//img.uscri.be/pth/3d433737876bf3991cb16c1cd439a6583e00febb
La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

LIVRE de NEHEMIE - 5ème étude chapitre 7 et 8

De
3 pages
LIVRE de NEHEMIE - Cinquième étude Chapitres 7 et 8 : " A l'écoute de la Parole de Dieu " I – DES MESURES IMMEDIATES : Lire Néhémie chapitre 7 / 1 à 5 et Chapitre 13 / 15 à 22 Bien que les murailles de la ville de Jérusalem soient reconstruites, il reste du travail à terminer. - Néhémie fait poser les battants des portes (v. l) - Il établit des portiers, secondés par les chantres et les Lévites. Les portiers devaient garder les portes, d'autres gardent le Lieu Saint et les objets précieux. Les chantres sont responsables de la musique et des chœurs pendant le culte dans le temple. Notez que le verset 67 de ce même chapitre nous précise le nombre de 245 choristes (hommes et femmes). Chaque Lévite avait des fonctions particulières dans l'entretien du Temple. - Néhémie donne des ordres (v. 2) à des personnes dignes de confiance, fidèles et craignant DIEU, (voir Actes des Apôtres 6/3 à 6) - Néhémie organise une garde nocturne de la ville en précisant l'heure d'ouverture et de fermeture des portes. - Chacun devra veiller devant sa porte…et s'occupera de ses propres affaires !!! - Néhémie cherche à repeupler Jérusalem (v. 4) grâce au registre généalogique de ceux qui furent les premiers rapatriés de Babylone, et retrouvé. (v. 5) En quoi ce registre est-il important ? - Dans un temps de difficultés, ce document est utile parce qu'il rappelle qui fait vraiment partie du peuple de Dieu, et le soin avec lequel tout étranger devrait être écarté. ...
Voir plus Voir moins
LIVRE de NEHEMIE - Cinquième étude
Chapitres 7 et 8 : "
A l'écoute de la Parole de Dieu
"
I – DES MESURES IMMEDIATES :
Lire
Néhémie chapitre 7 / 1 à 5
et
Chapitre 13 / 15 à 22
Bien que les murailles de la ville de Jérusalem soient reconstruites, il reste du travail à terminer.
- Néhémie fait poser les battants des portes (v. l)
- Il établit des portiers, secondés par les chantres et les Lévites. Les portiers devaient garder les portes,
d'autres gardent le Lieu Saint et les objets précieux. Les chantres sont responsables de la musique et des
choeurs pendant le culte dans le temple.
Notez
que le verset 67 de ce même chapitre nous précise le nombre de
245 choristes
(hommes et femmes).
Chaque Lévite avait des fonctions particulières dans l'entretien du Temple.
- Néhémie donne des ordres (v. 2) à des personnes dignes de confiance, fidèles et craignant DIEU, (
voir
Actes des Apôtres 6/3 à 6
)
- Néhémie organise une garde nocturne de la ville en précisant l'heure d'ouverture et de fermeture des portes.
- Chacun devra veiller devant sa porte…et s'occupera de ses propres affaires !!!
- Néhémie cherche à repeupler Jérusalem (v. 4) grâce au registre généalogique de ceux qui furent les
premiers rapatriés de Babylone, et retrouvé. (v. 5)
En quoi ce registre est-il important ?
- Dans un temps de difficultés, ce document est utile parce qu'il rappelle qui fait vraiment partie du peuple de
Dieu, et le soin avec lequel tout étranger devrait être écarté.
Cela nous renvoie à la parabole de Jésus (Matthieu 22 / 10 à 14) et au Jour du grand Jugement dernier :
(
Lire
Apocalypse 20/12 à 15
)
Remarque :
Le verset 65 fait mention de "l'urim et thummim" qu'on pourrait traduire par "
Parfaite lumière
". C'étaient de
petits objets, sortes de dés sacrés, placés à l'intérieur d'une pièce d'étoffe carrée d'environ 24 cm, formant le
pectoral du grand-prêtre, qu'il portait sur la poitrine. Ces objets servaient à discerner la volonté de DIEU par
OUI
ou
NON
. C'est le dernier texte de la Bible où l'on parle de cet usage. Plus tard, ce furent les prophètes
qui firent connaître au peuple la volonté de l'Eternel.
II – LA LECTURE DE LA LOI :
Lire
Néhémie chapitre
7 / 73
et
8 / 1 à 8
Il convient ici de faire un petit rappel des Fêtes en Israël :
Les "Fêtes de l'Eternel",
telles que nous les présente Lévitique chapitre 23, sont de "saintes convocations",
des jours solennels. Ce sont des temps importants,
fixés par Dieu
lui-même, pour offrir des sacrifices.
Il y avait 7 fêtes religieuses, réparties en 3 groupes :
-
3 fêtes au mois de Nisan (printemps) : Fêtes de Pâque, des Pains sans levain et des Prémices
-
1 fête au mois de Sivan (50 jours après la fête des prémices) appelée la fête de Pentecôte
-
3 fêtes au mois de Tisri
(automne) : Fêtes des Trompettes, des Expiations, des Tabernacles
Donc, ce premier jour du 7
ème
mois (v. 73) c'est "
la Fête des Trompettes
". C'est un jour de "sainte
convocation" et le peuple se rassemble donc spontanément.
Esdras revient :
On sait qu'Esdras était sacrificateur et scribe, versé dans la Loi de Dieu (Esdras 7/12) et qu'il avait été
désigné par Artaxerxés pour une mission religieuse auprès du peuple, avant Néhémie ( Esdras 7/25).
Esdras avait eu fort à faire, allant même, pour être fidèle à la Loi de Dieu, à obliger
le renvoi des femmes
étrangères
(Esdras 9/1-2 et 10/3-4). Mais cela ne dura qu'un temps et nous voyons Néhémie confronté au
même problème quelques années plus tard. (
Néhémie 13/23-24
)
- En réalité, les femmes étrangères sont chassées parce que, vivant dans le pays d'Israël, elles n'enseignaient
pas leurs enfants à
respecter
la langue, ni la religion, ni les lois du pays qui les accueillait : "
Leurs enfants
ne savaient pas parler l'hébreux
" (Néhémie 13/24). Elles voulaient continuer à vivre en "
Etrangères
", avec
leurs propres habitudes, leurs propres coutumes, leurs propres religions, au milieu du peuple d'Israël : voila
leur faute.
N'oublions pas qu'à cette époque, l'éducation et l'enseignement des enfants se faisaient par la mère de
famille, c'est pourquoi elles sont personnellement responsables.
Esdras était probablement maintenant un vieillard. Depuis treize ans Esdras s'était retiré de la vie publique.
Son nom n'apparaît pas pendant les travaux de reconstruction de la muraille, mais il revient maintenant dans
le cours du récit, certainement rappelé par le peuple.
Notez
le caractère sacré de la lecture (
Néhémie 8 / 5 et 6
).
-
Il ouvre le livre à la vue de tout le monde. Ces paroles ne viennent pas de lui, mais du Livre : "
La
Bible dit !
".
-
Esdras et les scribes lisent "
distinctement
" (v. 8). Il faut comprendre que les scribes et les lévites
traduisaient dans la langue comprise par le peuple. En effet, quelques juifs revenant de la captivité de
Babylone, ne comprenaient pas encore très bien l'hébreu.
Notez également
que, "contrairement au culte ancien où les sacrifices étaient l'élément essentiel, nous avons
ici l'ébauche du culte qui deviendra celui de la Synagogue d'abord, puis du culte chrétien ensuite avec :
invocation, prière, lecture biblique et explication de la Loi de Dieu" ( Franck Michaeli)
III – LE RETOUR A DIEU :
Lire :
Néhémie 8 / 9 à 12
On peut noter :
-
L'attention de tout le peuple à cette lecture (v. 3).
-
La participation par les gestes et la parole (v. 6). Le peuple n'est pas resté indifférent.
-
La compréhension du message qu'ils viennent d'entendre touche leurs coeurs au plus profond d'eux-
mêmes. Ils ne l'ont pas seulement "entendue",
mais "
comprise
" au point d'en pleurer (v. 9)
Remarque :
1° -
Essayons de comprendre pourquoi le peuple sombre d'abord dans un
profond chagrin
qui se transforme
en joie
dès que la Parole de DIEU est comprise ? (Voir
Psaume 51/9 à14
)
Réfléchissons sur la différence qu'il y a entre "
Regret
" et "
Repentance
" : voir les deux attitudes différentes
de Juda et Pierre (Matthieu 26/75 et
27/5)
-
La repentance
est la douleur qu'on éprouve de ses péchés. Elle entraîne un changement d'attitude
qu'on appelle "
la conversion
". Elle nous porte à un "retour" vers Dieu
-
Le regret
c'est la tristesse que nous causent nos fautes, nos erreurs, ou des choses que nous avons
faites, dites (ou pas faites ou pas dites). C'est un simple remords, ou une rage de n'avoir pas réussi
dans ses entreprises, mais n'a pas de relation avec un retour à Dieu. L'Apôtre Paul parle dans ce sens
de "
la tristesse selon Dieu, et de la tristesse du monde
" ( 2 Corinthiens 7/9-10 )
2° -
Rappelez-vous que nous sommes en ce 7
ème
mois, et que c'est le temps de la célébration des fêtes
d'automne.
La "
Fête des trompettes
" instituée par Moïse (Lévitique 23/23-25) avait pour but de témoigner
sa joie et sa
reconnaissance
pour les bienfaits reçus de l'Eternel au cours de l'année écoulée.
On comprend donc bien l'exhortation d'Esdras qui doit être aussi pour nous aujourd'hui un encouragement :
"
La joie de l'Eternel sera votre force
" (Néhémie 8/10)
3° -
Le lendemain, un nouveau groupe se rassemble auprès d'Esdras (v.13) : Ce sont des sacrificateurs, des
lévites, des chefs, qui viennent auprès d'Esdras pour un complément d'informations. Ils ont "faim et soifs" de
la Parole de Dieu. Cela nous est confirmé par le
verset 18
qui nous montre le
zèle
du peuple et son
amour
pour la Parole de Dieu.
Conclusion :
De nos jours encore, il y a toujours des choses à apprendre dans la Bible. Nous n'en saurons jamais assez.
Lorsque le coeur est touché, le retour à DIEU sous-entend toujours
l'obéissance
et la
mise en pratique
de sa
Parole.
Comme ces gens, nous avons besoin de revenir toujours à ce Dieu qui, dès le commencement, est prêt à nous
accueillir comme un Père accueille ses enfants.