Critique littéraire et Littérature européenne

Publié par

Ce livre se situe au croisement de la critique littéraire universitaire et de la critique journalistique. L'une et l'autre sont examines partir d'une réflexion historique sur les multiples implications de la critique littéraire et théâtrale, sur le travail et les méthodes de quelques critiques littéraires de taille, de Leo Spitzer Jean Starobinski. Ce qui frappe, et ce que montrent les aperçus de la critique littéraire des différents pays réunis dans ce volume, ce sont les enjeux de plus en plus europens de ces discours critiques.
Publié le : jeudi 1 juillet 2010
Lecture(s) : 88
EAN13 : 9782296227620
Nombre de pages : 281
Prix de location à la page : 0,0152€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Daniel Cohen éditeur www.editionsorizons.com
UniversitésDomaine littéraire
Collection dirigée par Peter Schnyder
Conseillers scientifiques : Jacqueline Bel– Université du Littoral – Côte d’Opale – Boulogne-sur-Mer Peter André Bloch– Université de Haute-Alsace – MulhouseJean Bollack– ParisJad Hatem– Université Saint-Joseph – BeyrouthÉric Marty– Université de Paris 7Jean-Pierre Thomas– Université York – Toronto – OntarioErika Tunner– Univer-sité de Paris 12. La collection « Universités / Domaine littéraire »poursuit les buts suivants :favoriserla recherche universitaire et académique de qualité ; valorisercette recherche par la publication régulière d’ouvrages ;per-mettre à des spécialistes, qu’ils soient chercheurs reconnus ou jeunes docteurs, de développer leurs points de vue ;mettreà portée de la main du public intéressé de grandes synthèses sur des thématiques littéraires générales. Elle cherche àaccroître l’échange des idées dans le domaine de la critique littéraire ;promouvoirla connaissance des écrivains anciens et modernes ;familiariserle public avec des auteurs peu connus ou pas encore connus. La finalité de sa démarche est de contribuer àdynamiserla réflexion sur les littératures européennes et ainsitémoignerde la vitalité du do-maine littéraire et de la transmission des savoirs.
ISBN : 978-2-296-08761-3 © Orizons, diffusé et distribué par L’Harmattan, 2010
Critique littéraire et littérature européenne
Dans la même collection
Sous la direction dePeterSchnyder: e L’Homme-livre. Des hommes et des livres – de l’Antiquité auXXsiècle, 2007. Temps et Roman. Évolutions de la temporalité dans le roman européen e duXXsiècle,2007. Métamorphoses du mythe. Réécritures anciennes et modernes des mythes antiques,2008. Sous la direction detaniacollaniet dePeterSchnyder:  Seuils et Rites, Littérature et Culture,2009. Critique littéraire et littérature européenne, 2010. Sous la direction danneBandry-ScuBBi:  Éducation – Culture – Littérature,2008. Sous la direction delucFraiSSe,deGilBertSchrencket deMichelStaneSco:  Tradition et modernité en Littérature,2009. Sous la direction deGretakoMur-thilloy:  Presse écrite et discours rapporté, Théorie et pratique,2009. Sous la direction d’ÉriclySøe: Signes de feu,2009. Sous la direction deGeorGeSFrédéricManche:  Désirs énigmatiques, Attirances combattues, Répulsions doulou-reuses, Dédains fabriqués,2009.
anneProuteau, Albert Camus ou le présent impérissable,2008. roBertoPoMa, Magie et guérison,2009. Frédériquetoudoire-SurlaPierrenicolaSSurlaPierre, Edvard Munch – Francis Bacon, images du corps,2009. Michel arouiMi, Arthur Rimbaud à la lumière deC.F. Ramuz et d’Henry Bosco,2009. FrançoiS laBBé,du français à Berlin avant la Révolution Querelle française,2009. GianFrancoStroPPinideFocara,L’amour chez Virgile : Les Buco-liques,2009.
Dautres titres sont en préparation.
Sous la direction de Tania Collani et Peter Schnyder
Critique littéraire et littérature européenne
2010
Colloque international et pluridisciplinaire labellisé par la Saison culturelle européenne (ue2008fr) et soutenu par la Commission européenne « Europe for Citizens »
organisé par L’Institut de recherche en langues et littératures européennes (ILLEEA4363)
en collaboration avec Guy Fontaine (« Les Lettres européennes ») et Maryla Laurent (Lille3) à l’Université de Haute-Alsace, Campus de Mulhouse (du2au4octobre2008)
En partenariat L’IEFF, Institut d’études françaises et francophones (Université de Bâle), leCERCLE, Centre de recherches et d’études sur les civilisations et les littératures européennes (ULCO), lesLLERéseau « Les Lettres européennes », leDESE, Doctorat d’études supérieures européennes, l’AILE, Association internationale de Littérature européenne.
Cet ouvrage est publié avec le concours de l’ILLE, des Conseils scientifique de laFLSHet de l’UHA, du Conseil Général du Haut-Rhin, du Département fédéral des Affaires étrangères (Berne), du Consulat général de Suisse à Strasbourg, de la Commission européenne « Europe for Citizens » et du Réseau « Les Lettres Européennes »
Avant-propos
oilà quarante ans, le paysage littéraire permettait au public de se V passionner, non pas seulement pour la littérature, mais également pour sacritique. Il suffit de se souvenir des querelles autour de la Nouvelle Critique, provoquées par le structuralisme et l’introduction progressive des sciences humaines dans un discours critique qui avait été longtemps proche de l’histoire littéraire et de la philologie. Et aujourd’hui ? On dirait que la critique littéraire est devenue invisible ou peu s’en faut. Ce livre essaie de montrer pourquoi. Il propose aussi une issue à cette impasse. Il se situe au croisement de la critique littéraire universitaire d’une part et journalistique de l’autre, domaines en crise depuis les années quatre-vingt. L’un et l’autre seront examinés à partir d’une réflexion sur les enjeux de la critique littéraire et de la critique de théâtre, confrontés à quelques critiques littéraires de taille en Europe (Jean Starobinski, Albert Béguin, Marcel Raymond, Leo Spitzer et Erich Auerbach, Carlo Bo, Mario Praz, Walter Muschg). Cette réflexion est complétée par des aperçus de la cri-tique littéraire dans différents pays (Allemagne, pays néerlandophones, Roumanie, Pologne et Lituanie). Le présent volume tentera donc de mettre à profit ces efforts mul-tiples qui se laissent observer dans toute l’Europe malgré le peu de prestige de la critique littéraire : et si on tentait de créer des synergies à partir de la sphère géographique, en proposant unecritique littéraire européenneau même titre que l’on parle de littérature européenne ? N’y aurait-il pas un renouvellement prometteur qui prendrait son essor dans une vision nouvelle de l’approche littéraire ? Définie à partir des lettres européennes, qui sont considérées comme unité dans la diversité et comme objet futur de connaissances communes et plurielles, pourquoi ne pas s’ouvrir davantage à la littérature européenne, aux « lettres européennes » comprises dans
8Tania Collani et Peter Schnyder
leur potentiel d’identification, ancien et moderne, et dans leur patrimoine commun au travers des âges, au-delà des divergences politiques ? L’enjeu principal est donc d’étudier commentconcrétiser les atoutsd’une approche délibérément européenne de la littérature pour proposer à la critique litté-raire une démarche qu’elle a en partie déjà entreprise. En effet, si les lettres européennes ont déjà plusieurs défenseurs, la critique littéraire reste plutôt lente pour tenir compte et tirer parti de cet enjeu culturel de première importance. Les actes du Colloque international et pluridisciplinaire organisé par l’ILLE, labellisé par la « Saison culturelle européenne2008» et soutenu par la Commission européenne « Europe des Citoyens», se donnent pour but d’entamer une réflexion approfondie sur l’état de la critique littéraire actuelle, en donnant la parole à des spécialistes du monde universitaire, éditorial et journalistique. Le grand pari de la littérature et de la critique résiderait ainsi dans la vision d’une littérature dépassant les frontières ; une littérature qui s’érige en parallèle avec les concepts économiques et sociologiques de la « globalisation ». D’où l’importance du critère « européen ». Une litté-rature européenne sur laquelle beaucoup de choses ont été dites et écrites, signe tangible qu’il s’agit d’un objet critique valable ; une littérature sur laquelle beaucoup de choses restent à dire, parce qu’elle progresse, et se définit peu à peu, en s’imposant comme concept identitaire à l’intérieur et à l’extérieur des frontières géographiques. C’est en partant du concept de « littérature européenne » que la critique littéraire, universitaire et journalistique peut se renouveler, en France comme dans d’autres pays européens. Le présent ouvrage tente de donner quelques nouvelles réponses à la vieille question : « Où va la critique ? ». Il établira qu’il n’est pas fatal qu’elle aille, comme Paul Valéry l’avait autrefois prédit sinon souhaité, « à sa perte ».
T.C.etP.S.
Introduction
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.