L'engagement sociétal de Pairi Daiza

De
Publié par

Eric Domb, Président de Pairi-Daiza, un parc unique, espace de beauté au milieu du Hainaut, transmet au travers d'entretiens avec Jean-Marie Postiaux, sa vision de la société de demain et du rôle que l'entreprise doit jouer pour produire du bonheur pour les individus. Ces entretiens avec un patron emblématique dont la vision dépasse la contrainte de l'exigence financière de court terme, illustrent ainsi les difficultés concrètes des PME pour rendre leur développement soutenable.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 104
EAN13 : 9782296985308
Nombre de pages : 101
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Pantone 165-Pantone168- tranche 5 mm
RESPONSABILITÉS D’ENTREPRISES 1 RESPONSABILITÉS D’ENTREPRISES 4
Jean-Marie Postiaux, économiste, Public Afairs
director for Belgium du Groupe Solvay, est actif
depuis de nombreuses années dans le milieu asso-
ciatif. Il est notamment Président de l’Institut de
Conseil et d’Études en Développement Durable
(ICEDD) et Vice-Président du WWF-Belgium.
Il est également auteur ou co-auteur de plusieurs
ouvrages et articles traitant de l’approche écono- L’engagement sociétal mique du concept de développement durable et
de Responsabilité Sociétale des Entreprises.
Éric Domb est licencié en Droit. En 1993, avec
l’aide de partenaires fnanciers, il crée le Parc
Paradisio (appelé aujourd’hui Pairi Daiza) et le de Pairi Daiza
développe jusqu’aujourd’hui. De 2006 à 2009,
il a assuré la présidence de l’Union Wallonne des
Entreprises. Il est également Administrateur de Le lotus emblématique
diverses sociétés et ambassadeur du WWF.
Jean-Marie Postiaux etstiaux et
Éric Domb est Président de Pairi-Daiza, un parc unique, réel espace de beauté au
milieu du Hainaut. Il transmet, au travers d’entretiens avec Jean-Marie Postiaux, Éric Domb
sa vision de ce que devrait être la société de demain. L’entreprise, grande ou petite,
devra jouer un rôle beaucoup plus actif pour réaliser ce que chaque personne re-
cherche d’une manière ou d’une autre : le sentiment d’avoir existé, de se sentir en
harmonie dans la société dans laquelle elle vit, d’avoir acquis un morceau de cette
richesse personnelle inestimable qu’est le bonheur. Et plus encore maintenant,
d’assumer sa part de responsabilité pour que les générations futures aient encore
plus de chances de voir réalisée cette espérance. Au travers de l’entreprise Pairi
Daiza, à partir de cette PME emblématique, Éric Domb explique pourquoi une
entreprise doit apporter sa contribution à la réalisation de cet objectif collectif.
9 782806 100740 13€ - 14,25€ hors Belgique et France 4
ISBN: 978-2-8061-0074-0 www.editions-academia.be
mht.paraph@skynet.be
L’engagement sociétal de Pairi Daiza I Jean-Marie Postiaux et Éric DombL’engagement sociétal
de Pairi DaizaColle Ction «Responsabilités d’ent RepRises »
Collection dirigée par
Nadine Fraselle et Guillaume de Stexhe
La mondialisation renforce la nécessité de s’interroger au sujet des prin-
cipes et des règles de responsabilité permettant d’intégrer les composan-
tes économique, environnementale et sociale des modes de gestion des
entreprises et des organisations. L’ouverture, le pluralisme et la tolérance
sont en jeu dans ces nouvelles formes de gouvernance. Ce sont aussi les
questions de l’existence et de la possibilité de vivre au sein de sociétés
multiculturelles qui sont posées et, avec elles, celle de la défnition de la
justice et de la solidarité. Cette collection interpelle les dirigeants des
entreprises et des organisations ainsi que le monde académique dans sa
mission de formation de professionnels appelés à exercer des responsa-
bilités de haut niveau.
Cet ouvrage propose une description de la complexité des choix de
société dans une économie mondialisée. Notre modèle de développe-
ment présente des défaillances qu’on ne peut plus feindre d’ignorer. La
génération actuelle et nos enfants pourront-ils vivre en bonne harmonie
entre eux et avec leur milieu naturel sur notre planète Terre ? Cette inter-
rogation est un déf pour l’ensemble des acteurs de la société. Elle inter -
pelle individuellement tous ceux qui agissent et décident dans leur sphère
d’infuence respective et qui ont la conviction que la fnalité économi-
que de l’entreprise est indissociable de sa fnalité humaine.
d éjà parus dans la même collection :
¡ L’intérêt social comme vecteur de la responsabilité sociétale, Yves
De Cordt , 2008.
¡ L e rôle sociétal des entreprises : une responsabilité partagée ?, Jean-
Marie Postiaux , 2008.
¡ La responsabilité sociale des entreprises au Luxembourg, Nicolas
Poussing , 2011.JEAN-MARIE POSTIAUX
L’engagement sociétal
de Pairi Daiza
Le lotus emblématique
– Entretiens avec Eric Domb –
RESPONSABILITÉS D’ENTREPRISES • N° 4Mise en pag e: CW Design
D/2012/4910/37 ISBN : 978-2-8061-0074-0
© Harmattan-Academia s.a.
Grand’Place, 29
B-1348 Louvain-la-neuve
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que
ce soit, réservés pour tous pays sans l’autorisation de l’éditeur ou de ses ayants droit.
www.editions-academia.beAvant-propos
Éric Domb est un jardinier paysagiste en quête de bonheur.
Il plante des arbres, il part à la rencontre de l’autre et du monde
animal, végétal, minéral. Il nous explique que, comme le lotus,
l’homme a les pieds dans la vase et tente de s’élever en recourant
à diverses formes de spiritualité, pourvu qu’elles soient dénuées
de violence. Je vous propose de visiter Pairi Daiza au travers de
cet ouvrage, avec vos yeux et votre cœur. Que de bonheur en
perspective, en effet, si tous les entrepreneurs avaient pour ambi-
tion de créer de la richesse avec une âme de jardinier.
Éric Domb préfère lire et raconter plutôt qu’écrire. Jean-Marie
Postiaux l’a convaincu que pour passer de la parole à l’écriture,
il suffsait de laisser libre cours à leur volonté de réaliser quelque
chose en commun. Éric a pris la parole, Jean-Marie a pris la
plume. L’amitié et la confance ont fait le reste et le lecteur s’en
trouve ravi.
Nadine Fraselle
•Les passages en italique dans le texte sont des citations pro-
pres d’Éric Domb.Introduction
Il sème ses idées en souriant comme L’homme « qui plantait
des arbres » de Giono choisit les glands de chêne à planter : une
par une, en racontant d’abord les plus belles, celles qui peuvent
se réaliser.
Il construit des mondes au milieu du Hainaut et y élève les
arbres en prenant le temps de les contempler comme on le fait avec
des enfants qu’on aime voir grandir. Il cultive les beaux paysages
pour que le visiteur puisse y promener son regard, s’étonner et
s’émerveiller sans efforts.
Quand on entre dans son bureau, on ne voit que des objets
apparemment épars, mystérieux, exotiques, disparates. On ne sait
pas trop bien pourquoi ils sont là, ni à quoi ils servent sauf qu’il
y a la conviction immédiate qu’ils sont à leur place, à proximité
de celui qui les a ramenés pour se rassurer et se convaincre d’avoir
emporté l’essentiel sur une île déserte.
« Je n’aime pas écrire ! ». Ce fut en l’espèce la réponse d’Éric
Domb lorsque la directrice de la collection, Nadine Fraselle, lui
demanda de contribuer pour donner son vécu et sa vision en
matière de développement durable et de responsabilité sociétale
comme chef d’entreprise et président de l’Union wallonne des
1entreprises .
1. Éric Domb a été président de l’UWE de 2006 à 2009. Cette orga-
nisation est explicitée plus loin.8 • l’engaement sociétal de pairi daia
Comment dès lors faire en sorte de prélever à la source d’une
2PME emblématique, les raisons et les motivations qui peuvent
mener un chef d’entreprise ne disposant ni des contraintes, ni
non plus des moyens de grands groupes industriels ou commer-
ciaux, à intégrer les demandes de la société civile en matière de
gestion responsable, à élargir la vision du développement de son
entreprise au monde extérieur, à la société dans laquelle elle se
développe ?
Je connais Éric depuis de nombreuses années. Depuis le jour,
où dans une phase de développement du Parc Paradisio, il a
voulu reproduire le bateau de Noé sauvant la biodiversité. Il
3voulait collaborer avec le WWF pour illustrer les enjeux de la
biodiversité pour le maintien d’un environnement durable pour
l’homme et sa planète.
Association a priori contre nature entre un parc animalier
et des organisations non gouvernementales (WWF, Natagora,
Carapace), l’aventure n’était sans doute pas sans failles ni diff-
cultés mais elle s’est poursuivie. L’homme a eu raison de toutes
les suspicions car sa force de persuasion vient en grande partie de
sa sincérité.
Au cours de toutes ces années, nous avons maintes fois eu
l’occasion de partager nos idées sur les thèmes du développement
économique d’une région postindustrielle d’une part, de la rela-
tion de l’homo economicus avec son milieu naturel d’autre part.
Assez naturellement, l’idée de s’entretenir sur le thème du
développement durable et de la responsabilité des entreprises pour
en faire un texte à partager a rapidement pris forme. En quelques
messages électroniques, la décision a été prise: « En avant! »,
s’est-il écrié dans le dernier… Notre contrat était dès lors scellé.
Nulle intention ici de faire un exposé didactique ou justif-
catif de ces concepts déjà largement commentés et disséminés
parfois dans la confusion mais heureusement aussi, résultant
d’une certaine fusion des idées et des objectifs.
Non, l’issue de ce livre est de délivrer le vécu et la vision d’un
chef d’entreprise convaincu de l’impérieuse nécessité d’assurer
2. PME : Petite et Moyenne Entreprise.
3. WWF : World Wild life Fund for Nature.
gzintroduction • 9
mieux la cohabitation de l’homme avec sa planète et du fait qu’il
faut l’assumer comme une mission civile.
Par défnition, des entretiens ouverts sont dégagés de toute
contrainte de structure si ce n’est le thème central. Les nôtres se
sont étalés sur une année dans un certain désordre. Finalement,
dans cet échange bouillonnant, mille et une idées ont été formu-
lées parmi lesquelles nous avons dû faire un tri, non sans quelques
regrets. C’est que discuter avec Éric Domb ouvre des perspectives
souvent inattendues sur de nouvelles idées qu’il a déjà ou projette
de concrétiser en prestigieuses réalisations. Et donc, pour l’écriture
de ce livre, la raison a repris la main sur le chaos et retenu trois
grands thèmes :
•  Comment    se  construit  lentement  le  sens  de  la  responsabi-
lité sociétale de l’entreprise ? À côté du discours normalisé,
quels sont les défs pour les entreprises et spécialement les
plus petites d’entre elles?
•   Quels  sont  les  axes  porteurs  de  ces  changements,  comment 
évaluer les principaux risques et opportunités de la res-
ponsabilité sociétale pour grandir mieux?
•   Quel  regard  avons-nous  sur  quelques-unes  de  nos  parties 
prenantes, fnanciers, partenaires sociaux, politiciens, s client
et quelles missions doivent être menées par l’entreprise
vis-à-vis d’eux ?
Les réponses données ne sont pas la vérité. Car la vérité abso-
lue sur ces questions n’existe pas. Elle se construit au fur et à
mesure des expériences des uns et des autres. Nous sommes
convaincus que partager des concepts, c’est multiplier les béné-
fces pour chacun, au contraire du partage de biens matériels qui
ne fait que les diviser. Notre contribution n’est qu’une pierre de
l’édifce qui n’a de valeur que parce qu’elle est sincère et centrée
sur l’objet premier de nos préoccupations : le bonheur de chaque
individu.
Il est plus rare de trouver un chef d’entreprise visionnaire et
en communion complète avec l’objet sociétal de son entreprise
qu’un brillant manager expert en gestion logistique technique et

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.