Les techniques et le corps dans la transmission de l'art théâtral : ethnographie d'une Ecole de théâtre professionnel : (les classes d'Art Dramatique du Conservatoire Royal de Liège), The techniques and body in the transmission of theatrical art : ethnography of a school of professionnal theatre : (classes of dramatic Arts of the Royal Conservatory of Liege)

De
Publié par

Sous la direction de Jean-Marc Leveratto
Thèse soutenue le 11 février 2008: Metz
Cette recherche a pour but de montrer et de comprendre comment se transmet l’art théâtral, comment, à l’intérieur des « ateliers », se fabrique un comédien. L’étude de cette « fabrication » passe inévitablement par l’investigation de ses cultures, de ses rites, de ses traditions. Le terrain sur lequel ces investigations se sont menées est celui, très singulier, des classes d’art dramatique du Conservatoire Royal de Liège et leur équipe pédagogique. Les membres de cette équipe, réunis autour d’un projet pédagogique particulier, façonnent cet acteur de théâtre dans une relation d’obligations réciproques qui s’institue symboliquement dans le corps de l’acteur. Cette symbolisation par le corps permets de réduire la tension qu’il y a entre le théâtre et la société qui le conditionne dans son essence comme dans ses formes. Contrairement aux autres formations classiques où le corps s’éloigne dans une simple représentation et est séparé de ce qui lui donne sens, à savoir la société qui le produit, cette formation singulière le met en scène en liaison directe avec ce qui préside à son avènement, à savoir la société des femmes et des hommes qui interprète le monde à l’aide du théâtre.
-Art théâtral
-Transmission
-Corps
This research aims to demonstrate and understand how to transmit the theatre, how, within the workshops', makes an actor. The study of the manufacturing will inevitably depend on the investigation of its cultures, its rituals, its traditions. The land on which these investigations are conducted is very unusual, classes drama of the Royal Conservatory of Liege and their teaching team. Members of this team, gathered around a particular educational project, shaping this theater actor in a relationship of reciprocal obligations that become established symbolically in the actor's body. This symbolization by the body would reduce tension there between theatre and the society that determines in its essence and in its forms. Unlike other conventional formations where the body away in a mere representation and is separated from giving it meaning, namely, the company says, that the unique training features directly connected with what governs its advent , the society of men and women who interpret the world through the theater.
Source: http://www.theses.fr/2008METZ002L/document
Publié le : mercredi 26 octobre 2011
Lecture(s) : 57
Nombre de pages : 334
Voir plus Voir moins

PAUL VERLAINE
TJNIVERSITE
METZ
U.I"R SCIDNCES
HUMAINESETARTS
pour grade deThèse obtenir le
-ls f:etzDocteur de I'Univercité Paul Verlaine
Discipline
Sociologie
parPrésentée et soutenue
Olivier Parfondry
la le corps dans transmissionLes techniques et
de I'art théâtral
-- Ecole de théâtre professionnel Ethnographie d'une
Royal deI)ramatique du Conservatoire classes d'Art
de thèseDirecteur
Jean-Marc Leveratto AVERTISSEMENT


Cette thèse est le fruit d'un long travail approuvé par
le jury de soutenance et disponible à l'ensemble de la
communauté universitaire élargie.
Elle est soumise à la propriété intellectuelle de l'auteur au
même titre que sa version papier. Ceci implique une
obligation de citation, de référencement dans la rédaction
de tous vos documents.
D'autre part, toutes contrefaçons, plagiats, reproductions
illicites entraînent une poursuite pénale.
Enfin, l'autorisaton de diffusion a été accordée jusqu' à
nouvel ordre.
➢ Contact SCD Metz : daniel.michel@scd.univ-metz.fr
Ecrire au doctorant:
Code de la Proriété Intellectuelle. articles L 122. 4
Code de la Proriété Intellectuelle. arti 335.2- L 335.10
http://www.cfcopies.com/V2/leg/leg_droi.php
http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/droits/protection.htmpère...mon A Max, Table des matières
.............. 1des matières...............
..........4lntroduction...............
partie ..................9Première : Protégomènes.......... 1. Préambule : La leçon d'Esfrades
........14L'ethnographie d'une école de théâtre 2.
d'être2.1. Raison
.......202.1.1. Le corps
...............222.1.2. Les rites et les magiciens
.......'.332.1.3. L'éthique du corps
................... 382.1.4. Le don et le fait social total ..........
............53Nouveau champ, nouvelle ethnographie............... 2.1.5.
........552.2. Laquestion de l'obseryateur.........
.......56dimension épistémologique 2.2.1. La
.................59ethnographique.......... 2.2.2.l-a méthode
................66partie du décor Deuxième : Plantation
.....'...... 66une histoire des acteurs. 1. Le détour historique,
..............'.ott1.1. Premiersjalons....
............' 68tradition européenne............... 1.2. Les fondements de la
.-.--.72conscience du Siècle des Lumières............... 1.3. La crise de
-'-' 75le théâtre et les lois du marché 1.4. LeXlXe siècle:
contemporain.......'....--.-76émergence et mutations de I'acteur 1.5. XXe siècle,
...........'........88Royal de Liège... 2. Visite du Conservatoire
'.........882.1. LaVille de Liè9e.........................
.......... 89de la ville .......... 2.1.1. Les origines
......:.......... .......952.1.2. Liège et les métiers d'art..........
plastiques........... ................'.98et les arts 2.1.3.
......'.. 100Liège et la musique............ 2.1.4.
..............- 104et le(s) théâtre(s).. 2.1.5.
Royalde Liège................. 116au sein du Conservatoire 2.2. L'êcole de théâtre
1162'2'1' L'Emulation """""""""
1222'2'2' Le val Benoît"""' """"
'
..'-.'-'....124piliers 2.2.3. Les trois
................' 1332.2.4. Les étudiants..............
.....'............ 1342.2.5. Les objets. 2
... 1382.3. Les satellites
..:.............. .. 1382.3.1. Le Groupov................
.......14O2.3.2. Théâtre & Publics
de l'école. ....163. Evolution et ruptures dans la formation au CRLg, une histoire
1463.1. L'imbrication institutionnelle: les cinq Ecoles .......
- 3.2. Le Conservatoire Royalde Liège la vertu du renouvellement...... ........148
3.3. La formation des comédiens-animateurs......... .... 153
pédagogie ................. 1553.4. Une nouvelle....
<< passages D............... .................. 1573.5. L'émergence des Points de obligés
< processus > 3.6. Formation et éthique de I'acteur ... 161
< ) permanent..........................1673.7. Le Studio Expérimentalou le décalage
partie Troisième : Le regard ethnographique........... ........... 180
1. Un chemin à suivre .................. 180
portes ...... 1811.1. Des à ouvrir..... 1841.2. Des impressions à recuei||ir...............
1852. Les fondements théoriques .....
.. 1852.1.Laposture brechtienne comme critique sociale radicale.....
1902.2. Le théâtre comme imaginaire de la société ............. .............
2.3. Tentative éthique de construire une symbolique renouvelée.........,....... 194
projet professionnel << >).......... .......... 3. : Rwanda 94 198Un
1983.1. Mise en contexte............... .................
3.2. Les temps forts du spectacle.. ............200
3.3. l-a nécessité du sens..... ...201
question 3.4. La transdisciplinarité comme réponse à la du sens .................207
pédagogie. partie : Retour sur la ......211Quatrième
.............2111. La Tradition, la Dette et l'Héritage
.....2111.1. La Tradition stianislavskienne........
grotowskienne........... ...........2261.2. La Dette
...............2311.3. L'Héritage brechtien............
- 2. La relation Maître Elève .......248
polysémie 2.1. Le Jardinier ... d'une métaphore .........250
................. 2532.2. Les nécessités de la re|ation..............
...2532.2.1. L'expérience directe
2.2.2. La singularité relationnelle........... ..................256
2.2.3. Le silence comme obligation .......258
2.2.4. La double épreuve.... ...259I
I
2.2.5. Le risque à consentir ......260
2.2.6. De I'acceptation ..........262
l 2.2.7. Le défi et le don de soi ................ 263
2.2.8. L'iciet maintenant................ .........265
I 2.2.9. L'intelligence historique .............. ......266
2.2.10. de I'expérience............... ........267
par les corps .........2692.2.11. La rencontre I
praxis .........2702.2.12. La comme évidence
2.2.13. Pratiquement, que faire....-.... ....272I
3. projet soumis l'éva1uation............. ....273Un à
3.1. en situation......,....... ..................273Mise I
pédagogiques du projet...,.... .............2753.2. Les bases
...............2783.3. Dans les ateliers I
projet à I'interdisciplinaire..... ...................2823.4. Des nécessités du
parler 3.5. L'interdisciplinarité ou << On fait feu de tout bois car on veut >> .....286
jeu 4. projet de base: le intérieur.... .........288Un
..................2884.1. Mise en situation..............
pédagogiques du projet........ .............2884.2.Les bases
personnages privés ........2894.3. La biogr:aphie des et les moments I ........2904.4. A la recherche d'une historicité..
.........2985. Le noyau: les couloirs.....
.................2995.1. Mise en situation..............
pédagogiques projet........ .............3005.?. Les bases du
sur les associations............... ..........3025.3. L'écriture automatique et le travail
qu'imaginaire corpore!................. .............3055.4. Le silence en tant
partie volonté et comme représentation.............. 313Cinquième : Le théâtre comme
1. des concepts majeurs.... ....... 313L'articulation
1.1. principe du don......Le .,..... 3181.2. Le de l'imaginaire...........
politique imaginaire ...................3191.3. L'obligation d'un
la vie quotidienne .........3212. Le théâtre comme critique de
de la vie en actes ....3242.1. Le théâtre comrne critique
quotidienne................325<< > comme critique de la vie 2.2. Tendre vers Bredrt
- - quotidienneté Le spectacle............ ........... 3262.3. Le théâtre La
....332Bibliogr:aphie scientifique ............
I
II
lntroduction
I
pour de comprendre comment se transmet l'artCette recherche a but de montrer et
<< > se fabrique un comédien. L'étudethéâtral, comment, à l'intérieur des ateliers ,
passe par l'investigation de ses cultures, decette << fabrication ) inévitablement de
investigations se sont menéesde ses traditions. Le tenain sur lequel ces ses rites,
du Royal desingulier, des classes d'art dnamatique Conservatoire est cetui, très
cette équipe, réunis autour d'unLiège et leur équipe pédagogique. Les membres de
particulier, acteur de théâtre dans une relationprojet pédagogique façonnent cet
- qui (/a du don Mauss) s'institue symboliquementd'obligations réciproques théoie
permet par le corps de réduire lacorps de l'acteur. Cette symbolisation dans le
qui conditionne dans son essencequ'il y a entre le théâtre et la société le tension
classiques où leaux autres formations comme dans ses formes. Contrairement
ce qui lui donneune simple représentation et est séparé de corps s'éloigne dans
produit, le met en scène enqui le cette formation singulière sens, à savoir la société
la société des femmesqui préside à son avènement, à savoir liaison directe avec ce
qui le monde à l'aide du théâtre.et des hommes interprète
- - questionnent théâtre la sociétéde l'art théâtral et in fine le Cette transmission I
ses rapportsglobale, de pouvoirs, ses mécanismes de fonctionnement, ses formes
-(nodélisation comme critique de la société économiques du théâtrc sociaux et
peut prendre par théâtrale desde la société la scène Gurvitch). Cette critique
que présentequi prennent en compte la tension méthodologique formes radicales
choses. La résolution desavoir l'objectivité et la subjectivité des tout fait social, à
- - qui par et sa formation est àet le corps de l'acteur cette tension se réalise dans
(/ejeu qu'il la société et sa complexité de radicaliser le théâtral afin exprime même
- separ Brecht). Ainsi, le macrocosme social Évolution et dans Ie théâtrc désir de
et à travers le corps, cecidans le microcosme théâtraldans comprend et s'explique
de lapremier. alors comme un outil te Le corps apparaît afin de transformer
jeu quipartant, théâtrale et du scénique, et de la formation représentation théâtrale,
comprises comme despeut que par un apport de techniques ne se façonner
fins.moyens et non comme des
: celle> passe par une triple déconstruction/construction << révolution théâtrale Cette
par théâtrale et, une déconstructiodconstructiondu corps, cetle de la tradition 5
s'inscritpar essence acteur/théâtre/société dialectique sociale. Cette démarche
lascène, à travers qui la société en met théâtrale antique dans une tr:adition
etc.classes sociales, sociaux, des des conflits des luttes de ctasses, représentation
techniqueet une incorporation une formation théâtrale exige culture Cette
de ces réalités : I'apprenti-comédienrendre compte qui à même de particulière est
surpour pouvoir la représenter la société doit incorporer cette école liégeoise de
< > leet de faire << >> le comédien de former texte. Cette manière à travers un scène,
I'artde sein de cette transmission présente au tension exprime une nouvelle théâtre
cetteDans objective des besoins. du désir et celle subjective entre la notion théâtral
implicitementfaçonné s'exprime le désir d'un corps singulière, de formation relation
produit àcomme et explicitement projet pedagogique du les intentions dans
entre désir et besoincette tension qui peut atténuer un corps c'est-à-dire atteindre,
de<< > est à même corps formé fOrmation, ce prOceSsuS de au terme du Si,
seet, tout en dans sa totalité sociale la réalité séniquement représenter
'quotidienne et imaginairc (citique de la vie en faire la critique distanciant,
la société,pratiques est d'intenoger ces théâtrales des L'aboutissement Lefebvre).
dece champ font, Les acteurs de de la société. au centre replacer le théâtre de
enpourrait appeler de /a sociologie que I'on ce ou inconsciente, manière consciente
acte.
comment maisnon seulement pour et comprendre, de ces réalités rendre compte
processus deen æuvre ce professionnel met école de théâtre pourquoi, cette aussi
peutque I'on pour un positionnement opté délibérément nous avons formation,
les différentsavons donc considéré (Latour) : nous qualifier d'ethnométhodologique
Cettecompétents. des sociologues pratiques comme et leurs de ce champ acteurs
cettepratique et le contenu de l'organisation déterminé posture a bien évidemment
se donne à lire.laquelle elle aussi la forme dans recherche mais
etcompréhension d'analyse, de de découverte, de ce travail Les résultats
parcours suivre'un à à emprunter, comme un chemin se présentent d'organisation I
Unedes comédiens. > sont fabriqués << où à travers ce laboratoire cinq étapes, en
que lesorigines ainsi questionnement, ses de ce partie les contours première trace
>> et< Raison d'être : sa qui prévalu à sa construction principes ont les éléments,
partiedeuxième ses limites. Une >. tl en donne aussi question l'observateur << de La
<< unetout d'abord questionnement: plongé ce lequel s'est plante le décor dans
pratiques artistiques et socialespart origines de ces > qui des des acteurs histoire 6
passant par ses fondements européens,jusqu'à en mutations contemporaines, ses
dumodèle économique par et enfin son induit Les Lumières le bouleversement
( dedu Royal propose ensuite une Visite Conservatoire décor XlXe siècle. Ce
en leobjets qui le composent, les individus et les > sont décrits les lieux, Liège où
llcelle de sa ville, Liège' et surtout dans dans son histoire replaçant d'abord
), endans la formation << et les ruptures à montrer l' Evolution s'attache enfin
écolequi l'histoire de cette ont scandé pointant moments importants les différents
desprendre des liens et à la mesure point vue pédagogique, de manière d'un de
partietroisième un contexte et un contenu. Une qui peuvent exister entre relations
de) pour comprendre cette relation << à suivre du Chemin entame le déroutement
t< don >>comme celle entre le qui la travercent différentes tensions formation et les
celles> et leurs applications, < théoriques << > dans ces Fondements et l' imaginaire
parprojet qui une concrétisation 94" D, en signifie << professionnel : "Rwanda d'un
de leet un désir de signifier le monde historique et symbolique un besoin
pédagogique et lesprojet partie opère un retour sur le La quatrième transformer.
(Stanislavski, Grotowski,il s'est construit tesquels et autour desquels théoriciens sur
( unela fois une Tradition, quoi projet cons{itue à pour en ce Brecht) comprendre
departiculière de l'acteur quoi une culture > et en il détermine Dette, un Héritage
<< cette formation, Laqui carac{érise et fonde ensuite sur ce théâtre. Elle s'attarde
aussi fondateur, dontun texte, tout >> en mettant en exergue relation Maître-Elève
plonge,relation. Elle de la réalisation de cette les nécessités I'analyse fait ressortir
présentationpalpable, à travers la concret, le par dans le enfin, cercle concentrique,
ceson retrouve dans lesquelles pratiques de transmission, de situations de
projet à<< Un soumis tout d'abord d' en æuvre: il s'agit nécessités mises
<< : lesjeu > et du Noyau projet base : le intérieur >, puis d' << Un de l'évaluation
cheminement en revenantpartie clôture ce >>. cinquième et demière couloirs Une
qui cet objet de recherche( > constifuent des conoepts majeurs sur L'articulation
dede l'art théâtnl, Ie corps dans la tnnsmission que Les techniques ef sont
pouril s'est élaboré. Enfin, et la manière dont son contenu manière à en rappeler
sur I'artpÉsente, une réflexion critique elle final à cb travail, donner un éclairage
général desen au regard la représentation et sur l'art de théâtral aujourd'hui
théâtrale.projet singulier de transmission des limites de ce fondements et
précisions surquelques voulons apporter le vif du sujet, nous Avant d'entrer dans
guise mise enet en de tnavail. Tout d'abord, qui constituent ce certains éléments
suffira à cecomédien, il nous termes acteur et entre les bouche, sur la distinction < >>, in EncyclopédiaPaquet, Acteur de Dominique référer à I'article stade de nous
au<< De I'acteur paragraphe intitulé où, dans le France (éd. 1995) IJniversalis,
deet tente du cornédien consacrée à La naissance >, une note est comédien
premiers aspects dedes termes au niveau entre les deux la différence situer
en français end'Aristote < L'édition de la Poétique profession: de la l,émergence
sur le théâtreet de réflexions exégétiques kyrielle de lectures fait fleurir une 1SS5
en Occidentet l'anivée de Constantinople sont, après la chute grec, les textes dont
puisbaroque de l'acteur disponibles. L'art en exil, enfin nombreux Grecs de
italienne, vadell'arte et celui de la commedia par le savoir antique étayé classique,
peu techniquesque peu à les bien se codifient empirique, de manière s,épanouir
coexistent: lestypes d'acteurs gestuelle. Deux mimique et déclamatoire, vocale,
les' amuseursdu Pont-Neuf, des bateleurs qui prolongent la tradition farceurs
lazzi chers à laet les jeu grotesque fondé sur I'improvisation, à la farce, au "farinés
pas, contre leSqui n'hésitent I'acrobatie, et la gestiCulation, dell'arte, commedia
comédiens dupoissard, et les à utiliser le langage qui sont faites, leur interdictions
prétendumentrécitative adopté la déclamation qui, eux, ont sérieux registre
professionnellesen troupes désormais réunis lls sont des Anciens. renouvelée
privilèges etprotection royale, certains peu à peu la qui conquièrent itinérantes,
plus souventaeteur est le que le substantif remarquer la notoriété. ll faut surtout
réflexion surqui suppose une par de comédien. Substitution celui remplaé
Age tous lespeu au Moyen a peu à signifié terme comédie Si le l'interprétation.
peut qui sesem celui genre sérieux), le comédien (y le genres théâtraux compris
quevirtuosité avec une toutes les identités endosser à volonté, métamorphoser
La codificationpoura assumer. tragique ne genre comique ou dévolu au I'acteur
cetteelle date de etc.), si père valet, soubrette, premier, noble, des emplois fieune
leursmesure de passer, dans la de pas les cpmédiens n'empêche époque,
>.à I'autre d'un registre capacités,
d'uneL'acteur,esgursSe sOn ouvEge que de dans l'intrOductiOn Cependant, A noter,
termes:pas les deux à ne distinguer tend Jean Duvignaud du comédîen, socîotogie
qui neI'acteur dans le Paradoxe, de confondre, à Diderot << Louis Jouvet reproche
Cettetous. qui peut les interpréter comédien jouer que rôles et te peut certains
servirque devrait se I'on quelque peu arbitraire? ll semble pas n'est-elle distinction
à l'hommequ'une société reconnaît plutôt le statut pour désigner d'acteur du terme
de comédien chaqueet de celui imaginaires personnages d'incamer des capable
qu'ilet de la tâche prend de lui-même que I'artiste qu'intervient la conscience fois

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.