Poésie et combat politique dans l’œuvre du comte de Villamediana, Poetry and political struggle in the work of the count of Villamediana

De
Publié par

Sous la direction de Mercedes Blanco
Thèse soutenue le 07 décembre 2009: Paris 4
Cette thèse retrace l’histoire et les circonstances de la transmission manuscrite des satires politiques en vers attribuées au comte de Villamediana et propose une réflexion philologique sur la manière d’éditer cette œuvre. Elle présente une anthologie critique composée de quatre-vingt-quatorze poèmes écrits sous le règne de Philippe III et au début de celui de Philippe IV contre le valido et ses créatures, accompagnés d’un appareil critique qui contient les variantes textuelles et de nombreuses notes s’appuyant sur des sources historiques inédites. Cette anthologie critique fait l’objet d’une étude historique qui porte sur le contenu idéologique des satires et qui montre leur rôle dans l’opinion publique ainsi que d’une étude littéraire qui examine l’écriture poétique privilégiant l'épigramme, support de différentes variétés de conceptos, explore les sources de cette oeuvre, principalement la satire latine et la poésie espagnole du XVe siècle, et replace la satire politique dans l’œuvre de Villamediana.
-Villamediana
-Satire politique
-Siècle d’Or
-Poésie
-Transmission manuscrite
-Opposition politique
-Habsbourg
-Validos
This thesis recounts the story and the circumstances of the manuscript transmission of the political satires in verse attributed to the count of Villamediana and proposes a philological reflexion on the way of editing this work.It presents a critical anthology composed of ninety four poems written in the reign of Philip III and the beginning in the reign of Philip IV against the Valido and his factions,accompanied by a critical apparatus which contains textual variants and many notes relying on unpublished historical sources. This critical anthology offers a historical study of the ideological content of the satires, showing their role on public opinion. It is also a literary study of their poetics focusing more specifically on the epigram seen as the support of different varieties of conceptos, exploring the sources of this work - mainly the Latin satire and the Spanish poetry of the fifteenth century – and placing the political satire back in the work of Villamediana.
-Poetry
-Habsbourg
-Satire
Source: http://www.theses.fr/2009PA040240/document
Publié le : dimanche 30 octobre 2011
Lecture(s) : 68
Nombre de pages : 881
Voir plus Voir moins




UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE



ÉCOLE DOCTORALE IV : CIVILISATIONS, CULTURES,
LITTÉRATURES ET SOCIÉTÉS
Laboratoire de recherche CLEA Civilisations et Littératures d’Espagne
et d’Amérique du Moyen Age aux Lumières
T H È S E
pour obtenir le grade de
DOCTEUR DE L’UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE
Discipline/ Spécialité : ESPAGNOL
Présentée et soutenue par :
Philippe ROUACHED

le : 07 décembre 2009

POÉSIE ET COMBAT POLITIQUE DANS
L'ŒUVRE DU COMTE DE VILLAMEDIANA


Sous la direction de :
Madame Mercedes BLANCO Professeur des universités, Université de Paris IV

JURY :
Madame Annie MOLINIÉ Professeur des universités, Université Paris IV,
Présidente du jury
Madame Mercedes BLANCO Professeur des universités, Université Paris IV
Madame Paloma BRAVO Professeur des universités, Université de Dijon
Monsieur Antonio CARREIRA Docteur en philologie hispanique, Université
Complutense de Madrid
Monsieur Bernardo José GARCÍA GARCÍA Profesor titular, Université
Complutense de Madrid

- 1 -



REMERCIEMENTS
Dans l’Histoire de la littérature espagnole, ouvrage dirigé par Jean
Canavaggio, Robert Jammes indique que les satires politiques « en mètres
traditionnels constituent un versant encore insuffisamment étudié de l’œuvre de
Villamediana » (p.654). Après réflexion, j’ai proposé à Mercedes Blanco de
combler cette lacune en consacrant ma thèse à ces poèmes. Et c’est avec
enthousiasme qu’elle a accepté de diriger mes recherches. Sa disponibilité et ses
encouragements, les corrections répétées de mon travail et les orientations qu’elle
m’a proposées, m’ont permis d’améliorer ma thèse. Je lui dois le meilleur de ces
pages. Qu’elle en soit chaleureusement remerciée.
Au cours de mes recherches, j’ai eu le plaisir de discuter avec des
spécialistes qui m’ont beaucoup stimulé. Je remercie Antonio Carreira d’avoir
accepté d’annoter un premier état de ma réflexion philologique et de mon
anthologie poétique et de m’avoir fait profiter, à Villaviciosa de Odón, de son
savoir immense sur les manuscrits poétiques. Je garde également le souvenir
agréable d’une discussion avec Felipe Pedraza, à Almagro, sur la personnalité de
Villamediana. Plus récemment, à Lille et à Bruges, Juan Matas Caballero m’a fait
partager sa passion pour la poésie et les questions d’édition. À Paris, au cours d’un
colloque, María Teresa Cacho m’a indiqué l’existence d’un précieux manuscrit
poétique dont elle a établi le catalogue et elle a partagé ses connaissances sur les
manuscrits espagnols conservés en Italie. Je remercie chacun d’eux pour ces
moments inoubliables que nous avons passés et pour l’aide qu’ils m’ont apportée.
Je remercie également deux chercheurs prometteurs, Samuel Fasquel et
Roland Béhar qui m’ont offert leur amitié et leur aide ainsi que deux complices de
longue date, Patrick Legoyat et Jean Croizat-Viallet qui ont montré de l’intérêt pour
mes recherches et qui ont pris la peine de relire ma thèse. Par ailleurs, je remercie
les instances de la Casa de Velázquez qui m’ont permis de mener à bien une partie
de mes recherches en me nommant membre scientifique. Ma reconnaissance va
également à Monique Joly qui, la première, m’a fait aimer la littérature du Siècle
d’Or.
- 2 -


Enfin, il ne m’aurait pas été possible de mener à bien ces recherches sans
l’aide et le soutien de ma femme, Shamila, et sans la grande patience de mes fils,
Mickaël et William. Je les remercie et je leur dédie ma thèse.

- 3 -



TABLE DES MATIÈRES
INTRODUCTION................................................................................................................. - 9 -
PREMIÈRE PARTIE : LES SATIRES POLITIQUES ATTRIBUÉES À
VILLAMEDIANA DE LA TRANSMISSION MANUSCRITE À L'ÉDITION CRITIQUE- 22 -
I. L’ÉDITION DE L’ŒUVRE ......................................................................................................................- 24 -
La poésie non satirique. .......................................................................................................................- 24 -
La poésie satirique ...............................................................................................................................- 26 -
Un travail inachevé. .............................................................................................................................- 33 -
II. LA TRADITION MANUSCRITE ET SES CIRCONSTANCES.............................................................- 38 -
À l'ombre de la censure........................................................................................................................- 39 -
L’élaboration des manuscrits. ..............................................................................................................- 48 -
1. Entre poésie et histoire......................................................................................................- 50 -
2. De la feuille volante au manuscrit.....................................................................................- 53 -
3. La corruption du texte.......................................................................................................- 57 -
L'inventaire des manuscrits..................................................................................................................- 66 -
III. CRITIQUE TEXTUELLE DES SATIRES POLITIQUES .....................................................................- 69 -
Les pratiques philologiques à l'épreuve de la réalité historique...........................................................- 69 -
1. La reconstruction de l'original perdu.................................................................................- 69 -
2. La généalogie des manuscrits ou les parentés multiples ...................................................- 71 -
3. La fidélité en question.......................................................................................................- 75 -
.Critères et présentation de notre anthologie........................................................................................- 77 -
1. Du vers corrompu à la variante. ........................................................................................- 77 -
2. Orthographe ......................................................................................................................- 79 -
3. Vers les représentations du texte dans le temps ................................................................- 81 -
Les critères d'attribution.......................................................................................................................- 83 -
1. De la rumeur publique aux épigraphes..............................................................................- 85 -
2. La pratique des éditeurs ....................................................................................................- 90 -
DEUXIÈME PARTIE : LE DISCOURS SATIRIQUE DE VILLAMEDIANA. ENTRE
LE TRÔNE ET L'OPINION. .............................................................................................. - 98 -
IV. LES POÉSIES POLITIQUES DANS LA VIE DE VILLAMEDIANA. ...............................................- 100 -
Une intégration manquée. ..................................................................................................................- 100 -
La naissance d'un opposant politique.................................................................................................- 111 -
Le prophète assassiné.........................................................................................................................- 115 -
Un crime d'État ?................................................................................................................................- 121 -
V. LES IDÉES POLITIQUES DE VILLAMEDIANA...............................................................................- 130 -
Le poète de l’empire ..........................................................................................................................- 130 -
1 L’éloge des rois................................................................................................................- 130 -
2. Le passé comme modèle politique ..................................................................................- 136 -
3.La défense de Philippe III ................................................................................................- 142 -
L’exercice du pouvoir ........................................................................................................................- 144 -
1.Le système du favori........................................................................................................- 145 -
2. Les charges et les titres ...................................................................................................- 150 -
- 4 -


3.Le rejet des letrados.........................................................................................................- 153 -
4.L’aristocratie : défense d’un idéal et arme de la polémique.............................................- 157 -
La politique de Dieu...........................................................................................................................- 163 -
1. La monarchie catholique.................................................................................................- 163 -
2. Les formes de la corruption ............................................................................................- 168 -
3. la vie économique ...........................................................................................................- 172 -
VI. LE RÔLE DES SATIRES DANS LE JEU POLITIQUE.......................................................................- 175 -
La magie des mots .............................................................................................................................- 175 -
1. Au-delà de la vérité officielle..........................................................................................- 175 -
2. Une littérature d'action....................................................................................................- 177 -
3.Les satires et l’opinion .....................................................................................................- 180 -
La contestation politique en quête de légitimité.................................................................................- 187 -
1. La participation du sujet..................................................................................................- 188 -
2. Le point de vue des lecteurs............................................................................................- 193 -
3. L'éloge du poète ..............................................................................................................- 200 -
L'ambition de Villamediana...............................................................................................................- 203 -
1. L'unité de la pensée.........................................................................................................- 204 -
2. Une personnalité complexe.............................................................................................- 208 -
3. Le déplacement du point de vue critique ........................................................................- 211 -
TROISIÈME PARTIE : UNE POÉTIQUE DE LA SATIRE ........................................... - 217 -
VII. LA VIE POLITIQUE : ENTRE RÉALITÉ ET FICTION ...................................................................- 221 -
Les voix de la contestation.................................................................................................................- 221 -
1. Le masque du poète ........................................................................................................- 221 -
2. Les énonciateurs secondaires ..........................................................................................- 223 -
3. L'auteur et ses personnages.............................................................................................- 226 -
4. Les mouvements de voix.................................................................................................- 229 -
Les destinataires.................................................................................................................................- 230 -
1. Les lecteurs et l'espace public .........................................................................................- 231 -
2. Les stratégies inégalitaires ..............................................................................................- 232 -
les références littéraires et culturelles ................................................................................................- 236 -
1. La nature comme modèle................................................................................................- 236 -
2. Du personnage à l'archétype ...........................................................................................- 237 -
VIII. LE LANGAGE POETIQUE ..............................................................................................................- 245 -
Les formes poétiques et la ratiocination.............................................................................................- 245 -
1. L'épigramme comme forme du discours .........................................................................- 247 -
2. Le poème comme enchaînement d'épigrammes..............................................................- 253 -
3. Le poème comme fiction.................................................................................................- 256 -
L'art du concepto................................................................................................................................- 259 -
1. Jeu de mots et humour ....................................................................................................- 260 -
2. La variété des pointes......................................................................................................- 265 -
3. Plaisir de l'esprit et propagande ......................................................................................- 271 -
L'écriture des satires politiques..........................................................................................................- 274 -
1. Le canon et ses variations ...............................................................................................- 274 -
2. Le mélange comme style.................................................................................................- 277 -
3. Les métaphores politiques...............................................................................................- 281 -
IX. LES SATIRES POLITIQUES DANS LA TRADITION ET DANS L'ŒUVRE DE VILLAMEDIANA- 294 -
Villamediana et la tradition satirique .................................................................................................- 294 -
1. L'attitude de l'écrivain.....................................................................................................- 296 -
2. La vision du monde.........................................................................................................- 300 -
3. Les choix esthétiques ......................................................................................................- 306 -
La poésie morale................................................................................................................................- 313 -
1. Le mépris de cour en question ........................................................................................- 313 -
2. Rodrigo Calderón et la roue de la fortune.......................................................................- 319 -
La poésie satirique. ............................................................................................................................- 321 -
1. L'actualisation des clichés...............................................................................................- 322 -
- 5 -


2. L'invective ou le plan personnel......................................................................................- 332 -
3. La satire comme arme politique......................................................................................- 335 -
CONCLUSION ................................................................................................................. - 341 -
BIBLIOGRAPHIE ............................................................................................................ - 348 -
ANNEXES ........................................................................................................................ - 381 -
LIRE LES MANUSCRITS : ÉTUDE DE DEUX CAS COMPLEXES ......................................................- 381 -
L’amalgame des satires......................................................................................................................- 381 -
La valeur testimoniale........................................................................................................................- 403 -
1. Le nombre et l'ordre des strophes ...................................................................................- 404 -
2. L'attribution des textes ....................................................................................................- 425 -
3. Ce que disent les satires ..................................................................................................- 427 -
4. Le recoupement des sources ...........................................................................................- 430 -
5. La démarche des biographes ...........................................................................................- 436 -
L'EDITION DE J.F.RUIZ CASANOVA ET LES ALTERATIONS DU TEXTE.......................................- 440 -
TABLEAU RECAPITULATIF DES POESIES POLITIQUES..................................................................- 442 -
TABLEAU RECAPITULATIF DES SATIRES NON POLITIQUES........................................................- 450 -
RODRIGO CALDERON ET LA ROUE DE LA FORTUNE.....................................................................- 457 -
CATALOGUE DES MANUSCRITS .........................................................................................................- 460 -
FAMILLES DE MANUSCRITS ................................................................................................................- 497 -
CATALOGUE DES ÉDITIONS ................................................................................................................- 502 -
ANTHOLOGIE CRITIQUE DES SATIRES POLITIQUES ATTTRIBUÉES AU COMTE DE
VILLAMEDIANA .....................................................................................................................................- 511 -
1. Satires d’attribution probable a très probable ................................................................................- 512 -
2.Satires d’attribution possible...........................................................................................................- 717 -
3. Satires d’attribution improbable.....................................................................................................- 736 -
4. Satires apocryphes .........................................................................................................................- 812 -
5. Satires de la querelle ......................................................................................................................- 848 -
INDEX ONOMASTIQUE..................................................................................................................................- 875 -
INDEX DE PREMIERS VERS............................................................................................................................- 878 -



Cette thèse comporte deux volumes.
- 6 -



LISTE DES ABREVIATIONS
Aut. Diccionario de Autoridades
BAE : Biblioteca de Autores Españoles
BRAE : Boletín de la Real Academia Española
CSIC : Consejo Superior de Investigaciones Científicas
Cov. Tesoro de la lengua Castellana o Española
DRAE Diccionario de la Lengua Española (Real Academia de la Lengua)
i.m. dans la marge
ms : manuscrit
om. omission
RFE : Revista de Filología Española
RH : Revue Hispanique
Snc : source non communiquée
Atr. V. attribué à Villamediana
s. atr. sans attribution
apoc. apocryphe
- 7 -



PRÉSENTATION DES MANUSCRITS, POÈMES, STROPHES ET VERS
Chaque manuscrit est désigné par une abréviation qui figure dans le
catalogue, en annexe. Lorsqu'un poème est amalgamé à un ou plusieurs poèmes
dans un manuscrit, l'abréviation de ce manuscrit apparaît entre crochets :
Eb, O, Rib’, Y, X’ [D, I, M, P, T, U]
Les poèmes sont désignés par leur premier vers, entre guillemets s'ils sont
cités dans le corps de texte ou en note de bas de page. Pour les poèmes amalgamés,
nous séparons au moyen d'une barre transversale le premier vers de chaque poème :
Yo me llamo cosa es llana/Dio bramido de león/Salazarillo sucede/Murió el gran Don Baltasar.
L'ordre des strophes d'un poème est indiqué au moyen d'un tiret qui sépare
le premier vers de chaque strophe :
Mediana con ronca voz-Tarsis, pues dais ocasión-Teniendo por qué callar-Tarsis con necio desvelo-
Que a ser Conde hayáis llegado-Mas si a Dios no respetáis
Dans un ensemble de poèmes amalgamés, les crochets regroupent les
strophes appartenant à un même poème :
[Dio bramido de león -También Perico de Tapia]
[Salazarillo sucede]
[Mucho a la razón desdice -Si dicen que Tapia ha hurtado- Qué dijo de Calderón- Pues sin llegar a
tocar]

- 8 -



INTRODUCTION
L’œuvre de Juan de Tassis, second comte de Villamediana, est
exclusivement écrite en vers et embrasse toutes les formes poétiques et tous les
genres, poésie amoureuse, burlesque ou satirique, fable mythologique, poésie
1panégyrique, funèbre et héroïque . Écrite sur une période de vingt-trois années, de
1599 au mois d’août 1622, cette œuvre dispersée dans des manuscrits apographes
commence à être éditée, sous forme d’anthologies, sept ans après la mort du poète.
Noble titré, Villamediana fut un observateur souvent amusé de la société du
Siècle d’Or et un censeur acerbe de la vie politique sous le règne de Philippe III et
au commencement de celui de Philippe IV. Les Espagnols de l’époque sont
d’autant plus diserts sur le sujet que le royaume est en crise. En témoignent les
écrits politiques qui sont parvenus jusqu'à nous, soit plus de mille traités édités ou
2 3 4
manuscrits , des milliers de récits et de satires . Les historiens ont accompli un
travail important de recensement, d'étude et parfois d'édition des traités et
chroniques, mais, en revanche, la majorité des satires politiques demeure encore à
5
l’état manuscrit . Il faut donc considérer comme une exception le fait que celles qui
sont attribuées à Villamediana aient été éditées.





1 Elle se compose d'une pièce de théâtre, La gloria de Niquea, 760 poèmes environ dont quatre fables
mythologiques, la Fábula de Faetón, la Fábula de Apolo y Dafne, la Fábula de la Fénix ainsi que la
Fábula de Europa. Il existe plusieurs éditions modernes de l’œuvre de VILLAMEDIANA : Las
fábulas mitológicas, 1999 ; Obras, 2002 ; Poesía impresa completa, 1990 ; Poesía inédita completa,
1994.
2
OLIVARI, 2004, p.36, note 49.
3 Voir GARCIA DE ENTERRIA, 1996.
4
Voir ETREROS, 1983.
5 Il existe deux anthologies de satires politiques: QUEVEDO, Sátiras políticas y literarias, 1971 ;
EGIDO, Sátiras políticas de la España moderna, 1973. Une satire politique sous forme de pièce de
théâtre a également été éditée : Sátira política en el siglo XVII : El engaño en la victoria, 1996.
- 9 -


Au fil du temps, le terme de « satire » puis celui de « satire politique » ont
connu des fortunes diverses. Dans la partie intitulée « sonetos satíricos », de
l’édition princeps conçue par un certain Hipólito de los Valles, on trouve trois
6poèmes moraux . Dans les deux premiers, Villamediana, banni de Madrid, médite
sur le thème de la Fortune, renonce à ses ambitions et aux fastes de la Cour. Par
leur référence explicite au pouvoir politique (« el peso del gobierno murmurado »
v. 10) et aux revers de fortune des courtisans avides de pouvoir, ils appartiennent à
7ce qu’il est convenu d’appeler la poésie politico-morale . Dans le troisième sonnet,
8le poète file la métaphore nautique pour exprimer son désenchantement personnel .
Deux siècles plus tard, dans une revue costumbrista intitulée le Semanario
pintoresco, Neira de Mosquera présente sept satires sous le titre suivant : « Poesías
9políticas inéditas del Conde de Villamediana » . Quatre d’entre elles sont en réalité
des satires plaisantes. La première vise, selon Emilio Cotarelo, l’épouse infidèle de
Pedro Vergel, emblème de tous les cocus de la Cour :
¡Bien las sortijas están
en las manos esmaltadas!
¡Ganáronse a cabalgadas
como si fuera en Orán. (p. 307)
Les satires suivantes concernent Josefa Vaca, comédienne célèbre en son

temps pour ses infidélités conjugales, un certain Juan de España qui ne dîne que
lorsqu’il est invité et des femmes de Sigüenza « que eran damas de los
10canónigos » . Ces exemples pris dans des éditions parues à des époques distinctes





6 VILLAMEDIANA, Obras, 1986, p. 163-165. Je remercie Felipe Pedraza de m'avoir fait parvenir
gracieusement un exemplaire de son édition facsimilé. Ces poèmes sont également édités par José
Francisco Ruiz Casanova : VILLAMEDIANA, Poesía impresa completa, 1990, p. 331-333.
7
« Los tres que incluyen en el apartado de satíricos, son en realidad morales, pues la sátira del Conde
nunca fue moralista sino destructora, y por eso los verdaderos satíricos no los permitió la censura, ya
que eran personales o infamatorios ». ROZAS, 1965b, p. 86.
8 Il en va de même de trois autres sonnets. « Gracias al cielo doy, que ya no quiero » ; « Hágame el
tiempo cuanto mal quisiere » ; « Debe tan poco al tiempo el que ha nacido ». Hipólito de los Valles
précède leur transcription de la précision suivante : « Estos tres sonetos que se siguen, aunque son
satíricos, como no tocan a singulares personas, se ha permitido su estampa » : VILLAMEDIANA,
Obras, 1986, p. 102-103 et VILLAMEDIANA, Poesía impresa completa, 1990, p. 328-330.
9
NEIRA DE MOSQUERA, 1850, p. 307-309. Voir également en annexe le « Catalogue des
éditions ».
10
« Oye, Josefa, a quien tu bien desea » ; « Jura España por su vida » « Llégué, leguas caminadas ».
Ibid., p. 307.
- 10 -


Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi