//img.uscri.be/pth/6634e58c720dbd0cf394cc8b23ed1445b9300076
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Chronique - article ; n°2 ; vol.56, pg 641-651

De
12 pages
L'année psychologique - Année 1956 - Volume 56 - Numéro 2 - Pages 641-651
11 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Voir plus Voir moins

Henri Piéron
Chronique
In: L'année psychologique. 1956 vol. 56, n°2. pp. 641-651.
Citer ce document / Cite this document :
Piéron Henri. Chronique. In: L'année psychologique. 1956 vol. 56, n°2. pp. 641-651.
doi : 10.3406/psy.1956.8916
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/psy_0003-5033_1956_num_56_2_8916CHRONIQUE
NECROLOGIE
— R. M. Yerkes (26 mai 1876-3 février 1956). Ce fut un des grands
pionniers de la psychologie scientifique américaine qui marqua de son
empreinte une animale résolument objective, traitant aussi
bien des Daphnies, des Méduses, des Crabes, des Vers de terre ou des
Grenouilles que des Singes anthropoïdes, ainsi qu'une psychométrie
humaine, en particulier dans ses applications militaires, dont il assura
l'organisation au cours de la première guerre mondiale. Élève de Harvard,
où il devint instructeur en 1902, puis professeur assistant de psychologie
comparée de 1908 à 1917, il enseigna à Yale à partir de 1924, dirigeant
bientôt le grand Département, qu'il fonda, de Biologie des Primates.
Son œuvre a été considérable, et son influence énorme. Il a dirigé de 1919
à 1924 la Section de Psychologie du National Research Council. Il a
édité, de 1911 à 1917, le Journal of animal Behavior, puis, àpartir de 1922,
le Journal of comparative Psychology. On lui a dû la Point Scale (avec
J. W. Bridges en 1914, révisée avec J. C. Foster en 1923). C'est une
grande figure qui disparaît, mais une œuvre qui reste.
— L. L. Thurstone (29 mai 1887-29 septembre 1955). C'est assez
peu de temps après avoir quitté (fin 1952) l'Université de Chicago
— sa ville natale — où il avait pris son doctorat en 1917 et avait enseigné
la psychologie depuis 1924, et avoir organisé, avec Mme Thurstone, un
service de recherches dans un nouveau Laboratoire psychométrique à
l'Université de la Caroline du Nord, qu'il tomba malade, alors qu'il
devait participer à Paris, en juillet 1955, au symposium d'analyse facto-
rielle, et qu'il fut emporté prématurément quelques semaines plus tard.
Technicien de psychométrie, soucieux de la méthodologie d'orientation
professionnelle, il a, en opposition avec Spearman, joué un rôle essentiel
dans l'emploi et le développement des méthodes d'analyse factorielle
en psychologie, sa méthode centroïde ayant eu un universel succès.
Il avait présidé en 1933 Y « American Psychological Association » et avait
été le principal fondateur de la « Psychometric Society » (1935). Les
Primary Mental Abilities ont exercé une influence considérable.
— Etienne Rabaud (juillet 1868-septembre 1956). Ancien président
de la Société de Psychologie et membre du Conseil directeur de l'Institut
de Psychologie de l'Université de Paris, à la fondation duquel il avait
activement participé au titre de la Faculté des Sciences, Rabaud était
un biologiste au sens large, soucieux de théorie et d'idées générales et 042 G H KO NIQUE
admirable observateur de la nature. Il s'était d'abord spécialisé dans
la tératologie, comme préparateur de Dareste, et dans l'histopathologie
du système nerveux au service de clinique des maladies mentales de
Sainte- Anne, chez Joffroy. Mais, avec Alfred Giard il s'engagea dans la
Biologie générale et la Psychologie animale. Antifinaliste convaincu et
ne voyant pas d'autre facteur d'évolution que le hasard, il exerça une
critique impitoyable sur les conceptions anthropomorphiques de nom
breux naturalistes, n'épargnant pas J. H. Fabre auquel il consacra une
plaquette (1924). Parmi ses nombreux ouvrages on doit faire une place
particulière aux deux petits volumes de la collection A. Colin sur L'ins
tinct et le comportement animal (1949). Pour son jubilé, en 1938, fut publié
un recueil de notes et de mémoires (au nombre de 84) et une bibliogra
phie de ses travaux à cette date (380 numéros). On lui doit de nombreuses
observations sur les Insectes, donnant un bel exemple de cette éthologie
objectiviste dont on attribue souvent tout le mérite à Lorenz et à Tin-
bergen. Rabaud a été un collaborateur régulier de l'Année psychologique.
— Auguste Ley (16 avril 1873-10 janvier 1956) a joué un rôle impor
tant dans le développement en Belgique de la psychologie scientifique
et de ses applications pédagogiques et psychiatriques. Instituteur,
devenu médecin, c'est aux enfants arriérés qu'il se consacra d'abord.
Agrégé de l'Université de Bruxelles (1910) il occupa la chaire de Psychol
ogie à partir de 1912, tout en dirigeant le Service de Psychiatrie de
l'hôpital Saint-Jean. Il créa en 1921 la Ligue d'Hygiène mentale de Bel
gique et présida en 1928 le Congrès des Aliénistes de langue française.
Parmi ses travaux, on peut signaler les recherches sur l'association des
idées chez les malades mentaux, avec Menzerath (1911) et les Études de
psychologie instinctive et affective, avec Mme Ley (1946).
— Marcel Griaule (16 mai 1898-23 février 1956), ethnographe
explorateur, qui avait, avec beaucoup de pénétration, étudié la psychol
ogie des Dogon, en Abyssinie, sous-directeur du Laboratoire d'Ethnolde l'École pratique des Hautes Études, fut appelé à occuper une
chaire de Psychologie sociale à la Sorbonne en 1942. Il était membre
de la Société française de Psychologie et conseiller de l'Union française.
— S. W. Fernterger (4 juin 1887-2 mai 1956), docteur en philo
sophie de l'Université de Pennsylvanie, où, après avoir enseigné à Clark;
il revint occuper la chaire de Psychologie, s'était occupé de méthodologie
psychophysique et de technique expérimentale. Il s'était toujours
intéressé à des statistiques psychologiques, donnant tous les 10 ans
un relevé des publications des divers pays et en différentes langues (le
dernier de ces relevés venant de constituer une publication posthume).
— C. M. Louttit (9 octobre 1901-24 mai 1956) avait succédé au
regretté Hunter comme éditeur des Psychological Abstracts en 1947.
Il avait enseigné à l'Université de Hawaï, puis à l'Université de l'État
d'Ohio avant de diriger le Département de Psychologie de la Wayne
Université (1954). Il avait publié en 1936 un Handbook of Children's
Behavior Problems. CHRONIQUE 643
— W. L. Bryan (11 novembre 1860-21 novembre 1955), qui avait été
étudiant à Berlin (1886-1887), à Paris et à Würzburg (1900-1901),
docteur de Clark (1892), devint professeur de Philosophie à l'Université
d'Indiana en 1885, puis Président de cette Université en 1902. On lui
doit d'intéressantes recherches sur l'acquisition du langage télégraphique
avec Harter, publiées en 1897 et 1899 dans la Psychological Review.
— W. J. Grozier (24 mai 1892-24 novembre 1955), zoologiste de
formation (docteur de Harvard en 1915), enseigna la physiologie à
l'École de Médecine de l'Université d'Illinois (1918-1919) avant de diriger
le Département de Zoologie de la Rutgers Université (1920), puis le de Physiologie générale de Harvard (1925), où, disciple
de Loeb, il poursuivit de nombreuses recherches sur les tropismes.
On lui doit un ensemble très considérable de travaux de psychophysiol
ogie sur les processus récepteurs et en particulier sur la vision, travaux
dirigés par des conceptions théoriques originales, se fondant sur l'inte
rprétation des processus de fusion de stimulations lumineuses intermit
tentes chez de nombreuses espèces animales.
— André Mayer (9 novembre 1875-29 mai 1956) fut un physiol
ogiste d'esprit large, qui, s'il se spécialisa surtout dans l'étude des pro
cessus élémentaires du métabolisme et les phénomènes de nutrition,
s'intéressa toujours aux processus supérieurs et à la psychologie scienti
fique. Sa thèse de médecine sur la soif a fait époque. Entraîneur d'hommes
et administrateur hors de pair, il exerça sur la science française une
influence profonde et prit une grande place dans les organisations
internationales (en particulier comme président de la F. A. O.). Pro
fesseur de Physiologie à Strasbourg en 1918, puis au Collège de France
(1922) dont il devint vice-président de l'Assemblée, il joua un grand rôle
dans l'organisation de la Section des Sciences naturelles de l'École
pratique des Hautes Études. Très lié avec Georges Dumas, il collabora
au Traité de Psychologie et fut président de la Société française de
Psychologie.
— René Leriche (12 octobre 1879-29 décembre 1955), a pu être
appelé le chirurgien de la douleur. Esprit particulièrement original,
qui s'était attaché au rôle du sympathique dans de nombreux troubles
vasculaires et nerveux, et en particulier dans les syndromes causalgiques,
il avait obtenu des succès dans le traitement des douleurs par interrup
tion des voies sympathiques. Frappé par la gravité de manifestations
algiques, toujours soucieux de l'humain, dans ses aspects les plus réels
et les plus concrets, la douleur fut à ses yeux une ennemie à vaincre à
laquelle il n'accorda jamais le moindre rôle utile. Successeur de Nicolle
au Collège de France dans la chaire de Claude Bernard, sa « figure
becthovenienne », suivant l'expression de Georges Duhamel, y restera
inoubliable de ceux qui l'ont connu.
— Emile Borel (7 janvier 1871-3 février 1956), s'il fut un grand
mathématicien, fut aussi un philosophe à qui rien d'humain ne resta
étranger, et qui sut montrer toute la valeur générale de l'esprit et des 644 CHRONIQUE
méthodes mathématiques ; il pénétra dans le domaine psychologique
en s'occupant des joueurs, à propos du calcul des probabilités et de la
notion de hasard, et s'intéressa tout particulièrement aux applications
psychologiques des mathématiques.
— Paul Masson-Oursel (5 septembre 1882-18 mars 1956), agrégé
de philosophie, directeur à l'École des Hautes Études, élève de Lévy-
Bruhl, Janet et Dumas, en se spécialisant dans l'indianisme, chercha
à dégager de ces études ce que l'on pouvait en tirer au point de vue
de la psychologie et des règles de vie humaines, en particulier pour la
maîtrise de soi. Dans l'esprit de la « psychagogie » pelmanienne, il publia
pendant plusieurs années une revue : La psychologie et la vie.
— Signalons le décès, en fin 1955 du Dr Tastevin (dont est paru dans
le Journal de psychologie un article posthume), observateur perspicace,
à qui l'on a dû d'ingénieux dispositifs au Palais de la Découverte ;
celui du Dr Alfred Thooris (7 janvier 1956), dans sa 90e année, dont
on connaît les travaux d'anthropomorphologie à signification caracté-
rologique ; celui, en avril 1956, de Marie-Louise Verrier, directeur
adjoint à l'École pratique des Hautes Études, élève d'Etienne Rabaud,
et dont on connaît les travaux de biologie comparée, en particulier sur
la vision ; enfin, le 2 mai 1956, celui de l'ophtalmologiste Henri
Polliot qui a étudié la vision binoculaire et la perception du relief.
— A l'étranger, on a appris la mort de Sir Richard Paget, à 86 ans
(octobre 1955), l'auteur bien connu de Human Speech (1930), du
Dr Alberto Salmon (1868-1954), neuropathologiste italien, auteur de
La fonction du sommeil (1910) et La physiopathologie du sommeil (en
italien, 1930), de Warner Brown (9 février 1882-3 février 1956), pro
fesseur émérite de Psychologie à l'Université de Californie, de Grace
E. Bird (1er décembre 1955), âgée de 79 ans, professeur émérite de Psy
chologie de l'éducation au Collège de l'Éducation de Providence (Rhode
Island), des physiologistes Hermann Rein en Allemagne (1955),
auteur de travaux sur les sensibilités cutanées, et A. J. Carlson (2 sep
tembre 1956) de l'Université de Chicago, auteur de travaux de physio
logie comparée du système nerveux, du zoologiste A. C. Kinsey
(25 août 1956), âgé de 62 ans, directeur de 1' « Institute of Sex Research »
de l'Université d'Indiana, dont les enquêtes sur la sexualité masculine
et féminine ont eu un retentissement mondial, du photométriste Crit-
tenden (28 mars 1956), âgé de 75 ans, qui a présidé en 1935, F « Optical
Society », du psychiatre de Yale Clement C. Fry (24 novembre 1955)
âgé de 63 ans.
PERSONALIA
— Le Pr B. Houssay, prix Nobel, révoqué par le président Péron,
a été réintégré comme professeur, directeur de l'Institut de Physiologie
de l'Université de Buenos-Aires (novembre 1955).
— L'Université de Florence a créé un Institut de Psychologie dont la
direction a été confiée au Pr Marzi (octobre 1955), et la direction de CHRONIQUE 645
l'Institut de Psychologie de l'Université de Trieste l'a été au
Pr Kanisza.
— Le Dr Le Beau a été nommé directeur d'un Laboratoire de Phys
iologie et Psychoneurochirurgie à l'École pratique des Hautes Études
(octobre 1955).
— Le Dr H. F. Hunt, spécialiste de psychologie animale, a été élu
président de l'Université de Chicago.
— A la 13e Session, à Zurich, de la Commission internationale de
l'Éclairement (juin 1955), le Pr Yves le Grand a été élu comme secré
taire, pour la 14e Session qui se tiendra en Belgique.
— A sa session d'avril 1956, la National Academy of Sciences des
U. S. A. a élu, dans sa section de Psychologie, le Pr von Bekesy, comme
membre et le Pr Michotte, de Louvain, comme associé étranger.
— Le Prix Kalinga, de l'O. N. U. a été décerné pour son œuvre de
diffusion scientifique au Pr A. Pi Suner, de Barcelone, actuellement à
l'Université de Caracas ; la médaille d'or Kraepelin, pour le cente
naire de la naissance de celui-ci, au Pr Kretschmer, et le prix Joffé
de l'Institut de France, au Pr Piéron, sur présentation de l'Académie
des Sciences.
ASSOCIATION DE PSYCHOLOGIE SCIENTIFIQUE DE LANGUE FRANÇAISE
La 4e Session d'Études de l'Association, organisée par les Prs Debesse
et Viaud, s'est tenue à Strasbourg du 5 au 8 octobre 1956, sous la
présidence du Pr Piéron qui a présenté un rapport d'introduction à
la question mise à l'ordre du jour (le conditionnement dans ses rela
tions avec l'apprentissage) dans la séance inaugurale qu'était venu
présider le recteur Jean Babin. Les trois rapports ont été présentés
par les Prs Fessard et Gastaut (Corrélations neurophysiologiques de la
formation des réflexes conditionnés), G. de Montpellier (Condition
nement et apprentissage) et Leontiev, de Moscou (Conditionnement,
apprentissage et conscience).
Le Pr Malmejac a présenté un film sur les effets que l'hypothermie
peut exercer sur les fonctions des centres nerveux supérieurs et le condi
tionnement en particulier.
Outre les interventions préparées des Prs Paulus, Piaget, Fraisse
et Zazzo, une importante discussion a été marquée par la participation
de nombreux membres, en particulier MM. Chauchard, Dublineau,
Chateau, Oléron, Mialaret, Buser, Jouvet, Hindley, Popesco, de
Bucarest, R. Brun, de Zurich.
Les Prs Debesse, Viaud et Anzieu exposèrent l'organisation et les
travaux de psychologie à l'Université de Strasbourg et dirigèrent les
visites.
Environ deux cents personnes, appartenant à une dizaine de pays,
assistaient à cette session, la délégation italienne étant particulièrement
nombreuse.
A. PSYCHOL. 56 41 646 CHRONIQUE
L'Assemblée accueillit un grand nombre de nouveaux membres,
titulaires ou adhérents.
La prochaine session, que doit organiser Te Pr Marzi, se tiendra à
Florence en 1958, avec, comme thème, les facteurs de motivation.
UNION INTERNATIONALE DES SCIENCES BIOLOGIQUES
La Section de Psychologie expérimentale et comportement animal
s'est réunie à Strasbourg, le 4 octobre 1956, sous la présidence
du Pr H. Piéron.
Elle a tenu deux séances, au cours desquelles elle a entendu et
discuté une série de communications de psychologie animale dont
voici la liste :
Pr Langfeld (Princeton) , Animal Behavior Studies at the R. B. Jackson
Memorial Laboratory (Bar Harbor, U. S. A.).
Pr Valentini (Rome), L'agressivité du trembleur-paon père.
Pr J. Ten Gate (Amsterdam), Modification des réflexes de la conduite
des animaux par conditionnement.
Dr R. Brun (Zurich), Le cerveau des Fourmis comme instrument de
formation des réflexes conditionnés.
G. Thines (Louvain), Observations sur le conditionnement chez les
Poissons.
J. Gain et Mme Extremet (Marseille), Apprentissage et névroses
expérimentales.
J. Médioni (Strasbourg), Analyse expérimentale du phototropisme
de la Drosophile.
E. Heintz La question des substances terrifiantes.
Dans une séance administrative ont été admises dans la Section : la
Société italienne de Psychologie, la Société danoise de Psychologie et la
Fédération des Sociétés de Psychologie de Yougoslavie. Les représentants
des Sociétés nationales adhérentes étaient : Pr Metzger (Allemagne
fédérale), Pr Nuttin (Belgique), Pr Rasmussen (Danemark), Pr Viaud
(France), Pr J. Cohen (Grande-Bretagne), Pr Valentini (Italie), Pr Dujker
(Pays-Bas), Pr Piaget (Suisse), Pr Langfeld (U. S. A.), Pr Bujas
(Yougoslavie).
Étaient excusés : le Pr Hebb, secrétaire général (Canada) et le
Pr Morinaga (Japon).
Il a été décidé de tenir la prochaine réunion de la Section à Bruxelles
les 26 et 27 juillet 1957.
Pour l'Assemblée générale qui doit se tenir à Londres en 1958, ont
été désignés pour représenter la Section : lePr Graham (U. S. A.) et le
Pr Piéron, ou, à son défaut, le Pr Grasse (France).
Prenant connaissance de la décision du Bureau de l'I. C. S. U. de
subventionner un symposium organisé sur l'initiative de là Section,
celle-ci a décidé de proposer aux Unions internationales des Sciences
physiologiques, de Biochimie et de Physique pure et appliquée la réunion CHRONIQUE 647
en 1958, à Florence, d'un symposium sur le sujet suivant : La discrimi
nation chromatique dans la série animale et chez l'homme et le problème
de ses mécanismes fondamentaux.
Enfin, à la suite d'un exposé fait par son Président de la question
relative à l'admission à l'I. G. S. U. de l'Union internationale de Psychol
ogie scientifique, la Section a adopté à l'unanimité la motion suivante :
« La Section de Psychologie expérimentale et Comportement animal
de l'I. U. B. S., réunie à Strasbourg, le 4 octobre 1956, ayant pris connais
sance du rapport établi par son Président pour être soumis à la Commiss
ion chargée de faire des propositions au Comité exécutif de l'I. C. S. U.
sur la demande d'admission de l'I. U. S. P., lui donne son entière appro
bation et aux membres qui représentent PI. U. B. S. au Comité
exécutif de l'I. C. S. U. de proposer l'admission de l'I. U. S. P. au sein
de l'I. C. S. U., dans sa prochaine assemblée générale. »
LE CONGRÈS INTERNATIONAL DE PSYCHOLOGIE DE BRUXELLES
Le XVe Congrès se tiendra à Bruxelles, du 28 juillet au 3 août 1957,
sous la présidence du Pr Albert Michotte.
Le programme adopté prévoit des conférences générales, des colloques
limités à quelques spécialistes (sur la formation des psychologues, la
terminologie psychologique) et un grand nombre de symposia avec
possibilités de communications sur les sujets de ceux-ci, dont la liste
comprend : des problèmes méthodologiques (théories dans les sciences
du comportement, mesure des intensités de sensations, théorie de l'info
rmation, cybernétique, statistiques non paramétriques, description phéno
ménologique des conduites) ; les processus biochimiques et le compor
tement ; la perception (bases neuro-physiologiques, l'espace, le temps,
perception et pensée, aspects dynamiques, perception sociale) ; la psychol
ogie du langage ; personnalité et motivation (apprentissage, aspects
spécifiques de la motivation chez l'homme, émotion, étude longitudinale
de l'enfant et de l'adolescent, expériences de la première enfance, invo
lution normale, concepts psychanalytiques, techniques projectives) ;
psychologie religieuse ; psychologie sociale (caractères nationaux et
stéréotypes, émigration et immigration, automation, projection fi
lmique) ; anthropologie culturelle (en particulier pour les noirs d'Afrique) ;
éthologie animale et instincts.
Langues du Congrès : allemand, anglais, espagnol, français, italien.
Cotisation des membres effectifs : 500 francs belges. Le secrétaire général
du Comité d'organisation est M. Lours Delys.
CONGRÈS, COLLOQUES, CONFÉRENCES
— Au titre des Congrès internationaux, le Ve Congrès des rythmes
biologiques s'est tenu à Stockholm du 15 au 17 septembre 1955 (3 parti
cipants français) ; le IIe Congrès international d'Acoustique, patronné 648 CHRONIQUE
par l'Union internationale de Physique s'est tenu à Cambridge (Mass.),
du 17 au 23 juin 1956 avec de nombreux symposia (en particulier sur
la bioacoustique, l'audition, le contrôle du bruit, avec participation
française de MM. Ghavasse, Ghocholle, Bugard, Busnel, Moles, etc.) ;
un Congrès international de Cybernétique s'est tenu à Namur du 26 au
29 juin 1956, avec 4 sections, dont une sur la cybernétique et la vie
présidée par Grey Walter ; le 7er Congrès international de Génétique
humaine s'est tenu à Copenhague du 1er au 6 août 1956, sous la prés
idence du Pr Kemp ; le XXe Congrès international de Physiologie s'est
tenu à Bruxelles, du 30 juillet au 4 août 1956, avec des symposia por
tant en particulier sur les processus d'excitation et d'inhibition neuro
niques, la genèse de la décharge sensorielle, la physiologie de la soif et
de l'appétit, la formation réticulaire, et, en connexion des Journées de
Pharmacologie portant sur 2 sujets dont l'un était la Psychopharmac
ologie ; le IVe Congrès international d'Anthropologie différentielle s'est
tenu à Bologne, du 16 au 20 septembre 1956, et le Ve Congrès des
Sciences anthropologiques et ethnologiques à Philadelphie du 1er au 9 se
ptembre 1956 ; signalons encore la conférence « On child development» de
Chicago (compte rendu dans Child development, 27, 1956, 179-286) ; la
session scientifique de Moscou sur les problèmes de la défectologie (compte
rendu dans les Questions de Psychologie, U. R. S. S., 1956, 110-118) ;
et la conférence de Leningrad sur la psychologie de la personnalité
(Idem, 175-192) ; enfin le IIIe Congrès Rorschach international s'est tenu
à Rome du 13 au 16 septembre 1956.
— Parmi les colloques signalons celui consacré à Vactivité électrique
du cerveau en relation avec les phénomènes psychologiques sous la prés
idence du Pr Fessard (Marseille, 7-12 novembre 1955), et celui orga
nisé par le Pr Delay sur les médicaments neurologiriques (Paris,
octobre 1955). Une conférence internationale sur les échanges d'info
rmation par les sons chez les animaux s'est réunie à l'Université de Pennsyl
vanie du 16 au 19 avril 1956, et un symposium international sur le
diencéphale, à Milan, du 3 au 5 mai 1956. A Bâle, du 4 au 7 avril 1956,
c'est un symposium européen de gérontologie expérimentale qui a été
présidé par le Pr Verzar. A l'Université d'Orégon s'était tenue du 12
au 16 septembre 1955 une conférence sur les progrès de la physiologie
des Invertébrés (neurophysiologie, rythmes, sensibilités, préhensions
des proies, etc.).
— Dans les limites des réunions nationales, après le symposium italien
sur la réserpine et la chlopromazine à Milan (15 octobre 1955), signalons
le XIe Congrès des Psychologues italiens, à Milan également, sous la
présidence du Pr Ponzo (7-11 avril 1956) ; le XIIe Congrès de la Société
italienne de Neurologie, à Padoue (4-7 avril 1956) ; le VIIIe Congrès
des Sociétés de philosophie de langue française, à Toulouse (6-9 septem
bre 1956), sur le thème de « l'Homme et son prochain » ; le VIIIe Congrès
de V Union nationale des Associations pour la sauvegarde de V Enfance, à
Toulouse également (20-24 octobre 1956) avec le thème de la formation CHRONIQUE 649
professionnelle des Jeunes inadaptés ; la Semaine neurophysiolo
gique de la Salpêtrière consacrée aux activités du rhinencéphale
(9-13 octobre 1956).
— Parmi les réunions futures, signalons le 7er Congrès international
des Sciences neurologiques qui se tiendra à Bruxelles, du 21 au 28 juil
let 1957, juste avant le Congrès international de Psychologie. Le prési
dent du Comité d'organisation est le Pr Bremer ; ce nouveau Congrès
doit représenter les Congrès internationaux de Neurologie (VIe), d'Élec-
troencéphalographie (IVe), de Neurophysiologie clinique et de Neurop
athologie (IIIe) et enfin de Neurochirurgie (Ier).
— A Bâle en 1958, doit se tenir un symposium de la Société inter
nationale d*A udiologie.
— U Académie des Sciences de Berlin organise un symposium sur les
problèmes et méthodes de psychologie de la personnalité (prévu pour
les 14-16 janvier 1957).
SOCIÉTÉS ET ASSOCIATIONS
— L' Interamer ican Society of Psychology, présidée en 1956 par le
Pr Klineberg, a tenu sa 3e réunion à Austin (Texas) sur le sujet des
tensions sociales. Le secrétaire général est le Pr Werner Wolff.
— En juin 1955 s'est fondée la Hawaï Psychological Association.
— En mars 1956 s'est à Paris la Société française de Médecine
psychosomatique, présidée par le Dr F. Moutier, avec le Dr Aboulker,
comme secrétaire général.
— A la suite du Congrès international de Namur, il s'est constitué
une Association internationale de Cybernétique, dont le secrétaire est
M. Lemaire (13, rue Basse-Marcelle, à Namur).
UNIVERSITÉS, INSTITUTIONS
— L'Université de Clermont-Ferrand a créé un Institut de Psychologie
appliquée et d'Hygiène mentale.
— A V Université catholique du Sacré-Cœur, à Milan, a été créée par
décret du 20 septembre 1955 une École de spécialisations en Psychologie
du travail et Psychotechnique.
— h' Institut de Psychologie de l'Université de Florence a organisé un
enseignement, en deux années, de collaborateurs psychologues, spécial
isés comme conseillers d'orientation professionnelle ou comme consul
tants de psychopédagogie.
PÉRIODIQUES
— La Société française de Psychologie publie cette année un Bulletin
trimestriel sous le titre de française.
— En 1955 a commencé à paraître, comme organe de la « Deutsche