Les activités de rééducation GAPP à l'école primaire. Analyse du fonctionnement et évaluation des effets - article ; n°4 ; vol.32, pg 515-549

De
Revue française de sociologie - Année 1991 - Volume 32 - Numéro 4 - Pages 515-549
Alain Mingat : Re-education activities with the GAPP (Psychopedagogic assistance groups) in the primary school.
The psycho-pedagogic assistance groups were first introduced in the 1970s with the objective of assisting pupils confronted with temporary difficulties to find a correct reinsertion in school life. The only analysis to have been made as regards these groups is purely discursive. This article shows the wide variety of ways in which this service functions (means allocated by the School Administration, re-education practices, looked at on a global basis, then comparatively from one gapp to another) one of the consequences being that the admission criteria are extremely vague : this incidentally makes it easier to evaluate the effects. These effects are analysed in terms of atteinment and progress during the year containing the re-education period and in deferred terms in later years. The results are on the whole clearly negative, as re-educated pupils tend to make less progress than pupils with initially comparable characteristics but not having participated in the GAPP activities. The effects of having singled out the pupil are often put to cause in this type of situation; here, they are directly brought to the fore empirically to analyse how decisions to repeat a year for given school results are made.
Alain Mingat : Die Umschulungsaktivitäten der GAPP (Gruppen zur psychopädagogischer Hilfe) in der Grundschule.
Die GAPP wurden vor za. 20 Jahren geschaffen mit dem Zweck, die Schüler zu unterstützen, die vorübergehende Schwierigkeiten zur guten Eingliederung in die Schule aufweisen. Diese Einrichtung wurde bisher lediglich diskursiv analysiert. Der vorliegende Artikel zeigt, dass starke Unterschiede im Funktionieren der Dienstleistungen bestehen (Mittelzuweisung durch die Verwaltung, Umschulungspraxis, allgemein und zwischen den einzelnen GAPP-Einrichtungen) mit der Konsequenz, dass die Zulassungsentscheidungen sehr ungenau sind : das erleichtet nebenbei die Bewertung der Auswirkungen. Diese Auswirkungen werden in der Dimension der Wissensbereicherung und der Schulkarriere im Verlauf des Jahres, in dem die Umschulung siattfindet, und verzögert in den darauffolgenden Jahren analysiert. Die Ergebnisse sind ziemlich deutlich negativ, insofern als die umgeschulten Schüler offenbar weniger gut vorankommen als Schuler mit zum Anfang vergleichbaren Eigenschaften, die jedoch nicht an diesen Aktivitäten teilnehmen. Die Etikettierenseffekte werden in solchen Situationen oft angefiihrt ; sie werden hier direkt und empirisch klargelegt in der Analyse der Entscheidungen zum Sitzenbleiben bei gegebenen Schulleistungen.
Alain Mingat : Las actividades de reeducación GAPP (Grupos de ayuda psyco-pedagógica) en la escuela primaria.
Los grupos de ayuda psyco-pedagógica han sido creados háce veinte años aproximadamente con el objetivo de ayudar a los alumnos que presentan dificultades pasajeras para encontrar una buena inserción escolar. Esta institution ha sido el objeto de unos análisis solamente discursivos. El articulo muestra que existen muchas variedades en el funcionamiento de sus servicios (prestación de medios por la Administracion, prácticas de reeducación en general y de un GAPP al otro) y que consecuentemente las decisiones de admisión se revelan muy oscuras ; incidentemente, esto facilita la evaluación de los efectos. Estos son analizados en la dimension de las adquisiciones de las carreras escolares en el transcurso del afio donde tiene lugar la reeducation y de manera diferida en las años ulteriores. Los resultados son bastante negativos en el senlido que los alumnos reeducados tienen propension a progresar mucho menos que los alumnos de caracteristicas iniciales equivalentes que no han aprovechado estas actividades. Los efectos de clasificación son frecuentemente invocados en semejantc situación ; aquí, son puestos en evidencia directamente de manera empirica en el análisis de las decisiones de repetición cou resultados escolares dados.
Les Groupes d'aide psycho-pédagogique ont été créés il y a environ vingt ans dans le but d'aider les élèves qui présentent des difficultés passagères à retrouver une bonne insertion scolaire. Cette institution n'a fait l'objet d'aucune analyse autre que discursive. L'article montre qu'il existe de fortes variétés dans le fonctionnement des services (allocation des moyens par l'Administration, pratiques de rééducation, en général et d'un GAPP à l'autre), avec comme conséquence que les décisions d'admission se révèlent très floues ; incidemment, ceci facilite l'évaluation des effets, qui sont analysés dans la dimension des acquisitions et des carrières scolaires au cours de l'année où a lieu la rééducation et de façon différée dans les années ultérieures. Les résultats sont assez clairement négatifs, en ce sens que les élèves rééduqués ont tendance à progresser moins bien que des élèves de caractéristiques initiales comparables qui n'ont pas profité de ces activités. Les effets d'étiquetage sont souvent invoqués dans pareille situation ; ils sont ici directement mis en évidence de façon empirique dans l'analyse des décisions de redoublement à résultats scolaires donnés.
35 pages
Source : Persée ; Ministère de la jeunesse, de l’éducation nationale et de la recherche, Direction de l’enseignement supérieur, Sous-direction des bibliothèques et de la documentation.
Publié le : mercredi 14 décembre 2011
Lecture(s) : 63
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement

Monsieur Alain Mingat
Les activités de rééducation GAPP à l'école primaire. Analyse
du fonctionnement et évaluation des effets
In: Revue française de sociologie. 1991, 32-4. pp. 515-549.
Citer ce document / Cite this document :
Mingat Alain. Les activités de rééducation GAPP à l'école primaire. Analyse du fonctionnement et évaluation des effets. In:
Revue française de sociologie. 1991, 32-4. pp. 515-549.
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rfsoc_0035-2969_1991_num_32_4_4074Abstract
Alain Mingat : Re-education activities with the GAPP (Psychopedagogic assistance groups) in the
primary school.
The psycho-pedagogic assistance groups were first introduced in the 1970s with the objective of
assisting pupils confronted with temporary difficulties to find a correct reinsertion in school life. The only
analysis to have been made as regards these groups is purely discursive. This article shows the wide
variety of ways in which this service functions (means allocated by the School Administration, re-
education practices, looked at on a global basis, then comparatively from one gapp to another) one of
the consequences being that the admission criteria are extremely vague : this incidentally makes it
easier to evaluate the effects. These effects are analysed in terms of atteinment and progress during
the year containing the re-education period and in deferred terms in later years. The results are on the
whole clearly negative, as re-educated pupils tend to make less progress than pupils with initially
comparable characteristics but not having participated in the GAPP activities. The effects of having
singled out the pupil are often put to cause in this type of situation; here, they are directly brought to the
fore empirically to analyse how decisions to repeat a year for given school results are made.
Zusammenfassung
Alain Mingat : Die Umschulungsaktivitäten der GAPP (Gruppen zur psychopädagogischer Hilfe) in der
Grundschule.
Die GAPP wurden vor za. 20 Jahren geschaffen mit dem Zweck, die Schüler zu unterstützen, die
vorübergehende Schwierigkeiten zur guten Eingliederung in die Schule aufweisen. Diese Einrichtung
wurde bisher lediglich diskursiv analysiert. Der vorliegende Artikel zeigt, dass starke Unterschiede im
Funktionieren der Dienstleistungen bestehen (Mittelzuweisung durch die Verwaltung,
Umschulungspraxis, allgemein und zwischen den einzelnen GAPP-Einrichtungen) mit der Konsequenz,
dass die Zulassungsentscheidungen sehr ungenau sind : das erleichtet nebenbei die Bewertung der
Auswirkungen. Diese Auswirkungen werden in der Dimension der Wissensbereicherung und der
Schulkarriere im Verlauf des Jahres, in dem die Umschulung siattfindet, und verzögert in den
darauffolgenden Jahren analysiert. Die Ergebnisse sind ziemlich deutlich negativ, insofern als die
umgeschulten Schüler offenbar weniger gut vorankommen als Schuler mit zum Anfang vergleichbaren
Eigenschaften, die jedoch nicht an diesen Aktivitäten teilnehmen. Die Etikettierenseffekte werden in
solchen Situationen oft angefiihrt ; sie werden hier direkt und empirisch klargelegt in der Analyse der
Entscheidungen zum Sitzenbleiben bei gegebenen Schulleistungen.
Resumen
Alain Mingat : Las actividades de reeducación GAPP (Grupos de ayuda psyco-pedagógica) en la
escuela primaria.
Los grupos de ayuda psyco-pedagógica han sido creados háce veinte años aproximadamente con el
objetivo de ayudar a los alumnos que presentan dificultades pasajeras para encontrar una buena
inserción escolar. Esta institution ha sido el objeto de unos análisis solamente discursivos. El articulo
muestra que existen muchas variedades en el funcionamiento de sus servicios (prestación de medios
por la Administracion, prácticas de reeducación en general y de un GAPP al otro) y que
consecuentemente las decisiones de admisión se revelan muy oscuras ; incidentemente, esto facilita la
evaluación de los efectos. Estos son analizados en la dimension de las adquisiciones de las carreras
escolares en el transcurso del afio donde tiene lugar la reeducation y de manera diferida en las años
ulteriores. Los resultados son bastante negativos en el senlido que los alumnos reeducados tienen
propension a progresar mucho menos que los alumnos de caracteristicas iniciales equivalentes que no
han aprovechado estas actividades. Los efectos de clasificación son frecuentemente invocados en
semejantc situación ; aquí, son puestos en evidencia directamente de manera empirica en el análisis de
las decisiones de repetición cou resultados escolares dados.
RésuméLes Groupes d'aide psycho-pédagogique ont été créés il y a environ vingt ans dans le but d'aider les
élèves qui présentent des difficultés passagères à retrouver une bonne insertion scolaire. Cette
institution n'a fait l'objet d'aucune analyse autre que discursive. L'article montre qu'il existe de fortes
variétés dans le fonctionnement des services (allocation des moyens par l'Administration, pratiques de
rééducation, en général et d'un GAPP à l'autre), avec comme conséquence que les décisions
d'admission se révèlent très floues ; incidemment, ceci facilite l'évaluation des effets, qui sont analysés
dans la dimension des acquisitions et des carrières scolaires au cours de l'année où a lieu la
rééducation et de façon différée dans les années ultérieures. Les résultats sont assez clairement
négatifs, en ce sens que les élèves rééduqués ont tendance à progresser moins bien que des élèves de
caractéristiques initiales comparables qui n'ont pas profité de ces activités. Les effets d'étiquetage sont
souvent invoqués dans pareille situation ; ils sont ici directement mis en évidence de façon empirique
dans l'analyse des décisions de redoublement à résultats scolaires donnés.R. franc, sociol., XXXll, 1991, 515-549
Alain MINGAT
Les activités de rééducation GAPP
à l'école primaire
Analyse du fonctionnement
et évaluation des effets
RÉSUMÉ
Les Groupes d'aide psycho-pédagogique ont été créés il y a environ vingt ans dans
le but d'aider les élèves qui présentent des difficultés passagères à retrouver une bonne
insertion scolaire. Cette institution n'a fait l'objet d'aucune analyse autre que discur
sive. L'article montre qu'il existe de fortes variétés dans le fonctionnement des services
(allocation des moyens par l'Administration, pratiques de rééducation, en général et
d'un GAPP à l'autre), avec comme conséquence que les décisions d'admission se ré
vèlent très floues; incidemment, ceci facilite l'évaluation des effets, qui sont analysés
dans la dimension des acquisitions et des carrières scolaires au cours de l'année où
a lieu la rééducation et de façon différée dans les années ultérieures. Les résultats
sont assez clairement négatifs, en ce sens que les élèves rééduqués ont tendance à
progresser moins bien que des élèves de caractéristiques initiales comparables qui n'ont
pas profité de ces activités. Les effets d'étiquetage sont souvent invoqués dans pareille
situation; ils sont ici directement mis en évidence de façon empirique dans l'analyse
des décisions de redoublement à résultats scolaires donnés.
Dans l'enseignement primaire, des actions de rééducation sont organi
sées au sein de structures appelées GAPP (Groupes d'aide psycho-pédagog
ique) dont l'activité s'étend sur plusieurs ensembles scolaires. Ces
structures, qui proposent des activités de RPP (Rééducation psycho-péda
gogique) et de RPM (Rééducation en psycho-motricité) (1), ont été pro
gressivement mises en place à partir de 1970; aucune évaluation externe
n'a été réalisée depuis cette date, et en particulier la question des effets
des rééducations n'a jamais été abordée autrement que de façon discursive.
L'objet de ce texte est de fournir des informations factuelles permettant
tricité » s'attachent aux élèves ayant des pro(1) Les actions «psycho-pédagogiques»
concernent notamment les difficultés de lan blèmes de structuration de l'espace, de laté
gage, alors que les actions en « ralisation, de coordination ou de rythme.
515 Revue française de sociologie
d'évaluer des aspects importants de ces structures pédagogiques d'aide aux
élèves.
L'exposé s'articulera en deux volets. Nous identifierons dans le premier
quels sont les principes retenus habituellement pour la sélection des enfants
admis en rééducation; nous montrerons que la procédure d'allocation des
moyens par l'Administration est peu efficace et que la des enfants
est peu cohérente. Dans le second volet de la présentation, nous verrons
que les actions entreprises, loin de produire les effets escomptés, contre
disent assez radicalement les objectifs assignés, résultat « pervers » pour
lequel nous proposons une explication. Compte tenu du caractère inattendu
des résultats obtenus, le lecteur comprendra qu'il ait paru nécessaire de
présenter avec un certain détail les méthodes utilisées.
Il est cependant important de noter que les résultats rapportés ici, s'ils
concernent des dimensions essentielles de l'activité de ces structures, n'ont
pas prétention à l'exhaustivité. Les trois points suivants fixent les domaines
abordés par l'évaluation et les limites du travail réalisé.
— D'une façon générale, les activités des GAPP concernent à la fois les
élèves de maternelle et de primaire. Les résultats présentés dans ce texte
ne concernent, eux, que les rééducations menées à l'école élémentaire, et
en particulier au cours préparatoire (CP); ils ne prétendent donc pas ren
seigner sur les actions menées en maternelle.
— Dans l'évaluation rapportée dans ce texte, parti a été pris de s'en tenir
aux effets des rééducations dans un cadre assez étroitement scolaire. Sont
ainsi considérés les effets des rééducations d'une part sur les acquisitions
des élèves (mesurées par des épreuves communes de connaissances établies
en fonction des contenus de programme et corrigées de façon centrali
sée) (2), d'autre part sur les carrières des élèves (passages successifs de
classe, redoublements). Ainsi ne sont pas étudiés, de façon directe, les
éventuels effets en matière d'intégration des élèves à l'école. Cette limi
tation est importante; elle n'est pas pour autant dirimante dans la mesure
où les effets des rééducations entreprises en CP sont évalués non seulement
sur les acquis des élèves à la fin de cette même année de CP, mais aussi
de façon différée sur les progressions des élèves dans les années ulté
rieures. Dans l'hypothèse où l'intégration des élèves à l'école n'est pas
conçue comme un objectif final, mais comme un objectif intermédiaire
favorisant les acquisitions, l'analyse des progressions au cours de deux ou
trois années est alors de nature à en porter la trace.
— Le' troisième domaine de limitation tient au fait que les données ana
lysées proviennent d'une enquête dont le champ géographique est celui
du département de la Côte-d'Or; il n'y a cependant pas de raison a priori
(2) Des épreuves communes limitées aux l'éducation nationale. Ces épreuves ont été
domaines du français et des mathématiques construites de sorte à être pertinentes pour
ont été construites dans le cadre de cette re- des élèves de niveau de performances moyen
cherche; elles empruntent largement à la ban- ou moyen- faible, compte tenu de l'objectif de
que d'items de la DEP/Ministère de l'évaluation.
516 Alain Mingat
de penser que ce qui se passe dans ce département soit différent du fonc
tionnement ordinaire de l'institution sur le plan national. L'enquête est de
type longitudinal; elle comprend tous les élèves (2 200) appartenant à 102
classes de cours préparatoire réparties sur le territoire du département.
I. - Le fonctionnement des services de rééducation
La démarche que nous suivrons pour présenter le fonctionnement des
GAPP consiste à partir de la description des pratiques d'admission en r
ééducation pour la prolonger dans une seconde étape par une analyse des
facteurs externes (dotation en moyens de fonctionnement, caractéristiques
des populations d'élèves) et internes (choix faits par les rééducateurs dans
la conduite de leur travail), qui seraient susceptibles d'en rendre compte.
1. — L'admission des élèves en rééducation
Environ 15 % des élèves de l'échantillon ont été admis en rééducation,
toutes durées et tous types de rééducation confondus, au cours de leur
année de cours préparatoire. La question posée ici est de déterminer quelles
sont les caractéristiques particulières de ces élèves (âge, antécédents sco
laires, niveau des acquisitions, caractéristiques de personnalité ou de
comportement, milieu social, sexe, nationalité, origine géographique). Pour
cette analyse, on peut tout d'abord examiner cette question dans une pers
pective « moyenne ». On cherche alors à déterminer les lignes de force
globales et on considère implicitement qu'il y a une homogénéité suffisante
du fonctionnement de l'institution GAPP en ses différents lieux d'applicat
ion, ou bien, en tout cas, que s'il existe éventuellement des différences
locales elles s'inscrivent autour d'un fonctionnement moyen qu'il est in
téressant de connaître. Cela dit, après avoir identifié ces lignes de force
générales, il sera utile d'envisager la possibilité qu'existent des particular
ités locales dans le fonctionnement des GAPP.
Les lignes de force globales
On ne cherche pas ici « dans l'absolu » quelles sont les caractéristiques
de la population des élèves ayant bénéficié d'une rééducation, mais quels
sont les critères associés à la sélection des élèves par les GAPP au sein
d'une large d'élèves scolarisés au CP. Les variables disponibles
dans l'enquête concernent les caractéristiques socio-démographiques des
élèves (sexe, âge, taille de la fratrie, milieu social, nationalité, etc.), d'une
part, les mesures individuelles effectuées en début d'année de cours
517 Revue française de sociologie
préparatoire dans les domaines cognitifs (capacités instrumentales et fonc
tionnelles) (3), du développement du langage (4) et du comportement de
l'élève vis-à-vis du travail scolaire (5), d'autre part.
Lorsqu'on examine la fréquence des admissions en rééducation de façon
séparée selon les différentes variables disponibles, on obtient des segment
ations relativement différenciées de la population. Le Tableau I donne la
distribution selon l'origine sociale et ethnique.
Tableau I. - Taux d'admission en rééducation
selon l'origine sociale et ethnique (%)
Groupe Non Ouvrier/employé Artisan, Technicien,
cadre* social qualifié qualifié commerçant
% admis 19,1 12,7 6,7 5,2
Etrangers Etrangers Nationalité Français nés en France nés à l'étranger
% admis 10,5 20,0 21,2
* Soit les catégories intermédiaires et supérieures.
L'admission en rééducation est d'autant plus fréquente que le milieu
social est défavorisé, avec un taux qui varie de 5 %, pour le groupe des
enfants dont le père a une qualification de technicien ou de cadre, à 19 %,
pour celui des enfants dont le père n'a pas de qualification. Si on considère
la nationalité, on observe une nette différence globale entre les enfants de
nationalité française (10,5 %) et ceux de nationalité étrangère (20,0 et
21,2%).
Les caractéristiques des acquis cognitifs et langagiers des élèves à l'en
trée au cours préparatoire ainsi que celles de leur comportement vis-à-vis
du travail scolaire marquent aussi des différences importantes dans la fr
équence d'admission en rééducation pendant l'année de CP. Avant de pré
senter les résultats obtenus, il est utile de souligner deux points : le premier
concerne les relations statistiques existant entre les trois dimensions ana-
(5) Les « mesures » du comportement des (3) Mesure effectuée à partir d'une
épreuve papier-crayon en passation collec élèves vis-à-vis du travail scolaire ont été
tive; elle explore divers aspects des acquis fondées sur des appréciations du maître de
instrumentaux et opératoires des enfants. CP, sur des échelles en cinq postes dans les
(4) Collecte d'informations à partir d'un dimensions de l'intérêt, de la participation,
entretien individuel d'environ un quart de l'attention et de la persévérance; ces ob
d'heure organisé sur la base d'une description servations ont eu lieu un mois après le début
de trois images simples et avec l'usage d'une de l'année de cp.
grille d'observation.
518 Alain Mingat
lysées, le second examine la pertinence de la distinction entre rpp (Ré
éducation psycho-pédagogique) et RPM (Rééducation en psycho-motricité)
lors de la décision d'admission en rééducation.
Il existe des relations entre les trois dimensions individuelles analysées
dans cette enquête, les élèves possédant un meilleur niveau d'acquis
cognitifs ayant tendance à avoir un meilleur score dans le domaine
du langage et un comportement plus positif vis-à-vis du travail sco
laire. Mais les corrélations entre les mesures dans ces trois dimens
ions restent relativement modestes. Entre la dimension des acquis
cognitifs et celle du langage, la corrélation s'établit à + 0,377 (va
riance commune R2 = 0,14), et à + 0,418 (R2 = 0,175) entre les acquis et le comportement vis-à-vis du travail scolaire. Entre la
dimension langagière et le comportement, la corrélation est plus fai
ble ; elle ne s'établit qu'à +0,229 (R2 = 0,052), les enfants qui ont
un meilleur score au test de langage ayant également tendance à avoir
un comportement mieux orienté vers le travail scolaire. Ces chiffres
attestent que, s'il y a bien des situations d'accumulation des capacités
ou des handicaps dans les trois dimensions, il existe aussi un certain
nombre d'enfants qui, par exemple, ont un bon score dans le domaine
cognitif mais ont des difficultés de langage, ou bien ont un score
modeste dans le domaine cognitif mais un comportement positif vis-
à-vis du travail scolaire, etc.
Lorsqu'on analyse les décisions d'admission en rééducation et qu'on
recherche les caractéristiques personnelles de l'élève qui y sont asso
ciées, il apparaît a priori pertinent de ne pas considérer ensemble les
rééducations type RPP (plutôt orientées vers le langage) et les rééducat
ions type RPM (orientées vers la structuration de l'espace, le schéma
corporel et la motricité manuelle). On pourrait en effet penser que les
critères d'accès à ces deux formes de rééducation sont différents et que
l'analyse de l'admission en rééducation sans distinction conduirait à
obscurcir la situation et à minimiser les relations qui pourraient exister
dans les deux domaines.
Les analyses empiriques que nous avons menées montrent, contrairement
à cette intuition, qu'il n'est ni pertinent ni utile de distinguer les deux
domaines de rééducation, les critères d'accès se révélant finalement très
proches. Plusieurs raisons se conjuguent probablement pour expliquer cet
état de fait :
a) il est possible (probable) que la distinction rpp/rpm ne soit pas aussi
stricte que les appellations pourraient le laisser supposer et que les réédu
cateurs adoptent souvent des pratiques un peu mixtes dans les rééducations
qu'ils entreprennent;
b) il est possible aussi que l'offre locale de rééducation (spécialistes
en rpp/rpm) au sein du GAPP ait parfois comme conséquence qu'on décide
d'abord de l'utilité qu'un enfant soit rééduqué et qu'ensuite les rééduca-
519 <
<
'

Revue française de sociologie
tions effectivement entreprises dépendent notamment des disponibilités en
personnels (6) ;
c) il est possible enfin que, dans un certain nombre de cas, il n'y ait
pas une très grande fermeté disciplinaire dans le choix des psychologues
et rééducateurs pour déterminer ce qui doit être entrepris pour aider ef
fectivement un enfant et qu'on pense que des actions multiformes ont da
vantage de chances de lui être utiles (dans certaines situations par exemple,
un enfant reçoit les deux formes de rééducation).
Ces différentes raisons, ensemble, sont susceptibles d'expliquer pour
quoi on n'a pas jugé pertinent de distinguer les deux formes de rééducation
mais plutôt de considérer de façon globale si un enfant a été ou non admis
en rééducation, sans se préoccuper autrement de savoir s'il s'agit d'une
action psycho-pédagogique ou en psycho-motricité.
Les Graphiques 1 à 3 montrent la variation des taux d'admission selon
chacune des trois composantes considérées de façon séparée.
Graphique 1. - Taux d'admission en rééducation
selon le score au test cognitif initial
50-
40-
30--
20
10
0
<50 51-60 61-70 71-80 81-90 91-100 101-110 >110
Graphique 2. - Taux d'admission en rééducation
selon le comportement vis-à-vis du travail scolaire
50- •
40- •
30
20--
10--
Très peu Peu Moyennement Assez Très « appliqué » > appliqué appliqué « appliqué • appliqué i
(6) Un gapp complet est constitué d'un des gapp incomplets, en ce sens qu'on ne
psychologue scolaire et de deux rééducateurs trouve qu'un rééducateur en rpp ou en rpm.
(un en rpp et un en rpm); il existe toutefois
520 Alain Mingat
3. - Taux d'admission en rééducation Graphique
niveau de développement du langage selon le
50-
40-
30'
20
10- •••••■■••••-■•v.- v:-.î....;..-.
0
0-64 65-74 75-84 85-94 95-104 105-114 >114
Comme on pouvait s'y attendre, on voit que les admissions en réédu
cation sont globalement d'autant plus fréquentes que les enfants sont plus
« faibles » sur le plan du développement cognitif ou langagier lorsqu'ils
abordent l'enseignement élémentaire ou qu'ils ont un comportement moins
bien orienté vers les activités scolaires.
On remarquera la forme particulière des graphiques dans leur partie
gauche pour les acquis cognitifs et langagiers. Alors qu'on observe une
décroissance d'ensemble, il apparaît une sorte de réticence à admettre
les élèves les plus faibles; cette tendance ne s'observe pas pour les
élèves qui ont le comportement le moins orienté vers le travail scolaire.
Les données représentées examinent de façon séparée l'influence des
trois dimensions des caractéristiques personnelles initiales des élèves
sur l'admission en rééducation. Comme on sait qu'il y a des relations
statistiques (entre les performances dans les trois dimensions considér
ées, entre les variables sociales et, de façon croisée, entre les carac
téristiques personnelles et sociales des élèves), il s'ensuit qu'un
graphique établi par rapport à une dimension porte en filigrane les re
lations qu'entretient la dimension considérée avec chacune des autres
variables. La procédure modélisée permet de séparer les diverses i
nfluences et de démêler l'influence de ces relations « parasites ». Pour
cela, nous avons mis en regard, dans une approche multivariée, le fait
que l'enfant a été ou non admis en rééducation et les variables person
nelles et socio-démographiques qui le caractérisent. Cette mise en re
gard révèle les facteurs qui ont effectivement présidé au choix des
élèves ayant bénéficié des services du GAPP. Sur le plan formel de la
spécification du modèle statistique, la forme logistique a été préférée
à la linéaire classique pour tenir compte du fait que la
variable expliquée a un intervalle de variation limité, dans la mesure
où il s'agit de l'estimation d'une probabilité et où les données d'ob
servation ne peuvent prendre que deux valeurs (0/1).
521

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Lisez à volonté, où que vous soyez
1 mois offert, sans engagement Plus d'infos

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi