De l'autonomie contrainte à l'autonomie scolaire

De
Publié par

L'intérêt de cet ouvrage est de démontrer la pertinence de l'autonomie contrainte pour tendre en direction de l'autonomie scolaire. Cet outil pédagogique offre à l'éduquant la possibilité d'entrer en symbiose avec les apprenants. Ainsi, ils répondent aux exigences et aux maux auxquels ils doivent s'accoutumer au cours de leur scolarité.
Publié le : vendredi 1 janvier 2016
Lecture(s) : 3
EAN13 : 9782336400662
Nombre de pages : 248
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Yannick BrunPicard
De l’autonomie contrainte à l’autonomie scolaire Appropriation de l’interface éducative par l’apprenant
De l’autonomie contrainte à l’autonomie scolaire
Collection « Enfance, éducation et société » Cette collection regroupe des études et essais concernant l’enfance au travers d’approches multiples. Études universitaires et essais issus du monde de l’éducation ou du secteur du travail social, ces travaux ont en commun la même préoccupation : apporter un éclairage diversifié sur un domaine essentiel de l’univers des sciences humaines. Sophie BRIQUET-DUHAZE, Chantal OUELLET et Natalie LAVOIE(coord.),Progrès en lecture-écriture chez des élèves du primaire au post-secondaire,2015. Françoise POYET,Technologies numériques et formation, Freins et leviers,2015.Thierry PHILIPPE,Plexus scolaire,Oser la liberté, oser l’intelligence,2015. Alice BOUGNERES,Au service de l’instruction pour tous. Vers une véritable refondation de l’école,2015.Sophie BRIQUET-DUHAZÉ et Anne MOAL (coord.),Enseignement-apprentissage à l’école maternelle. De la théorie à la pratique, Tome 2, 2015. Fernando ALVAREZABAD et Muriel LACOUR,L’Éducation artistique pour tous,Un enjeu d’avenir,2015. Yannick BRUN-PICARD,La praxéologie dans le contexte éducatif, 2015. MónicaBASTOS,Le professeur interculturel. L’éducation interculturelle des professeurs de langues dans la formation continue, 2015.Bernard GOURMELEN,Accompagner les jeunes sportifs. Manuel pédagogique, 2014. Sophie BRIQUET-DUHAZÉ,Apprentissage, développement professionnel, et enseignement de la lecture à l’école primaire, 2014. Claire GRAND,Scolariser les élèves en situation de handicap,2014. Pierre DURIOT,Comment l’éducation change la société, 2013. Fabrice BAK,La Précocité dans tous ses états, 2013. Sophie BRIQUET-DUHAZÉ,Développement professionnel et enseignement de la lecture au CP, 2013. Sophie BRIQUET-DUHAZÉ, Anne MOAL,Enseignement -apprentissage à l’école maternelle, 2013.
Yannick Brun-Picard De l’autonomie contrainte à l’autonomie scolaire Approprîatîon de l’înterface éducatîve par l’apprenant
Du même auteur :-Pratîques éducatîves et d’enseîgnement, la place de la dîdactîque au servîce de l’œuvre pédagogîque.-Agent Terrîtorîal Spécîalîsé des Écoles Maternelles, ATSEM, personnîfîcatîon d’une înterface éducatîve.-Vîvre aux côtés des autres en harmonîe, l’îndîspensable cîment socîétal.-Terrîtoîres de mémoîres, înterfaces référentîelles d’expressîons et d’affîrmatîons socîétales.-La praxéologîe dans le contexte éducatîf, constructîon d’une înterface évolutîve d’enseîgnement.-Praxéologîe, au cœur des structuratîons des înterfaces socîétales.-Plus loîn que le développement durable : la durabîlîté.-Géographîcîté, înterface de notre rapport au monde. -Une école de vîolence, La cour de récréatîon, une înterface éducatîve de référence. -L’înterface en géographîe, jeux et enjeux. -Géographîe d’înterfaces, formes de l’înterface humanîté/espaces terrestres. CHEZ DAUTRES ÉDITEURS: Décrochages en classe, EUE, 2014. © L'HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07450-4 EAN : 9782343074504
Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage dechanger ce qui peut l’être,mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre. MARC-AURELE,Pensées pour moi-même, 1992. Chaque jour nous construisons nos territoires, nos références, nos modes d’expressionet nos leviers d’affirmation […]Prendre conscience de notre dépendance à autrui, à l’écorce terrestre ainsi qu’aux dynamiques sociétaless’avère indispensable pour l’œuvre de l’Humanité.Yannick BRUN-PICARD, MONTRÉAL, 2012. Géraldine et Yoan, vous m’avez permis de parvenir à une certainesagesse. Aujourd’hui,Firmin, Lyne, Lilly et Jules m’invitent, nous invitent à aller un peu plus loin dans la sagessepartagée avecBrigitte.
Introduction
Roméo réaliseles exercices d’écriture lors de la période d’accueil dans la classe de grande section de maternelle où il termine son année scolaire. Après avoir effectué ses rituels d’arrivée, en disant bonjour, en faisant le tour de son territoire, en observant ce qui a changé, en mettant une croix dans le calendrier et maintenant, de plus en plus fréquemment, en racontant ce qu’il a fait la veille.demande avec Roméo insistance à écrire dans son cahier orange pour y inscrire la date « en attaché » ainsi que les lettres et les mots en « pointillé » pour les faire seul.
La main de l’adulte est encore très présente, parfois directive, mais de plus en plus détachée. Les progrès accomplis depuis qu’il est en mesure de tenir un stylo sont considérables. Sa graphie est passée de l’impossibilité à tracer un trait à la capacité à écrire seul, en lettres cursives, son prénom. Cet enfant porteur d’un handicap est parvenu à force de volonté à réaliser pratiquement les mêmes travaux que ses pairs.
Cela ne s’est pas fait en un jour. Cet exemple mis en couverture n’est pas le seul à partir duquel nous pouvons affirmer et démontrer que l’autonomie contrainte est un outil d’intervention et de formation pertinent pour que les élèves parviennent à une autonomie scolaire, puis à une plus large autonomie dans leur existence.
La contrainte dans les cursus scolaires est une réalité permanente. Les élèves composent avec les exigences du
7
système pour y satisfaire et se fondre plus ou moins sereinement dans ses méandres. Nous prenons les particularités des élèves en situation de handicap afin de nous pencher sur la mise en application d’une autonomie contrainte, souvent physique et impérative, afin que les élèves parviennent à être autonomes dans leurs activités scolaires. Ce choix particulier fait qu’aux yeux d’un grand nombre d’experts nos analyses sont frappées du syndrome d’anachronisme.
Le syndrome de l’anachronisme représente l’intolérance à tout ce qui est hors de la normalité, à tout ce qui remue les croyances, à tout ce qui démontre que ce qui a été n’est que partiellement valide. Il est la cause de situations parfois invivables pour ceux qui subissent l’inertie des cercles, des réseaux et des clientèles.
SYNDROME DE LANACHRONISME
Attitude d’autodéfense,d’agressivité, d’intolérance et de destruction produite par des acteurs institutionnels. Ceux-ci s’expriment silencieusement, vertement ou par l’intermédiaire de la norme de la normalité contre toute mouvance émergente qui expose, voire qui démontre que les références dites scientifiques et techniques abordent et rendent explicites les réalités que partiellement et partialement. Il se caractérise par une exacerbation du méthodologisme érigé comme rempart, une intolérance marquée à tout ce qui n’appartientpas et un enfermement doctrinaire. Lorsque la pugnacité de l’initiateur d’une nouveauté parvient à dépasser les railleries, les attaques et l’ostracisme subis, ce syndrome peut laisser place à la reconnaissance et à la validation des propositions d’accès aux réalités ainsi qu’à leur théorisation.
Le syndrome de l’anachronisme est une charge contre tous les tenants d’une normalité institutionnelle qui freine toute émergence qui mettrait en péril la norme. Les exemples les plus éclatants sont HARRISONle chronomètre, Marie C et URIEpour ses recherches et EINSTEINavant qu’il ne puisse publier ses premiers articles soutenus par PLANCK. Le syndrome de l’anachronisme gangrène les pratiques, les évolutions et surtout 8
les lectures de la réalité au sein de laquelle ses producteurs ne veulent pas s’extraire le plus souvent par confort et infaillibilité.
Le syndrome de l’anachronisme se dépasse lorsque le producteur ancre solidement ses développements au cœur de situations indubitables, vérifiables, partiellement reproduites, comparables et falsifiables. Dans ce cas, une certaine forme de scientificité est démontrée, bien que les actions entreprises sur un individu ne peuvent pas être reproduites à l’identique pour un autre, seules des similitudes seront employées. Une fois ces constations acceptées et intégrées comme des éléments de nos réalités sociétales, nous sommes en mesure d’aborder l’autonomie contrainte employée pour tendre en direction de l’autonomie scolaire afin que l’apprenant s’approprie l’interface éducative au sein de laquelle il évolue.
Un tel positionnement expose une volonté réalisée d’œuvrer aux marges des pratiques contemporaines qui ne répondent pas, au regard des réalités partagées dans les écoles, aux maux des univers d’enseignement et d’éducation. Il bouscule l’inertie de la normalité pour laquelle il est tellement plus confortable d’aller observer, de filmer une classe, pendant quelques heures oubliant que les comportements se modifient en résonnance (LITTRE, 5500) à la présence extérieure, que de fouiller les faits dans leur vécu.
Tout ceci est une mise en pratique des propos débattus lors d’un colloque, sur le thème des sciences et de leur devenir, à RIMOUSKIau mois de mai 2015 (Entre autorégulation, motivation et persévérance: l’autonomie) :
Être en mouvement, oser, pas à pas, tendre vers l’objectif, même lentement, pour gravir la montagne, avec la manière, est l’attitude de celui qui agit en acceptant, dépassant et apprenant de ses erreurs pour ouvrir les portes de l’avenir. Il s’appuie, pour élever autrui et lui-même, sur les leviers que sont la connaissance, l’empathie, la volonté, avec abnégation et altruisme au service de ceux pour lesquels il œuvre.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.