Maîtrise de l'énergie et énergies renouvelables. Chiffres clés 2007.

De

Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0062678

Publié le : mardi 1 janvier 2008
Lecture(s) : 6
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0062678&n=11407&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 27
Voir plus Voir moins

2007Chiffres clés1
1
5
1
5
5
5
5
5
5
5
1
1
5
1
5
5
5
5
5
5
5
1
5
5
5
5
1
1
1
5
5
5
5
5
6
5
5
6
0
5
0
1
5
0
06
5
1
1
0
0
5
0
0
0
5
8
5
0
8
5
5
6
5
6
8
5
0
5
5
0
5
5
,
0
06
,
6
5
2
0
0
6
2
0
0
0
5
3
6
6
0
0
3,
,
8
0
2
0
8
8
0
5
5
3
6
0
5
6
6
0
5
0
8
,
6
0
5
8
,
0
5
2
0
,
0
5
8
8
3
,
8
,
86
6
2
2
,
6
0
5
3
5
6
6
3
8
0,
5
,
0
2
5
8
0
,
2
,
3
6
0
2
3
6
6
9
0
2
0
3
6
0
9
8
,
3
0
,
8
8
8
86
6
9
,
6,
6
Edito
a France et l’Europe se sont engagées à
réduire leurs émissions de CO et2L développer des énergies renouvelables.
Nous ne tiendrons pas ces engagements sans une
forte amélioration de l’efficacité énergétique dans
tous les secteurs.
Le Grenelle de l’Environnement a fixé des objectifs
ambitieux. Le chemin qui sera parcouru année
après année pour les atteindre aux différents2007 horizons 2012, 2020 puis 2050 nécessite deChiffres clés
connaître précisément nos consommations
d’énergies et nos productions pour rendre compteSommaire
des résultats et améliorer nos actions.
Disposer d’une connaissance détaillée de
l’efficacité énergétique et des émissions de CO2
pour le bâtiment, les modes de transport, lesEdito .................................................................................. 03
branches de l’industrie ou les installationsObjectifs nationaux, européens et internationaux ............. 04
d’énergies renouvelables est une évidence dont laDonnées générales ........................................................... 06
concrétisation n’est pas si simple. L’enjeu est bienRésidentiel ........................................................................ 14
d’aboutir à des indices d’efficacité énergétiqueTertiaire ............................................................................. 22
pour chaque secteur.Transport ........................................................................... 26
Industrie manufacturière .................................................. 36
Grâce à sa présence dans toutes les régions françaises, et à ses activités au niveauEnergies renouvelables ..................................................... 40
national et international,l’ADEME possède,collecte ou coordonne un certain nombreTarifs d’obligation d’achat d’électricité ............................. 47
de données et d’études utiles à ce sujet.Conversion des unités ....................................................... 48
Définitions - Adresses utiles ............................................. 49
Afin de partager ces chiffres clés avec l’ensemble des acteurs de la maîtrise deL’ADEME dans les régions
l’énergie et du développement des énergies renouvelables, l’ADEME a souhaité
réunir dans un seul document de référence ces données essentielles.
Chantal JOUANNO,
Présidente de l’ADEME
3
5
6
8
6
,8
1
5
5
,
,
1
5
2
2
0
1
5
1
5
5
0
5
6
0
5
3
5
5
3
2
5
0
2
5
1
2
5
0
,
5
5
1
,
09
5
5
5
1
5
8
5
5
8
5
5
6
,
5
,
4
1
6
5
1
6
5
5
5
6
3
5
3
8
5
2
,
1
2
,
6
1
,
9
5
1
5
3
2
,
5
8
,
6
3
2
,
0
0
5
5
5
5
5
5
5
1
0
1
0
5
5
5
5
5
5
0
5
5
5
1
1
5
5
5
1
0
5
1Objectifs nationauxObjectifs nationaux, européens
Référence du texte Objectifs
et internationaux
Loi POPE* du 13 juillet 2005 Facteur 4 :
division par 4 (- 75 %) des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 par rapport
à 1990
Intensité énergétique** finale :
• - 2 %/an à partir de 2015
• - 2,5 %/an à partir de 2030Objectifs internationaux
2010 :Référence du texte Objectifs
• 10 % des besoins d’énergie à partir d’ENR
• 21 % de consommation totale intérieure brute d’électricité d’origine renouvelableProtocole de Kyoto • France : gaz à effet de serre* = stabilisation sur 2008-2012 par rapport à 1990
• + 50 % de production de chaleur d’origine renouvelable(entré en vigueur le 16 février 2005) • UE 15 : gaz à effet de serre = - 8 % sur 2008-2012 par rapport à 1990
• 2 % en 2005, 5,75 % en 2008 et 7 % en 2010 de biocarburants dans la teneur• Pays signataires : - 5,5 % sur 2008-2012 par rapport à 1990
énergétique de la quantité totale d’essence et de gazole mise en vente sur le
* C0 , CH , HFC, PFC, N 0, SF2 4 2 6 marché national à des fins de transport
* Loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique.
** L’intensité énergétique est une mesure de l'efficacité énergétique de l’économie d’un pays.
Elle est calculée comme le rapport de la consommation d'énergie et du produit intérieur brut.
Objectifs européens
Objectifs Grenelle Environnement
Référence du texte Objectifs
Secteurs Objectifs
Directive sur la promotion de l’électricité • UE 2010 : 22,1 % de la consommation intérieure brute d’électricité
à partir d’énergies renouvelables d’origine renouvelable Bâtiments Bâtiments existants :
2001/77/CE • France 2010 : 21 % de la consommation intérieure brute d’électricité • - 38 % de consommation énergétique du parc de bâtiments d’ici 2020
2d’origine renouvelable • rénovation thermique des 50 millions de m des bâtiments
2de l’Etat et des 70 millions de m de ses principaux établissements publics
Directive quotas d’émission de gaz à Système communautaire d’échange de quotas d’émission de gaz à effet 2• rénovation de 800 000 logements sociaux pour ramener leur consommation de 230 kWhep/m /aneffet de serre 2003/87/CE (modifiant de serre afin de favoriser la réduction des émissions de gaz à effet de 2à 150 kWhep/m /an en 2020la directive 96/61/CE) serre dans les conditions économiquement efficaces et performantes
Bâtiments neufs :Directive sur les services d’efficacité 1 % d’économie d’énergie annuelle pour une période de 9 ans à
2• norme bâtiment basse consommation (BBC, 50 kWhep/m /an) à partir de 2010 pour lesénergétique 2006/32/CE partir de 2008 (9 % d’économies annuelles cumulées)
bâtiments publics et tertiaires et 2012 pour toutes les autres constructions neuves
Conseil européen 13 et 14 mars 2008 - UE : • norme bâtiment à énergie positive pour toutes les constructions neuves à partir de 2020
(consommation d’énergie des bâtiments inférieure à la quantité d’énergie produite à partirPaquet énergie climat • GES 2020 = -20 % par rapport à 1990 (30 % si accord international)
de sources renouvelables)• Consommation finale d’énergie en 2020 = 20 % d’origine renouvelable (ENR)
(sous-objectif de 10 % d’énergies renouvelables dans les transports)
Transports - 20 % des émissions de CO d’ici 2020 pour les ramener au niveau de 19902En discussion pour la France :
• GES 2020 = -14 % par rapport à 1990 (hors systèmes de permis
Agriculture 30 % des exploitations agricoles à faible dépendance énergétique d’ici 2013négociables*)
• Consommation finale d’énergie 2020 = 23% d’origine renouvelable
Energies renouvelables + 20 Mtep de production annuelle d’ENR en 2020 (bilan intermédiaire en 2012)(sous-objectif de 10% de d'énergies renouvelables dans les transports)
* - 21 % pour les secteurs concernés par système de permis négociables.
4 5Données générales Données générales
a France, à travers les objectifs du Grenelle de l’environnement et ses A2 • Consommation d'énergie finale par énergie
engagements européens s’est clairement engagée sur la voie du développement en France (Mtep)L des énergies renouvelables (ENR) et de la réduction des émissions de gaz à effet
de serre (GES), notamment de dioxide de carbone (CO ). En effet à l’horizon 2020, il2 200
faudra produire 20 Mtep supplémentaires d’ENR pour respecter un taux de 23% d’ENR
dans la consommation finale d’énergie alors que les émissions de GES devront diminuer
ENR et déchets*parallèlement de 14% par rapport à 1990. 150
L’atteinte de ces objectifs ne se fera qu’en réduisant de façon importante la
Electricitéconsommation énergétique française dans tous les secteurs : résidentiel, tertiaire,
transports et industrie manufacturière. Le scénario de référence français prévoit une
100 Gaz
consommation finale d’environ 184 Mtep en 2020 (DGEMP, 2008). Pourtant pour respecter
nos engagements, la limite des 150 Mtep ne devra pas être dépassée. Pétrole
50
CharbonA1 • Consommation d'énergie finale par secteur
en France (Mtep)
0
200
1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005
Transports
* Déchets renouvelables et non renouvelables.
150 Source : MEEDDAT/OE, données corrigées du climat
Agriculture
(Mtep) 1970 1980 1990 2000 2005 2006 2007
Résidentiel tertiaire Charbon 22,2 13,2 10,2 7,4 6,6 6,8 6,6
100 Pétrole 68,1 78,2 71,1 74,1 72,1 72,3 71
Industrie Gaz 5,2 16,4 23,3 31,4 34,9 34,9 35
(y compris sidérurgie) Electricité 10,4 18,1 26,5 34 36,5 37 37,3
ENR et déchets 8,7 7,8 11,2 10,8 10,6 11,1 12,250
TOTAL 114,6 133,7 142,3 157,7 160,7 162,1 162,1
Source : MEEDDAT/OE
0
1970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005
Source : MEEDDAT/OE
(Mtep) 1970 1980 1990 2000 2005 2006 2007
Industrie (y compris sidérurgie) 43,7 44,8 38,5 38,7 37,7 37,7 37,1
Résidentiel tertiaire 47,4 53,9 59,3 66,6 69,7 70,7 70,6
Agriculture 2,9 3,1 3,1 3 2,9 2,8 2,8
Transports 20,6 31,9 41,5 49,4 50,4 50,8 51,6
TOTAL 114,6 133,7 142,4 157,7 160,7 162 162,1
Source : MEEDDAT/OE
6 7Données générales Données générales
A3 • Consommation d'énergie primaire par énergie A4 • Evolution de l'intensité énergétique en France
en France (Mtep) (kep/€2000, base 100 en 1990)
150300
Intensité finale
(données corrigéesENR et déchets*250
du climat)
Electricité Intensité finale120200
(climat réel)
Gaz Intensité primaire150
(données corrigées
du climat)Pétrole
90100
Intensité primaire
Charbon (climat réel)
50
600
1980 1985 1990 1995 2000 20051970 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005
* Déchets renouvelables et non renouvelables. Source : ADEME, d'après OE/INSEE
Source : MEEDDAT/OE, données corrigées du climat
A5 • Evolution des émissions totales de gaz à effet
de serre en France hors UTCF (Mt éq CO )*2
(Mtep) 1970 1980 1990 2000 2005 2006 2007 2006 : 541,3 Mt éq CO2
150Charbon 34,9 31 19,1 14,2 13,4 12,4 12,7
Pétrole 90,7 106,9 88,7 95,5 91,6 91,7 91,4
Gaz 8,1 21,1 26,3 37,2 41 40,4 41 Industrie manufacturière
Electricité 6,3 22 83 109,2 117,5 117,6 116,2 120
ENR et déchets 9,1 8,3 12 12,8 13,2 13,7 14,8 Transports intérieurs
TOTAL 149,1 189,3 229,1 268,9 276,7 275,8 276,1
90 Agriculture/sylviculture
Source : MEEDDAT/OE
Résidentiel tertiaire
60
Industrie de l'énergie
30
Traitement des déchets
0
1990 1995 2000 2005
* Utilisation des Terres, leur Changement et la Forêt
Source : MEEDDAT/CITEPA/Inventaire CCNUCC décembre 2007 (format "plan climat" métropole + dom)8 9Données générales Données générales
A6 • Evolution des émissions de CO en France A8 • Répartition des émissions de CO liées2 2
hors UTCF (MtCO )* à la combustion de l’énergie (%)2
378,9 MtCO400 2Emissions de CO dues2
à la combustion de l'énergie
378,9350 362,6 2,4 %(industrie de l'énergie, combustion
8 %industrie manufacturière et construction,300 Industrie de l'énergie
transport, résidentiel, tertiaire, agriculture)
250 Industrie manufacturière17 %
Emissions de CO hors combustion200 2
de l'énergie 16,1 % Transports
150 (émissions fugitives de combustibles,
procédés industriels, solvants et produits Résidentiel20,1 %
100 divers, traitements des déchets)
Tertiaire50 36,4 %30,6 25,4
0 Agriculture
1990 1995 2000 2005
2006
* Utilisation des Terres, leur Changement et la Forêt
Source : MEEDDAT/CITEPA/Inventaire CCNUCC décembre 2007 (format "plan climat" métropole + dom)
Source : MEEDDAT/CITEPA/Inventaire CCNUCC décembre 2007 (format "plan climat" métropole + dom)
A7 • Répartition des émissions de CO en France A9 • Consommation finale d’énergie par habitant2
par secteur hors UTCF (%)* dans le monde (tep/hab)
France
404,2 MtCO2
6
Allemagne
0,4 % 4,5 %
51,4 %
Royaume-UniEnergie93,7 %
4Traitements des déchets Italie
3 PologneProcédés industriels
Autres Etats-Unis2
Chine1
Inde
0
* Utilisation des Terres, 1990 2005 Mexiqueleur Changement et la Forêt 2006
Source : MEEDDAT/CITEPA/Inventaire CCNUCC décembre 2007 (format "plan climat" métropole + dom) Sources : ADEME, ENERDATA/AIE/WB, MEEDDAT/OE/INSEE
10 11Données générales Données générales
A10 • Emissions directes de CO liées à la combustion de A12 • Les progrès de l'efficacité énergétique2
l'énergie par habitant dans le monde (tCO /hab) en Europe (indice ODEX*), % annuel 1990-20062
France + 1,2
1,2
20
Allemagne
1,0 France+ 0,9 + 0,9
Royaume-Uni
15
Italie0,8
+ 0,7Italie
Royaume-Uni0,6
10 Pologne
Allemagne
0,4
Etats-Unis
Suède5
0,2Chine + 0,1
Inde 0,0
0
Source : ADEME, ODYSSEE
1990 2005 Mexique * ODEX : voir définition p. 51
Sources : UNFCCC/World Bank
A11 • Les progrès de l'efficacité énergétique
en France par secteur (indice ODEX*),
% annuel 1990-2006
1,2
+ 1,1
+ 11,0
+ 0,8
0,8
Industrie
0,6 Transports
0,4 Résidentiel
0,2
0,0
Source : ADEME, ODYSSEE
* ODEX : voir définition p. 51
12 13Résidentiel Résidentiel
e secteur résidentiel-tertiaire est le plus grand consommateur d’énergie en B2 • Consommation finale des résidences principales
France. Il recèle également les principaux gisements d’économies d’énergie. par énergie (Mtep)L Environ les 2/3 concernent le secteur résidentiel.
50e chauffage en est le principal usage énergétique et le gaz et l’électricité les 2006 : 42,7 Mtep
énergies les plus utilisées.
1,5Le Grenelle de l’environnement a fixé comme objectif ambitieux de réduire d’au Chaleur *40
6,50,7moins 38% d’ici 2020 les consommations énergétiques du parc de bâtiments
6,8 Boisexistants. Cet objectif passera notamment par des programmes conséquents de
30 11,6réhabilitation des logements privés et sociaux. 2,5
ElectricitéPour les bâtiments neufs résidentiels, la norme BBC (bâtiment basse consommation, 4
250 kWh/m .an) s’applique à toutes les constructions neuves à partir de 2012. 20
Gaz14La norme « bâtiment à énergie positive » (consommation inférieure à la quantité
20,2
d’énergie produite) s’applique à toutes les constructions neuves à compter de 2020. Pétrole
10 (yc GPL)
8,95,3
Charbon
0,20
1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005
Source : ADEME/CEREN, données corrigées du climat
* Chaleur produite par les réseaux de chaleur urbains
B1 • Consommation finale des résidences principales B3 • Evolution des consommations unitaires par logement
par usage (Mtep) des résidences principales (kWh/log, base 100 en 1973)
50 300
Electricité spécifique2006 : 42,7 Mtep
Electricité40 5,9 2501,5 Cuisson
spécifique
1,5 2,4
Eau chaude2,7 4,4 Cuisson
30 200
ChauffageEau chaude
20 150
Moyenne tous usagesChauffage33,7 30
10 100
0 50
1975 1980 1985 1990 1995 2000 20051975 1980 1985 1990 1995 2000 2005
Source : ADEME/CEREN, données corrigées du climat Source : ADEME/CEREN, consommation finale
14 15Résidentiel Résidentiel
B4 • Evolution du parc de résidences principales B6 • Evolution du parc de résidences principales
(milliers de logements) selon l'énergie de chauffage (%)
Chauffage GPL
3,2%30000 1,5% 0,8%2006 : 26 122 100 Chauffage bois4,3%3,5% (yc charbon-bois)0,1%25000 4,2%
6,6% 80 18,6% Chauffage urbain
20000
Appartements 60 Chauffage charbon
43,5%
15000 67%
Maisons individuelles Chauffage fioul40
10000
Chauffage gaz
20
29,5%15%5000 Chauffage électrique
0
2,1%
0 1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005
1975 1980 1985 1990 1995 2000 2005
Source : ADEME/CEREN d’après INSEE
Source : ADEME/CEREN d’après INSEE
B7 • Consommations unitaires de chauffage en 2005
des résidences principales construites avant 1975
B5 • Répartition du parc de résidences principales 2(kWh/m , énergie finale)
par période de construction (%)
350 292 Toutes
énergies*19,9 millions 26,1 millions
214300de résidences principales de résidences principales 340 203 Charbon *
1892 % 187
17 % 61 % 250 173237 Fioul *15 % 198
Construites avant 1975
200 Electricité *
15417510 % 167165Construites entre 1975 et 1981 133 Gaz *150
116
128 121Construites entre 1982 et 1989
GPL *
100 82
12 % 67
Construites en 1990 et après Urbain *
5083 %
Bois *
1983 2006 0
** ** ***Maisons CCI Appartement CCI Appartement CCC
* Y compris chauffage d'appoint, avec ou sans deuxième énergieSource : ADEME/CEREN d’après INSEE Source : ADEME/CEREN,
** Chauffage central individueldonnées corrigées du climat
16 17*** Chauffage central collectifRésidentiel Résidentiel
B8 • Consommations unitaires de chauffage en 2005 B10 • Les progrès de l'efficacité énergétique
des résidences principales construites après 1975 dans le résidentiel en Europe (indice ODEX*),
2(kWh/m , énergie finale) % annuel 1990-2006
195350 341 Toutes 1,5231 énergies*178 + 1,3173
300 FranceCharbon *
152 1,2
250 Fioul * Allemagne+ 1163
0,9Electricité *200 Royaume-Uni
114 + 0,6159 + 0,6Gaz *149 101150 Italie0,6
86118 120
112 GPL *
95100 Suède+ 0,361
53 0,3Urbain *
50
Bois *
0,0
0
** ** ***Maisons CCI Appartement CCI Appartement CCC Source : ADEME, ODYSSEE
* ODEX : voir définition p. 51
Source : ADEME/CEREN, * Y compris chauffage d'appoint, avec ou sans deuxième énergie
données corrigées du climat ** Chauffage central individuel
*** Chauffage central collectif B11 • Evolution du prix des énergies dans le résidentiel
(€ 2000, base 100 en 1990)B9 • Evolution des parts de marché des énergies
dans les logements neufs (milliers de logements)
200
439,5 milliers de logements 368,1 milliers de logements
Prix du gaz : tarif B211,6 % 2,5 % 0,1 % 1,6 %4,8 % (consommation annuelle
type de 34 890 kWh PCS*)1,7 % 1501 %
Charbon
19,2 % 39,8 % Prix du fuel domestique
Fioul29,4 %
Prix de l'electricite :
GPL 12kVA, double tarif
100 (consommation annuelle
Gaz de 13 000 kWh)
Electricité
Urbain
50
Bois66,2 % 1985 1990 1995 2000 2005
0,6 %31,4 %
Source : MEEDDAT/OESource : ADEME/CEREN1975 2006
* Pouvoir calorifique supérieur
18 19

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.