La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres
Télécharger Lire

Partagez cette publication

Du même publieur

En voie d’extinction
L’espèce ne compte aujourd’hui plus que quarante mille spécimens, répartis à travers cinq réserves. L’extinction est proche et inéluctable. Plus rien ne semble pouvoir la raccrocher à la vie. En seulement six mois, ce sont plus de sept mille individus qui ont disparu.
Pourtant, il y a encore quatre cent cinquante ans, l’espèce était en pleine expansion et comptait jusqu’à plusieurs milliards d’individus vivant sur l’ensemble de la planète. Alors maîtresse du monde, celle-ci avait pris le dessus sur toutes les autres formes de vie existantes, si bien qu’elle était arrivée au sommet de la pyramide alimentaire. Son développement semblait infini. Pourvus d’une intelligence certaine et de capacités rarement décelées chez d’autres animaux, les membres de l’espèce avaient tout pour s’assurer un avenir paisible et harmonieux. Seulement, certains événements néfastes qu’aucun d’entre eux n’a voulu prendre au sérieux se sont déroulés, la réduisant à ce qu’elle est aujourd’hui. À savoir… peau de chagrin. C’est pour cette raison, et sur les conseils de dizaines de scientifiques experts en préservation de la vie extrapégasienne que le Gouvernement Universel vient de décider que deux individus de l’espèce, un mâle et une femelle, seraient prélevés parmi les derniers survivants et ce afin de leur donner la chance de perpétuer cette forme de vie unique en captivité. Pour cela, un lieu d’accueil spécial a été aménagé à la Cité de la Vie de Pégase, principale place culturelle de l’Univers. Cette nouvelle attraction pour touristes sera le point d’orgue de la nouvelle saison estivale sur le point de débuter. Les habitants de l’Alliance Universelle, dont fait partie Pégase, étant très fortement impliqués dans la sauvegarde de toute forme de vie, tant locale qu’extrapegasienne, ne pourront que se réjouir de la révélation de cette nouvelle espèce, jusque là encore inconnue. D’ailleurs, pour fêter dignement cette découverte ainsi que pour rendre hommage à ces spécimens, c’est une salle spéciale de la Cité de la Vie qui est réservée à la présentation de son milieu naturel et à son histoire. Les visiteurs pourront y apprendre que celle-ci était parvenue – il y a fort longtemps – à atteindre un niveau de développement assez conséquent, mais aussi et surtout, qu’elle est aujourd’hui la seule et unique responsable de sa prochaine extinction. C’est en outre ce dernier point qui en fait une attraction maîtresse de la nouvelle saison. En effet, jamais dans l’Histoire une quelconque forme de vie ne s’était vue imputer sa propre disparition. C’est une première que personne ne voudrait manquer pour quelque raison que ce soit, une telle situation étant forcément le signe d’une intelligence malgré tout relativement peu développée. Mais, pour le moment, il ne s’agit encore que de fantasmes, puisque la mission chargée de prélever les deux spécimens est seulement sur le point de débuter. Le vaisseau de prélèvement arrive juste sur la planète qui fut autrefois le monde de l’espèce. Une planète abritant des décors naturels fantastiques. Entre terres et mers, montagnes et plaines… même les pégasiens chargés de l’extraction des deux individus sont subjugués par une telle beauté. En plus de toutes ces merveilles de paysages, le plus étonnant est que cette planète abrite de nombreuses autres espèces qui elles semblent vivre en parfaite harmonie avec leur environnement et paraissent être en plein développement. Passé la surprise, il est temps de se mettre au travail. Extraire un mâle et une femelle ne devrait pas poser de problèmes particuliers. D’ailleurs, cela ne devrait pas durer plus de quelques minutes, le plus long dans toute cette procédure étant justement de sélectionner les deux membres qui feront l’affaire.
Travail diffusé souslicence Créative Commons by-nc-sa-Clément HOURSEAU / UniversParallele.fr
En attendant de trouver ces perles rares, les extracteurs cherchent à se divertir à leur manière. Considérant que même la plus bête des espèces de l’Univers se devait de porter un nom bien précis, ils se mettent à essayer de lui en trouver un. Les propositions ne manquent pas, toutes plus farfelues les unes que les autres. Puis, dans un moment de grande détente, l’une d’entre elles retient l’attention des trois pégasiens. « Homme ». Ce mot n’a aucun sens, aucune signification, ni aucune existence dans le langage de ces derniers. Malgré tout, sa simplicité, sa consonance béate et son originalité jouent en sa faveur. C’est maintenant décidé. L’espèce sera désormais appelée « l’Homme ». Selon les termes de la législation pégasienne, quiconque entrant en contact le premier avec une chose ou un objet inconnu est habilité à lui donner un nom qui dès lors deviendra sa désignation officielle. L’expédition de retour sur Pégase, les deux spécimens sont tout d’abord examinés par les soigneurs de la Cité de la Vie. Jugés comme étant en bonne forme et en bonne santé, ils sont autorisés à rejoindre leur enclos. Endormis médicalement pour des raisons de sécurité évidentes, ils ne devraient recouvrer leurs esprits que dans quelques heures. Soit juste le temps nécessaire à la finalisation des derniers aménagements d’agrément qui leur seront réservés. En attendant que tout soit fin prêt pour le début de la saison, la Cité de la Vie débute sa campagne de promotion estivale, dont le principal atout est bien évidemment… « l’Homme ». « L’Homme »,cette nouveauté avec laquelle Pégase espère bien conserver sa place de premier centre culturel de l’Univers face à la montée en puissance de sa concurrente directe, Orion. Car bien qu’il s’agisse avant tout de puissance culturelle, la rivalité existant entre les cités ne cesse de gagner en intensité, jusqu’à ce que le point de non-retour soit définitivement atteint et dépassé. Et malheureusement, il se pourrait bien que la découverte de l’Homme par les pégasiens soit l’élément déclencheur d’un nouvel élan de tensions, d’un niveau encore jamais atteint auparavant.
--A VOUS D’IMAGINER et D’ĖCRIRE LA SUITE--
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin