Albert Schweitzer et l'histoire du Gabon

De
Publié par

"L'exil" de Schweitzer à Lambaréné répond à l'appel du Christ. Cet appel est l'appel à la bonne nouvelle du Royaume. Schweitzer découvre ainsi la grâce qui lui est faite. Celle de servir dans les lointains; c'est la source de la transformation de sa vie. Tous ses actes prennent un sens nouveau. Cette quête conduit chez Schweitzer à une affirmation éthique du monde et de la vie et elle nous conduit à la découverte des qualités qui permettent aux autres de nous traiter comme leurs semblables.
Publié le : jeudi 1 septembre 2011
Lecture(s) : 81
EAN13 : 9782296467286
Nombre de pages : 166
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
ALBERT SCHWEITZER ET L’HISTOIRE DU GABON
La Philosophie en commun Collection dirigée par Stéphane Douailler, Jacques Poulain, Patrice Vermeren  Nourrie trop exclusivement par la vie solitaire de la pensée, l'exercice de la réflexion a souvent voué les philosophes à un individualisme forcené, renforcé par le culte de l'écriture. Les querelles engendrées par l'adulation de l'originalité y ont trop aisément supplanté tout débat politique théorique.  Notre siècle a découvert l'enracinement de la pensée dans le langage. S'invalidait et tombait du même coup en désuétude cet étrange usage du jugement où le désir de tout soumettre à la critique du vrai y soustrayait royalement ses propres résultats. Condamnées également à l'éclatement, les diverses traditions philosophiques se voyaient contraintes de franchir les frontières de langue et de culture qui les enserraient encore. La crise des fondements scientifiques, la falsification des divers régimes politiques, la neutralisation des sciences humaines et l'explosion technologique ont fait apparaître de leur côté leurs faillites, induisant à reporter leurs espoirs sur la philosophie, autorisant à attendre du partage critique de la vérité jusqu'à la satisfaction des exigences sociales de justice et de liberté. Le débat critique se reconnaissait être une forme de vie.  Ce bouleversement en profondeur de la culture a ramené les philosophes à la pratique orale de l'argumentation, faisant surgir des institutions comme l'École de Korcula (Yougoslavie), le Collège de Philosophie (Paris) ou l'Institut de Philosophie (Madrid). L'objectif de cette collection est de rendre accessibles les fruits de ce partage en commun du jugement de vérité. Il est d'affronter et de surmonter ce qui, dans la crise de civilisation que nous vivons tous, dérive de la dénégation et du refoulement de ce partage du jugement. Dernières parutions Marie BARDET,Penser et mouvoir, Une rencontre entre danse et philosophie, 2011. Jean-Pierre COTTEN,Entre théorie et pratique, 2011. Jean-François GAVA,Contrariété sans dialectique, 2011. Walter MENON,L’œuvre d’art. L’expérience esthétique de la vérité, 2010. Lucie REY,Qu'est-ce que la douleur ? Lecture de René Leriche, 2010.
Alain ELLOUE-ENGOUNE
ALBERT SCHWEITZER
ET L’HISTOIRE DU GABON
Préface de Jacques Poulain
© L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-55493-1 EAN : 9782296554931
Je dédie ce livre à mon épouse : Caléopie, à mon père Pierre Nzoghe, à ma mère Georgette Nyndong, à mes enfants : Elodie, Emery, Parfait, Pierre, Cédric, RostandErick, Vanessa, Nestor, Luwdvine, Juliette, Olivia, Lolo, Izia, Anaëlle, à toute ma famille, aux chercheurs du CENAREST, aux étudiants gabonais et à la jeunesse africaine. Qu’ils trouvent ici, l’expression de ma profonde reconnaissance.
Remerciements Mes remerciements les plus sincères vont à tous ceux qui, de la conception à la réalisation, m’ont aidé à des degrés divers : Professeur J. Poulain de l’Université de Paris 8, qui a bien voulu accepter de publier cet essai ; Professeur J.P Sorg, rédacteur en chef de la revueLes Etudes schweitzériennesL’Association française des amis d’A. de Schweitzer. (Strasbourg), pour m’avoir fourni une documentation précieuse sur A. Schweitzer. Rodrigue EyeneMba, maîtreassistant à l’Université Omar Bongo, Dieudonné MuzangalaMounzéwu, chargé de recherche à l’Institut de Recherche en Sciences Humaines et mon fils, Nestor Engone Elloué, étudiant en philosophie, pour leur soutien dans la réalisation de cet ouvrage ; Tous les Elloué : grandsparents, tantes, épouses, enfants et petitsenfants pour toute leur affection. Mes Maîtres François Meyer et Robert Lamblain, pour m’avoir encouragé en dirigeant ma thèse de 3° cycle de philosophie à AixenProvence (France). Mes amis et collègues Dominique Essone Atome, Philippe Moundounga, Mboumba Moulambou, pour m’avoir contraint à l’excellence dans les travaux de recherche en sciences humaines et sociales.  A. E. E.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.