//img.uscri.be/pth/6354505ae9bdd280d49e959cd73183bd8d3f7bb9
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La sécurité en Méditerranée occidentale.

De
124 pages
Depuis 2011 les enjeux de sécurité qui traversent la Méditerranée se recomposent à un rythme effréné. Les organisations internationales et les Etats font face à des défis sans précédents : transnationalisation du terrorisme, effondrement de la Libye, transitions inachevées, intensifications des mobilités humaines, interventions étrangères au Maghreb et au Sahel. Cette nouvelle configuration impose de repenser les conditions de la sécurité dans la région dans un contexte changeant.
Voir plus Voir moins

La sécurité en Méditerranée occidentale a connu LA SÉCURITÉ d’importants bouleversements avec les changements
politiques survenus au Maghreb et au Machrek EN MÉDITERRANÉE
depuis 2011. La Méditerranée occidentale est en
redéfnition ; les enjeux de sécurité qui la traversent se OCCIDENTALE
recomposent à un rythme effréné. Les organisations
internationales et les Etats font face à des défs FACE AUX BOULEVERSEMENTS LA SÉCURITÉ
sans précédents : transnationalisation du terrorisme,
effondrement de la Libye, transitions inachevées, AU MAGHREB ET AU SAHARA
intensifcation des mobilités humaines, émergence
complexe de l’action extérieure européenne, EN MÉDITERRANÉE interventions étrangères au Maghreb et au Sahel…
Les relations entre l’Europe et le Maghreb ont
largement contribué à construire un espace politique
partagé, à défaut d’être réellement commun. La OCCIDENTALEMéditerranée occidentale, construite avant tout
comme un espace euro-maghrébin notamment avec
le processus 5+5, l’est de moins en moins.
La nouvelle confguration de ces enjeux impose FACE AUX BOULEVERSEMENTS donc de repenser les conditions de la sécurité dans
la région dans un contexte changeant. Le présent
ouvrage entend faire un état des lieux de la sécurité
en Méditerranée occidentale dans ses dimensions AU MAGHREB ET AU SAHARA
politique, économique et humaine.
Ont contribué à cet ouvrage : Aomar Baghzouz,
Abdennour Benantar, Salim Chena, Louisa Dris-Aït Hamadouche, Abdennour Benantar et Salim ChenaBérangère Rouppert et Antonin Tisseron.
Abdennour Benantar est maître de conférences à l’Université
Paris 8. Il travaille sur les questions stratégiques et de sécurité en
Méditerranée en s’intéressant particulièrement aux relations entre le
l’Europe et le Maghreb et l’OTAN et le Maghreb.
Salim Chena est chercheur associé au laboratoire Les Afriques dans
le Monde (LAM/CNRS-Sciences Po Bordeaux). Il travaille, avec un
focus particulier sur l’Algérie, sur les migrations et l’asile entre Afrique
subsaharienne, Maghreb et Europe, ainsi que sur la politique et la
sécurité internationales au Maghreb et au Sahara-Sahel.
ISBN : 978-2-343-06299-0
12,00 €
Collection dirigée par Pierre Blanc
et Bruno Péquignot
Retrouvez les articles et l’actualité
de l’iReMMO sur : www.iremmo.org
LA SECURITE EN MEDITERRANEE OCCIDENTALE : FACE AUX BOULEVERSEMENTS AU MAGHREB ET AU SAHARA - Abdennour Benantar et Salim Chena
Nº 20Dans la même collection :
2012
eMounir Corm, Pour une III république libanaise. Étude critique
pour une sortie de Taëf
Marc Lavergne (Dir.), Égypte une société en quête d’avenir, an 2 de la révolution,
Mar(Dir.), Égypte, l’émergence d’une nouvelle scène politique,
an 2 de la révolution
Sébastien Abis, Pour le futur de la Méditerranée, l’agriculture
Sylvia Chiffoleau, Sociétés arabes en mouvement, trois décennies de changements
Faouzia Zouari, Pour un féminisme méditerranéen
Abdelatif Idrissi, Pour une autre lecture du Coran
2013
Gilbert Meynier, Pour repenser l’Algérie dans l’histoire
Olivier Marty et Loïc Kervran, Pour comprendre la crise syrienne, éclairages
sur un printemps qui dure
Nicolas Dot Pouillard, Tunisie : la Révolution et ses passés
Catherine Wihtol de Wenden, Pour accompagner les migrations en Méditerranée
Haoues Seniguer, Petit précis d’islamisme : des hommes, des textes et des idées
2014
Jordi Tejel Gorgas, La question Kurde : passé et présent
Sébastien Abis, Mobilisations rurales en Méditerranée
Julien Salingue, La Palestine d’Oslo
Jean-François Coustillière et Pierre Vallaud, Géopolitique et Méditerranée,
volume 1e et Pierre Vallaud,
volume 2
2015
May Maalouf Monneau, Le Liban : de l’Etat inachevé à l’invention d’une nation
Cosimo Lacirignola, Terre et mer : ressources vitales pour la Méditerranée
© L'Harmattan, 2015
5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com
difusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-06299-0
EAN : 9782343062990La sécurité en Méditerranée
occidentale
Face aux bouleversements au Maghreb et au Sahara
Sous la direction
de Abdennour Benantar et Salim ChenaLa bibliothèque de l'iReMMO
Collection dirigée par Pierre Blanc et Bruno Péquignot
Cette collection se propose de publier des textes sur tous les
aspects de la vie sociale de la Méditerranée et du Moyen-Orient.
Tous les domaines sont concernés, de la politique à la culture et
aux arts, de l’analyse des mœurs et des comportements quotidiens
à l’économie, de la vie intellectuelle à l’étude des institutions et
organisations sociales, sans oublier la dimension historique ou
géographique de ces phénomènes.
L’objectif est de créer une sorte d’encyclopédie, au sens historique
de ce terme, présentant, de façon claire et rigoureuse, toutes les
connaissances produites par la recherche scientifque, mais aussi par
les réfexions des acteurs impliqués à tous les niveaux de la société.
Chaque ouvrage vise à faire le point sur un sujet traité dans un souci
de le rendre accessible au-delà des cercles des spécialistes. La sécurité en Méditerranée
occidentale
Face aux bouleversements au Maghreb et au Sahara
Sous la direction de Abdennour Benantar
et Salim Chena
L’HARMATTAN LES OPINIONS EXPRIMÉES DANS CET OUVRAGE N’ENGAGENT
QUE LA RESPONSABILITÉ DES AUTEURS ET NE REPRÉSENTENT
EN AUCUN CAS DES POSITIONS OFFICIELLES DU CIHEAMLa sécurite en Méditerranée occidentale ● ● ●
● ● ● La Méditerranée occidentale
dans un environnement
en mutation
Abdennour Benantar et Salim Chena
La sécurité en Méditerranée occidentale a connu d’importants
bouleversements avec les changements politiques que connaissent
le Maghreb et le Machrek depuis 2011. La Méditerranée
occidentale est en redéfnition ; les enjeux de sécurité qui la
traversent se recomposent à un rythme effréné. Les organisations
internationales et les Etats font face à des défs sans précédents :
transnationalisation du terrorisme, effondrement de la Libye,
transitions inachevées, intensifcation des mobilités humaines,
construction de l’action extérieure européenne, interventions
étrangères au Maghreb et au Sahel...
Les relations entre l’Europe et le Maghreb ont largement
contribué à construire un espace politique partagé, à défaut
d’être réellement commun. La Méditerranée occidentale, avec
le processus 5+5, était avant tout un espace euro-maghrébin ;
edepuis le début du XXI siècle, elle l’est de moins en moins.
Les relations internationales en Méditerranée n’ont pas connu
de confits, ni de différends majeurs opposant les Etats des deux
rives. Ces relations restaient, cependant, asymétriques sur le
7La bibliothèque de l’Iremmo ● ●La sécurite en Méditerranée occidentale ● ● ●
plan horizontal : tous les Etats européens – a fortiori depuis
l’élargissement de 2004 – ne partagent pas le même intérêt pour
la rive Sud ; cette dernière, à l’inverse, est restée fragmentée
politiquement et dépendante économiquement des échanges avec
l’Europe.
Surtout, la Méditerranée occidentale connait désormais
plusieurs interférences liées au débordement de problématiques
politiques et sécuritaires de sa périphérie saharo-sahélienne,
voire de la Méditerranée orientale avec l’apparition de groupes
se réclamant de l’organisation Etat islamique en Irak et au
Levant, ou Daech - dont c’est l’acronyme arabe - en Libye. Cette
confguration complexe exige de repenser les conditions de la
sécurité dans la région. Cet ouvrage, qui réunit des approches
et perceptions des deux rives, entend faire un état des lieux de
la sécurité en Méditerranée occidentale dans ses dimensions
politique, économique et humaine.
Bérangère Rouppert et Antonin Tisseron retracent
l’interdépendance des espaces européen, maghrébin et
saharosahélien à la lumière de la chute du régime de Mouammar
Kadhaf. Les interventions extérieures ont précipité la translation
des menaces sécuritaires de Libye jusqu’au Mali ; les stratégies
mises en œuvre par les Etats de la région, mais aussi de l’Europe et
des Etats-Unis, pour endiguer la déstabilisation du Maghreb et du
Sahel sont alors, prioritairement, d’ordre militaire.
Aomar Baghzouz analyse la géopolitique de la Méditerranée
occidentale en faisant un état des lieux du processus de Barcelone
et de la Politique européenne de voisinage dans le contexte des
Printemps arabes. II conclut à la persistance d’une confusion
euro-méditerranéenne et à l’incapacité de l’Europe à formuler
une réelle stratégie à l’égard de son voisinage maghrébin, dans
un contexte toujours marqué par les considérations sécuritaires
faisant que l’Europe s’accommode des régimes autoritaires –
même si elle tente d’accompagner la transition en Tunisie.
Louisa Dris-Aït Hamadouche rappelle que le Maghreb peine
à se constituer en acteur autonome – ni au plan économique, ni
au plan sécuritaire – et qu’à une résilience nationale de chaque
8● ●La sécurite en Méditerranée occidentale ● ● ●
Etat se greffe une résilience régionale avec la persistance du
non-Maghreb. Cette double résilience explique l’incapacité de
rompre avec les schémas relationnels antérieurs aux Printemps
arabes, bien que la Tunisie ait fait sortir la région d’un certain
exceptionnalisme.
Abdennour Benantar opère un retour sur l’Initiative 5+5
Défense, qui cherchait à rapprocher les cultures et pratiques de
sécurité sans avoir pu devenir un dispositif commun de gestion des
menaces et crises. Ce processus a gagné en substance en termes
de coopération pratique, mais peine à amorcer une rupture au
plan stratégique et à imposer une autonomie sécuritaire régionale
pour des raisons propres à ses membres dont les intérêts et les
priorités divergent, d’où la prédominance de la logique du plus
bas dénominateur commun.
Les politiques sécuritaires de gestion des migrations
transméditerranéennes, qui sont parfois un prolongement des
migrations transsahariennes, sont examinées par Salim Chena.
L’externalisation de la politique européenne d’immigration et
d’asile au Maghreb et au Sahara impose la Méditerranée comme
frontière, plus que comme point de contact, menace les droits
fondamentaux des migrants et empêche l’émergence d’une
Méditerranée du développement par les circulations.
Cet ouvrage propose une lecture analytique de la sécurité en
Méditerranée occidentale au-delà de l’immédiateté, par un retour
critique sur les expériences passées, pour viser les conditions
politiques d’une coopération proftant aux deux rives à la faveur
des bouleversements actuels.
9La bibliothèque de l’Iremmo ● ●La sécurite en Méditerranée occidentale ● ● ●
● ● ● De la Méditerranée au
Sahel : La Sécurité D’abord
Bérangère Rouppert
Doctorante en science politique, Université d’Auvergne
Antonin Tisseron
Chercheur associé, Institut Thomas More
Introduction
Le 19 mars 2011, à l’issue d’un sommet en présence des
représentants de la Ligue arabe, de l’Union européenne, des
Etats-Unis et de l’ONU, le président de la République française,
Nicolas Sarkozy, annonçait le début des opérations militaires en
Libye en application de la résolution 1973 du Conseil de sécurité
de l’ONU : « Ensemble, nous avons décidé d’assurer l’application
de la résolution du Conseil de sécurité (…) Nos forces aériennes
s’opposeront à toute agression des avions du colonel Kadhaf
contre la population de Benghazi ».
Par-delà les accents manichéens de ce discours et les
critiques qu’il a suscitées, à commencer par celles de la Chine
et de la Russie pour qui la résolution est interprétée de manière
extensive, depuis la chute de Kadhaf la situation sécuritaire
s’est fortement dégradée en Libye mais également dans la
sous11La bibliothèque de l’Iremmo ● ●