La résorption de l'insalubrité dans le quartier Très Cloîtres à Grenoble. : 1787_2

De
Dans une première partie, la loi sur la lutte contre l'habitat insalubre (loi Vivien) est replacée dans son contexte juridique et administratif et ses principales dispositions sont analysées.
Une deuxième partie étudie la mise en application de cette loi à partir de deux thèmes :
l'un général, la définition des critères d'insalubrité, l'autre particulier à Grenoble, la copropriété. Enfin, après une rapide présentation du quartier Très cloîtres, sont abordés les problèmes d'une opération concrète de résorption de l'insalubrité : son montage théorique (destructions minima, maintien de la population sur place) et sa mise en oeuvre où sont proposées des directions opérationnelles précises.
Les analyses faites montrent que les solutions actuelles n'ont pas été élaborées pour ce type de quartier péri-central, peuplé de ménages très modestes et marginalisés. Il manque une législation adaptée se situant entre la rénovation-taudis et la restauration privée, utilisant des normes beaucoup plus souples adaptées aux populations concernées.
Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0011365
Publié le : samedi 1 janvier 1972
Lecture(s) : 5
Tags :
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0011365&n=70143&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins