Séquestration du carbone dans les sols.

De

http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0068771

Publié le : lundi 1 janvier 2001
Lecture(s) : 2
Source : http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0068771&n=32678&q=%28%2Bdate2%3A%5B1900-01-01+TO+2013-12-31%5D%29&
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

37
M I N I S T E R E D E
L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE
ET DE L'ENVIRONNEMENT
Direction des Études Économiques
et de l'Évaluation Environnementale
SEQUESTRATION DU CARBONE DANS LES SOLS
Afin de lutter contre On peut faire le constat que le
l’accroissement du gaz carbonique développement récent de
atmosphérique et de l’effet de serre, l’agriculture au cours du 20ème
on évoque souvent les possibilités de siècle, aux dépens des prairies et
séquestration du carbone dans les forêts, s’est généralement
forêts et dans les sols. Concernant accompagné d’une forte
les forêts, la conférence des parties minéralisation de la matière
de La Haye a donné lieu à de organique et donc de fortes
nombreuses discussions sur la émissions de CO dans 2
quantification du carbone stocké et SOMMAIRE l’atmosphère (plus de 40 Gt). Cette
sur les questions de vérification. Les évolution s’est par ailleurs
puits de carbone que constituent accompagnée d’autres effets néfastes
les sols soulèvent des difficultés pour l’environnement (érosion, perte
d’évaluation comparables. de biodiversité).
p.1 : Séquestration du carbone
dans les sols
• Les évolutions peuvent être • Le stock de carbone des sols
réversibles, mais avec une vitesse constitue le stock le plus important
moindre et une capacité maximale p.3 : Espèces envahissantes de l’écosystème terrestre ; il est
de stockage mal connue ; ainsi les estimé à 1500 Gt (milliards de t)
sols après avoir joué le rôle de Brevetabilité du vivant, un avis de soit plus du double de ce que
source peuvent devenir des puits de la CFDD représente la végétation. Une
carbone. faible variation en plus
Pour cela, on peut évidemment Vient de paraître (accumulation) ou en moins
implanter des forêts ou des prairies, (émission) représente donc un
mais on peut aussi jouer sur les flux de CO important. Ce 2 pratiques culturales. De manière p.4 : Risques induits par les
carbone correspond à la matière
cyanobactéries générale, c’est la réduction du travail
organique des sols présente à la
du sol qui a l’effet le plus positif sur
surface ou dans la structure du le stockage. L’INRA, le Priorités de recherche en sol où elle est protégée de la
ème CEMAGREF et l’ITCF (Institut environnement et 6 PCRDT minéralisation. Son temps de
Technique des Céréales et des
résidence est très variable, entre 1 Fourrages), ont développé, dès les
et 1000 ans (dans le cas de
années 1970, des recherches sur les
l’humus protégé).
façons culturales simplifiées en en
montrant les avantages mais
également les inconvénients .
• La quantité de carbone n°1/2001 Le contexte socio-économique a
accumulée est dépendante de favorisé le développement d’une
nombreux facteurs climatiques et Janvier agriculture plus intensive. Toutefois,
pédologiques, mais ce sont de nouvelles pratiques ont pu être 2001
l’occupation du sol et les introduites, évaluées en particulier
pratiques culturales (prises en par le CIRAD, dans les zones
compte dans l’article 3.4 du Directeur de la Publication : tropicales ; elles peuvent se résumer
Benoît Lesaffre protocole de Kyoto) qui jouent le à un maintien durant toute l’année
rôle déterminant. d’une couverture du sol par la
En effet, les stocks sont importants végétation ou les résidus de récolte
dans les sols de forêts et de prairies, (succession de plusieurs cultures y
mais ils sont moindres en sols compris de cultures dites de
cultivés. couverture) et une suppression ou
La lettre du Service de la Recherche et de la Prospective de la D4E
N° 01/2001
%+'* !"#!$"#!%%)%'%'%&%(%$%'%!%!%,38
une simplification des pratiques La résistance à la désertification environnementaux qu’il faut mieux
culturales, en particulier du labour, se trouve également renforcée. évaluer, semblent importants.
ce dernier favorisant la - A la suite du
minéralisation du carbone (pratique développement important de • La communauté scientifique
du labour de conservation et du l’érosion (“dust bowl”) dans les française se montre particulièrement
semis direct). années 1950, les Etats Unis ont été active dans ce domaine, aussi bien
Dans les zones tropicales (en le pays ayant le plus développé ces dans les régions tropicales (IRD,
particulier au Brésil), on observe un pratiques dites de “labour de CIRAD) que tempérées (INRA,
développement considérable de ce conservation” (avec maintien des CNRS…). Les programmes de
type de pratiques aussi bien sur les résidus de culture sur le sol sur près recherche incitatifs lancés par le
cultures industrielles (soja) que sur de 40 millions d’hectares). L’objectif MATE (GICC, GESSOL) sont en
les petites exploitations des mesures d’encouragement plein développement.
traditionnelles (au total, près de 20 gouver-nementales mises en place,
millions d’hectares sont concernés). qui était de lutter contre l’érosion, michel.robert@environnement.gouv.fr
Le développement de fut atteint.
l’agroforesterie, qui associe les
plantations d’arbres avec les cultures • La séquestration du carbone
ou l’élevage, permet de limiter la dans les sols représente donc au
déforestation et de stocker le niveau mondial un moyen de
carbone, tout en contribuant au concilier les trois conventions
Le programme "Gestion et impacts développement économique. internationales sur le Changement
du changement climatique"Dans les zones arides, climatique, la Lutte contre la
(GICC), piloté par le MATE en l’aménagement des terrains de désertification et la Préservation de
étroite liaison avec la Mission parcours et des pâturages (en la biodiversité.
Interministérielle de l'Effet de Serre particulier l’implantation de
(MIES), propose un second appel à légumineuses à enracinement - Dans les pays du sud, elle
propositions de recherche. Le profond) représente également un est un moyen de lutter contre la
contenu de l’appel à propositions potentiel important de séquestration dégradation de la ressource en sol
ainsi que les modalités de du carbone sous des formes très qui peut devenir limitante pour la
soumissions peuvent être consultés stables. fourniture alimentaire et de
sur le site Internet Les estimations des quantités de promouvoir une agriculture durable.
du ministère : carbone stocké vont de 0,5 à 2 Gt Le mécanisme de développement
www.environnement.gouv.fr par an en fonction de l’importance propre (MDP) prévu dans le
rubrique actualitédes surfaces concernées (1 à 2 protocole de Kyoto, malgré ses
milliards d’hectares) et ceci pendant difficultés d’application, pourrait être
plusieurs dizaines d’années. un moyen de promouvoir ces
Les variations de stocks sont techniques (effet incitatif ou de
évaluables sur des périodes de 5 ans levier).
pour chaque pratique agricole et - Pour les pays du nord
peuvent être mesurées par des (Etats Unis, Europe), l’incitation à
réseaux de surveillance des sols, à stocker le carbone par le
l’instar de celui en préparation en développement de nouvelles
France. pratiques agricoles pourrait s’intégrer
dans une politique plus générale
• Le stockage du carbone sous d’aménagement de l’espace et des
forme de matière organique dans bassins versants, (avec les réseaux de
les sols a d’autres avantages haies, les bandes enherbées...) dans
considérables. la mesure où cela constitue un bon
moyen de contrôler le ruissellement
- En effet, la matière et l’érosion, et de limiter les crues et
organique affecte de nombreuses inondations. Les bénéfices à attendre
propriétés physiques, chimiques et seraient également notables en
biologiques des sols, en particulier la matière de qualité de l’eau
rétention de l’eau ou la perméabilité (diminution des pollutions diffuses).
des sols, la résistance à l’érosion, la Ces pratiques pourraient entrer dans
biodiversité. un mécanisme d’ .
- Le fait de couvrir le sol
toute l’année par une végétation - En France, où le puits de
morte (ou mulch) ou vivante, carbone de la forêt s’est développé
diminue évidemment la sensibilité ces dernières décennies, il faut
des sols à l’érosion hydrique ou considérer les potentialités de puits
éolienne et au ruissellement qui sont des sols des prairies et espaces
la première cause de dégradation des cultivés, qui représentent la majorité
sols (plus d’un milliard d’hectares du territoire. Les avantages
sont concernés au niveau mondial).
La lettre du Service de la Recherche et de la Prospective de la D4E
N° 01/2001
./-&'$&**2&-+3-*"%* $**/!6,*&'#3%9#:+"(#*&''-!$&**(#&-0 *!-1("'!2*("-$&%4&5%-"'#*'7(8%0&* :)739
Espèces envahissantes : comportement envahissant des végétales cultivables sur de grandes
OGM libérés dans l’environnement. surfaces, au détriment de la diversité des questions stratégiques
génétique, et en contradiction avec pour la recherche.
les principes d’un développement
La “plate-forme européenne pour martine.atramentowicz@environnement. durable.
une stratégie de recherche en gouv.fr L’avis affirme que l’octroi précoce
biodiversité” est un groupe de brevets dans le processus de
européen informel dont les recherche est défavorable aux
membres ont été nommés par le Vient de paraître : équipes les moins dotées. Il serait un
comité du programme frein au développement
« Environnement et Développement Devenir des populations d’innovations dérivées et pousserait
èmedurable » du 5 Programme Cadre animales et végétales introduites au contraire les entreprises à prendre
de Recherche Développement ou réintroduites : déclin ou des risques, tant en matière
européen. Dans le cadre de la prolifération ? d’expérimentations sur l’homme,
présidence française, une réunion de que de commercialisation de Edité par la Société nationale de la plate-forme a eu lieu à Montpellier produits insuffisamment testés. protection de la nature et d’acclimatation
du 4 au 6 décembre 2000, sur le La réglementation maintiendrait la de France.
thème « la biologie des invasions : confusion entre invention brevetable In « La Revue d’Ecologie (La Terre
des questions stratégiques pour la et découverte, ce qui reviendrait à et la Vie) », 2000, supp.7, 146 p.
recherche européenne en breveter le gène. Dès lors, les ISSN 0249-7395
biodiversité ». L’objectif de cette retombées d’intérêt public qui
réunion était de préparer la pourraient être tirées de la Depuis quelques années, des
prochaine réunion de la commission connaissance du gène se trouveraient recherches à caractère fondamental
scientifique, technique et inéquitablement réparties, en matière s’intéressent à la biologie des petites
technologique de la Convention sur de santé et d’agriculture par populations, qu’il s’agisse de
la Diversité Biologique, dont le exemple. populations résiduelles en cours
thème central portera sur les espèces Enfin, les pays en développement ne d’extinction ou de réinstallations.
envahissantes. tireraient que trop rarement bénéfice Dans le même temps des praticiens
Les participants ont convenu de la des gènes collectés sur leur territoire. de la conservation se préoccupent
priorité pour la recherche Ils paieraient les technologies des réintroductions ou des invasions.
européenne des trois domaines-clés brevetées au prix fort, alors que des Le colloque qui s’est tenu à
suivants : dispositifs comme les licences Niederbronn du 6 au 8 mai 1999,
• développer des méthodes et des d’office pourraient être appliquées dont cet ouvrage rapporte les
techniques pour reconnaître et pour faciliter l’accès à ces travaux, avait pour but de
caractériser les organismes technologies en matière de santé, confronter ces deux types
potentiellement envahissants et les d’environnement et d’agriculture. d’informations. Il n’est pas de
écosystèmes particulièrement En conclusion, la CFDD estime que pratique de conservation durable,
sensibles aux invasions et la société civile devrait être associée donc efficace, qui ne s’inscrive dans
développer des prédictions de à la révision de la convention le cadre d’un partenariat permanent
comportement envahissant ou de européenne sur les brevets. entre hommes de science et hommes
vulnérabilité aux invasions. de terrain.
• améliorer la méthodologie de :
:surveillance pour détecter bertrand.galtier@environnement.gouv.fr
veronique.barre@environnement.gouv.frprécocement les organismes pouvant
poser des problèmes d’invasion et
évaluer leurs impacts écologique et
‘‘Brevetabilité du vivant’’, un
socio-économique et, si possible, les
avis de la Commission Française contrôler.
du Développement Durable.
• développer un soutien
scientifique multidisciplinaire à des La Commission française du
politiques appropriées de développement durable (CFDD) a
prévention, de contrôle et gestion, émis , en décembre 2000, un avis sur
d’élaboration de législation et la « brevetabilité du vivant ».
d’information et de sensibilisation Pour la CFDD, la réglementation
du public. européenne en matière de
Les participants, s’accordant sur le brevetabilité du vivant n’est pas
fait que les avantages conférés aux conforme aux objectifs d’un
OGM (organismes génétiquement développement durable. Selon la
modifiés) de résistance à des commission, le système des brevets
contraintes écologiques peuvent permet aux grandes entreprises agro-
encourager un comportement chimiques de peser sur la recherche
envahissant, ont aussi convenu de la publique, d’absorber facilement de
priorité, pour la recherche fragiles start up construites
européenne, de développer des hâtivement à partir d’un seul brevet,
méthodes pour prédire et prévenir le et de développer des variétés
La lettre du Service de la Recherche et de la Prospective de la D4E
N° 01/2001
!"#$##$%!## %'& !""$#%40
Que sait-on des risques toxiques façon univoque au statut eutrophe stratégie européenne de
induits par les cyanobactéries ? des écosystèmes. Il semble que des développement durable ;
changements brutaux dans les • l’émergence d’un “espace Les cyanobactéries (autrefois
apports de nutriement puissent européen de la recherche” qui appelées algues bleues ou favoriser la croissance d’organismes
s’efforcera de prendre en compte des cyanophycées) sont des organismes
qui, comme les cyanobactéries, sont exigences accrues de dialogue et de unicellulaires doués de capacité de
capables de s’adapter rapidemment. partage entre la science et les photosynthèse qui sont susceptibles Les conditions de production des
citoyens. de former des efflorescences
toxines restent mal connues. Cette
(blooms) dans les plans d’eau. Le document propose production, ainsi que la composition
Certaines souches peuvent produire des blooms, présente une grande d’articuler la recherche
des toxines (hépatotoxines,
variabilité inter-annuelle et même environnementale communautaire
neutoxines) dangereuses pour les autour de : inter-mensuelle, ce qui rend les
animaux (oiseaux, poissons, bétail, prévisions encore plus difficiles : on • trois axes sectoriels : animaux de compagnie) et l’homme.
peut toutefois souligner que tous les
L’eutrophisation et des conditions - milieux et pressions sites, parmi la quarantaine de sites
climatiques particulières (soleil, anthropiques, ce thème se suivis dans l’ouest de la France
absence de vent) semblent favoriser déclinant en quatre sous-thèmes : durant les six dernières années, ont
l’apparition de ces fleurs d’eau, sans changement climatique ; été contaminés au moins une fois.
toutefois qu’on puisse leur attribuer biodiversité ; eau et sols ; mer et
un caractère prédictif absolu. Leur littoral ; dominique.douguet@.environnement.gouv.fr
développement affecte les différents - risques et société ;
usages des plans d’eau (captage d’eau
- villes et territoires. potable, baignade, activités
Les priorités françaises de
piscicoles...) Alors que ces • deux axes transversaux :
recherche en environnement phénomènes bénéficient d’un suivi
ème - mobilisation des sciences pour le 6 PCRDTrégulier dans de nombreux pays, en économiques et sociales ;
particulier en Europe, la
Un groupe de représentants des - systèmes d’information sur connaissance qu’on en avait sur le
acteurs de la recherche française l’environnement. territoire national était limitée.
dans le domaine de l’environnement
Aussi le MATE a jugé nécessaire de Le document de propositions est (GTN - groupe thématique national
s’associer à la Direction Générale de disponible sous forme papier et - environnement) a, sous la co-
la santé et de financer une recherche électronique auprès du Service de la présidence du Ministère de la
sur les risques induits par les recherche et de la prospective du Recherche et du Ministère de
cyanobactéries d’eau douce. MATE.l’Aménagement du Territoire et de
L’objectif était double :
l’Environnement, élaboré des
• réaliser une enquête sur les propositions d’axes de recherche en
proliférations algales en eau douce et bertrand.galtier@environnement.gouv.frenvironnement, destinés à être pris
leurs conséquences éventuelles en compte dans le sixième
(mortalité d’animaux, dermatoses et programme cadre de recherche et
troubles gastro-intestinaux chez
développement de l’Union
l’homme, par exemple) ; èmeeuropéenne (6 PCRD),
• entreprendre des recherches actuellement en préparation à
dans le but d’établir une typologie Bruxelles.
des plans d’eau concernés par les
La réflexion du groupe a pris en efflorescences afin de disposer, si
compte un contexte marqué par :
possible, d’éléments prédictifs plus
• une forte demande sociale et robustes.
Les résultats de cette recherche ont institutionnelle dans les domaines de
été présenté lors d’une journée co- l’environnement et du
développement durable ; organisée par l’Institut Pasteur de
Paris, l’INRA de Thonon et le • le rôle moteur joué par l’Union
MATE le 24 novembre dernier, qui européenne dans le processus de
regroupait scientifiques et acteurs de négociations internationales
terrain. Cette journée a aussi été enclenché à la suite de la conférence
l’occasion de présenter des de Rio ;
expériences de gestion de ces
• un cadre réglementaire et efflorescences dans un lac de barrage
politique communautaire, intégrant de la région Ouest et au niveau d’un
explicitement le développement lac alpin.
durable et le principe de précaution, Cette recherche a mis en évidence le
et devant encore connaître de caractère largement disséminé sur
nouvelles inflexions, avec, en l’ensemble du territoire
particulier, l’adoption, en 2001, d’un métropolitain des proliférations de
sixième plan d’action pour cyanobactéries.
l’environnement (PAE) et d’une Le développement massif des
cyanobactéries n’apparaît pas lié de
La lettre du Service de la Recherche et de la Prospective de la D4E
N° 01/2001
& ''#$&#%$ !&"%##"!

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.