//img.uscri.be/pth/5e599a08592028f7a07a3432541970be258eb7b1
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Epistémologie de l'art vivant

De
310 pages
Voici conceptualisées les innovations de l'épistémologie et de la théâtrologie de l'art vivant (théâtre, danse, mime, carnaval, concert, opéra, cirque, comédie musicale, arts de la rue, etc.). Cette étude expose les principes fondamentaux et analyse l'inversion capitale qui s'est opérée au niveau du phénomène spectaculaire entre le texte et la scène, l'avant et l'après, le virtuel et le réel, la littérature et le théâtre. Qu'est-ce que l'art vivant? En quoi et comment les savoirs les plus avancés éclairent-ils la situation du théâtre et de la scène aujourd'hui? Quelles sont les caractéristiques des spectacles et des créations performatives? Quels sont leurs modes de fonctionnement?
Voir plus Voir moins
RABANEL
ÉPISTÉMOLOGIE DE L’ART VIVANT
L’inversion au cœur du spectacle
Épistémologie de l’art vivant
Univers théâtral Collection dirigée par Anne-Marie Green  On parle souvent de « crise de théâtre », pourtant le théâtre est un secteur culturel contemporain vivant qui provoque interroga-tion et réflexion. La collectionUnivers Théâtral est créée pour donner la parole à tous ceux qui produisent des études tant d’analyse que de synthèse concernant le domaine théâtral.  Ainsi la collectionUnivers Théâtralentend proposer un panorama de la recherche actuelle et promouvoir la diversité des approches et des méthodes. Les lecteurs pourront cerner au plus près les différents aspects qui construisent l’ensemble des faits théâtraux contemporains ou historiquement marqués. Dernières parutions Françoise QUILLET,Des formations pour la scène mondiale aujourd’hui, 2016. RABANEL,Génie du carnaval, Quand le savoir bascule, 2016. Stéphane LABARRIERE,Spectacle vivant à l’épreuve de l’itinérance, Magnétisme nomade et société de contrôle,2016. RABANEL,Le Feu sacré du théâtre, Manifeste du réinventisme,2016. Dorys CALVERT,Théâtre et Neuroscience des Emotions, 2016. RABANEL,Spectateurs sidérés, ou L’Allégorie du Goéland,2016. Hanan HASHEM,Emile Augier, Alexandre Dumas fils, et Victorien Sardou, Dramaturgie du savoir-vivre sous le Second Empire,2015. Elise VAN HAESEBROECK,Le théâtre de Claude Régy,l’érosd’une voix sans bouche,2015. Abdelmajid AZOUINE, Théâtre moderne et pratiques picturales, correspondances et confluences, 2015. Franck WAILLE et Christophe DAMOUR (dir.),François Delsarte, une recherche sans fin, 2015. François QUILLET,La scène mondiale aujourd’hui. Des formes en mouvement, 2015. François LASSERRE,L’inspiration de Corneille,2014.Christian ROCHE,Régine Lacroix-Neuberth.Le quatrième coup du théâtre,2014.Jean VERDEIL,La dramaturgie du quotidien. L’atelier-théâtre : une microsociété expérimentale, 2014.
Rabanel Épistémologie de l’art vivantL’Inversion au cœur du spectacle
Du même auteur Théâtrologie/1 - Le Théâtre réinventé, Paris, L’Harmattan, 2003. Théâtrologie/2 - L’Art du dialogue, Paris, L’Harmattan, 2014. L’Interdiction du théâtre - Éloge du dialogue et du vivant, Sampzon, Delatour France, 2014. Le Feu sacré du théâtre - Manifeste du réinventisme, Paris, L’Harmattan, 2016. Spectateurs sidérés ou L’Allégorie du Goéland, Paris, L’Harmattan, 2016. Génie du carnaval - Quand le savoir bascule, Paris, L’Harmattan, 2016. © L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr ISBN : 978-2-343-11288-6 EAN : 9782343112886
À Jean-Luc Gagliolo, pour son ouverture d’esprit et sa qualité d’âme. AVERTISSEMENT AU LECTEURAmis du théâtre et Destin, au secours ! aidez-nous !Rien ne légitime les forces obscures et mortifères, les petits calculs desloupset les manœuvres clandestines de lapeste sournoiseRien ne justifie les attaques à l’encontre du théâtre, ce « laboratoire des conduites humaines » (Antoine Vitez), et la volonté de discré-diter les études du spectacle vivant et authentique Rien n’innocente la profanation du sacré de l’art et l’abîmement dans la souffrance de la vie Rien ne supprime l’humiliation des êtres humains et le mépris de leur travail quotidien et de leur sensibilité Tout porte à croire que les actes malintentionnés et les paroles malveillantes feront partie des preuves à charge contre les mar-goulins des signes et leurs complices, ainsi que des ravages de la rhétorique mercantile ou médiatique Tout laisse à penser que les risques pris auront des conséquences négatives pour les ignorants des présages et de la préscience et des répercussions néfastes pour les coupables des agissements incon-séquents Déjà l'intraitable Destin a frappé à plusieurs reprises, et les oracles sont formels et unanimes : ils préviennent que ce n’est pas fini car le mal court toujours En effet, les structures et les dynamiques du corps profond se sont réveillées et le système d’auto-défense du vivant s’est déclen-ché, marquant au fer rouge la chair et la pensée, et de leurs stig-mates aussi bien les organes que la peau ou les seins, les os, les muscles, les nerfs, le cerveau Alors, puisqu’il est trop tard pour établir une corrélation entre les paroles ou les actes antérieurs et la révolte de la vie, et pour espérer leur rachat, la question lancinante et finale demeure donc inchangée : —Théâtre et Art vivant du spectacle, quand reviendrez-vous ?
JAI ÉCRITLA MER DAZUR AVAIT VIRÉ AU ROUGEPour Salima
Nice, Baie des Anges, 14-15 juillet 2016 © Photo de Rabanel. La mer d’azur avait viré au rouge, ce matin du 14-15 juillet 2016 Des petits cœurs tracés à la peinture blanche émaillaient le ruban de la Baie des Anges En leur centre, des inscriptions, quelques fleurs séchées, des restes de bougies éteintes La mer d’azur avait viré au rouge, ce matin du 14-15 juillet 2016 Et les spectateurs dans tous leurs états restaient sidérés Silence et oubli, vous êtes désormais coupables et ensanglantés
Ces changements subits, cette confusion de toutes choses, annonçaient l’agonie du des-potisme : la tyrannie conservait l’instinct du mal et n’en avait plus la puissance. Chateaubriand, Mémoiresd’outre-tombe. In memorian Cœur d’amour sur le bitume - Aux vic-times de l’attentat du 14-Juillet 2016, Promenade des Anglais, Nice © Photo de Rabanel.
Il suffit de constater à quel point il fut dif-ficile de mesurer et d’évaluer les répercus-sions des émotions éprouvées par les té-moins et les spectateurs qui se sont trouvés pris en otage dans la zone épicentrale d’un attentat terroriste ou d’une attaque vio-lente, au sein d’une foule, comme le soir du feu d’artifice du 14-Juillet 2016, à Nice. Rabanel, Épistémologie de l’art vivant.