électorale
Taux de participation aux électionsaux scrutins parlementaires européens
Dunkerque européennes de juin 1999
% (en % des inscrits)
70
Calais
93
73
60
63
53
Saint-Omer50 moyenne régionaleBoulogne-sur-Mer 48
43
Lille40 36
Limite
Béthune d’arrondissement30
Montreuil Chef-lieu
Lens
20 Douai Valenciennes
Arras
10
Cambrai
0 Avesnes-sur-Helpe
1979 1984 1989 1994 1999
Union européenne France Nord-Pas-de-Calais
Source : Préfectures du Nord et du Pas-de-Calais
Source : Bureau d’information du Parlement européen © IGN, Insee 1999N°13
Profils
NORD-PAS-DE-CALAIS
Catégories de communes
La méthode d’analyse utilisée ici conduit àUN PAYSAGE POLITIQUE RÉGIONAL CONTRASTÉ
Vote massif “Chasse, Pêche,
comparer les résultats de chaque liste dansNature et Traditions”
Dunkerque les 1 544 communes, ce qui permet de répar-Forte présence de la droite
et bonne représentation tir l’ensemble des communes de la région en
écologiste
Calais six catégories, identifiées par leurs caractéris-Présence socialiste
et de l’extrême gauche tiques électorales les plus saillantes, entermes de sur-représentation ou de sous-
et de l’extrême droite
représentation par rapport aux moyennes
Forte présence communiste
régionales. La localisation des communesAncrage écologiste
Saint-Omer et forte présence socialiste de chaque catégorie dessine, dans ce cas
Boulogne-sur-Mer
précis, des zones assez homogènes, ce quiLimite d’arrondissement
autorise l’association d’un territoire à l’un desChef-lieu
Lille d’arrondissement six profils déterminés.
Deux catégories mettent en lumière des faits
particulièrement marquants : le succès deBéthune
la liste Saint- Josse dans les campagnes
Montreuil (catégorie 1) et le maintien d’une influenceLens
communiste forte mais localisée (catégorie 5).
Douai Valenciennes Les autres catégories combinent des phéno-
mènes de façon moins nette : les écologistes
Arras
apparaissent tantôt avec la droite (catégorie 2),
tantôt avec les socialistes (catégorie 6). Les
Cambrai socialistes affichent d’ailleurs la particularité
Avesnes-sur-Helpe d’une présence soutenue, sans être écrasante,
dans deux autres catégories : la catégorie 4
où figure bien l’extrême droite et la catégorie 3
Source : Préfectures du Nord et du Pas-de-Calais ou figure bien l’extrême gauche.
© IGN, Insee 1999
Nette Nette
CommentairesCatégorie
sur-représentation sous-représentation
1 Saint-Josse Cohn-Bendit, La ruralité s’exprime nettement à travers la liste Saint-Josse, en boudant les écologistes. Les votes extrémistes
Le Pen, Mégret, sont faibles mais certains ont pu se reporter sur la liste Saint-Josse. La droite opposée à l’Europe fédérale est
Laguiller, Hue assez présente.
Sarkozy, Pasqua, Hue, Hollande, Saint- Les listes de droite se font concurrence sur le pourtour de la métrople lilloise, en Flandre intérieure, dans l’Arrageois2
Bayrou, Cohn-Bendit Josse et le Cambrésis : des zones urbaines ou rurales peu profondes où les écologistes affirment également leur présence.
Hollande, Laguiller Bayrou, Sarkozy3 Dunkerquois, Audomarois, ouest de l’ex-bassin minier et sud du département du Nord voient l’extrême
gauche réaliser de bons scores conjointement à la liste socialiste.
4 Le Pen, Mégret, Saint-Josse L’extrême droite confirme sa présence dans des zones urbaines ouvrières : à Dunkerque, Maubeuge, Lens et
Hollande sur le versant nord-est de la métropole lilloise, des secteurs où la liste socialiste réalise également de bons
scores.
Hue Sarkozy, Pasqua, La partie orientale de l’ex-bassin minier et le Valenciennois constituent le “bastion” communiste. La liste Hue5
Bayrou, Hollande y réalise des scores tellement élevés que non seulement les listes de droite sont sous-représentées, mais égale-
ment la liste socialiste.
6 Cohn-Bendit, Saint-Josse, Hue Les écologistes recueillent d’excellents résultats à Lille et Villeneuve-d’Ascq où les scores socialistes sont bons
Hollande également. Ces deux villes, où les catégories sociales “supérieures” sont bien représentées, s’étaient déjà
manifestées par un vote positif lors du referendum de Maastricht. La liste Bayrou, favorable à l’Europe fédérale,
y est d’ailleurs bien placée.
DES DIFFÉRENCES SENSIBLES ENTRE LE NORD ET LE PAS-DE-CALAISPour comprendre ces résultats
Score obtenu par chaque liste
DiversTête de liste Intitulé de la liste
Mégret
Bruno Mégret Européens d’accord Français d’abord Mégret l’avenir
Le Pen
François Hollande Construisons notre Europe
Pasqua
François Bayrou Avec l’Europe, prenons une France d’avance
SarkozyJean-Marie Le Pen L.E.P.E.N.-Front national avec Jean-Marie Le Pen pour une
France libre changeons d’Europe ! Bayrou
Nicolas Sarkozy L’UNION POUR L’EUROPE, l’opposition unie avec le RPR et
Saint-Josse
Démocratie Libérale
Cohn-BenditRobert Hue Bouge l’Europe ! La liste conduite par Robert Hue
Jean Saint-Josse C.P.N.T. (Chasse, Pêche, Nature, Traditions) Hollande
Arlette Laguiller Liste présentée par Lutte ouvrière et la Ligue communiste
Hue
révolutionnaire
LaguillerCharles Pasqua Rassemblement pour la France et l’Indépendance de
l’Europe
0 10 20 30 %
Daniel Cohn-Bendit l’Écologie, Les Verts, Daniel Cohn-Bendit et Dominique Nord Pas-de-Calais France
Voynet
Source : Journal officiel
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS - 130, AVENUE DU PRÉSIDENT J.F. KENNEDY - 59034 LILLE CEDEX - TÉL. : 03 20 62 86 29 - TÉLÉCOPIE : 03 20 62 86 00N°13
Profils
NORD-PAS-DE-CALAIS
LES DIFFICULTÉS D’UNE REPRÉSENTATION ÉQUITABLE
Étant donné l’ampleur des disparités démographiques entre les CONCILIER DISPARITÉS DÉMOGRAPHIQUES, RÉPARTITION DES SIÈGES
États membres de l’Union européenne, il s’avère impossible de ET CONTRIBUTIONS FINANCIÈRES : UNE GAGEURE
répartir mécaniquement le nombre de sièges proportionnellement
Nombre Montantà la population, sans tenir compte de la taille des pays. À partir de
de députés en écuscette constatation, la négociation, renouvelée à chaque nouvelle
13adhésion, doit naviguer entre plusieurs écueils : éviter que les
principales tendances politiques des grands pays ne dominent la
vie parlementaire européenne, permettre une représentation
effective des petits pays sans pour autant léser les nations les plus
peuplées, tenir compte des écarts entre les contributions financières
5
respectives des citoyens, dans un contexte de négociations
budgétaires tendues. En vertu de ce subtil cocktail, un député 400
luxembourgeois correspond à moins de 80 000 habitants tandis 200
0qu’un député allemand représente plus de 800 000 de ses
D UK F I E NL GR B SP A DKFI IR LUconcitoyens.
D Allemagne NL Pays-Bas A Autriche
Nombre de députés pour 1 000 000 habitantsUK Royaume-Uni GR Grèce DK Danemark
Contribution budgétaire par habitant
F France B Belgique FI Finlande Moyennes de l’Union européenne
I Italie S Suède IR Irlande
E Espagne P Portugal LU Luxembourg
DES PARTIS AUX GROUPES PARLEMENTAIRES : UN FONCTIONNEMENT OBSCUR
Les 626 députés européens sont issus de plusieurs dizaines de partis 9 GROUPES PARLEMENTAIRES QUI ENGLOBENT 127 PARTIS NATIONAUX
Répartition des 626 sièges selon les groupes politiquesnationaux qui, en application du règlement intérieur, doivent
NI (9)constituer des groupes parlementaires. Afin de favoriser les regrou-
EDD (16) GUE-NGL (42)pements transnationaux, les règles internes abaissent le seuil en
TDI (30)
fonction du nombre d’États représentés. 23 députés sont nécessaires UEN (30)
s’ils appartiennent à 2 États membres mais 14 députés suffisent à PSE (180)
former un groupe s’ils appartiennent à 4 États ou plus. La ligne de
partage entre partisans d’une Europe fédérale et défenseurs
PPE (233)
d’une Europe confédérale traverse les partis nationaux et par voie de
conséquence les groupes parlementaires, y compris ceux qui sont
Verts-ALE (48)censés incarner le clivage gauche-droite : Parti populaire européen
et Parti des socialistes européens. Ces pseudo-partis n’induisent
ELDR (50)
pas une véritable bipolarisation, d’autant que certains votes seront GUE-NGL : Gauche unitaire européenne, - Gauche verte nordique (15 partis)
PSE : Parti des socialistes européens (21 partis)guidés par l’origine nationale des députés plus que par leur cou-
Verts - ALE : Les Verts - Alliance libre européenne (19 partis)
ELDR : Parti européen des libéraux démocrates et réformateurs (17 partis)leur politique. Rien ne concourt donc à favoriser la lisibilité des
PPE : Parti populaire européen (démocrates chrétiens) et démocrates européens (35 partis)
UEN : Union pour l’Europe des nations (5 partis)débats du Parlement européen.
TDI : Groupe technique des députés indépendants - Groupe mixte (5 partis)
EDD : Europe des démocraties et des différences (5 partis)
NI : Non inscrits (5 partis)
Source : Bureau d’information du Parlement européen au 22 juillet 1999
Pour en savoir plus
• La France aux urnes - La Documentation française - Notes et études documentaires
n° 5066, janvier 1998.
• Résultats et élus - Élections de juin 1999 - Direction générale de l’information et
des relations publiques - Parlement européen.
Directeur de la publication : Jean-Claude HAUTCŒUR - Service Administration des Ressources : Marie-Françoise DUBOIS
Service Études Diffusion : François HOUSSIN - Service Statistique : Michel BREZAULT - Rédactrice en chef : Élisabeth VILAIN
Secrétaire de rédaction : Francine LEDUC - Secrétaire de fabrication : Jean-Claude DELEHAYE - Vente : Bureau de vente
130 avenue J.F. Kennedy BP 769 - 59034 LILLE CEDEX - Tél : 03 20 62 86 66 - Télécopie : 03 20 62 86 00 - CPPAD en cours
ISSN 1269-0260 - Dépôt légal décembre 1999 - © Insee 1999 - Code Sage PR0991320 - UNIVERS LILLE Tél : 03 20 63 10 07
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS - 130, AVENUE DU PRÉSIDENT J.F. KENNEDY - 59034 LILLE CEDEX - TÉL. : 03 20 62 86 29 - TÉLÉCOPIE : 03 20 62 86 00