Le retournement de 2006 - Projection de population active 1995-2040

De
Publié par

Selon un scénario tendanciel de projection, la ressource en main-d'oeuvre passerait de 26,6 millions d'actifs en 1997 à près de 28 millions en 2006. Ensuite, elle diminuerait avec le départ à la retraite des générations nombreuses du baby-boom. Le poids de la démographie est important dans ces évolutions. Une remontée de la natalité ou, au contraire, une nouvelle baisse infléchirait ce scénario, à la hausse ou à la baisse, mais seulement après 2015. En revanche, des inflexions sur l'immigration auraient des effets immédiats. Les scénarios alternatifs envisageables concernant l'activité féminine ou la prolongation des études n'ont qu'une faible incidence. Seule une généralisation de la scolarité jusqu'à « Bac + 2 « diminuerait notablement la population active. Réciproquement, un recul de cinq années de l'âge effectif de départ à la retraite la ferait augmenter de 10 %. Dans les autres pays de l'Union européenne, la population active pourrait commencer à baisser un peu plus tôt qu'en France, c'est-à-dire au début du siècle prochain.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 96
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 507 FÉVRIER 1997
PRIX : 15 F
LE RETOURNEMENT DE 2006
Projection de population active 1995 2040
D. Brondel, L. Lincot, Isee,n P. Marioni, Dares
et D. Guillemot, Commssari iat général du Plan
ensemble d’hypothèses fixées a priori quielon un scénario tendanciel de
s’appuient sur les tendances du passé ou
projection, la ressource en main- sur la situation d’autres pays ; certaines sontS d’oeuvre passerait de 26,6 mil- facilement acceptables, d’autres plus incer
taines.lions d’actifs en 1997 à près de 28 illio mns
L’exercice de projection qui est présenté ici
en 2006. Ensuite, elle diminuerait avec ledécrit un scénario tendanciel, fondé sur la
départ à la retraite des générations nom-prolongation, à législation inchangée, de cer
taines tendances. Il s’appuie sur une définitionbreuses du baby boom- .
large de la population active comprenant les
Le poids de la démographie est importantpersonnes qui travaillent, qui recherchent un
dans ces évolutions. Une remontée de la emploi ou qui bénéficient des dispositifs de
préretraite ou de dispense de recherche. Il estnatalité ou, au contraire, une nouvelle
complété par des variantes qui permettront au
baisse infléchirait ce scénario, à la lecteur de juger des conséquences des hypo
hausse ou à la baisse, mais seulement thèses choisies (encadré).
après 2015. En revanche, des inflexions
Scénario tendanciel :
sur l’immigration auraient des effets im-
retournement en 2006
médiats.
La population active évolue principalementLes scénarios alternatifs envisageables
sous l’effet de la démographie : chaque an
concernant l’activité féminine ou la pro née, une jeune génération se présente sur
longation des études n’ont qu’une faible le marché du travail à la fin des études alors
qu’une génération ancienne part à la re incidence. Seule une généralisation de la
traite. Les jeunes générations, nées dans
scolarité jusqu’à « Bac +2 » diminuerait les années 1970, sont beaucoup plus nom
notablement la population active. Réci- breuses que les générations anciennes,
nées dans les années 1930. Cette simpleproquement, un recul de cinq années de
succession des générations conduit la po
l’âge effectif de départ à la retraite la feraitpulation en âge de travailler à augmenter ac
augmenter de 10 %. tuellement de 167 000 personnes chaque
année.Dans les autres pays de l’Union euro-
péenne, la population active pourrait
Population active obsevée etr projetée :
commencer à baisser un peu plus tôt scénario tendanciel (1)
qu’en France, c’est-à-dire au début du siè
cle prochain.
La ressource en main d’oeuvre de la France
compte 26,6 millions d’actifs. Ce nombre
pourrait augmenter jusqu’à près de 28 mil
lions vers 2006 pour redescendre ensuite.
En 2040, la population active pourrait ne
plus compter que 26 millions de personnes,
comme en 1993 (graphique 1). Il peut sem
bler audacieux d’annoncer des chiffres que
l’on ne mesurera que dans dix ou quarante
ans. En fait, ces projections ne prétendent 1. voir encadré
Source : Projections de population active 1995 2040, Insee Darespas être des prévisions. Elles résultent d’un
?
INSEE
PREMIEREA cette cause démographique s’en vite, jusqu’à atteindre une diminution
SCENARIOS DE PROJECTION ajoutent deux autres : l’évolution des de 70 000 personnes par an vers
comportements d’activité et l’immigra 2030. En 2040, la population activeCet article présente des projections à long et
très long termes. Ces dernières ne prennent en tion. Chaque génération n’a pas le compterait 26 millions de personnes,
compte ni les modifications passagères des
même comportement d’activité profes soit le même nombre qu’en 1993,comportements liées à l’état de la conjoncture
économique, ni les effets des dispositifs de po sionnelle que les précédentes tout au après avoir frôlé les 28 millions en
litique d’emploi. Au contraire, l’approche est de
long de sa vie. Ainsi, dans la période 2006. Cependant, la composition dé
type démographique et prospectif : elle décrit
des scénarios de référence qui s’appuient sur actuelle, les femmes occupent plus mographique de la population active
des hypothèses très typées en matière de fé souvent un emploi et restent moins aura changé : les femmes en repré
condité, d’immigration ou de comportement
d’activité. Ces scénarios présentent un éventail souvent au foyer que celles des géné senteront 48 % au lieu de 45 % en
d’évolutions possibles de la population active à rations précédentes ; les jeunes pour 1993 et les jeunes actifs de moins de
long terme, vu du côté de l’offre de travail. Le
suivent leurs études plus longtemps et25 ans ne compteront plus que pourchoix d’un scénario tendanciel sert seulement
de repère chiffré pour la mise en oeuvre et se présentent, de ce fait, un peu plus 7 % contre 10 % encore en 1993.
l’analyse de diverses variantes infléchissant ou
tard sur le marché du travail ; enfin, les Ce scénario tendanciel n’est pas uneaccentuant certaines tendances de fond telles
que la prolongation des études, la baisse de la actifs anciens se retirent de plus en prédiction. Il retient le maintien d’une
fécondité ou l’évolution de l’âge du retrait d’ac
plus tôt, grâce à l’avancée de l’âge defaible fécondité (1,8 enfant par
tivité. L’essentiel est de bien identifier les hypo
thèses décisives et d’en montrer les incidences la retraite. Par ailleurs, l’immigration femme), ainsi qu’un apport migratoire
sur les résultats.
est supérieure à l’émigration de sorte annuel de 50 000 personnes (actives
Scénario tendanciel que la population active est augmen ou non), dans le prolongement des
Démographie tée par l’apport de travailleurs immi deux dernières décennies. L’activité
La vie continue de s’allonger, l’espérance de vie
grés. féminine continuerait sa progression.passe de 74 ans en 1995 à 81 ans en 2040 pour
les hommes, et de 82 ans en 1995 à 89 ans en Entre 1990 et 1995, l’ensemble de cesCelle des jeunes et des plus de cin
2040 pour les femmes ;
causes a entraîné une augmentation quante cinq ans continuerait de bais
La fécondité se maintient à 1,8 enfant par
femme ; de 163 000 actifs chaque année : ser durant quelques années avant de
Le solde migratoire est positif : 50 000 person 13 000 hommes et 150 000 femmes se stabiliser. Enfin, celle des hommes
nes par an (actives ou non).
(tableau 1). Cette augmentation va se de trente à cinquante quatre ans res Activité
Les études continuent de s’allonger ; le taux poursuivre à ce rythme jusqu’à la fin terait stable (graphique 2).
d’activité des jeunes de 15 à 24 ans baisse de
du siècle. Puis elle s’infléchira entre
30,9 % en 1995 à 25,8 % en 2040 ;
La progression de l’activité professionnelle des 2001 et 2005 : les générations arrivant Les facteurs démographiques
femmes continue ; par exemple, le taux d’activi
sur le marché du travail, nées dans les
té des femmes de 30 à 49 ans monte de 79,5 % sont déterminants
en 1995 à 87,5 % en 2040 ; années 1980, seront moins nombreu
L’âge du retrait d’activité se stabilise ; le taux ses et surtout, les générations du Parmi ces hypothèses, certaines sont
d’activité des hommes de 55 à 59 ans baisse
baby boom atteindront l’âge où certai solides, d’autres sont plus incertaines.légèrement, de 80 % à 77,5 %, et celui des
femmes progresse jusqu’à 70 %. nes professions prennent leur retraite. L’évolution de la population active est
En 2006, il y aura un plafonnement sui fortement liée à celle de la populationVariantes démographiques (les hypothèses
d’activité et les hypothèses non citées sont cel vi d’un retournement à la baisse. Cetteen âge de travailler. Ainsi l’arrivée sur
les du scénario tendanciel).
année là, la première génération le marché du travail des générations
Fécondité basse
d’après guerre fêtera son soixantième du baby boom a entraîné une aug-la fécondité baisse jusqu’à atteindre 1,5 enfant
par femme à partir de 2010. anniversaire et, dès lors, les généra mentation très rapide du nombre d’ac
Fécondité haute
tions sortantes seront plus nombreu tifs à la fin des années soixante. Leur
La fécondité remonte jusqu’à atteindre 2,1 en
fants par femme à partir de 2016. ses que les générations entrantes. départ à la retraite provoquera la dimi
Solde migratoire nul Selon le scénario tendanciel, la popu nution de la population active à partir
Le solde migratoire est nul.
lation active devrait diminuer d’environ de 2006.
Variantes d’activité (les hypothèses démogra 20 000 personnes par an pendant Au delà de 2015, les facteurs démo
phiques et les hypothèses non citées sont celles
quelques années puis de plus en plus graphiques sont plus difficiles à antici du scénario tendanciel)
Activité basse
Le taux d’activité des jeunes de 15 à 24 ans
baisse jusqu’à 23,3 % en 2040 ;
Evolution annuelle de la population active
L’activité féminine progresse moins ; par
exemple, le taux d’activité des femmes de 30 à
En milliers
49 ans n’atteint que 85 % en 2040.
Observée Projetée (scénario tendanciel)Activité très basse
Très fort prolongement des études : le taux 1.1.1985 / 1.1.1990 / 1.1.1995 / 1.1.2001/ 1.1.2006 / 1.1.2011 / 1.1.2021 /
d’activité des jeunes de 15 à 24 ans baisse
1.1.1990 1.1.1995 1.1.2001 1.1.2006 1.1.2011 1.1.2021 1.1.2040
jusqu’à 10 % en 2040 ;
L’activité féminine progresse moins, comme Ensemble +193 +163 +165 +124 -20 -41 -67
dans la variante précédente.
Selon le sexeActivité haute
Faible prolongement des études : le taux d’acti
hommes -1 +13 +33 +27 -42 -34 -38
vité des jeunes de 15 à 24 ans ne baisse que
jusqu’à 28,5 % en 2040 ; femmes +194 +150 +132 +97 +22 -7 -29
L’activité féminine progresse plus ; par exemple,
Selon l’âgele taux d’activité des femmes de 30 à 49 ans
atteint 90 % en 2040.
15 à 24 ans -127 -148 -80 -5 -3 -5 -5
Remontée de l’âge de la retraite
25 à 54 ans +342 +353 +218 -35 -29 -53 -51
L’âge moyen de cessation d’activité remonte de
5 années entre 2000 et 2020. 55 ans et plus -22 -42 +27 +164 +12 +17 -11
Source : Projections de population active 1995 2040, Insee Dares
˚per puisque les générations qui arrive en irait de même en Allemagne. Tou examiner un scénario où la hausse se
ront alors à l’âge de travailler ne sont tefois, pour ce pays, les projections rait ralentie de telle sorte que les taux
pas encore nées. D’autres hypothèses sont fragilisées par l’importance parti d’activité des femmes ne franchiraient
de fécondité ou un solde migratoire culière de l’hypothèse d’immigration. pas la barre des 85 %. On le voit, l’ac
très différent, affecteraient sensible En effet, l’évaluation du solde migra tivité professionnelle des femmes
ment la projection (graphique 3 et ta toire, qui a subi d’amples variations étant élevée et s’accroissant rapide
bleau 2) . Une fécondité élevée, dans le passé, est un point fragile de ment, les hypothèses alternatives sont
remontant progressivement à 2,1 en la projection. D’autres hypothèses sur étroitement limitées.
fants par femme en 2015, enrayerait lale solde migratoire se traduisent dès Les aspirations individuelles à plus
baisse de la population active et sus les premières années de la projection.d’études, l’importance croissante du
citerait même une nouvelle hausse à Par exemple, le solde migratoire du diplôme comme protection contre le
partir de 2035. En revanche, une pour scénario tendanciel pour la France chômage, mais aussi les politiques pu
suite de la chute de la fécondité jus correspond à un apport annuel d’envi bliques augmentant l’offre scolaire,
qu’à 1,5 enfant par femme en 2010 ron 30 000 actifs (directement ou par expliquent que les jeunes travaillent
accentuerait la baisse : la population le biais de leur descendance). Un moins en France que dans les autres
active repasserait en 2040 le niveau solde migratoire nul entraînerait 1,4 pays de l’Union européenne. Pour
de 1980. Ces hypothèses alternatives million d’actifs de moins ( 5,5 %) à cette catégorie, le scénario tendanciel
n’ont aucune conséquence jusqu’en l’horizon 2040 par rapport au scénarioarrête rapidement la diminution de
2015, mais à l’horizon 2040, elles font tendanciel. l’activité. Autour de ce scénario, une
varier le nombre d’actifs de près de stabilisation encore plus rapide ou, au
10 %, en plus ou en moins, par rapport contraire, plus tardive, apporte desLes alternatives sur l’activité
au scénario tendanciel. modulations mineures. Mais on peutdes femmes et des jeunes
La France ne sera pas le seul pays à aussi imaginer que la scolarisationont une incidence limitée
connaître un retournement à la baisse conserve encore longtemps la pro
du nombre d’actifs. D’autres pays de Aux incertitudes démographiques gression rapide qu’elle connaît depuis
l’Union européenne pourraient évoluer s’ajoute l’incertitude sur les comporte le milieu des années quatre vingt,
de la même manière compte tenu de ments d’activité. Le taux d’activité des
la structure d’âge de la population ; hommes de 30 à 54 ans, qui a peu évo Population active observée
l’Italie, dès 2000 ou encore la Belgi lué dans le passé, peut être anticipé et projetée : scénarios démogra
que, l’Espagne ou le Royaume Uni. Il sans trop de risque. Il n’en est pas de phiques
même pour celui des jeunes, des fem
mes et des actifs les plus âgés.Taux d’activité par âge observés
Pour les femmes adultes, une activitéet projetés (scénario tendanciel)
professionnelle encore plus fréquente
accélèrerait la convergence avec les
pays scandinaves. Le taux d’activité
féminin y est très élevé, 90 % entre 25
et 54 ans. Au contraire, avec la persis
tance d’un contexte économique peu
favorable, le chômage élevé ou les fai
bles salaires pourraient amoindrir la
présence féminine sur le marché du
travail. Si on exclut la possibilité d’un Source : Projections de population active 1995 2040, In-
see Daresretour au foyer, on peut néanmoins
Projections de la population active : variantes des différescénnts arios
En milliers
2000 2005 2010 2015 2020 2040
27 069 27 797 27 785 27 645 27 419 26 088Scénario « tendanciel »
Ecarts par rapport au scénario "tendanciel"1
Variantes démographiques
- - 3 77 -343 2 381Fécondité basse
- - +3 +57 +262 +2 118Fécondité haute
-156 -300 -429 -565 -714 -1 422Solde migratoire nul
Variantes d’activité
-285 -391 -450 -481 -495 -504Activité basse
-747 -1 127 -1 337 -1 433 -1 468 -1 444Activité très basse
+271 +358 +400 +422 +431 +432Activité haute
- +358 +1 391 +2 364 +2 850 +2 718Remontée de l’âge de la retraite
Source : Projection de population active 1995 2040, Insee 1. Les hypothèses non prises en compte par la variante sont celles du scénario tendanciel
Dares Source : Projections de population active 1995 2040, Insee Dares
´`¸2010 pour l’essentiel. Seul un troi progressive de l’âge de la retraite dePopulation active projetée :
sième scénario, activité très basse, cinq années augmenterait la popula scénarios d’activité
supposant une prolongation très géné tion active de plus de 10 %.
rale de la scolarité, conduit à une Tous ces scénarios alternatifs relativi
baisse importante de la population ac sent l’évolution déduite d’une simple
tive de l’ordre de 5 % (graphique 4 et prolongation des tendances passées.
tableau 2). Ils illustrent la diversité et l’importance
des différents facteurs susceptibles
d’affecter cette évolution. Ainsi, la fé Le recul de l’âge effectif
condité aura un poids important à longde la retraite
terme, mais jusqu’à 2015 tout est déjà
La France se distingue également par joué ; en revanche, les migrations pro
un niveau d’activité relativement faible duiront leur effet chaque année. Les
des personnes de plus de cinquante modifications des comportements
cinq ans du fait de l’abaissement de d’activité peuvent avoir un impact sen
l’âge de la retraite et des politiques pu sible à moyen terme à condition de
Source : Projections de population active 1995 2040, Insee
bliques d’encouragement aux retraits correspondre à des politiques volonta Dares
d’activité de plus en plus précoces. ristes comme une remontée de l’âge
dans l’hypothèse où la poursuite d’étu Compte tenu de l’allongement de l’es de la retraite.
des jusqu’à « Bac+2 » deviendrait pérance de vie en bonne santé, de
monnaie courante. l’entrée plus tardive sur le marché du Pour comprendre
La combinaison des hypothèses d’ac travail ou encore des risques de dés ces résultats
tivité des femmes et des jeunes per équilibre des régimes de retraite, on
met de décrire plusieurs alternatives. peut songer à un scénario repoussant
Le scénario activité haute combine l’âge de cessation d’activité. Une telle
L’exercice de projection de population active qui
une forte activité féminine et un arrêt hypothèse est confortée par les limi sert de base à cette étude s’appuie sur une extra
très rapide du prolongement de la sco tes, imposées notamment pour des polation des taux d’activité par sexe et âge, au
larité ; au contraire, le scénario activité raisons financières dans le cas des moyen d’une loi logistique. Les paramètres de cette
loi sont obtenus par un ajustement économétriquebasse combine un ralentissement de préretraites, d’une politique volonta
sur la période 1968 1995 et par des hypothèses surl’augmentation de l’activité féminine et riste de retrait de l’emploi des tra
les comportements à long terme. Les taux d’activitéun léger prolongement de la scolarité.vailleurs âgés. La remontée de
estimés sont ensuite appliqués à des projections de
Ces deux scénarios ont peu d’effet surl’activité aux âges élevés s’amorce en
population calculées par ailleurs.
le niveau de la population active : Allemagne et en Italie, pays où la fé Les projections d’actifs sont donc conditionnées
moins de 2 % (en plus ou en moins) à condité est très basse et dans lesquelspar les hypothèses à long terme relatives à la
l’horizon 2040. Compte tenu des hypo l’encouragement à la retraite anticipée démographie ou aux comportements d’activité. A
un horizon de quelques années, la projection athèses, ces effets sont acquis avant a déjà été abandonné. Une remontée
une certaine robustesse. En effet, les comporte
ments d’activité sont relativement inertes.
De plus, dans le cadre de ces projections de longPour en savoir plus
terme, on a atténué l’incidence conjoncturelle des
préretraites en réintégrant dans l’activité les per
Cet Insee Première est le résumé de l’article Voir aussi « La population active : facteurs sonnes en préretraite et les dispensés de recher
« La population active devrait encore augmen d’évolution et perspectives », D. Brondel, che d’emploi à partir des données issues de
ter pendant une dizaine d’années Economie», D. Guillemot et P. Marioni, Données Sociales,
l’UNEDIC et de l’ANPE.
et Statistique n°300, Insee, 1996 Insee, 1996
A long terme, l’intérêt de la projection consiste
Les projections détaillées figurent dans « Pro « La population active devrait encore agmen surtout à illustrer le rôle des différents facteurs
jections de population active 1995 2040 , In » ter pendant une dizaine d’années », Premiè d’évolution. Le choix d’un scénario tendanciel doit
see Résultats, série Emploi revenus n°115, res Synthèses 97.02 n°07.1, Dares, 1997 seulement permettre, à cet horizon, de servir de
Insee, 1997
repère chiffré pour la mise en oeuvre et l’analyse
de diverses variantes par Eurostat.
Direction Générale :
18, Bd Adolphe Pinard
A RETOURNER A : INSEE CNGP, B.P. 2718, 80027 AMIENS CEDEX 01
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE Tarif 1997
Paul Champsaur 1 an, 60 numéros = 530 F. (France) 663 F. (Europe) 827 F. (Reste du monde)
Rédacteur en chef :
Nom ou raison sociale : ____________________ Activité : __________________________ Baudouin Seys
Rédacteurs : F. Magnien, Adresse : _______________________________________________________________
C. Dulon, A.C. Morin, S. Tagnani___________________________________ Tél : _____________________________
Maquette : V. Delas
Ci joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : ___________________________ F.
ISSN 0997 3192
Date : _______________________________ Sgnaturei © INSEE 1997
ˆqqq

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.