Plan climat de la France. Actualisation 2011.

De
Le rapport 2011 présente les projections d'émissions pour la France à l'horizon 2020 et 2030, ainsi que les politiques et mesures mises en oeuvre par secteur (résidentiel, transports, industrie, agriculture et forêt, énergie, déchets).
Le rapport 2009 fait le point sur la politique climatique de la France, puis présente :
- une méthodologie pour l'actualisation du Plan Climat,
- les résultats de l'évaluation globale de l'évolution des émissions de gaz à effet de serre, ainsi que les méthodes et hypothèses retenues,
- les politiques et mesures transversales par secteur,
- une étude de sensibilité analysant les effets de la crise économique et du plan de relance sur les émissions de gaz à effet de serre.
- les mécanismes du Protocole de Kyoto,
- la stratégie nationale d'adaptation.
Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0066376
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0066376&n=3473&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 138
Voir plus Voir moins
Plan climat de la France Actualisation 2011
Ministère de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement
www.developpement-durable.gouv.fr
ÉDITORIAL
PLANCLIMAT/2011/3
Fau défi du réchauffement climatique, la communauté internationale a décidé de limiter la hausseace des températures à 2 °C. Cette décision collective n’aurait jamais pu être prise sans l’engagement de la France. Notre pays continuera de militer pour des engagements internationaux ambitieux et leur mise en œuvre. La France, qui est l’un des premiers pays au monde à respecter le protocole de Kyoto, a souhaité montrer l’exemple en prévoyant de diviser par quatre ses émissions de CO2 d’ici 2050. A l’horizon 2020, les engagements pris lors du Grenelle de l’environnement permettront de réduire de près de 23 % nos émissions par rapport aux niveaux de 1990. Pour atteindre cet objectif, tous les secteurs de l’économie doivent être mobilisés. Un ensemble de moyens sans précédent a été mis en place. Avec succès, puisque les premiers résultats sont déjà là. Dans le bâtiment, par exemple, depuis 2005, près de 6 millions de ménages ont réalisé des travaux de rénovation dans leur logement. Pour le logement neuf, une nouvelle réglementation thermique généralisant les bâtiments basse consommation, la RT 2012, entrera progressivement en oeuvre. Dès 2010, près de 100 000 logements neufs ont fait une demande de label bâtiment à basse consommation. Voilà qui est encourageant. Dans les transports, le bonus-malus a permis à la France d’être en 2009 le pays européen doté de la moyenne d’émissions par kilomètre pour les véhicules neufs la plus faible. Deux appels à projets ont été lancés par l’Etat pour le développement de transports en commun en site propre. Enfin, le programme de développement des lignes grandes vitesse est lui aussi engagé. Dans le secteur de l’énergie, la part d’énergie renouvelable est passée en quelques années de 10 à 13% de la consommation finale d’énergie. Ainsi, mois après mois et grâce à la mobilisation de tous les acteurs comme de toutes les filières professionnelles, nous respectons nos engagements. Et nous le faisons en dotant notre pays des infrastructures dont il aura besoin au cours des années à venir. Nous allons poursuivre cet effort en définissant les moyens d’accroître les économies d’énergies, dans le cadre de la table ronde nationale pour l’efficacité énergétique, et en concevant les stratégies de réduction d'émissions ainsi que l'investissement à plus long terme. C’est la mission confiée au Comité Trajectoires 2020-2050 - vers une économie décarbonée, installé en juin 2011. Réussir la politique climatique est à la fois un défi et une opportunité, parce qu’il s’agit là de l’un des principaux enjeux du changement de société où nous sommes engagés : nous sommes là au cœur du développement durable, c’est-à-dire aussi au cœur de la nouvelle croissance économique et de la nouvelle compétitivité.
Nathalie Kosciusko-Morizet ministre de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement
4
SOMMAIRE
PLANCLIMAT/2011/5
Éditorial...................................................................................................................... ..................................3 Sommaire....................................................................................................................... .............................5
LES FONDEMENTS DE LA POLITIQUE CLIMATIQUE DE LAFRANCE................7................ Un pays déjà sobre en carbone....................................................................................................... ....9 Des objectifs ambitieux aux plans nat ional, européen et international............... ...........11 Une mise en œuvre renforcée par le Grenelle de l'environnement............................ .......12 Des mesures structurantes aux nive aux national et communautaire.................................. ......12 Une gouvernance renforcée au niveau national........................................................................ .........13 Une territorialisation accrue.................................................................................................... .....................14
LES PROJECTIONS D'ÉMISSION DE LAFRANCE.............................................. ......15 Évolution des émissions de la France............................................................................ ................17 Analyse par secteur.............................................................................................................. .................18 Scénario pré-Grenelle........................................................................................................... ..........................18 Scénario Grenelle............................................................................................................... ...............................19 Émissions de la France SCEQE et hors SCEQE à l'horizon 2020................................................................................................................. .....................21 Commentaires et points de vigilance................................................................................ ............22 Prolongation des scénarios à l'horizon 2030............................................................... ...............25
LPOLITIQUES ET MESURES MISES EN ŒUVRE PAR LAES FRANCE..............................27 Les politiques et mesures transverses.............................................................................. .............29 Le résidentiel – tertiaire........................................................................................................ ...............34 État des lieux................................................................................................................... ....................................34 Les politiques et mesures ......................................................................................................... ....................35 Les transports.................................................................................................................. ........................50 État des lieux................................................................................................................... ....................................50 Les politiques et mesures ......................................................................................................... ....................51 L'industrie.................................................................................................................... ..............................70 État des lieux................................................................................................................... ....................................70 Les politiques et mesures......................................................................................................... .....................71 L'agriculture et la forêt......................................................................................................... ................79 État des lieux................................................................................................................... ....................................79 Les politiques et mesures......................................................................................................... .....................80 L'énergie...................................................................................................................... ..............................89 État des lieux ................................................................................................................... ...................................89 La maîtrise de la demande énergétique....................................................................................... ..........91
6
Maîtrise des émissions de gaz à effet de serre liées à la production d'énergie ............... ......97 Les déchets..................................................................................................................... .......................113 État des lieux................................................................................................................... ..................................113 Les politiques et mesures......................................................................................................... ...................113 Les pouvoirs publics et les collectivités............................................................................. .........120 Les objectifs de la politique État exemplaire en France............................................................ .....120 Renforcer la territorialisation des politiques climatiques et énergétiques....................... .....122 La sensibilisation, l'information et la formation........................................................... ...........128 Campagnes de sensibilisation du grand public....................................................................... .........128 Actions d’information........................................................................................................... ........................129
ANNEXE.......................................................... ...............................134 Table des Illustrations.......................................................................................................... ..............136
ES FONDEMENTS DE
LES FONDEMENTS DE LA POLITIQUE CLIMATIQUE DE LA FRANCE LA POLITIQUE CLIMATIQUE DE LAFRANCE
8
PLANCLIMAT/LES FONDEMENTS DE LA POLITIQUE CLIMATIQUE DE LAFRANCE/9
UN PAYS DÉJÀ SOBRE EN CARBONE
Lesll,esiin.A1)regud%1,1etnesérperepmocecnarFadustrialiséslesmetapmrliseapsyniàeazetffsedee,rrsnioteméruetgedsonspissibitaarhaneetattndmémrseténirupaFiB(PIdeédeuqtnsnoissim émissions mondiales de gaz à effet de serre alors qu’elle contribue pour 5,5 % au PIB mondial.
Par ailleurs, avec des émissions en 20091inférieures de 8 % à celles de 1990 (passant de 563 à 517 MteqCO22 alors que sur la même période le PIB a augmenté de 40 %), la France est un des rares pays industrialisés à respecter d’ores et déjà l’engagement qu’elle avait accepté dans le cadre du protocole de Kyoto (Figure 2). Ces résultats s’expliquent notamment par : La faible utilisation du gaz ou du charbon pour produire de l’énergie ; Une forte proportion d’électricité d’origine nucléaire et hydraulique ; La place importante de la biomasse dans la production de chaleur ; Un parc automobile globalement sobre.
1) Au format Kyoto, soit Métropole + DOM 2) L’ensemble des données d’inventaires présentées dans le plan climat sont issues de la soumission d’inventaire de la France à la CCNUCC en date du 15 avril 2011, et prenant en compte le corrigendum transmis à la CCNUCC en mai 2011 (à noter que ce corrigendum n’a pas pu être pris en compte dans le cadre du rapport transmis à la Commission au titre de l’article 3.2 de la décision 280/2004/CE)
10
600
580
560
540
520
500
480
Figure 2: Évolution des émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2009 de la France au format convention (Métropole + DOM + COM) de la France en millions de tonnes équivalent CO2
transmis en mai 2011 En conséquence, on constate un découplage entre la croissance économique et l’évolution des émissions de gaz à effet de serre puisque le PIB a progressé de 40 % dans la même période (correspondant ainsi à une amélioration de l’ordre de 30 % de notre intensité en gaz à effet de serre) (Figure 3).
150
140
130
120
110
100
90
80
70
60 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
PIB (100=1990)
Em is s ions de GES (100=1990)
Em is s ions /PIB (100=1990)
Figure 3: Découplage de la croissance économique et des émissions de gaz à effet de serre (évolution du PIB en volume, des émissions de GES et de l’intensité GES - 100 = 1990) Sour corrigendum transmis en mai 2011, calcul département de la lutte contre l’effet de serre/DGEC
1 et
PLANCLIMAT/LES FONDEMENTS DE LA POLITIQUE CLIMATIQUE DE LAFRANCE/11
DES OBJECTIFS AMBITIEUX AUX PLANS NATIONAL,EUROPÉEN ET
INTERNATIONAL
LtiroirperFaledséan.Dceanreadecslceahrtlenectgnmetiqulimaunedeestisttaétidasntopaletiloueiqeréntigée(quePdiaollodlEdPiOjpe31ourlrlgimua2m0eefti)x,a0n5tFlrelsaocreiaennttulnocea dotée d’un objectif d’une division par quatre de ses émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050. Cet objectif a depuis été réaffirmé dans le cadre de l’article 2 de la loi du 3 août 2009 relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement (loi Grenelle 1). Par ailleurs, la France considère qu’une action concertée aux niveaux communautaires et mondiaux est un enjeu majeur pour répondre au défi du changement climatique. Au niveau international, elle s’est engagée dans le cadre du protocole de Kyoto à stabiliser ses émissions de gaz à effet de serre sur la période 2008-2012 par rapport au niveau des émissions de 1990. Aujourd’hui, la France prend une part active dans les négociations internationales sur le régime post-2012 et soutient le processus engagé suite à l’accord de Copenhague avec l’objectif de limiter à 2°C le réchauffement des températures à l’horizon 2050 ; Au niveau communautaire, la France avait fait de l’adoption du paquet énergie climat une des priorités de la présidence française du Conseil de l’union européenne, ce qui a été réalisé en décembre 2008. Dans le cadre de l’adoption de ce paquet législatif, elle s’est engagée sur une réduction de 14 % entre 2005 et 2020 des émissions de gaz à effet de serre des secteurs non soumis à la directive sur le marché des permis d’émissions (directive SCEQE).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.