Quarante-six bourgs-centres complètent l'armature urbaine de Provence-Alpes-Côte d'Azur

De
Publié par

A l'écart de l'espace à dominante urbaine, quarante-six "pôles de services intermédiaires" peuvent être qualifiés de bourgs-centres de l'espace à dominante rurale. Ils desservent, en 1999, 6 % de la population, mais 43 % de son territoire. Parmi eux, quatorze sont aussi des "pôles d'emploi de l'espace rural", offrant chacun plus de 1 500 emplois, à fort contenu touristique et aussi industriel. Depuis 1990, quelques bourgs-centres ont disparu ou sont apparus, plusieurs ont été intégrés à l'espace à dominante urbaine qui ne cesse de progresser.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 23
Tags :
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins

SUD INSEE
N° 54 - décembre 2002 l'essentiel
Quarante-six bourgs-centres
complètent l’armature urbaine
de Provence-Alpes-Côte d’Azur
lisée. La carte “Territoires vécus” dé-Al’écart de l’espace à dominante
signe par pôle de services intermédiai-
urbaine, quarante-six “pôles de ser-
res une commune bien équipée qui attire
vices intermédiaires” peuvent être la chalandise de communes voisines.
Or, c’est là la clé de la compréhensionqualifiés de bourgs-centres de l’es-
de l’organisation territoriale de l’espace
pace à dominante rurale. Ils desser- à dominante rurale. Les pôles de servi-
ces intermédiaires appartenant à cet es-vent, en 1999, 6 % de la population
pace fournissent une bonne définition
de la région, mais 43 % de son terri-
de la notion, intuitive, de bourg-centre.
toire. Parmi eux, quatorze sont aussi On entend généralement par bourg-
centre une commune sise dans l’espacedes “pôles d’emploi de l’espace ru-
rural et qui, sans être nécessairement
ral”, offrant chacun plus de 1 500 une ville dessert pour un certain nombre
d’équipements (librairie, droguerie, su-emplois, à fort contenu touristique
permarché, banque, collège, dentiste,
et aussi industriel. Depuis 1990,
perception...) les communes environ-
quelques bourgs-centres ont dispa- nantes qui n’en disposent pas.
ru ou sont apparus, plusieurs ont été
L’espace à dominanteintégrés à l’espace à dominante ur-
rurale couvre encore plusbaine qui ne cesse de progresser.
de la moitié du territoire régional
Le puissant mouvement de périurbani-
La parution de la dernière édition de la sation en cours se traduit par une forte
carte “Territoires vécus”, qui incorpore progression de la superficie de l’espace
l’ensemble des résultats de l’Inventaire à dominante urbaine. En Provence-
communal 1998 et du Recensement de Alpes-Côte d’Azur, ce dernier est ainsi
2la population de 1999 (cf. encadré ci- passé de 10 246 km en 1990 à 14 010
2après) est l’occasion, à travers des caté- km en 1999.
gories statistiques parfois complexes, de Revers de la médaille, l’espace à domi-
“revisiter” quelques réalités simples, nante rurale a, durant la même période,
2 2parmi lesquelles les bourgs-centres. reculé de 21 154 km à 17 390 km (493
“Territoires vécus” complète en effet les communes).
analyses territoriales issues du Recense-
ment de la population par les données Suite à cette avancée rapide, l’espace à
concernant la fréquentation des équipe- dominante urbaine a englobé, à sa li-
ments. Grâce à ces dernières, la structu- sière, certains pôles de services. De
ration du territoire autour des pôles de plus, en 1990 déjà, bien des villes au
services intermédiaires peut être visua- premier rang desquelles Gap, Digne-
C INSEE 2002SUD INSEE
SUD INSEE
N° 54 - décembre 2002
N° 54 - décembre 2002
l'essentiel l'essentiel
Territoires vécus en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Organisation territoriale de l’emploi


les-Bains, Manosque, Apt, Pertuis, Car-
Saint-Marcellin




Espace à dominante urbaine

pentras, Draguignan desservaient un



Aires urbaines (définition simplifiée)
Yssingeaux
vaste territoire rural. Elles freinaient GRENOBLE






ROMANS-SUR-ISÈRE
ainsi par la diversité et la qualité de
Pôles urbains (25 pôles en PACA représentant 191 communes) Villard-de-Lans

Unités urbaines (agglomérations) comptant 5 000 emplois ou plus.
LE PUY-EN-VELAY
Tournon-sur-Rhône
leurs équipements et services, la for-



Couronnes périurbaines (204 communes en PACA)
mation de pôles dans leur voisinage. En
Communes (ou unités urbaines) dont 40 % ou plus des actifs résidents travaillent


La M

hors de la commune mais dans l’aire urbaine.
1999, 119 communes rurales d’une su-



2


Communes multipolarisées (75 communes en PACA)
perficie de 3 727 km , peuplées de
VALENCE
(ou unités urbaines) dont 40 % ou plus des actifs résidents travaillent dans plusieurs
65 077 habitants, sont attirées par des
Le Cheylard
aires urbaines, sans atteindre ce seuil avec une seule d’entre elles.


pôles de services situés dans l’espace à

Espace à dominante rurale


dominante urbaine.
Die
Aires d’emploi de l’espace rural (définition simplifiée)


Livron-sur-Drôme


Pôles d’emploi de l’espace rural (17 pôles en PACA représentant 29 communes)


Communes (ou unités urbaines) n’appartenant pas à l’espace à dominante urbaine comptant

Privas
Des communes
1 500 emplois ou plus.
Crest
Couronnes des pôles d’emploi de l’espace rural (9 communes en PACA)
touristiques bien

Communes (ou unités urbaines) n’appartenant pas à l’espace à dominante urbaine dont 40 % ou plus

Aubenas
des actifs résidents travaillent hors de la commune (ou de l’unité urbaine) mais dans l’aire d’emploi
équipées, mais qui ne

de l’espace rural.


MONTÉLIMAR
desservent qu’elles-mêmes...
Autres communes de l’espace à dominante rurale (455 communes en PACA)



Communes (ou unités urbaines) n’appartenant ni à l’espace à dominante urbaine ni à une aire d’emploi

de l’espace rural.
Dieulefit
C’est donc, dans la région, un en-
Source : INSEE, Recensement de la population 1999

semble de 374 communes de l’espace à

Se


2

Valréas*
dominante rurale, comptant 13 662 km Organisation territoriale des services

Bourg-Saint-Andéol


et 312 658 habitants, qui doivent être

On définit quatre gammes d’équipements qui se retrouvent très largement dans les mêmes communes :
Laragne

Pierrelatte

Nyons
desservies, soit par elles-mêmes si elles
une gamme de base (tabac, garage, maçon, alimentation, plombier, menuisier, école) ;

Saint-Paul-Trois-Châteaux
une de proximité (poste, coiffeur, carburant, plâtrier, électricien, médecin, infirmier,

possèdent un nombre d’équipements



pharmacie, boulangerie, boucherie) ;


Vaison-la-Romaine*
significatif, soit par d’autres commu-
une gamme supérieure (hôpital, laboratoire d’analyse médicales, cinéma) ; Bollène*


une intermédiaire.
Pont-Saint-Esprit

nes appartenant à l’espace à dominante
Sainte-Cécile-les-Vignes*
La Grand-Combe

Chaque équipement de la gamme intermédiaire qui recouvre des commerces et des services (publics et
Chusclan
rurale. On parle dans le premier cas de
Malaucène*
privés)* d’usage relativement fréquent mais ne relevant pas néanmoins de la proximité immédiate exerce


le même type d’attraction sur les communes non équipées alentour. Leur implantation et leur attraction
“communes équipées”.
ALÈS


définissent ainsi des pôles de services intermédiaires et une aire d’influence autour de chacun d’eux. Bagnols-sur-Cèze


Orange

Les pôles de services intermédiaires correspondent aux communes les plus fréquentées pour des motifs
Sault*



Laudun
non professionnels.

Quatorze communes (cf. tableau ci-des-


Banon




Pôle de services intermédiaires (Commune exerçant par les équipements de sa gamme intermédiaire
sous), sont considérées comme “équi-

une attraction sur les habitants d’au moins une autre commune) ou commune bien équipée (possédant



pées” sans pour autant attirer de façon 9 équipements ou plus parmi les 16 caractérisant cette gamme*). Soit 217 communes en PACA.

Uzès AVIGNON



Forc
notable la chalandise d’autres commu-

Aire d’influence des pôles de services intermédiaires


Chaque commune est reliée par un trait au pôle de services intermédiaires fréquenté habituellement. Apt
L'Isle-sur-la-Sorgue
nes. Il s’agit, pour l’essentiel, de com-


Ganges

munes aujourd’hui touristiques qui
Source : INSEE-SCEES, Inventaire communal de 1998
Cavaillon

n’avaient pas autrefois le rôle de bourg Mano
* Les équipements caractéristiques de la gamme de services intermédiaires sont :
Beaucaire

- des commerces (hypermarché ou supermarché, librairie, droguerie, magasin d’électroménager,


rural. Le bon équipement nécessité par
NÎMES
magasin de vêtements, magasin de meubles, magasin de chaussures)


- des services financiers ou juridiques (banque ou caisse d’épargne, étude de notaire)
Saint-Rémy-de-Provence* La Roque-d'Anthéron
la fréquentation touristique n’a pu, à lui
- des locaux de l’Etat (commissariat ou gendarmerie, perception, collège privé ou public) Sommières




- certaines professions de santé (dentiste, masseur-kinésithérapeute, vétérinaire, ambulancier).

seul, leur donner ce statut. Des situa- Saint-Paul-
Maussane-les-Alpilles*
Vergèze


MONTPELLIER
Pertuis

tions géographiques bien particulières






Saint-Gilles



La carte nationale “Territoires vécus” ré- Lunel

SALON-DE-PROVENCE
Vauvert


sulte de la superposition de deux zonages :



Des communes bien équipées surtout touristiques

Miramas



Aigues-Mortes
- le zonage en aires urbaines et aires d’emploi
ARLES
2

Unités:km et habitants Istres

de l’espace rural (ZAUER) (couleurs de la


Le Grau-du-Roi
Département Commune équipée Superficie Population

carte), fondé sur l’analyse des navettes domi-
MARSEILLE-AIX-EN-PROVENCE



Alpes-de-Haute-Provence Allos 117 637 cile-travail au recensement de la population de

Fos-sur-Mer


Gréoux-les-Bains 1999 ;
69 1 921




Saintes-Maries-de-la-Mer

- le zonage en pôles de services intermédiaires Valensole 128 2 334


SÈTE

(“oursins” de la carte), fondé sur l’analyse de la Port-Saint-Louis-du-Rhône
Hautes-Alpes Chorges
53 1 882



chalandise de 16 équipements “intermédiai-
Bouches-du-Rhône Port-Saint-Louis-du-Rhône 73 8 121



res”à l’inventaire communal de 1998.ône La Roque-d'Anthéron
25 4 446

Elle permet ainsi de visualiser deux types deône Saintes-Maries-de-la-Mer 375 2 478
solidarités et aussi de polarisation des territoi-
Var Bormes-les-Mimosas
97 6 324
res : la solidarité induite par les navettes entre

Var Cotignac 44 2 026

le domicile et le travail des actifs ; celle créée
Var La Croix-Valmer
22 2 734
par la fréquentation des équipements de la vie
Var Gonfaron 40 2 805
quotidienne. Et de répondre ainsi à la ques-
Var Le Lavandou
30 5 449
tion :
Var Vidauban 74 7 311
“Comment s’organise et se structure le terri-
Var Vinon-sur-Verdon
36 2 992
toire Métropolitain à travers les pratiques
Sources : INSEE, Recensement de la population 1999 ; INSEE-SCEES, Inventaire communal 1998
vécues par ses habitants ?”.
Note : la carte publiée ici constitue un extrait régional de la carte nationale “Territoires vécus”, extrait totalement conforme, à ceci près qu’il a été p
Les libellés des bourgs-centres pôles d’emploi figurent déjà sur la carte nationale. Tous les bourgs-centres sont repérés par une astérisque verte.
C INSEE 2002
2
3SUD INSEE SUD INSEE
N° 54 - décembre 2002 N° 54 - décembre 2002
l'essentiel
l'essentiel
Territoires vécus en Provence-Alpes-Côte d’Azur


Saint-Marcellin







Contour régional
Huez


Yssingeaux
GRENOBLE

Contour départemental




Contour d’une aire urbaine
ROMANS-SUR-ISÈRE
Villard-de-Lans
Contour d’une aire d’emploi de l’espace rural
LE PUY-EN-VELAY
Tournon-sur-Rhône





NICE
Aire urbaine de 300 000 habitants ou plus



La Mure
AVIGNON
Aire urbaine de 100 000 à moins de 300 000 habitants






Briançon
FRÉJUS
Aire urbaine de 50 000 à moins de 100 000 habitants
VALENCE


Manosque
Aire de moins de 50 000 habitants

Le Cheylard
Aiguilles*

Embrun Aire d’emploi de l’espace rural






L' Argentière-la-Bessée*

Les aires urbaines comportant un chef-lieu de région sont soulignées
Die


Saint-Bonnet-en-Champsaur*
Livron-sur-Drôme Pôles de services intermédiaires ou communes bien équipées




dont dans l’espace à dominante rurale :


Guillestre*
Privas

Allos : commune bien équipée
Crest
Saint-Jean-Saint-Nicolas*


Banon* : bourg-centre non pôle d’emploi

Aubenas

Gap
Chorges Embrun* : bourg-centre pôle d’emploi

Embrun*

MONTÉLIMAR

Veynes*


Savines-le-Lac*

Dieulefit


Serres*


Barcelonnette*
Valréas*
ITALIE

Bourg-Saint-Andéol
Seyne*



Laragne-Montéglin*

Pierrelatte

Nyons


Saint-Paul-Trois-Châteaux
Saint-Étienne-de-Tinée*


Allos




Vaison-la-Romaine*
Bollène*


Sisteron*

Colmars*
Pont-Saint-Esprit


Sainte-Cécile-les-Vignes*
La Grand-Combe Tende*

Chusclan

Malaucène*

Digne-les-Bains
Saint-Martin-Vésubie*
ALÈS

Guillaumes*

Bagnols-sur-Cèze


Orange


Sault* Château-Arnoux-Saint-Auban* Roquebillière*



Laudun




Banon* Puget-Théniers*

Annot*




Les Mées*
Breil-sur-Roya*







Uzès AVIGNON Saint-André-les-Alpes*




Forcalquier*






Apt Oraison*
L'Isle-sur-la-Sorgue



Ganges Valensole

Castellane*


MENTON-
Cavaillon
Riez*

Manosque

Beaucaire NICE
MONACO






NÎMES


Gréoux-les-Bains



Saint-Rémy-de-Provence* La Roque-d'Anthéron


Sommières
Vinon-sur-Verdon






Saint-Paul-lès-Durance
Maussane-les-Alpilles*
Vergèze

Fayence*
MONTPELLIER

Pertuis





Aups*



Saint-Gilles




Draguignan
Lunel

SALON-DE-PROVENCE
Vauvert



Salernes*

Barjols*


Miramas

Cotignac

Aigues-Mortes
ARLES


Istres


Lorgues*


FRÉJUS

Le Grau-du-Roi

Carcès*
MARSEILLE-AIX-EN-PROVENCE


Vidauban


Fos-sur-Mer





Le Luc *


Brignoles
Saintes-Maries-de-la-Mer




Sainte-Maxime
SÈTE


Port-Saint-Louis-du-Rhône

Gonfaron








Saint-Tropez



La Croix-Valmer


Cavalaire-sur-Mer*


TOULON
Bormes-les-Mimosas




Le Lavandou










© INSEE-SCEES-IGN 2002
Note : la carte publiée ici constitue un extrait régional de la carte nationale “Territoires vécus”, extrait totalement conforme, à ceci près qu’il a été possible d’y faire figurer les libellés des bourgs-centres non pôles d’emploi et ceux des communes équipées de l’espace à dominante rurale, en vert.
Les libellés des bourgs-centres pôles d’emploi figurent déjà sur la carte nationale. Tous les bourgs-centres sont repérés par une astérisque verte.
C INSEE 2002
3 4SUD INSEE
N° 54 - décembre 2002
l'essentiel
expliquent aussi certains cas (Port- Les bourgs-centres, surtout dans les deux départements alpins
Saint-Louis-du-Rhône, Les Saintes-Ma- 2unités : km et habitants
ries-de-la-Mer...).
Département Commune Superficie Population Population du
desservie desservie bourg-centre
Alpes-de-Haute-Provence AnnotLes communes qui ne disposent pas ou 274 1 837 988 Banon 296 2 486 878peu d’équipements le trouvent dans un Barcelonnette (P) 951 6 996 2 819“pôle de services intermédiaires”. On Castellane 326 2 547 1 508
désigne par là une commune, bien Alpes-de-Haute-Provence Château-Arnoux-Saint-Auban (P) 75 8 035 4 970
équipée, qui attire la chalandise de com- Colmars 149 865 378 Forcalquier (P) 374 11 337 4 302munes voisines. Ce sont ces derniers Les Mées 99 5 233 2 925pôles que l’on désignera sous le vo-
Alpes-de-Haute-Provence Oraison 208 6 170 4 114
cable de bourg-centre. Dans la termino- Riez 456 5 460 1 667
logie de “Territoires vécus”, un bourg- Saint-André-les-Alpes 405 1 896 818 Seyne 253 2 707 1 440centre est donc un pôle de services in-
Alpes-de-Haute-Provence Sisteron (P) 856 14 076 6 964termédiaires inclus dans l’espace à do-
Hautes-Alpes Aiguilles 107 762 441minante rurale, ce qui correspond bien
Hautes-Alpes L' Argentière-la-Bessée 407 4 976 2 289
au sens usuel du mot . Embrun (P) 430 10 035 6 152 Guillestre 724 6 837 2 211
Hautes-Alpes Laragne-Montéglin (P) 509 7 853 3 296
Quarante-six bourgs- Saint-Bonnet-en-Champsaur 468 6 818 1 466 Saint-Jean-Saint-Nicolas 241 1 932 781centres desservent
Hautes-Alpes Savines-le-Lac 105 1 096 815
283 000 habitants Serres 352 3 142 1 204 Veynes 698 7 106 3 093
Dans la région quarante-six bourgs- Alpes-Maritimes Breil-sur-Roya 218 2 658 2 028 Guillaumes 267 931 589centres (cf. tableau ci-contre) desser- Puget-Théniers 532 4 828 1 533vent 405 communes (dont 24 en région
Alpes-Maritimes Roquebillière 137 2 375 1 467
Rhône-Alpes) représentant une popu- Saint-Étienne-de-Tinée 255 1 651 1 528
lation de 282 523 habitants (6 % de Saint-Martin-Vésubie 115 1 221 1 098
Alpes-Maritimes Tende 269 2 439 1 844celle de la région) mais une superficie
2 Bouches-du-Rhône Maussane-les-Alpilles 50 2 402 1 968de 13 422 km (43 % du territoire). La Saint-Rémy-de-Provence (P) 106 11 686 9 806densité des espaces desservis (bourgs-
Var Aups 364 4 225 1 903
centres compris) ressort ainsi à 21 ha- Var Barjols 376 7 309 2 414
2bitants au km seulement. Var Carcès 80 4 185 2 453
Var Cavalaire-sur-Mer (P) 24 5 937 5 237
Var Fayence (P) 306 16 820 4 253La moitié de ces bourgs appartiennent
Var Lorgues (P) 120 9 334 7 319
aux deux départements alpins, treize au Var Le Luc (P) 182 13 908 7 282
seul département des Alpes-de-Haute- Var Salernes 109 5 242 3 269
Vaucluse Bollène (P)Provence. Le bassin de chalandise 156 24 205 14 130 Malaucène 73 2 824 2 538moyen des bourgs-centres compte en-
Vaucluse Sainte-Cécile-les-Vignes2 29 2 397 2 100viron 6 100 habitants sur 300 km et huit Sault 358 2 824 1 171
communes, alors que le bourg-centre lui Vaucluse Vaison-la-Romaine (P) 302 15 651 5 904
même en compte 3 200 en moyenne. Valréas (P) 231 17 269 9 425
Total 13 422 282 523 146 778Malgré quelques cas extrêmes, les
P : pôle d’emploibourgs-centres maillent assez réguliè-
Sources : INSEE, Recensement de la population 1999 ; INSEE-SCEES, Inventaire communal 1998
rement le territoire de l’espace à domi-
nante rurale. Ils complètent ainsi, du plois de services que nécessite une po- viennent (cf. tableau ci-dessus). Les
point de vue de l’accès aux services, pulation résidente desservie de 6 100 bourgs-centres pôles d’emploi sont au
l’armature proprement urbaine de la ré- habitants en moyenne... Aussi la nombre de quatorze.gion.
grande majorité des bourgs-centres ne
sont pas pôles d’emploi. Seuls ceux
possédant une fonction touristique En sens inverse, tous les pôles d’em-Les bourgs-centres
ploi sis dans l’espace à dominante ru-(Vaison-la-Romaine, Cavalaire-sur-Mer,parfois pôles d’emploi
Saint-Rémy-de-Provence...), adminis- rale sont bourgs-centres ou commune
équipée (Port-Saint-Louis-du-Rhône),Autre notion de “Territoires vécus”, les trative (Forcalquier...) ou industrielle
pôles d’emploi de l’espace rural offrent (Château-Arnoux-Saint-Auban...), voire à une exception près : Saint-Paul-lès-
Durance où se situe le Centre d’Etudeschacun plus de 1 500 emplois. Ce seuil deux d’entre ces trois fonctions (Siste-
ne peut être atteint avec les seuls em- ron, Barcelonnette, Valréas...) y par- Nucléaires de Cadarache.
C INSEE 2002 5SUD INSEE
N° 54 - décembre 2002
l'essentiel
On ne saurait mieux expliquer le rôle moins, quelques bourgs-centres sont pas de la double saison touristique :
déterminant que jouent les équipements “apparus ” en tant que tels, soit “ex ni- Rosans et Aspres-sur-Buëch. Deux ont
à la population dans l’espace rural. Ils hilo”, soit que, déjà communes équi- disparu dans les Alpes-de-Haute-Pro-
“tiennent” le territoire, ce que ne font pées, ils aient attiré la chalandise de vence, Céreste (non loin de Manosque)
que très partiellement les seuls pôles tierces communes. D’autres ont “dis- et Saint-Etienne-les-Orgues (près de
d’emploi, dont le maillage reste lâche paru”, soit par perte d’équipements, Forcalquier). Un autre est apparu, Les
et l’aire d’influence limitée. soit parce qu’ils sont devenus “com- Mées dans le Val de Durance. Enfin,
mune équipée” n’attirant plus... deux ont disparu non loin de Dragui-
gnan dans le Var, Bargemon et Vidau-
Apparitions et disparitions Ainsi, de 1990 à 1999, deux bourgs- ban. Sur le littoral varois, Cavalaire-
des bourgs-centres : centres sont apparus, à Aiguilles et Sa- sur-Mer est apparu, au détriment du La-
l’impact du tourisme vines-le-Lac (Hautes-Alpes) dans le vandou, disparu... Ces évolutions sug-
Queyras et l’Embrunais, régions très gèrent un rôle accru du tourisme qui
Le maillage des bourgs-centres pré- touristiques. Deux ont disparu, égale- pourrait bien, à l’avenir, opérer un re-
sente une assez forte stabilité au cœur ment dans les Hautes-Alpes, mais dans modelage de la carte des bourgs, l’évo-
de l’espace à dominante rurale. Néan- leur partie occidentale qui ne bénéficie lution sociologique amenant les
populations rurales à fréquenter les sta-
Un bourg-centre en Haute-Provence : Riez
tions et leurs équipements plus qu’au-
Sise dans les Alpes-de-Haute-Provence à 35 km de Manosque entre Verdon et Durance, la commune trefois. Dans les zones moins touristi-
de Riez offre tous les équipements sur les 16 de la gamme intermédiaire : hypermarché ou supermar-
ques, l’apparition récente de supermar-ché, librairie, droguerie, magasin d’électroménager, magasin de vêtements, magasin de meubles, ma-
gasin de chaussures, banque ou caisse d’épargne, étude de notaire, commissariat ou gendarmerie, chés “ruraux” tend à faire reculer le
perception, collège privé ou public, dentiste, masseur-kinésithérapeute, vétérinaire, ambulancier. commerce spécialisé et par là-même la
Aussi, son aire d’influence, limitée par celles de Manosque à l’ouest, d’Oraison au nord-ouest, de
fonction traditionnelle de bourg-centre
Digne-les-Bains au nord, de Castellane à l’est, Aups et Barjols au sud, s’étend sur 12 communes (y
2 dans les communes de taille modeste.compris elle-même) et compte 456 km et 5 460 habitants, alors que la commune de Riez ne compte
que 1 667 habitants. Enfin, la mobilité accrue et l’améliora-
A proximité de Riez se trouvent en outre deux communes équipées qui, à la différence de Riez, attirent tion des routes peuvent de plus favori-
peu la chalandise des communes proches, la station thermale de Gréoux-les-Bains et Valensole, qui
ser les bourgs d’une certaine taille,disposent en 1998 respectivement de 12 et de 11 équipements intermédiaires sur 16. Y “manquent”,
notamment, les éléments d’attraction que sont le collège, le supermarché, le magasin de meubles. voire des pôles urbains.
Riez compte 591 emplois en 1999, dont 511 dans les services et le commerce, et est donc loin d’at-
teindre le seuil de 1 500 emplois qui définit les pôles d’emploi de l’espace rural. Par ailleurs, plusieurs bourgs ont été
Les 11 communes de l’aire d’influence de Riez ne possèdent pas, ou peu, d’équipements intermédiai-
englobés dans l’espace à dominante ur-res. Seule Moustiers-Sainte-Marie, commune de 615 habitants, pôle touristique au bord du lac de
Sainte-Croix, en possède 8 sur 16. baine par l’avance de la périurbanisa-
tion, et ne sont plus considérés commeRiez attire les habitants de onze communes
bourgs-centres, même s’ils conservent
des fonctions similaires, tels Sospel
(Alpes-Maritimes), Rians, Pierrefeu-du-Saint-Jurs
Oraison
Var (Var), Cadenet (Vaucluse), Malle-
CastellanePuimoisson mort (Bouches-du-Rhône)...
Moustiers-Sainte-Marie
Valensole
Roumoules Les pôles de services de la vie quoti-Riez
dienne que sont les bourgs-centres
Allemagne-en-Provence La Palud-sur-Verdon
Montagnac-Montpezat avec quincailler, médecin, librairie et
Sainte-Croix-de-Verdon souvent collège... se révèlent, dans leGréoux-les-Bains
Esparron-de-Verdon contexte de dynamisme démogra-
Saint-Laurent-du-Verdon
Vinon-sur-Verdon phique et de développement touris-
Quinson
tique qui est celui de la région, plus
solides qu’ailleurs. A l’écart des espa-
ces métropolisés, et là où le dépeuple-
Aups
ment est enrayé, les relais de l’armature
Source : INSEE-SCEES, Inventaire communal 1998
urbaine que constitue leur réseau joue
Pour en savoir plus encore un rôle majeur dans l’aménage-
Carte nationale “Territoires vécus”, édition 2002, format 68 x 73 ou 108 x 116. ment du territoire loin de la Ville.
INSEE Première n° 870, novembre 2002 : “Organisation territoriale de l’emploi et des services”.
Inventaire communal 1998 (cédérom, communoscope, cartovision).
L’INSEE peut réaliser à votre demande un “zoom” de la carte “Territoires vécus” sur un territoire de votre choix. Jean Laganier
Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques
C INSEE 2002 Provence-Alpes-Côte d'Azur
Directeur de la publication : Pierre Audibert
17, rue Menpenti
Directeur adjoint : Jean LaganierN° ADEP : 0904B05336 13387 Marseille Cedex 10Rédacteur en chef : Annie MulardN° ISSN : 1287-292X Téléphone : 04 91 17 57 57
Prix : 2,20 euros Fax:0491175958Pour vous abonner :
Code Sage : SIE025432 Monique Campana - tel : 04 91 17 59 12 Internet : www.insee.fr/paca

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.