Disséminations de produits chimiques dans l'environnement : les effets des perturbateurs endocriniens.

De

http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0068736

Publié le : vendredi 3 janvier 2003
Lecture(s) : 5
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0068736&n=27831&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

RECHERCHE
ENVIRONNEMENT
n°2003/3
Mars 2003 LALETTREMENSUELLEDUSERVICEDELARECHERCHEETDELAPROSPECTIVEDELAD4E
Présentes dans les Disséminations de produits >
différents compartiments
de l’environnement par chimiques dans l’environnement :
suite de rejets provenant
des activités humaines les effets des pertubateurs
(agriculture, industrie,
traitement de l’eau endocriniens.
potable …), certaines
molécules, dont toutes
Récemment, de nombreux constats ayant trait à Une autre étude, réalisée en laboratoire et en
n’ont sans doute pas
la diminution de la fertilité masculine, ainsi milieu naturel, semble montrer que les grenouilles
encore été identifiées, qu’à la hausse du nombre de cancers hormono- de l’espèce Rana Pipiens exposées à de faibles
dépendants de la prostate et des testicules dans doses d’atrazine, sont beaucoup plus affectéespeuvent agir sur le
les pays industrialisés, ont également amené les par des perturbations endocriniennes que celles
système endocrinien
scientifiques à se poser la question du lien exposées à de fortes doses. Cette étude corrobore
des animaux supérieurs, entre ces troubles sanitaires et la présence des résultats obtenus précédemment, et qui montraient
croissante de perturbateurs endocriniens dans également des effets supérieurs de l’exposition àentraînant des pertur-
l’environnement. de faibles doses. L’équipe à l’origine de cette
bations parfois graves
étude, suggère une action de l’atrazine sur
de leurs fonctions Plusieurs articles parus récemment dans les l’aromatase, une enzyme qui transforme les
revues Science et Environmental Science and androgènes en oestrogènes. Il ne s’agit là cependanthormonales. Depuis une
Technology, font état de résultats obtenus par des que d’une hypothèse parmi d’autres possibles, et
quinzaine d’années, les
équipes de recherche américaines : selon ces des résultats contradictoires ont été obtenus par
études se multiplient résultats, l’usage de certains herbicides, parmi d’autres équipes sur une autre espèce de batracien.
lesquels l’atrazine, qui est à l’heure actuelle le Si les chercheurs s’entendent aujourd’hui sursur ces « perturbateurs
plus étudié, semble affecter le développement l’existence d’effets perturbateurs d’un certain
endocriniens » présents
sexuel des amphibiens vivant à proximité des nombre de produits sur le système endocrinien
dans les milieux aqua- champs ainsi traités. Ainsi, une équipe de l’US des batraciens, de nombreuses incertitudes restent
Geological Survey a étudié les caractères sexuels encore à lever sur leurs modes d’action, et les effetstiques, et leurs effets
des grenouilles géantes (Bufo marinus) vivant à des différents taux de contamination.
sur la faune benthique.
proximité de champs de canne à sucre qui reçoivent
C’est sur les troubles des régulièrement d’importantes quantités d’atrazine. Bien que la grande majorité des études réalisées
100% des grenouilles observées près des champs jusqu’à présent s’intéressent aux composés ayantfonctions hormonales
de canne à sucre de Floride présentent une colora- des effets oestrogènes, les perturbations inverses
reproductrices, qu’ont
tion que l’on ne retrouve normalement que chez (effets androgènes) entraînées par certaines
été publiés la plupart les femelles de cette espèce, et 30% des mâles molécules présentes dans l’environnement sont
présentent des caractères hermaphrodites. Ils ont tout aussi préoccupantes, ainsi que d’autres typesde ces résultats.
notamment un taux de vitellogenine (un biomarqueur de perturbations hormonales – affectant par
des oestrogènes environnementaux) semblable au taux exemple la thyroxine (hormone thyroïdienne),
que l’on trouve habituellement chez les femelles. l’adrénaline, ou l’insuline.
S O M M A I R E
DISSÉMINATIONS DE DEVENIR ET EFFET DES CROISSANCE DES MÉNAGES RÉDUCTION DES DÉCHETS 1 2 3 4
PRODUITS CHIMIQUES DANS SUBSTANCES PHARMA- DE PETITE TAILLE
L’ENVIRONNEMENT : LES CEUTIQUES DANS LES PROGRAMME NATIONAL DEUN NOUVEL AVIS DE LA
EFFETS DES PERTUBATEURS ÉCOSYSTÈMES AQUATIQUES RECHERCHE “RECRÉER LACOMMISSION FRANÇAISE DU
ENDOCRINIENS NATURE”DÉVELOPPEMENT DURABLE
1
D I R E C T I O N D E S É T U D E S É C O N O M I Q U E S E T D E L’ É V A L U A T I O N E N V I R O N N E M E N T A L ES A N T É
Consciente de la complexité et de l’importance endocriniennes, alors que les mêmes produits Ce programme devrait permettre notamment
de cette question scientifique, la DG pris isolément n’auraient pas d’effet (ou des de mettre sur pied une stratégie commu-
Recherche de la Communauté européenne effets différents) sur le système endocrinien. nautaire vis-à-vis de ces produits, en utilisant
a décidé en mai 2002 de financer un regrou- les connaissances acquises scientifiquement
L’un des volets du programme, le projetpement de 4 projets sur les perturbateurs dans le champ réglementaire en matière de
Comprendo, étudiera particulièrement lesendocriniens. Baptisé Credo, ce regroupement pollution des eaux et des sols.
substances androgènes et anti-androgènes.(« cluster ») de 64 équipes, fera travailler
Plusieurs projets sont également financés
Parmi ses objectifs également, figure uneensemble des spécialistes de l’endocrinologie
sur ce thème dans le cadre de programmes
humaine, de l’endocrinologie animale, et meilleure connaissance des systèmes endocri-
de recherche du MEDD.
niens des invertébrés et des vertébrés.des chimistes. La complexité du dossier
L’hypothèse selon laquelle leurs fonction-nécessite en effet une mise en commun
nements seraient similaires, si elle venait des moyens et des résultats de recherches. contact
à être avérée, permettrait d’utiliser certains catherine.bastien-ventura@environnement.gouv.frEn effet, d’une part les molécules en cause sont
organismes aquatiques primaires comme extrêmement diverses (pesticides, ignifugeants, sources
bio-indicateurs de la contamination desmédicaments, peintures, etc…), et d’autre
“Feminization of male frogs in the wild”, T. Haynes
milieux par des produits dangereux pour lespart leurs modes d’action sont complexes
et al., 2002, Nature 419, pp. 895-896.
vertébrés. Elle permettrait également, paret variés. Par ailleurs, il est très probable “Conflict brewing over herbicide’s linf to frog deformities”,
extrapolation à partir de modèles animaux,que des synergies entre divers produits R. Renner, 2002, Science 298, pp. 938-939
d’enrichir notre connaissance des effets de cesprésents dans un même milieu, soient “La traque aux pertubateurs endocriniens”, 2003,
substances sur le système endocrinien humain. RDT Info n°36, pp. 30-33.capables d’entraîner des perturbations
Un colloque européen ENVIRPHARMA,
se tiendra à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon
du 14 au 16 avril 2003
La présence des substances pharmaceutiques encore résoudre, le Cemagref, en collaboration Ces objectifs sont en phase avec les missions
à usage humain ou vétérinaire dans l’environ- avec les coordinateurs de projets de recherche du Ministère chargé de l’environnement
nement terrestre et aquatique, représente européens en cours sur le thème des médi- - mieux gérer les milieux naturels et développer
aujourd’hui un danger pour l’homme et les caments dans l’environnement, organise en des outils pour évaluer et gérer les risques
écosystèmes. Il s’agit d’une problématique avril prochain un colloque dont les objectifs liés à la présence de substances nocives
environnementale assez récente, et qui fait sont les suivants : dans l’environnement, et des rapprochements
l’objet d’un intérêt croissant de la part de sont à faire notamment avec certains pro-
- faire le point de l’état des connaissances
la communauté scientifique. grammes de recherche financés par le
sur la présence, le devenir, les effets et la
Ministère, notamment le Programme national
gestion, dans les écosystèmes terrestres
Ces dernières années, plusieurs programmes d’écotoxicolgie, PNETOX.
et aquatiques, des médicaments à usage
de recherche, portant sur la question des
humain et vétérinaire,
médicaments humains et vétérinaires dans
l’environnement, ont été financés par la DG - transférer à un large public (scientifiques,
Recherche de la Commission Européenne, industriels, gestionnaires, utilisateurs…)
ou dans le cadre de programmes nationaux. les connaissances et les informations
Ces programmes ont pour objectif d’apporter disponibles concernant les médicaments
des connaissances nouvelles sur la présence dans l’enviraonnement,
et le devenir de ces produits dans l’environ-
- identifier les besoins de connaissance et
nement terrestre et aquatique, sur leurs
de recherche,
effets sur les écosystèmes ainsi que sur les
- élaborer des propositions pour le dévelop-technologies d’élimination.
pement d’un réseau de recherche européen
contactsAfin de faire le point sur les résultats scienti- sur la gestion des risques environnementaux
fiques obtenus, et d’identifier les questions liés à la dissémination de ces substances catherine.bastien-ventura@environnement.gouv.fr
jeanne.garic@cemagref.frclés que la recherche européenne devra dans les écosystèmes terrestres et aquatiques.
2
D I R E C T I O N D E S É T U D E S É C O N O M I Q U E S E T D E L’ É V A L U A T I O N E N V I R O N N E M E N T A L E
satmaqeel?ynqr es sfoet ieu spdhna rem accsesu?te uq?aDieussuebis ttvenfctedss aLA LETTRE DU SERVICE DE LA RECHERCHE ET DE LA PROSPECTIVE DE LA D4E
> Croissance des ménages de petite taille :
des impacts sur la consommation de
ressources et sur la biodiversité
Plusieurs études publiées ces dernières années analysent les impacts sur la consommation de ressources,
et sur la biodiversité, d’un phénomène démographique dont on n’avait encore jamais, jusqu’alors, mesuré
les effets en ces termes. De nombreux travaux antérieurs ont été menés sur l’équilibre entre population
et ressources naturelles, mais ces études innovent en ce sens qu’elles utilisent de nouvelles variables démo-
graphiques, que sont le nombre et la taille de ménages, et analysent leurs effets sur la consommation de
ressources.
Depuis quelques décennies, dans de nombreux explique seulement 0,7% de cette augmentation : ce qui représente une croissance bien supérieure
pays, la taille des ménages diminue, tandis que en calculant d’une part l’impact de la croissance à celle de la population (1,8%/an). La tendance
leur nombre augmente. Ainsi, sur la période du nombre de ménages, et d’autre part la quantité devrait s’accentuer durant les quinze prochaines
1970- 2000, la moyenne du nombre d’individus d’énergie utilisée par ménage, on s’aperçoit que années, avec une divergence de plus en plus
vivant au sein d’un même foyer, est passée de le premier facteur (taille des ménages) explique marquée entre la croissance de la population et
5,1 à 4,4 individus dans les pays en voie de 1,6% de l’augmentation de consommation, c’est celle du nombre de ménages à taille réduite.
développement, et de 3,2 à 2,5 dans les pays à dire deux fois plus que le facteur « croissance Ce dernier facteur - celui de la taille des
développés. La population mondiale continuant de la population ». ménages – se révèle donc très important à
d’augmenter, la taille de plus en plus réduite La hausse du nombre des ménages entraîne considérer lors des évaluations et des projections
des ménages entraîne irrémédiablement une surtout des effets inquiétants sur certains de perte de biodiversité.
très forte augmentation de leur nombre total. espaces riches en biodiversité ; ainsi sont définis
Or, mêmelorsque la population stagne, un nombre des « points chauds » (hotspots), espaces
plus élevé de foyers implique une demande plus riches en espèces endémiques mais menacés
forte en ressources. En ce sens, une étude montre par les actions anthropiques. Parmi ces actions,
qu’un foyer de deux personnes consomme 17% citons la consommation de bois-énergie, la
d’énergie en moins par personne qu’un foyer consommation d’espace et de matériaux pour
composé d’une personne seulement. l’habitat, et les effets induits de ces consom-
mations sur les écosystèmes, ou encore les contactUne autre équipe de chercheurs (Liu et al.,
priscilla.laulan@environnement.gouv.frémissions de gaz à effet de serre liées aux 2003) a cherché à préciser et à quantifier les
activités domestiques.différents impacts des facteurs « taille de sources :
la population » et « nombre des ménages » Sur la période 1985-2000, dans 76 pays comprenant “Effects of household dynamics on resource
sur l’utilisation des ressources. Dans les pays des « points chauds » (parmi lesquels on trouve consumption and biodiversity”
développés, sur la période 1970-1990, la les Iles de l’Océan Pacifique, le Brésil, l’Ile Liu et al., 2003, Nature vol.421 pp. 530-532.
consommation en énergie a augmenté de 2,1% Maurice, ou la Chine), le nombre de ménages “human population in the biodiversity hotspots”,
par an. Mais la croissance de la population de taille réduite a augmenté de 3,1% par an, Cincotta et al., Nature 404 pp. 990-992.
> Un nouvel avis de la Commission française
du développement durable
La Commission française du développement critères d’encadrement des partenariats également de revaloriser les indicateurs alternatifs
durable (CFDD) vient de rendre un avis intitulé volontaires promus par le Plan d’Application de développement intégrant les dimensions non
« le développement durable 10 ans après Rio, de Johannesburg, la commission estime que économiques.
bilan et recommandations à l’issue du ces partenariats doivent faire la preuve de
Enfin, la CFDD se réjouit dans cet avis que
Sommet de Johannesburg », dans lequel elle leur compatibilité avec l’Agenda 21 et les
l’approche du développement durable promue
recommande au gouvernement de s’engager, Accords environnementaux multilatéraux
par la France intègre la culture comme quatrième
à l’occasion de l’élaboration de la stratégie de (AEM). Elle préconise par ailleurs l’élaboration
pilier, mais regrette que le Plan d’application
développement durable, sur des objectifs plus et la mise en œuvre de programmes nationaux
n’ait pas développé ces préoccupations.
ambitieux que ceux du Plan d’ Application décennaux portant sur la modification des
adopté à Johannesburg. Elle recommande modes de production et de consommation.
également d’analyser l’impact des subventions Elle appelle à la fermeté du gouvernement
contacténergétiques sur le développement durable en afin que la dimension environnementale soit
magali.bardou@environnement.gouv.frFrance et dans les pays « en développement », intégrée dans les négociations de l’OMC et, par
et d’accélérer dans notre pays l’application de voie de conséquence, dans les décisions de pour l’avis complet
Natura 2000. Inquiète de l’imprécision des l’Organe de règlement desdifférends. Elle propose http://www.cfddurable.org
3
D I R E C T I O N D E S É T U D E S É C O N O M I Q U E S E T D E L’ É V A L U A T I O N E N V I R O N N E M E N T A L EI N F O S
> Réduction et gestion des déchets :
une étude sur les initiatives européennes
La multiplication des déchets (notamment Cette étude a permis de dégager plusieurs des solutions originales, encourageant par
domestiques), et la difficulté à les stocker, conclusions utiles : exemple la séparation à la source, réduisant
est devenue une importante préoccupation la mise en décharge, et favorisant le recyclage- Les quantités de déchets ne cessent d’aug-
environnementale dans les pays industrialisés. ou les actions préventives (limitation desmenter dans tous les pays d’Europe, et la
L’amélioration de leur gestion devrait passer déchets, notamment des déchets d’emballage).quantité d’ordures produites par euro dépensé
à la fois par de meilleures technologies (produits Les combinaisons sont multiples entre respon-dans les foyers augmente : la production de
recyclables) et par des actions préventives sabilisation des producteurs, accords volontaires,déchets augmente donc plus vite que la
(production limitée de déchets), mais la réglementations, programmes d’information,hausse du niveau de vie et de consommation,
situation est pour l’heure inquiétante dans de et taxes sur les ordures ou sur les emballages.ce qui constitue un constat inquiétant.
nombreux pays. Les résultats des projections montrent une - La coopération et l’échange d’expériences sur
augmentation probable de 22% de la quantité le plan technologique et organisationnel
L’Agence européenne de l’environnement (AEE)
de déchets en moyenne sur l’Europe pour les sont indispensables pour réaliser des progrès
a publié en janvier dernier un rapport intitulé
10 prochaines années. significatifs en matière de gestion des
« Case studies on waste minimisation practices
déchets. - Deux tiers des déchets sont mis en décharge,in Europe ». Il s’appuie sur dix études de cas
tandis que la proportion de déchets recyclés - Enfin, plusieurs expériences de réduction desconcernant les initiatives les plus significatives
a connu une hausse plutôt limitée ces volumes de déchets ont déjà porté leursentreprises en Europe pour promouvoir et
dernières années. La mise en décharge pose fruits, mais elles ne demeurent applicablesorganiser la réduction des déchets. En effet
à la fois des problèmes de place, et d’émissions qu’à un niveau local.la production croissante de déchets, la mise en
de gaz à effet de serre (méthane), mais ledécharge excessive, l’insuffisance du recyclage
recyclage soulève d’importantes difficultéset de la récupération, sont autant de problèmes
d’organisation, notamment pour le tri à la contactde gestion auxquels les pays ne répondent pas
source, dont la réussite repose en grande magali.bardou@environnement.gouv.fravec le même niveau d’avancement. L’idée de
partie sur la conscience environnementalel’AEE est de mettre en commun les expériences source :
des populations. des différentes pays membres, afin qu’ils en “Case studies on waste minimisation in Europe”
- De nombreux pays membres de l’Agence euro-tirent mutuellement profit, plutôt que de chercher European Environmental Agency, Copenhague,
péenne de l’environnement ont déjà développéde nouvelles solutions. 2002, 52 p.
Le Programme national de recherche « Recréer la complète chacune de ces contributions au thème
Nature : réhabilitation, restauration et création de la restauration des espaces « naturels », à
Programme national de d’écosystèmes », a été lancé par le Ministère travers quatre grandes thématiques : le choix et
chargé de l’environnement en 1995, avec pour les motivations des intervenants, les systèmes derecherche « Recréer la Nature » :
objectif de comprendre les processus écologiques référence, les échelles spatio-temporelles pertinentesactes du colloque de Grenoble,
et socio-économiques caractérisant les opérations pour la restauration, et le suivi et l ‘évaluation des
11-13 septembre 2001. de restauration de différents types de milieux. opérations de restauration.
Son ambition était de répondre à une demande
Les projets présentés couvrent des espaces distribuésSupplément n°9 à la revue d’écologie sociale d’acquisition et d’échange des connaissances
géographiquement sur l’ensemble du territoire(La terre et la vie) et des savoir-faire de l’ingénierie écologique au
français (dont Dom-Tom), et concernent des
J.-L. Chapuis, H. Décamps, G. Barnaud sens large.
systèmes humides ou aquatiques, arbustifs ou
et V. Barre
Les résultats théoriques et méthodologiques arborés, herbacés, coralliens ou insulaires, des
Paris, SNPN, 261 p. obtenus ont été présentés dans divers documents zones modifiées par l’extraction de granulats,
(rapports, ouvrages de synthèse, publications…) ainsi que différents corridors végétaux bordantLa restauration des écosystèmes soulève aussi
ainsi que lors du colloque de restitution qui s’est des réseaux ferroviaires et autoroutiers.bien des questions écologiques, que politiques et
tenu à Grenoble en septembre 2001, et s’adressaitsociales. Le succès des opérations de restauration
aussi bien aux chercheurs qu’aux gestionnaires,dépend d’un contrôle rigoureux des dynamiques
et aux praticiens de la nature en général.écologiques sous diverses contraintes, et doit
s’appuyer non seulement sur un corpus solide de Les actes du colloque de Grenoble, présentés
connaissances scientifiques, mais également sur dans cet ouvrage, reprennent la majeure partie
une certaine vision éthique. Il exige en outre une des communications proposées lors de cette
approche paysagère capable de prendre en compte manifestation : synthèses de résultats, mises en contact
la dimension historique et également d’impliquer perspective des résultats de recherche et discussions
l’ensemble des groupes sociaux intéressés. veronique.barre@environnement.gouv.frgénérales, permettent d’appréhender de manière
D I R E C T E U R D E L A P U B L I C AT I O N : Eric Vindimian
R É D A C T R I C E E N C H E F : Magali Bardou
C O N C E P T I O N E T R É A L I S AT I O N : Aristophane - Tél : 01 42 12 92 12
Imprimé par : Imprimerie du Marais, 16 rue Chapon, 75003 Paris4
D I R E C T I O N D E S É T U D E S É C O N O M I Q U E S E T D E L’ É V A L U A T I O N E N V I R O N N E M E N T A L ELVEEeOnttE Nd!er LpCaIrDaSVIiReS

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.