7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ou
Achetez pour : 14,99 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : EPUB - PDF

sans DRM

Publications similaires

Inkscape efficace

de editions-eyrolles

Coloriser ses BD avec Photoshop

de editions-eyrolles

DPP pour les photographes

de editions-eyrolles

Vous aimerez aussi

Pokémon GO 100% non officiel

de editions-eyrolles

J'arrête la malbouffe !

de editions-eyrolles

Le pouvoir des gentils

de editions-eyrolles

suivant

Résumé
Gimp 2.8, le logiciel libre de retouche photo et de
création graphique est l’allié idéal de votre appareil
photo sous Windows, Linux et Mac OS X.
Découvrez les nouveautés de Gimp 2.8
Retouchez vos photos : redimensionnez, cadrez,
zoomez…
Isolez des éléments grâce aux sélections
Décomposez votre image en calques
Osez des photomontages originaux
Maîtrisez les outils de peinture
Utilisez du texte dans vos compositions
19 tutoriels dont :
Isoler le ciel d’u ne photo
Détourer facilement un élément
Effectuer un détourage parfait
Créer une composition à partir de plusieurs photos
Coloriser une image en noir et blanc
Mettre un texte le long d’un chemin
Créer des raccourcis clavier
Note : Ce livre, basé sur la dernière version stable du
logiciel, la version 2.8.4, est une refonte complète
des éditions précédentes.
Biographie auteur
L’auteur
Dimitri Robert enseigne l’utilisation des logiciels
libres au sein de l’organisme de formation Libres à
vous Scop. N’aimant pas la monotonie, avec un
diplôme d’ingénieur en informatique de l’Ésil
(désormais Polytech-Marseille), il fut
successivement développeur de jeux chez Lankhor,
rédacteur en chef de Linux Pratique, administrateur
systèmes et réseaux à l’Université puis au rectorat
d’Aix-Marseille. Il enseigne au sein de la licence
Colibre à Lyon et est actif dans des associations
telles l’Axul et l’Aful. Il anime régulièrement des
conférences techniques et politiques liées à
l’informatique libre, notamment aux Rencontres
mondiales du Logiciel libre.
Illustration Ayo (Alexis Younes, www.73lab.com)
www.editions-eyrolles.comÉDITIONS EYROLLES
61, bd Saint-Germain
75240 Paris Cedex 05
www.editions-eyrolles.com
Toutes les illustrations de l’ouvrage sont de l’auteur,
excepté les illustrations suivantes :
Page 15 : « Blue city scene » d’Andy Tonyhewison,
licence CC0
http://openclipart.org/detail/4623/blue-city-scene-by-
ryanlerch
Page 19 : « Enluminure de Jean Fouquet pour
l’ouvrage de Boccace », domaine public
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Parlement-
Paris-Charles7.jpg
Page 20 : « Peinture rupestre à Lascaux », domaine
public
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Lascaux,_replica_03.JPG
Page 24 : « LCD Monitor » d’Andy Molumen, licence
CC0
http://openclipart.org/detail/6977/lcd-monitor-by-
molumen
Page 27 : « Trame Quadri » de Zewan, licences GFDL
et CC By-SA
http://fr.wikipedia.org/wiki/Trame_(imprimerie)
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:TrameQuadri.png
Page 29 : « Comparaison des différents gamuts »,
domaine public
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Comparaison_de_différents_Gamuts.svg
Page 45 : Logo Gimp, de l’équipe de développement
de Gimp, licence GPL
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:The_GIMP_icon_-
_gnome.svg
Page 114 : « Sleepy Calico Cat » de Sarah A.
Morrigan, licence CC0
http://openclipart.org/detail/27219/
Page 234 : « Citroën 2CV » de Joost J. Bakker, licence
CC By
http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Citroën_2CV_1949-
60.jpg
Attention : la version originale de cet ebook est en
couleur, lire ce livre numérique sur un support de
lecture noir et blanc peut en réduire la pertinence et la
compréhension.
En application de la loi du 11 mars 1957, il est
interdit de reproduire intégralement ou partiellement le
présent ouvrage, sur quelque support que ce soit, sans
l’autorisation de l’Éditeur ou du Centre Français
d’exploitation du droit de copie, 20, rue des Grands
Augustins, 75006 Paris.
© Groupe Eyrolles, 2005, 2007, 2008, 2009 et 2013
pour la présente édition,
ISBN : 978-2-212-12700-3À la mémoire d’Olivier « Gniarf » SouiryCHEZ LE MÊME ÉDITEUR
Consultez les ebooks disponibles sur
http://izibook.eyrolles.comPréface
Cela fait presque quinze ans que la création numérique
m’a conquis et une bonne partie de cette période a
reposé sur l’utilisation de logiciels libres, notamment
de Gimp. Pourquoi faudrait-il se passer d’outils aussi
complets lorsque l’on sait qu’ils existent ? À chaque
fois que j’ouvrais Gimp, je me lançais un défi :
produire les meilleures images possibles. Cependant,
dans la multitude des menus et fonctionnalités diverses,
j’ai souvent déploré un manque patent de ce dont nous
avons tous besoin : une documentation. Oh ! on trouve
bien des documents pour les développeurs ou des
pages de manuels, voire quelques didacticiels.
Néanmoins, ce n’est pas de cela que je parle, mais
d’une vraie documentation utilisateur qui permette de
trouver des réponses à des questions précises liées à
l’utilisation de telle ou telle commande, tout en
assurant un certain recul laissant entrevoir des
ouvertures et une appropriation réelle de l’outil. Cela
est essentiel dans beaucoup de domaines, mais
particulièrement dans celui de la création.
Ces livres-là sont rares dans le domaine du logiciel
libre. Celui que vous avez entre les mains en fait partie,
comme les autres livres de la collection Accès libre et
quelques autres, épars. Si je l’avais eu entre les mains à
la fin des années 1990, nul doute que je me serais
épargné quelques longues soirées à m’interroger sur le
sens de certaines cases à cocher. Il n’est rien de tel pour
apprendre et comprendre que d’être bien guidé. Il me
semble que cet ouvrage répond à cette exigence
difficile.
Dimitri Robert propose ici un ouvrage pour ceux qui ne
savent pas encore utiliser le logiciel. Les autres
pourront l’utiliser comme un manuel de référence, pour
pallier les petites lacunes de la mémoire. Le tout est
agrémenté d’exemples concrets auxquels l’auteur a
apporté un soin particulier.
Ce livre de prise en main était nécessaire afin que tous,
des plus débutants aux plus professionnels, trouvent un
livre qui leur convienne. Du simple dessin aux secrets
de la retouche photo, beaucoup d’astuces et de secrets y
sont livrés. Ceux qui ont de simples besoins de
retouche de photos familiales mais qui parfois
souhaitent se dépasser trouveront là une ressource
formidable.
Après cela, une seule envie, me remettre au plus vite
sur Gimp et essayer de nouvelles choses.
Cédric GÉMYTable des matières
AVANT-PROPOS
Pourquoi utiliser Gimp plutôt que Photoshop ?
Que trouverez-vous dans ce livre ?
Liste des tutoriels
Remerciements
1. LES BASES DE L’INFOGRAPHIE
Que voulez-vous faire avec vos images ?
Matricielles ou vectorielles ?
Les images matricielles
Les images vectorielles
Gimp ou Inkscape ?
Quelles dimensions ?
La résolution : un lien entre le numérique et la
réalité
Comment gérer les couleurs ?
La couleur, ses variations et sa perception
RVB ou la lumière
CMJN ou l’encre
Les tons directs
Conversion du RVB vers le CMJN
Quels formats pour mes images ?
JPEG : attention à la qualité !
PNG, pour les images simples
GIF, un format désuet
XCF, le format de travail de Gimp
PSD, le format de travail de Photoshop
Tiff, pour une impression de qualité
EPS, pour les images vectorielles
PDF, pour des documents de plusieurs pages
OpenRaster, futur standard d’images
matricielles ?
WebP, le futur JPEG selon Google ?
SVG, le standard vectoriel
SLA, le format de Scribus
Quels logiciels utiliser pour atteindre mon but ?
En résumé
2. PRÉSENTATION ET INSTALLATION
Gimp, un logiciel libre
Les possibilités et les limites du logiciel
Installer Gimp
Sous Windows
Téléchargement
Installation
Sous Linux
Sous Mac OS X
Téléchargement
Installation
Installer des ressources supplémentaires
Premier démarrage
Le futur de Gimp
En résumé
3. DÉCOUVERTE ET ADAPTATION DE
L’INTERFACE
Une interface plus souple
La zone d’images
La boîte à outils
Choisir une couleur
Les fenêtres ancrables
Découvrez d’autres fenêtres ancrables
Organisation et position des fenêtres ancrables
Les menus fonctionnels
Le menu Fichier
Le menu Édition
Le menu Sélection
Le menu Affichage
Le menu Image
Le menu Calque
Le menu Couleurs
Le menu Outils
Le menu Filtres
Le menu Fenêtres
Le menu Aide
Définir ses préférences
En résumé
4. PREMIERS PAS AVEC GIMP
Ouvrir une image
Choisir une image dans la liste des fichiers
Aperçu de l’image
Accéder directement aux répertoires courants
Filtrer par format
Ouvrir depuis le Web
Ouvrir en tant que calque
Ouvrir une image vectorielle
SVG
PostScript, PDF
Enregistrer une image
Enregistrer différemment
Exporter une image
Choisir le format
Exporter une image au format JPEG
Redimensionner une image
Dimensions et unités
Interpolation
Recadrer une image
Agrandir la zone de travail
Réduire l’image
Manier le zoom
Régler les niveaux de zoom
Utiliser la loupe
Passer par la boîte de dialogue Navigation
Déplacer les calques et les sélections
Pointer un calque
Déplacer pixel par pixel
Poser des guides
Imprimer
Scanner
En résumé
5. SÉLECTIONS ET DÉTOURAGE
La sélection par forme simple
Supprimer une sélection
Redimensionner la sélection
Tracer des carrés et des cercles
Tracer depuis le centre
Options des sélections rectangulaire et elliptique
Agir sur les sélections
Le menu Sélection
L’éditeur de sélection
Combiner des formes
Transformer et déformer le tracé de sélection
Peindre le long de la sélection
La sélection à main levée
La sélection par couleur
Le seuil de tolérance
La sélection contigüe
Sélectionner sur tout le calque
Réussir un détourage
L’extraction de premier plan
Les ciseaux intelligents
Peaufiner avec le masque rapide
Utiliser un sujet détouré
Enregistrer des sélections
Comprendre les sélections
En résumé
6. CALQUES
Qu’est-ce qu’un calque ?
Décomposer l’image en plans
Le principe de la superposition
Manipuler les calques
La fenêtre des calques
Les menus des calquesLes groupes de calques
Identifier le calque actif
Transparence et canal alpha
La sélection flottante
Créer des calques
Un nouveau calque vierge
Depuis une sélection flottante et le presse-
papiers
Depuis une nouvelle image
Déplacer un calque d’une image à l’autre
Les dimensions des calques
Augmenter les dimensions du calque
Réduire les dimensions du calque
Aligner et déplacer les calques
Maîtriser le déplacement des calques
Aligner les calques
Utiliser habilement les masques de calque
Le principe du masque
Les propriétés du masque
Initialiser le masque
Le menu des masques
En résumé
7. INSÉRER DU TEXTE
Insérer du texte
Un calque pour le texte
Modifier le texte
Définir la zone de texte
Les options de texte
La boîte d’outils Texte
Choisir une fonte (ou police)
Transformer le texte en sélection
Créer avec du texte
En résumé
8. LES OUTILS DE TRACÉ ET DE PEINTURE
Les outils de dessin classiques
Le crayon, le pinceau et l’aérographe
La gomme
Propriétés communes
Le stylo-plume
Les brosses
Choisir une brosse
La brosse « presse-papiers
Filtres et mots-clés
Les dynamiques de brosses
Comprendre le principe
Définir une nouvelle dynamique
Gérer des profils d’outils ou préréglages
Créer un préréglage d’outil
Utiliser un préréglage d’outil
Remplissage de surface
Remplir avec une couleur unie
Remplir avec un motif
Remplir avec un dégradé de couleurs
Les différentes formes de dégradés
En conclusion
A. RACCOURCIS CLAVIER
Personnaliser les raccourcis
Les raccourcis avec la souris et les touches de
direction
Les raccourcis clavier par défaut
Activation des outils
Menu Fichier
Menu Édition
Menu Sélection
Menu Affichage
Menu Image
Menu Calque
Fenêtres ancrables
Menu Filtres
Aide
À la molette de la souris
Aux flèches de direction
B. SITES WEB à CONSULTER
Sites en français
LinuxGraphic
Libres à vous Scop
Étude-Gimp.fr
GimpFR
Guide utilisateur de Gimp
GIMPons
Creationlibre
Sites en anglais
Gimp : le site officiel
GIMP Plugin Registry : le dépôt de greffons
GimpUsers.com : le site de la communauté
Gimp
Meet the GIMP ! : des tutoriels en vidéo
GIMPStuff.org : matériels et matériaux pour
Gimp
Ramón Miranda et Gimp Paint Studio
Gimp Magazine
Trouver des images libres ?
Des logiciels de graphisme complémentaires à
Gimp
Dessin matriciel et retouche d’images
Dessin vectoriel
Composition 3D
Publication assistée par ordinateur
Gestion de banque d’images
Boîte à outils
C. MODES DE FUSION DES CALQUES
D. FORMATS DE FICHIERS RECONNUS PAR
GIMP
Les formats propres à Gimp
XCF
Archives bzip et gzip
XJT
Brosse Gimp
Motif Gimp
Les formats vectoriels
SVG (L)
PDF
PostScript et PostScript encapsulé
Microsoft Windows Meta File (L)
Les formats points
Photoshop
Paint Shop Pro (L)
JPEG
PNG
GIF
Art ASCII (E)
Tableau HTML (E)
Icônes Microsoft Windows
Pixmap X et Bitmap X
Tiff
Windows BMP
E. DOSSIERS ET FICHIERS DE GIMP
F. RÉFLEXIONS SUR LES LICENCES ET LA
PROTECTION DES œUVRES
Les licences et le droit
Réflexions sur la protection d’une œuvre
G. FAQ
INDEXAvant-propos
Pourquoi utiliser Gimp plutôt que
Photoshop ?
Premièrement, Gimp est un logiciel libre, ce qui
signifie que vous avez le droit de l’utiliser sans
condition. Personne ne vous demandera de payer une
licence pour l’utiliser ou pour avoir une mise à jour. De
plus, il n’existe pas de version édulcorée baptisée par
exemple « Gimp Elements » : en utilisant Gimp, vous
avez accès à toutes ses fonctionnalités.
Deuxièmement, Gimp est performant. Il répondra
probablement à tous vos besoins.
Oui mais, certains objecteront-ils...
• Il ne gère toujours pas correctement la décomposition
en CMJN ! Certes, mais est-ce vraiment son rôle ?
Une lecture attentive du premier chapitre mettra à mal
quelques préjugés. Ensuite, pour les cas où vous avez
vraiment besoin de produire des images en CMJN
depuis Gimp, l’extension Separate+ vous sera d’un
grand secours. Je ne vous ferai pas l’injure de vous
promettre que le CMJN sera correctement géré dans
la version 3.0, nul ne sait quand elle sortira.
• Il n’est pas adapté aux contraintes qualitatives des
photographes professionnels ! En effet, ne gérant
qu’une profondeur de couleur de 8 bits, il perd une
bonne partie des nuances des photos prises en 16 bits.
La version 2.10 corrigera ce manque en gérant
jusqu’à 32 bits et sortira dans un délai beaucoup plus
raisonnable que la version 3.0. Gimp ne gère pas non
plus les multiples formats bruts (Raw) des appareils
photo. Ces formats garantissent une absence de
traitement par l’appareil photo et vous permettent de
développer vos photos comme dans un vrai
laboratoire photo. Pour cet aspect-là, je ne saurai trop
vous conseiller d’utiliser un logiciel dédié tel que
digiKam ou DarkTable, tous deux libres, qui vous
permettent également de gérer et de classer vos
collections de photos.
• Il ne gère pas les calques de fonction ! Il ne gérait pas
non plus les groupes de calques jusqu’à la présente
version. Gimp est développé par des bénévoles et
évolue au fil des versions. De plus, les calques de
fonction offrent une certaine souplesse, mais ne sont
pas indispensables.
• Il n’est pas comme Photoshop ! Non, c’est irréfutable.
Pendant longtemps, Gimp a été développé pour
répondre aux besoins de ses développeurs, pas pour
copier Photoshop. Depuis quelques années, les
développeurs sont plus à l’écoute des utilisateurs, ce
qui a pour effet d’améliorer le logiciel. Les deux sont
similaires dans leurs objectifs, sans pour autant être
des clones. D’ailleurs, Gimp Magazine dans son
numéro 3, a publié un comparatif intéressant et
objectif sur les deux logiciels. Il est traduit en français
sur le site de LinuxGraphic :
http://www.linuxgraphic.org/wp/comparatif-gimp-
photoshop/.
Ceux qui ne seront pas convaincus par cet
argumentaire auront peut-être tout intérêt a continuer
leur chemin avec Photoshop. C’est leur droit et chacun
est libre de choisir, de continuer à payer des licences et
mises à jour, ou de ne pas être en règle et de craindre
que la moindre mise à jour ne le trahisse.
Choisir d’utiliser des logiciels libres, c’est aussi choisir
la tranquillité.
Que trouverez-vous dans ce
livre ?
Si vous avez lu l’une des précédentes éditions, le
passage à la couleur devrait vous enchanter autant que
moi lorsque j’ai appris la nouvelle. Quel plaisir de
pouvoir vous montrer des photos en couleurs, et quel
soulagement de ne plus avoir à travailler les contrastes
pour faire apparaître ce que les niveaux de gris avaient
gommés !
Mais ce changement n’est pas le seul. Sept ans se sont
écoulés depuis la première version de ce livre. En le
relisant, je me faisais régulièrement la réflexion que ce
que j’avais écrit à l’époque (même si certains passages
ont été rafraîchis, enrichis au fil des trois rééditions)
était aujourd’hui dépassé. Loin de moi l’idée de renier
les éditions précédentes ! En sept années, j’ai eu le
temps d’animer nombre d’ateliers et de formations sur
Gimp, qui m’ont apportés nombre de retours de la part
de débutants. Cette expérience acquise m’a amené à
revoir entièrement la façon de présenter Gimp et son
utilisation.
Le livre que vous tenez entre les mains n’est pas une
simple mise à jour de l’édition précédente, mais une
réécriture quasi complète. Bien sûr, il reste quelques
passages issus du passé, mais la majorité du contenu est
nouvelle. Ceci au prix d’un recentrage sur les bases de
Gimp.
Les deux bases, selon moi indispensables pour être à
l’aise avec Gimp, sont les sélections et les calques.
Elles sont détaillées dans les chapitres 5 et 6, avec le
but avoué de vous permettre de les maîtriser. À la
lecture de ces deux chapitres, sélections, calques et
masques ne devraient plus avoir de secret pour vous,
vous ouvrant la voie de la retouche d’images et du
photomontage.
Mais avant cela, le chapitre 4 vous permettra de
réellement débuter avec Gimp : vous apprendrez à
redimensionner, pivoter, recadrer, déplacer puis
enregistrer et exporter vos œuvres.
Le chapitre 7, consacré à l’insertion de textes dans vos
images, vous initiera à des pistes créatives qui peuvent
être appliqués autrement qu’avec du texte.
Dans le chapitre 8, vous apprendrez comment utiliser
les outils de peinture et de remplissage. Gimp 2.8
améliore les possibilités d’exprimer son art pictural,
notamment grâce aux dynamiques de brosses. Mais ces
outils peuvent avoir d’autres usages que la peinture
artistique. Une bonne connaissance technique vous
aidera pour les calques et les sélections.
Les outils de transformation ne bénéficient pas d’un
chapitre dédié, mais sont abordés rapidement dans
d’autres chapitres. Les outils de couleur sont les grands
perdants de cette restructuration. Mais, comme toute
notion non détaillée, vous en trouverez une
présentation rapide dans le chapitre 3, consacré à
l’interface de Gimp.
Le chapitre 2 vous guidera dans l’installation de Gimp
et d’éventuelles extensions, porteuses de
fonctionnalités supplémentaires.
Quant au premier chapitre, il est totalement nouveau. Il
aborde des notions essentielles lorsque l’on travaille
avec des images numériques : dimensions, résolution,
couleurs (RVB, CMJN), formats d’image, etc. Il
replace également Gimp dans une chaîne graphique
entièrement libre et montre la nécessité d’utiliser
conjointement d’autres logiciels tels qu’Inkscape
(dessin vectoriel) et Scribus (publication assistée par
ordinateur), selon l’objectif que vous vous fixez.
Vous retrouverez, au sein de ces chapitres, de
nombreux tutoriels (dont la liste est donnée ci-après).
Enfin, les annexes du livre donnent d’autres