La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

TD. Familles et réussite scolaire

De
1 page

TD. Familles et réussite scolaire

Publié par :
Ajouté le : 21 juillet 2011
Lecture(s) : 182
Signaler un abus
www.profdeses.fr
S.E.S.
2
nde
Objectifs du TD:
Mettre en évidence les déterminants sociaux et le rôle de l’origine sociale
(et familiale) dans la réussite scolaire des jeunes.
Document 1 : Obtention du bac général selon l’origine sociale des élèves entrés en
6
ème
en 1989.
Parmi tous les élèves entrés en 6
ème
en 1989, combien ont obtenu un bac général ?
-
37 % dans l’ensemble ;
-
70 % pour les enfants de cadre supérieur
(75 % pour les enfants d’enseignants dont 43 % un bac S)
;
-
15 % seulement pour les enfants d'ouvrier non qualifié (dont 5 % seulement de bac S).
Conclusion :L’origine sociale des enfants (la PCS des parents) est déterminante dans la
réussite scolaire (obtention d’un bac général).
Document 2 : Réussite scolaire selon l’origine sociale et le niveau d’étude de la mère
et selon que les parents étaient unis ou séparés.
Les fils de père cadre dont la mère n’a aucun diplôme ou le niveau bac sont entre 63 % et 52 % a
avoir le bac selon que les parents étaient unis ou séparés au moment du bac.
Les fils de père cadre dont la mère a un diplôme d’études supérieures sont 93 % à 85 % a avoir le
bac selon que les parents étaient unis ou séparés au moment du bac.
Les fils de père cadre dont la mère n’a aucun diplôme ou le niveau bac sont entre 18 % et 8 % a avoir
un bac+3 selon que les parents étaient unis ou séparés au moment du bac.
Conclusions : L’origine sociale est déterminante dans l’obtention du bac ou d’un diplôme
d’études
supérieures,
mais
d’autres
déterminants
influencent
aussi
la
réussite
scolaire comme le niveau d’étude de la mère, ou le fait d’avoir des parents séparés ou pas
au moment du bac. Le niveau de réussite scolaire étant d’autant plus élevé que la mère a un
niveau d’étude élevé, comme les chances de réussir le bac ou des études supérieures étant
d’autant plus grandes que les parents vivent encore ensemble.
Document 3 : L’échec scolaire, une question de revenus.
Conclusions : La réussite scolaire est corrélée aux revenus, puisque l’échec (retard et
redoublement) est plus important dans les familles pauvres que dans les familles aisées.
Mais s’il y a corrélation, il n’y a pas pour autant causalité puisque ce n’est pas la pauvreté qui
explique l’échec, car de nombreuses familles pauvres ont des enfants qui réussissent.
En fait, c’est souvent le niveau de diplôme et d’instruction des parents (père et mère) qui
détermine leur position professionnelle et sociale, qui elle même détermine leur niveau de
revenus.
Il n’y a donc pas causalité, mais bien corrélation entre revenus et réussite scolaire…
D’autres facteurs paraissent plus pertinents comme la taille des familles (le temps passé par
les parents à s’occuper des autres frères et sœurs ne l’est pas à faire travailler l’enfant, mais
le fait d’avoir une grande sœur – ou un grand frère - peut permettre de profiter de son
aide…). C'est en définitive, le capital culturel ou scolaire des parents (leur bagage
intellectuel, culturel et scolaire…) qui semble le facteur le plus important pour la réussite des
enfants.
contact@profdeses.fr
TD. Familles et réussite scolaire
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin