Peaux de vaches et noms d'oiseaux

De
Publié par

Une fable grinçante, mordante, dérangeante, qui épingle sans en avoir (trop) l'air des travers de notre époque. Le tout avec fantaisie, loufoquerie et douce dinguerie. "Je me suis régalée avec ta Fable bourreaucratique, qui commence un peu comme un album pour enfants bien gentil, avec la fermière et ses vaches, qui devient au fur et à mesure plus sombre, avec l'énigme de la double vie de la fermière, et qui débouche sur un "thriller" à faire froid dans le dos". M., une collègue très chère.
Publié le : samedi 1 janvier 2011
Lecture(s) : 243
EAN13 : 9782296716452
Nombre de pages : 81
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Peaux de Vaches et Noms d’Oiseaux Une fable bourreaucratique
Collection « Aux marges de l’écriture » Directeur de collection : Agnès Royer Parce quechacun peut trouver son moyen d’expression par l’écrit et l’édition, Parce que tant d’expériences méritent d’être connues et ne trouvent pas de place dans l’édition, Parce quec’est la marge qui donne à la page sa respiration, Nous proposonscollection ouverte à un grand cette nombre. Déjà parus : La Vie jusqu’à la dernière goutte(Danièle Massardi) René Théophile Laennec(Étienne Subtil) Le Puits perdu(Elie Dermarkar) Mon insouciance de 1914 et nos angoisses de 1939 à 1944(Adrien et Suzanne de Givenchy) Pour ce soir et demain(Elie Dermarkar) Un alphabet pour une Gabonite(Andrée Brébant-Cogniard) © L’Harmattan, 2010 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-13893-3 EAN : 9782296138933
Chantal FERDINAND
Peaux de Vaches et Noms d’Oiseaux Une fable bourreaucratique
Du même auteur, dans la collection « Vivre et l’Écrire », L’Harmattan50 Balais et des poussières…, 2006 Du même auteur chez d’autres éditeurs Le Blanc Geyser, Éditions Saint-Germain-des-Prés On achève bien les femmes, Éditions Guy Chambelland. Olduz et la poupée, Éditions Fernand Nathan, Bibliothèque Internationale, adaptation de Samad Behrenghi À l’Ouest tout est nouveau, Contes de mon immeuble, Librairie-Galerie Racine avec Hélène LOUP: Conter aux adolescents : une merveilleuse aventure Édisud, L’Espace du conte
Tout vient de la vache. J’ai un souvenir très violent de l’innocence des vaches. Marguerite Duras Le rire est une hystérie. C’est pourquoi les places de théâtre et les livres d’humour sont si chers. Alex Métayer Un battement d’ailes de papillon au pôle Sud bouscule l’ordre de l’univers. La véritable ressource humaine c’est l’amour. Arnaud Viviant Pleurer pour donner à boire à son âme. Serena Rinaldi L’imagination c’est la fée du logis ou la porte de secours pour tous les sinistrés du boulot. Chantal Ferdinand Il faut mettre des matelas sous les feuilles quand elles tombent. Alphonse Allais (lors de la création de la Société Protectrice des Végétaux) L’entreprise moderne est une cage dorée où l’on donne aux gens l’impression qu’ils sont libres de leurs choix alors qu’ils doivent effectuer les tâches qu’on leur impose. Michèle Marzane
Je ne peux plus voir une vache en pâture. Un lecteur excédé Tu as encore écrit un OVNI. C’est inclassable ! La sœur affolée Toute ressemblance avec des travailleurs serait imaginaire. Toute ressemblance avec des situations professionnelles n’est pas virtuelle.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.