Parlons Hunsrückisch

De
Publié par

De l'histoire de la langue à la grammaire en passant par la conjugaison, le vocabulaire, la transcription phonétique et la culture, le livre "Parlons hunsrückish" nous dévoile tout sur le "hunsrück", dialecte allemand parmi les plus parlés du Brésil.
Publié le : lundi 1 juillet 2013
Lecture(s) : 43
Tags :
EAN13 : 9782336320625
Nombre de pages : 370
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Praolsnh nurscüikh scésprteenes lcer creh seh rus hunle « » osrikuhsn u «»  ,ürkcse mmcoe llpeapamellallupop dnlpsup raiaerl  e les dialé parmimellsdnatcela se. ilurPou  désBrf ioèierrpmel  apréseur auts, lriammarg al etneguan lteet cdee rap  eélsnad as coe e mmleelst e 0na sedp érescnrégion, après 18nemelatohparga te mmcoe  tuenglacéiron n àiBet ,este, cire -à-doist dres déhil tnorobaçaugS .ue, la cogrammairug,el  a eall natra  le,irlabucaov el ,nosiagujn cult laue eétiqhpnooi nirtpnacs.Iueiqex97: N SB-343-2-8 9-53010. Ltureage ouvrôl tesc nul us r nstleé  a 8ilvr791 à ,0naS ,sot36 Ozias Deodat olAev súJinroe uetadnof etsilannaurjox eu dder P uaS oã tedÉ atJouril. Bréslo, oc.orb.mj.wwcofbos Jemé et) ão Sanxu ,iBxur géoi Foco (wguaçu emsnl  eadll e aiv et biteailltravrb.moc.oah li ,)(wo oc Focjf.swwil,sc patila eedes de Florianópoà eé 71 olikrtèm Bdeuaig, çutusies lar lsé péresI tnis.lB ér dudsuu  aa,inarat CatnaS ed tatÉl lons nher du Parl atuuei  lse t pons,ays re sderoniiatiugnam see siVIIIau Xsquyoeémelpe  tcèelda, uihrdouuj aedom emrof as sn2010), lengatu (rul  aalvuers usplar puenga  liséruj l eélB udgoarhPtod  ehpeiertucouve lre d: ruetua senuej upro gduan ddee nr,ep rae vnrino 3 000 locuteurs ne zamAeinoizo.@jascofoom.cr..bgotohP.lisérB ,lSuo  ddeanGro Rie  mauuçB giru© autee lie draphed r al rsnuekcüiqor hue fsekloleHvrla ,raaid  o Santa Mville deocoF.
Ozias alves Jr
D Du Brésil
Dialecte alleman
ParlOns hunsrückisch
        
 
Parlons hunsrückisch   
3DUORQV« &ROOHFWLRQ  GLULJpH SDU 0LFKHO 0DOKHUEH  'HUQLqUHV SDUXWLRQV  3DUORQV NDEL\q 'DYLG 52%(576   3DUORQV EDORXWFKH 0LFKHO 0$/+(5%( 1$6((%8//$+   3DUORQV GRXDOD  9DOpULH (:$1(  3DUORQV URXWRXO 6YHWODQD 0$.+08'29$  3DUORQV FRUpHQ 0LFKHO 0$/+(5%( HW 2OLYLHU 7(//,(5  3DUORQV ODN .DPLO 7&+$/$(9  3DUORQV VKRU  6DRGDW '$1,<$529$  3DUORQV ERXULDWH 5XVVLH%DwNDO *DOLQD '5821  3DUORQV VKLQD .DULP .+$1 6$.$   3DUORQV EDWDN  <HWW\ $5,721$1*  3DUORQV NLPEXQGX  -HDQ GH 'LHX 1¶621'(  3DUORQV WDLZDQDLV  5pP\ *,/6  3DUORQV LDDw 'DQLHO 0,528;  3DUORQV [KRVD  =DPDQWXOL 6&$5$)),277,  3DUORQV JpRUJLHQ ,ULQD $66$7,$1, HW 0LFK HO 0$/+(5%(  3DUORQV WHGLP -RVHSK 58(//(1   3DUORQV VHUEH . '-25'-(9,&  3DUORQV WDO\VK  ,UDGD 3LUL\HYD  3DUORQV JDJDRX]H  *OO .DUDQILO  3DUORQV GRJRQ 'HQLV $PDGLQJXH '28<21  3DUORQV QKHHQJDWX 2]LDV $OYHV-U  3DUORQV WSXUL .RO\DQJ 'LQD 7$,:(  3DUORQV VDNKD  eP LOLH 0 $- HW 0DULQ H /( %(55(6(0(129  3DUORQV DUDEH OLEDQDLV  )LGD %,=5,  3DUORQV IDQJ &XOWXUH HW ODQJXH GHV )DQJ GX *DERQ HW G DLOOHXUV  &\ULDTXH 6LPRQ3LHUUH $.202=2*+(  3DUORQV DPLV  5pP\ *,/6  3DUORQV ZDN KL &XOWXUH H W ODQ JXH G X SHXSOH ZDNKL ± 3 DNLVWDQ $IJKDQLVWDQ 7DGMLNLVWDQ HW &KLQH  .DULP .+$1 6$.$  3DUORQV WZL /DQJXH HW FXOWXUH  .RIL $'8 0$1<$+   
 
 
 
 
Ozias Alves Jr  
 
 
Parlons hunsrückisch
Dialecte allemand du Brésil                                
 
'X PrPH DXWHXU   3DUORQV QKHHQJDWX  /¶+DUPDWWDQ                           
 
‹ /¶+DUPDWWDQ   UXH GH O¶(FROH3RO\WHFKQLTXH  3DULV  KWWSZZZOLEUDLULHKDUPDWWDQFRP GLIIXVLRQKDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU KDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU  ,6%1   ($1    
REMERCIEMENTS
Homma e à Rosimara Cardoso (1981-2013), ma soeur . (Photo : Ozias Alves Jr)  À Querida Rose, amor eterno! Até nosso próximo encontro! À l´éternelle Rosimara Cardoso (Rosinha). A mon rand ami, le professeur Carlos Amaral Freire, le grand polyglotte du Brésil. À ma chère mère, Ivonilde Maria Baixo, mon frère Décio Baixo Alves, mon épouse Adriana Costa Alves, à mes neveux José Gabriel, Rodriguinho, Pedrinho, Maria Eduarda, dª Dirce, seu Carlos (Índio Velho), Carline (o quê ?!), Cínthia, Murilo, Manhal Kasouha et sa famille. À monsieur Leonídio Zimmermann et sa famille. À Pio Rambo, Solange Johann, Mabel Dewes, à l´Équipe Hunsrik. À Ursula Wiesemann, du SIL (Summer Institute of Linguistics). À Luiz Carlos Thomas. Au professeur Paul Leidinger et à l´écrivain Josef Peil, de l´Allemagne. A monsieur Frank Kessler. À monsieur Michel Malherbe pour l´opportunité de montrer au public français les cultures minoritaires du Brésil.
 
ABRÉVIATIONS
BR- Brésil Litt. Littéralement. Obs. : Observation P ./ p. Page Pron. : Prononciation Trad. Traduction. RS- Rio Grande do Sul (Etat du sud du Brésil) SC- Santa Catarina (Etat du sud du Brésil)   
 
7  
INTRODUCTION
Combien de langues sont encore parlées aujourd´hui dans le monde? Selon le Summer Institute of Linguistics (SIL), institution nord-américaine qui finance des linguistes et anthropologues pour rechercher des langues minoritaires, méprisées, agraphes et exotiques dans les cinq continents, il y a encore 6.912 idiomes. Mais nombre de ces langues sont en péril d´extinction. De temps en temps, on lit dans les journaux des articles sur des langues qui sont en train de disparaître. Quelquefois, on apprend la mort du dernier locuteur dune langue d´un coin perdu du monde. Toutes les langues nont pas le privilège d´avoir lappui officiel d´un gouvernement pour l´enseignement dans les écoles. Toutes nont pas le prestige du français, d´avoir une vaste littérature et tout un complexe d´enseignement pour leur diffusion comme les émissions de télévision, radio, internet, presse, littérature etc. Nombreuses sont les langues qui n ont pas décrituree et sont en ´ train de disparaître parce que le nombre de locuteurs a diminué radicalement, quelquefois en moins d´un siècle. On pense que ces langues en voie d´extinction se trouvent à l´intérieur des jungles de l´Amérique, dans les savanes d´Afrique ou dans des îles perdues de l´Océan Pacifique. Oui, c´est vrai. Mais il y en a aussi un certain nombre dans la même situation de danger de disparition dans les centres urbains, où il y a cependant de meilleures conditions de vie et daccès à toute sorte de biens technologiques et culturels. C´est la situation de la langue hunsrück  ou hunsrückisch , le plus important dialecte allemand du Brésil. Bien quil soit parlé par environ 2 millions de personnes ( 1 ) dans un pays de 192 millions d´habitants, le hunsrückisch, se trouve dans des régions proches des centres urbains : cest une langue qui a souffert toutes sortes de                                                            1 I nformation de l´Équipe Hunsrik, une institution qui défend la diffusion de cette langue. On parlera sur cette institution dans le livre.
9  
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.