Les emplois de la croissance verte. Enquête auprès des demandeurs d'emplois.

http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0070087

Publié le : vendredi 7 janvier 2011
Lecture(s) : 12
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0070087&n=4745&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

lle 2011 - n° 29

fin de ompléter la vision
des emploeursonernant
l’impat de l’éonomie verte sur
le maré du travail ôle emploi
a mené une enuête auprès des
demandeurs d’emploi reerant
un emploi sur un métier « vert »
notés « DEFM verts » ou
« verdissant » notés « DEFM
verdissants » ar rapport au
demandeurs d’emploi reerant
un emploi sur un autre métier notés
« autres DEFM » les « DEFM verts »

éprouvent plus de diffiultés ue
les autres à sortir du ômae et
onnaissent une plus rande instabilité
dans l’emploi uant au « DEFM
verdissants » leur positionnement sur
le maré du travail est omparable
à elui des « autres DEFM »
es « DEFM verts » sont à la fois plus
nombreu à avoir suivi une formation
en lien ave le développement
durable lors de leur ursus initial
ou à en bénéfiier dans leur
entreprise Cette formation en
entreprise orrespond plus souvent
à une sensibilisation u’à une
formation teniue ui est plus
fréuente pour les « DEFM
verdissants » et les « autres DEFM »
Enfin es trois populations de
demandeurs d’emploi ont un rapport
au métier différenié ave une
sensibilité professionnelle au
développement durable plus
importante pour les « DEFM verts
»
et les « DEFM verdissants » ue
pour les « autres DEFM »
 C Enuête réalisée ar Pôle emli en
déemre  Reères  Analses N°
aril 

IRECTION ÉTES STATISTI ES ET PRÉISIONS

Repères  Analses
Statistiques

es emplois
de la croissance erte
nuête auprès des demandeurs d’emploi
es « DEFM verts » et en partiulierME« s »tser %  ed el ru re nt ss nai nmrtaaès à l’emlinut ua ’d
les ommes retrouvent plus
diffiilement un emploi…rtEiMe s» e »tsanssdier Msertua « sel te t  % et emen «Eel su r% 

es « EM erts » snt aratérisés sdaannss l’armèast ià nl’e Amutlrei : laer asemèet rAei inmsi lerst ant
ar un nieau de rmatin initiale inérieur hmmes reherhant un métier « ert » nt
à elui des autres  Enadré tau d’aès à l’emli de  ints et une un
surrerésentatin masuline Ces inérieur à e ur les
artiularités « ertes » s’eliuent ar hmmes nlturie des %e mmure sl es e %m mes
les dmaines ressinnels nernés e manière énérale la nnture difiile
À titre d’illustratin le métier d’aent est le remier mti inué ur eliuer
d’entretien des esaes naturels remier les difiultés ur aéder à l’emli ur
métier reherhé ar les EM « erts » tus les EM  taleau  suiie de l’âe
rès d’un tiers d’entre eu est du manue d’eériene u de métene
rinialement reherhé ar des hmmes et du manue de ualifiatin u de dilôme
aant atteint au mieu le nieau de Cette hiérarhie est e érente
l’enseinement sendaireur les « EM ertsu »el uur euu idlie manue

Près d’un uart des « EM erts » insrits d’eériene u de métene arrie en
sur les listes de Pôle emli au  déemre deuième sitin deant l’âe et le manue
 nt retrué une atiité au mment de ualifiatin es « EM erdissants »
de l’enuête  taleau  les « autres EM » nt uant à eu des Ils snt ainsi et
mins nmreu à air retrué un emli difiultés similaires hrmis le ait ue les
ue les « autres EM » et les « EM remiers semlent nnaître mins de
erdissants » 8 % difiultés liées au manue de ualifiatin
Ce résultat s’eliue ar le aile retur u de dilôme ur retruer un emli
à l’emlides hmmes très inérieur
à elui de leurs hmlues éminins  %… et sont davantae eposés à une
ntre  %instabilité de l’emploi
Même nstat nernant le tau d’aès
à l’emli: il s’élèe à  % ur les « EM dans l’em ’instailité ratériser
erts » ntre resetiement  % et  % li semle a
ur les « EM erdissants » et les « autres les « EM erts » lus réuemment ue
les autres Cnernant leur assé
EM » ressinnel  % d’entre eu délarent
e nieau de rmatin est le ateur le lus air eu un emli réulier u air enhaîné
disriminant isàis de l’aès à l’emli lusieurs emlis aant de nnaître
en artiulier ur les « EM erts » ae le hômae ntre  % des « EM
erdissants » et 8 % des « autres EM »
 ir définitins en dernière aee même lus ue les autres leur insritin

un CI  % eur nieau éleé de rmatin
Tle 1leur ermet d’aéder à des métiers ualifiés
Situation au moment de l’interroation fin avril  début mai mme ar eemle elui de haré d’études
enirnnement remier métier reherhé ar
ENSEBE
SITATIONE ERTS EERTS ERIESSA NTSAETRES e ssemm ar eltiu ler e sel « semmru sermesuat ertEM e s »
O ERISSANTS
CI       7 ui est rt armi les « EM erdissants »
C e  ms  ls 4    4  4  % et les « autres EM »  % ait
C e mns e  ms 7  9  7  7 fiure d’eetin ur les « EM erts »
Inem e  ms  ls   1    2  %
Inem e mns e  ms 4    4  4 
Cén enese 4  1  4  4 
Ensemble en emploi 28 % 24 % 28 % 28 %Un rapport au métier différenié
En fmn 2    2  2 
En eee eml 7  71  7  7 s raisns
Ann 1  0  1  1 h d ielaud sriinieu rel t’delil s’airsu’ êrtinté l’tieru mé
Aes 2  2  2  2 
la rmatin initiale et la assin snt les
Ensemble sans emploi 72 % 76 % 72 % 72 %mtis les lus suent ités ae tuteis
Ensemble 100 % 100 % 100 % 100 % des ariatins elisnes nles se  tle de
métier u le see  taleau 
Tle 2e rart ae l’enirnnement est lus
suent aané mme la raisn riniale
uDnif efimuplltoéis rpelnusointrées au ou rps odsesis bdleésmares pour retrouver ur les « EM erts » Par ailleurs
eurs réponsesrtement dilômées les emmes « EM
IICTÉSEENSE EBRTES EERTS E ATRES leitian inatien entuesssiihes » strnitsid à  % are u’na telrum téei rat ler eurme lie tsar nr
O ERISSANTS ERISSANTS E
Cnne ffile 27  29  27  2  laPur les « EM  raisn
Ae  ene  e 17  1  1  19 erdissants »
ne ’eéene e méene 17  22  1  1 riniale tus sees nndus est d’ard la
e fnme e nlfin e lômes 1 1 1 17 hreher% 8 éatt Ce enemhtam té tuaelei r u’iuesntils tém reiu el rasnsi
Sles sés  fles 12  9  12  11 mins nmreu à air élari leur reherhe
Emls sés ne esnene e
s  méenes 10  10  10  11 us ertimés m ua isih iul insleur de ment%   itnri %trn8e ’demli à d’autre
Rén snsée 7  7  7   des « EM erts » et  % des « autres
lE mel se fmllseés en nén e  2  4 EM » e lus  % des emmes « EM
erdissants » inuent mme riniale
raisn de leur hi le ntat humain
au hômae ait suite à la fin d’un C  %  % et  % ur les « EM erdissants » ntamment dans les métiers d’animatin
ntre  % ur les « EM erdissants » et les « autres EM » animatrie d’enants u de entre de lisir
et  % ur les « autres EM » Enfin la rerise d’une atiité salariée se ers lesuels elles se turnent en remier lieu
En utre la rerise d’une atiité salariée nrétise lus suent ur les emmes ar Glalement une rande marité des EM
ur les « EM erts » se aratérise à  % un emli durale lus de  % ue ur les nsidèrent u’il est ssile d’air en aeur
ar un emli instale missin d’intérim u hmmes un eu lus de  % dans de l’enirnnement dans l’eerie de leur
C de mins de  mis ntre  % ur l’ensemle et seulement  % ur les métier iuement e snt les « EM
les « EM erdissants » et ur les « autres hmmes « EM erts » es emmes lee rtsn s»i déuri esr snuti leiss dleuss «nEmMre uer diss a%nt sà »

EM » e lus ils délarent retruer un reherhant un métier « ert » snt les lus 8 % ntre tris uarts des « autres
emli sur le métier u’ils reherhent ur nmreuses à dérher un ntrat durale EM »  % Par ailleurs disser de
 % d’entre eu ntre resetiement de  mis u lus en C u en intérim u métenes en matière de déelement
Tle 

a raison prinipale de oi du métier
ENSEBE E ERTS
O ERISSANTS
OES EES
Oné    
Sle 1  0 
Cnns e l 4   
Inéê  mée 1  1 
Cssmn nle 17  22 
Pssn 27  1 
ée fmll   1 
P s 7   
P éf 9  4 
En  e l’ennnemen3 % 2 %
Cn mn 1  10 
Aes éés sné   1 
Ensemble 100 % 100 %

E ERTS
OES EES
7  7 
1  0 
  0 
17  14 
1 41 %
22  1 
2  0 
9   
10  7 
5 % 8 %
1  1 
  1 
100 % 100 %

E ERISSANTS
OES EES
   
1  0 
4   
1  1 
17  1 
27 % 33 %
  1 
7   
9  4 
  2 
1 11 %
  1 
100 % 100 %

ATRES E
OES EES
9  7 
1  1 
   
1  14 
22  1 
2  21 
2  0 
  9 
10 15 %
0  0 
  9 
  2 
100 % 100 %

Ené

Caratéristiues des demandeurs d’emploi insrits au  déembre 
ENSEBE
ENSEBE ATRES E E E
ES E E ERTS O ERTS ERISSANTS
ERISSANTS
Sexe  40 e 0 emmemm21 1 821% 91%% 88%
ns e 2 ns 17  17  17  1  17 
Age s   77 29 29ns  294-n 9  922-4
0 ns  ls 1  1  17  1  17 
Sns fmn          
NiveauEnsenemen senellèe  1  1  1923 %19 
de omaion 4   CAPBEP 7  48 %31 %
aein   1  20 BAC 20  1 
BAC2 à BAC4 17 1 9 1 
BAC  ls      15 %4 
SAns l eA ne mPêe Eses Nels e Eses es 4 2 1  1640 %
%
A e çnne ’Oes ’A 1  1  - - -
Bne Assnes e Immle 1  1  - - -

Cmmee ene e ne sn 14  1  - - -
Cmmnn e e lmé 2  2  - - -
and domaine 7  9Cnsn Bâmen e T Pls     35 %
ôellee - Resn Tsme ss e Anmn     7    7 
poessionnel 10  2 Inse 9 17 %01 
Inslln e nenne 4  4  2  2  2 
Sné     - - -
Sees à l Pesnne e à l Clleé 20  22  4 29 %2 
Sele   4  - - -
S à ’enese 1  14  2  - 2 
Tns e se 9    2  0 36 %
Ensemble 100 % 89 % 11 % 1 % 10 %
   demandeurs d’emli étaient insrits sur les listes de Pôle emli au  déemre  dnt   reherhant un emli sur un métier ert
 % des EM et   sur un métier erdissant  % des EM
a surrerésentatin des hmmes armi les « EM erdissants » s’eliue ar l’imrtane des rands dmaines ressinnels traditinnellement à
dminante masuline mme le transrt et la listiue la nstrutin le âtiment et les traau ulis l’ariulture et la êhe les esaes naturels
et les esaes erts 8 % des « EM erdissants »
Autre artiularité aratérisant es demandeurs d’emli ils nt ur la mitié d’entre eu atteint un nieau de dilôme CAPBEP ressinnalisant
et réarant à une entrée raide sur le marhé du traail
Plus minritaire  % des demandeurs d’emli la ulatin des « EM erts » est éalement msée d’une très rte marité d’hmmes et se nentre
dans tris dmaines ue snt l’ariulture et la êhe les esaes naturels et les esaes erts les series à la ersnne et à la lletiité et l’industrie
8 % des « EM erts »
a diersité des métiers « erts » imliue une ertaine hétérénéité en termes de nieau de rmatin En eet un tiers d’entre eu snt sans rmatin u n’nt
as atteint un nieau lus éleé ue l’enseinement sendaire ntre un inuième ur l’ensemle des demandeurs d’emli Par ailleurs ils snt rès de  %
à air atteint un nieau d’études staalauréat rès d’un siième nt un nieau BAC u lus ntre un sur int ur l’ensemle des demandeurs d’emli
Alrs ue ur l’ensemle des EM les nieau de rmatin snt uasiment identiues ur les hmmes et les emmes e n’est as le as ur les métiers
« erts » Ainsi  % des hmmes reherhant un emli sur un métier ert nt atteint au mieu l’enseinement sendaire ntre  % des emmes Cellesi nt
ur les tris uarts d’entre elles atteint un nieau d’études suérieur u éal au nieau BAC ntre seulement  % de leurs hmlues masulins Cet éart
de nieau de rmatin entre les hmmes et les emmes s’sere éalement ur les « EM erdissants » mais dans une mindre mesure
dà ul’reamlea eusth e nasri délrués d’umn mdee muan nadteuurt e 2e 1
d’emli sur deu  rahiue  Cette d’une formation mportaneDisposer de ompétenes
isin est d’autant lus artaée ue le rapport ave enen matière de développement
métier reherhé est « ert »  % u pour eerer l’environnementdurable peutil onstituer
« erdissant »  % et l’est un eu mins le métier reeréun atout à l’embaue 
ur les autres métiers  %
Indispensable Important
Oui Non Ne sait pasPeu important du tout important Pas
Une formation en rapport ave100 %100 % 15 % 7 % 8 %8 %
l’environnement pour eerer
8900 %%%11 25 %1% 11 5%1 3%1 %16 2% 21%90 %08% 1318 % % 19 %
le métier est importante70 %70 %24 %
60 %60 %
Alrs ue 8 % des « EM erts » estiment50 %50 %61 %
u’une rmatin en rart ae40 %40 %61 % 61 %
l’enirnnement est imrtante u30 % 74 %64 % 57 % 63 %30 %53 %
indisensale ur eerer leur métier%0 %20 1 %10 %20
 rahiue   % d’entre eu nt suii13 % 19 % 12
0 %0 % %% 8
au urs de leur rmatin initiale u de leur DEFM AutresEnsee DEFM DE AutresEnsemble DE
ie ressinnelle e te de rmatinDEFMssanttnsvevdrsiasFMDEtserev tsidrrev e stDstnEansassisdirdere eets rttse EsDrt
 taleau 

S eu%l edmese n«t a8u t%re sd es E« M E» dMé learrdeinsts aantsi r» s euti i anetre l’erinsei rnn e%ment au sein de lMe ur Une sensibilité professionnelle
e   suiis des Eau développement durable plus
ree steeti dee mernmt ati n% eCte e n%da àn t ilnss isdénrte r r8e %her Ehn arnet aunn ehem lelsi «s urE unM auetrrdei smsaéntitesr » importante pour les « DEFM verts »
et « verdissants »
ue ela est imrtant u indisensale ur en emli snt seulement  % à délarer
eCeetrtee r lremura tmiénti se’rest dérulée ur  % des ae tir eé dneé fiirém daet ien tdise ednes é ernm eantitrenrise Par rart à la ntin de déelement
durale les demandeurs d’emli se
l«e aEdrMe dee rltas » rtmtaatliemn einnitt ialue en  a%rt ie duar ns « nEerMn e edr’ats »r dd lan ts leen siœiluirs adtie nm étieurr leesst en sitinnent diéremment seln u’ils
reherhent un emli sur un métier « ert »
les emmes « EM erts » ntre  % lien diret ae le reset et la rtetin de « erdissant » u sur un autre métier
les u«r laeus tr«e s EEM M e»rdissants » et  % ur lP’enur ilresn anuetmreesn til s’ait de déelerde Ainsi la nsidératin du déelement
durale mme un enaement ressinnel
Parmi les EM aant retrué un emli les éritales métenes tehniues et un dmaine imatant leur métier ait
« EM erts » snt les lus nmreu à ermettant de reseter des nrmes u tut ressrtir des diérenes entre les 
air énéfiié d’une rmatin en rart autre ressus de ariatin ulatins ae dans un rdre liue
d’adhésin à es définitins les « EM
erts » les « EM erdissants » et les
e « autres EM »  rahiue 
e développement durable estil pour vous ans une mindre mesure le déelement
durale mme eneu de siété nerne
81% 84% 81% 81% 83% 87% 87% 87% 87%« EM erts » 8 % ntredaantae les
80%80%8 % ur les autres
74% 73% 70% 73% 72%Ensemble métiers
verts et verdissantsEnfin le déelement durale mme
60%58%Métiers vertsenaement iten rassemle 8 % des
40%40% 38% 40% 40%EM dans haue ulatin et il est
Métiers verdissantsnsidéré mme un hénmène de mde
20%ar mins de deu EM sur in
Autres métiers
0%Murielle MATUS
dUen s oeniéetuéUpnr oenesasioenmneelntUn dpe émnoodmeèneUn enitoaeenmentUnm daomtaainnteDépartement Enquêtes
viotrpe métier
DÉFTOS
Tle 4Métier « ert » :mée n l finlé
e les méenes mses en œe
art des DEFM aant suivi une formation en rapport ave éenm îse e l semn sés f emms eemses ne  àn
le développement durable’lnennmeen.
ENSEBE TRES Métier « erdissant » :mée n l finlé
EER ISESRATSN TOS EERTS ERIESSA NTSAE s enn’esnle nenem ene èn «ele selenmée s »  se
O 10  24      nsmen en enfil elnnmeneel  eneç fee m en efins n
nns le ese mée.
 s  ss 2  4  2  22 oi : n s
 s e l e fessnnelle 1  41    7 Aeccmèsnàle’emp’lne  ee enlm  elem f n’
les e 7  11     ne e le mmen e l’enêe ms n’es s
Nn 90  7  92  9 néessemen en eml  mmen e
l’enêe fin l-é m.
Retour à l’emploi :esn à ne ese
’é  n emne ’eml 
SOURCE ET MÉTODEmmen e l’enêe elle e s sn
Base de sondage : nenneée le le see l’âe le ne e lesl’ensemle es emnes  ôme.
’eml e ée A B  C nss s fmn l ée ’nsn l’nenneé
les lses e Pôle eml  1 éeme 2010  ôme….
ne enèe.Périmètrees mées « es » eOUR E SOR US
Échantillonnage :en sn es séfiés essns »  l lse es mées « es » e «
’e séme e es « essns » lsée  ee enêe es • Aés em l à l
éses e l eee ’eml lées sse es  e l’Osee nnl es ssne ee  s eé mméèeess leé s ésls
 mées es  essns nenés emls e es mées e l ssne ee à
mées à mnne mslne nmmen ne 2011. Cee lse éle  fil es  Cmmss énél  éelemen

le ln e sne se mse e e e e see. Elle men ne lse le Ées e mens N°4 n 2011
énllns. n eme énlln élé ROE e  sen e e- es ellns • OCE « ’OCE e l ssne ee »
e 1 000 emnes ’eml een lfiées e « ees » « essnes »  nn  . 2010.
n eml s n mée e  essn. nenées  le émèe. En sn  • ATS elle « es emls e l
n sen énlln élé « émn » e nme le ’ellns ees  
10 000 emnes ’eml n les mêmes essnes  nn nenées  le émèe emslsnee s e» Ree  eènes êe e Anlèsse s ens° 20

éses e elles  eme ns e ROE e l lse e ne ls fin ms 2011
énlln e een n eml s n ’es l’elln  éé lsé  e
e mée nn e  essn. Ces e eème le  lfie n mée e
énllns n éé fns à 2A   élsé « e »  « essn » fin e ne en
l’nen  éléne. ésn s le m éemné  les 
Redressement : e 000 emnes ’eml l’see.DCihrreiscttiaenu rCdHeAlRaPpYublication:
n én à l’enêe. n eessemen  ééla méthodologie et la liste détaillée desoir
élsé en lsn l mée e le sertes » et « erdissantes » surappellations « Directeur de la rédaction:
me. es séfiés ’epoleemploiorgBernard ERNST
séme e les ésesRéalisationIMAR P :GAE
e l eee ’eml nsen les

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.