//img.uscri.be/pth/3873fd131ece2db1e6f9c94306c315b7be23269d
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

La musique baroque et son diapason

De
230 pages
L'auteur fut parmi les tout premiers rebelles au rouleau compresseur baroque. Il s'efforce, depuis quarante ans, de démontrer l'outrecuidance, la voracité et la nocivité de cette "révolution baroque". Il prouve aisément qu'on profère un non-sens, voire une injure, en traitant de baroques Bach, Rameau, Haedenl, Purcell - entre-autres. Ces génies créateurs sont les Premiers classiques. Confisquer leur musique pour la "baroquiser" est à la fois une absurdité esthétique et une odieuse mauvaise action. Gérard Zwang a ici écrit son "J'accuse".
Voir plus Voir moins
Gérard ZWANG
La musique baroqueet son diapason Le Classique confisqué
La musique baroque et son diapason
Du même auteur Aux éditions l’Harmattan : -Guide pratique des cantates de Bach (avec Philippe Zwang), 2005. -Mémoires d’une chanteuse française, 2008. -Préface du livre de Louisiane Doré Le drame de l’excision, 2012. * Chez d’autres éditeurs -Á Contre-bruit, éditions Jean-Claude Simoën, 1977. -Le Diapason, éditions Sauramps médical, 1998. -L’Oreille absolue et le diapason dit baroque, La Revue os Musicale, n 368-369, 1984. * - Ouvrages de Sexologie, Éthologie, Histoire, Critique. * Compositions musicales déclarées à la SACEM - Danses pour flûte, clarinette et piano, op. 3 et 5 - Divertissement pour trio à cordes, op. 19 a - Quatuor à cordes, op. 23 - Rhapsodie pour violoncelle et piano, op. 16 - Sonate pour piano, op. 30 - Sonate pour violon et piano, op. 28 - Trio d’anches, op. 19 - Trio pour flûte, clarinette et piano, op. 31  pièces pour piano, pour petit orchestre, mélodies, etc.
GÉRARD ZWANG La musique baroque et son diapason Le Classique confisqué
© L'HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03613-7 EAN : 9782343036137
Á la mémoire d’Émile Leipp (1913-1986) qui nous a tout enseigné du diapason, et qui sut unir dans la même vénération la Science et la Musique
PRÉLUDE La volonté des maîtres, J.-S. Bach en tête, crée le classicisme 1  Maurice Emmanuel  Belle lectrice, brave lecteur, peut-être jouis-tu de l’oreille absolue. Les notes de musique te parlent et te disent leur petit nom. Depuis le temps qu’on inonde tes oreilles avec la cacophonie baroque, cette marée noire de fausses notes devant laquelle s’extasient snobs et ignorants, j’espère t’apporter un peu de réconfort. Tu n’es pas seul(e) à pâtir de souffrances que ton entourage considère imaginaires, tout juste bonnes à te faire jouer l’intéressant – la princesse outragée. Mais il est plus probable que tu ne possèdes pas cette faculté, voire que tu n’en aies jamais entendu parler; comme la grande majorité de nos congénères. Il n’y a là aucune honte. Le génial Arthur Honegger n’a jamais possédé ce don, alors que sa falote épouse en bénéficiait. Comme 20% - seulement -2 des musiciens professionnels – décidément bien peu de gens. Tu pourras donc t’étonner que l’on consacre tant d’énergie à la défense d’un avantage dont ne peut se targuer que la minorité d’une minorité… Je pense néanmoins ne pas plaider dans le vide.
1 Maurice Emmanuel :L’Histoire de la langue musicale,o.c., p. 5. 2 Claude-Henri Chouard :L’Oreille musicienne,o.c., p. 264.
9