Cous complet de physique-chimie des 3ème sur l'utilisation des métaux dans la vie quotidienne

De

Vous trouverez dans ce document tout ce que vous devez savoir et ce que vous devez savoir faire sur l'utilisation des métaux dans la vie quotidienne, les atomes, les ions, etc... Schémas et tableaux inclus pour une meilleure compréhension.

Publié le : jeudi 16 janvier 2014
Lecture(s) : 1 291
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
3ème/ La Chimie, Science de la transformation de la matière /
Cuivre
UTILISATION DES MÉTAUX DANS LA VIE QUOTIDIENNE
Rouge – orangée
Fer
Oui
Quelle est la couleur du métal ?
Gris
Le métal est-il attiré par un aimant ?
Non
Aluminium
on
Le métal est-il dense ?
Oui
Zinc
Jaune
Or
Blanc et brillant
 Ce que vous devez savoir  : - Les métaux les plus couramment utilisés sont le fer, le zinc, l’aluminium, le cuivre, l’argent et l’or.
Argent
 Ce que vous devez savoir  af eri  : -usuels et pour repérer quelques-unes de leursObserver, recenser des informations pour distinguer quelques métaux utilisations.
3ème/ La Chimie, Science de la transformation de la matière /
LES ATOMES
La matière est constituée de petites particules : les atomes. Il existe plusieurs centaines d’atomes différents. Chaque atome est représenté par un symbole (une ou deux lettres) : C pour le carbone, H pour l’hydrogène, O pour l’oxygène, Cu pour le cuivre, Fe pour le fer... Les atomes peuvent s’assembler pour former des molécules. La formule d’une molécule donne la nature et le nombre des atomes associés.
Un atome est constitué d’un noyau et d’électrons gravitant autour du noyau. L’ensemble des électrons forme le nuage électronique. La matière est essentiellem
Le diamètre de l’atome est environ 100 000 fois plus grand que celui du noyau.
La masse des électrons est négligeable devant celle du noyau donc la masse d’un atome est environ égale à celle de son noyau.
L’atome est électriquement neutre. Les charges électriques positives contenues dans le noyau compensent exactement les charges négatives des électrons contenus dans le nuage électronique. Dans un atome, il y a autant de charges positives que négatives.  Les électrons sont chargés négativement. Ils sont attirés par la borne + du générateur. Dans un circuit électrique, les électrons se déplacent de la borne négative vers la borne positive, c’est-à-dire dans le sens inverse au sens conventionnel du courant électrique.
 Ce que vous devez savoir  : Constituants de l’atome : noyau et électrons. Structure lacunaire de la matière. électriquement neutres ; l’électron est chargé électriquement.Les atomes et les molécules sont Tous les métaux conduisent le courant électrique. Tous les solides ne conduisent pas le courant électrique. La conduction du courant électrique dans les métaux s’interprète par un déplacement d’électrons. un déplacement d’électrons dans le sens opposé au sens conventionnel du courant dansLe courant électrique est dû à un métal.
 Ce que vous devez savoir faire  : Pratiquer une démarche expérimentale afin de comparer le caractère conducteur de différents solides. invalider une hypothèse sur le caractère conducteur ou isolant d’un solide.Valider ou  Extraire d’un document (papier, multimédia) les informations relatives aux dimensions de l’atome et du noyau.
3ème/ La Chimie, Science de la transformation de la matière /
LES IONS
Un ion est une espèce chimique chargée électriquement. Il existe deux types d’ions : - Lorsqu’un atome ou un groupement d’atomes perd un ou plusieurs électrons, on obtient un ion chargé positivement :il s’agit d’un cation. - Lorsqu’un atome ou un groupement d’atomes gagne un ou plusieurs électrons, on obtient un ion chargé négativement :il s’agit d’un anion.
 Exempl
220 s
Atome de calcium Ca 20 électrons dans le nuage électronique
117 s
Atome de chlore Cl 17 électrons dans le nuage électronique
Perte de 2 électrons
Gain d’un électron
1
20
s
Ion calcium Ca2+ 18 électrons dans le nuage électronique
1 17
s
Ion chlorure Cl-18 électrons dans le nuage électronique
Les solutions ioniques sont électriquement neutresles charges positives portées par les cations compensent les charges, car négatives portées par les anions.
Le passage du courant électrique dans une solution est donc dû à la circulation des ions.
Quand le courant passe dans une solution ionique, les cations se déplacent vers la borne – du générateur (sens conventionnel du courant) et les anions se déplacent vers la borne + (sens inverse du sens conventionnel).
 Ce que vous devez savoir   : ·Les ions sont chargés électriquement. ·aqueuses ne conduisent pas le courant électrique.Toutes les solutions ·les solutions aqueuses s’interprète par un déplacement d’ions.La conduction du courant électrique dans ·Le courant électrique est dû à des déplacements d’ions dans une solution aqueuse.
 Ce que vous devez savoir faire   : -de comparer (qualitativement) le caractère conducteur de l’eau et de diversesPratiquer une démarche expérimentale afin solutions aqueuses. -Valider ou invalider une hypothèse sur le caractère conducteur ou isolant d’une solution aqueuse. -Observer, recenser des informations, à partir d'une expérience de migration d'ions.
3ème/ La Chimie, Science de la transformation de la matière /
TEST DE RECONNAISSANCE DE QUELQUES IONS
Ions testés
Ions zinc (II) Zn2+
Ions cuivre (II) Cu2+
Ions fer (II) Fe2+
Ions fer (III) Fe3+
Ions chlorure Cl-
Réactifs Solution d’hydroxyde de sodium (Na++ HO-) Solution d’hydroxyde de sodium (Na++ HO-) Solution d’hydroxyde de sodium (Na++ HO-) Solution d’hydroxyde de sodium (Na++ HO-) Solution de nitrate d’argent (Ag++ NO3-)
 Ce que vous devez savoir  : -Les formules des ions Na+, Cl-, Fe3+, Fe2+et Cu2+.
Précipités
Précipité blanc
Précipité bleu
Précipité vert
Précipité rouille
Précipité blanc qui noircit à la lumière
 Ce que vous devez savoir   : eriaf -Suivre un protocole expérimental afin de reconnaître la présence de certains ions dans une solution aqueuse. -Faire un schéma.
3ème/ La Chimie, Science de la transformation de la matière /
MESURE DU pH DE QUELQUES SOLUTIONS
Le pH est un nombre sans unité qui permet d’évaluer l’acidité ou la basicité d’une solution. Sa valeur est comprise entre 0 et 14.
En sachant que l’on dit qu’une solution est : -Acidequand son pH estinférieurà 7. -Neutrequand son pH estégalà 7. -Basiquequand son pH estsupérieurà 7. -D’autant plus acide que son pH est faible.
Toutes les solutions aqueuses contiennent des ions hydrogène H+et des ions hydroxydes HO. Les ions responsables de l’acidité sont les ions hydrogène H+. Une solution neutre contient autant d’ions hydrogène H+que d’ions hydroxyde HO. Une solution acide contient plus d’ions hydrogène H+ que d’ions hydroxyde HO.
Les solutions acides ou basiques du commerce sont souvent concentrées. Elles peuvent provoquer, entre autres, des irritations et des brûlures de la peau et des yeux. C’est pourquoi on utilise des pictogrammes de sécurité sur les flacons de ces produits, ce qui nous indique les dangers encourus et les précautions à prendre lors de leur utilisation.
La dilution a pour effet de rendre moins acide ou moins basique une solution. Son pH se rapproche alors de 7.
Après utilisation, les solutions acides et basiques doivent être récupérées pour être retraitées car elles présentent un danger pour l’environnement.
 Ce que vous devez savoir   : -Domaines d’acidité et de basicité en solution aqueuse. -Une solution neutre contient autant d’ions hydrogène H+que d’ions hydroxyde HO. -Dans une solution acide, il y a plus d’ions hydrogène H+que d’ions hydroxyde HO. -Dans une solution basique, il y a plus d’ions hydroxyde HOque d’ions hydrogène H+. -Les produits acides ou basiques concentrés présentent des dangers.
 Ce que vous devez savoir   : e afri ·afin de distinguer, à l’aide d’une sonde ou d’un papier pH, lesSuivre un protocole expérimental solutions neutres, acides et basiques. ·Extraire des informations d’un fait observé et décrire le comportement du pH quand on dilue une solution acide. ·Identifier le risque correspondant, respecter les règles de sécurité.
R
ACTION ENTRE LE FER ET L’ACIDE CHLORHYDRI UE
 Ce que vous devez savoir  : -hydrogène et chlorure sont présents dans une solution d’acide chlorhydrique.Les ions -Le fer réagit avec l’acide chlorhydrique, avec formation de dihydrogène et d’ions fer (II). -Critères de reconnaissance d’une transformation chimique : disparition des réactifs et apparition des produits.
 Ce que vous devez savoir  :   iaerf -Suivre un protocole pour : 0. reconnaître la présence des ions chlorure et des ions hydrogène ; 1. réaliser la réaction entre le fer et l’acide chlorhydrique avec mise en évidence des produits. -Faire un schéma.
3ème/ La Chimie, Science de la transformation de la matière /
APPRUONCE HPEI LDEE  ÉLLÉENCETRROGICEH CIMHIIQMUIQEUE : 
I. UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE QUI LIBÈRE DE L’ÉNERGIE THERMIQUE
Le sulfate de cuivre réagit avec le zinc : l’ensemble des réactifs (sulfate de cuivre et zinc) possèdent de l’énergie chimique. Lors de cette transformation chimique, une partie de cette énergie est transférée au milieu extérieur sous forme d’énergie thermique.
Énergie chimique des réactifs
Énergie chimique des produits
Énergie thermique
II. UNE TRANSFORMATION CHIMIQUE QUI LIBÈRE DE L’ÉNERGIE ÉLECTRIQUE
Une pile électrochimique comporte 2 électrodes de natures différentes, généralement métalliques, plongeant dans une solution conductrice. Lorsque la pile fonctionne, il se produit une transformation chimique. Une partie de l’énergie chimique des réactifs est transférée au circuit sous forme d’énergie électrique, une autre partie est transférée à l’extérieur sous forme d’énergie thermique. La consommation des réactifs entraîne l’usure de la pile.
Énergie chimique des réactifs
Énergie chimique des produits
Énergie électrique
Énergie thermique
 Ce que vous devez savoir   : -La pile est un réservoir d’énergie chimique. Lorsque la pile fonctionne, une partie de cette énergie est transférée sous d’autres formes. -mise en jeu dans une pile provient d’une réaction chimique : la consommation de réactifs entraîne l’usure de laL’énergie pile.
 Ce que vous devez savoir  er:   fai -Réaliser, décrire et schématiser la réaction entre une solution aqueuse de sulfate de cuivre et de la poudre de zinc : 0. par contact direct ; 1. en réalisant une pile.
3ème/ La Chimie, Science de la transformation de la matière /
I. DÉFINITIONS
SYNTHÈSE D’ESPÈCES CHIMIQUES
 Espèce naturelle  : espèce isolée à partir de matières végétales et animales par des procédés physiques. Ce sont donc des espèces qui existent dans la nature (sucres, parfums…).
 Synthèse chimique  : réaction chimique permettant l’obtention d’une espèce chimique nouvelle ou identique à une espèce naturelle.
 Espèce synthétique   : espèce fabriquée par l’Homme à l’aide de transformations chimiques. Elle peut être identique au naturel ou alors artificielle
 Espèce identique au nature l : ces espèces sont obtenues avec au moins une étape impliquant une réaction chimique. L’Homme a appris à copier la nature en synthétisant des molécules strictement identiques (parfums…).
 Espèce artificielle   : espèce obtenue par synthèse et dont la présence dans un produit naturel n’a pas encore été prouvée (nylon, polystyrène, médicaments…).
Les molécules d’acétate d’isoamyle synthétiques que l’on fabrique au laboratoire et les molécules d’acétate d’isoamyle naturelles que l’on peut extraire de la banane sont identiques. L’acétate d’isoamyle synthétique a cependant un coût de revient plus faible.
La chimie permet d’améliorer les conditions de vie en créant des espèces chimiques n’existant pas dans la nature. Il existe de nombreux exemples dans la vie de tous les jours et dans tous les domaines de la vie quotidienne (agriculture, habillement, hygiène, santé, sport...).
 Ce que vous devez savoir   : -Il est possible de réaliser la synthèse d’espèces chimiques déjà existantes dans la nature. -Il est possible de réaliser la synthèse d’espèces chimiques n’existant pas dans la nature. -Le nylon comme les matières plastiques sont constitués de macromolécules.
 Ce que vous devez savoir   :  aifre - Suivre le protocole de la synthèse, effectuée de manière élémentaire de l’acétate d’isoamyle. - Identifier les risques correspondants, respecter les règles de sécurité. -Suivre le protocole permettant de réaliser la synthèse du nylon® ou d’un savon.  
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.