La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Du même publieur

Comment payer les médecins
Michel Grignon 
Nov 2007  
Contexte
Ce qui est vendu = information A  rrow  (1963)  + Gaf  ni et al (1998): c  onnaissance docteur Æ  patient ( coiffeur)  
Linformation ne peut se vendre sur un m  arché car lac  heteur n  e peut lui d  onn  er un prix (po  ur connaître la  valeur  de  linformation il faut connaî  tre linfor  mation)     
 
Contexte (2)  Conséquences (Arrow 1963):  Restriction dexer  cice (licensure)   Subvention de léducation Au  tonomie de la prise de décision    Sociologie: Profession (enseignants, ju  ristes) Economie: Pouvoir de marché + le travail e  mbauche le capital    
Contexte (3)  
Arrow 1963: Ce  ci conduit à létablissement dune la uelle le médecin relatio  n de confi  ance à q   a l er obligation sociale de  s  e confor  m () [Le patient] rem  place l  observation directe ne confi par u ance géné  ralisée dans l  a compétenc  e du méd  ecin. Autrem  ent di  t, l i ation soci obl g  ale de bonne pratique fa  it partie du bien  vendu  par le méd  ecin     
  
Paiement La transaction ne porte donc pas ce sur ce q  ui est produit (vendu/ach  eté),  mais su  r   des indic  ateurs: l  es soins (visites,   examens, prescriptions, nuit  s etc.) Paiement générique:  R +  p s .x, R le  paiement par patient (capitation), x la quantité  de services  produite, et p s le prix par se  rvice = 0: c R = 0: paiement/ac  te  p s apitation    
Paiement (2)  Continuum selon le degré de forfaitisation (b  undling) du bien r  émunéré  : Temps  Ac  tes (visites, interventions) Ep  isodes  (ambulatoire) / Cas (hospitalisation) Pa  tients (capitation)  Po  pulation (budget global)  
 
Observations Quand R=0: anomalies par rapport au résultat concurrentiel, les docteurs fixent les quantités     (variations des densités ou de  la va  leur de p s )  Fixer les quantités induir  e: m  odèles diffé  rents  avec des conséquences différentes sur les      paiements    Quand p s = 0: littérature contradictoire, plus de réventi p  on  , moins dinnovation, moins de    services que si p s > 0       
Théorie -1 concurrence monopolistique  Marginal benefit and cost, price p c x 0 x* x m R = 0 M  onopole: fixe prix et quantite; concurrence: x 0 donne NB 0    Docteur capture tout le surplus, dans la limite de la concurrence (triangle bleu = triangle rouge)     Patients payent des prix variables selon leur NB     
toujure  touoursetx mgneactpe  tim llas  Ndue itrus el tnad sulpmais superieur aral  eomonopel( Le on molopaue oc um tuigra)lanopruir xnUp 0=  Rp uluov xirp ua urieernf is,ou tMainrgB0a tic dnb lafenece
x 0
ost, pri
x I
x*
Concurrence monopolistique 2  
x m
p
p I c
Solution
< R > 0 et p s c Si  le payeur connaît c, il peut calibrer son paiement (R,p de telle sorte que les docteurs pr  oduisent x*  s  )         Fonctionne aussi  en introduisant une qualité sur  laquelle on ne peut établir de contrat ex ante et te  lle que le pro  fit du  médecin est    n(NB(e)).[R  +(p s -c(e))x  ]       R élevé augmente la profitabilité de leffort (qualité)  on gard  e un prix par acte pour pr  otéger le  médecin c  ontre le risqu  e financier  en cas de patien  t trop lou  rd (évite aussi l  a   sélection adverse)        
 
 
Théorie 2: PID/SID  Pour le payeur et le patient: non s  eulement leffort  nest pas contractible a priori, il nest  pas no  n plu  s observable a posteriori  (bien  dexpert) Æ conséquence, le docteur peut m  anipuler la demande du patient (induire) comme le fait la publicité
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin