LIVRE de NEHEMIE - 2ème étude chapitre 3

De
Publié par

LIVRE de NEHEMIE - Deuxième étude Chapitre 3 : " L'importance d'être des bâtisseurs" Lire : Chapitre 3 / versets 1 à 32 I – LES PORTES de Jérusalem au temps de Néhémie : Nous allons nous arrêter tout d'abord sur l'énumération des portes: 1°- Porte des Brebis (v. 1) : Située au nord-est. C'est certainement la porte la plus proche du Temple. C'est par là qu'entraient les bédouins amenant leurs troupeaux au marché. C'est aussi par cette porte que les brebis destinées aux sacrifices étaient amenées dans la ville. De toute évidence, les tours de Méa et de Hananeel s'élevaient de part et d'autre de la porte. Question : Que nous apprend cette porte ? Pourquoi est-elle nommée en premier ? - Il est intéressant de noter que la première porte nommée est directement en relation avec les sacrifices, et le culte célébré dans un Temple récemment restauré. - Donc, il y a des priorités dans nos vies : Avant de vouloir oeuvrer efficacement de nos main et faire du bien à nos semblables, il faut avant tout, connaître personnellement le chemin qui conduit à DIEU pour ensuite conduire les autres. Notez que cette porte existait encore aux temps de Jésus (voir Evangile de Jean 5/2) 2°- Porte des Poissons (v. 3) : Située au nord, à peu près à l'emplacement de la porte de Damas actuelle. C'est là qu'entraient les marchands venant de Tyr (voir chapitre13/16) ainsi que les habitants de la Galilée avec leurs récoltes. 3°- Vieille Porte (v. 6) : Ainsi nommée ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 121
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
LIVRE de NEHEMIE - Deuxième étude
Chapitre 3 : "
L'importance d'être des bâtisseurs
"
Lire :
Chapitre 3 / versets 1 à 32
I – LES PORTES de Jérusalem au temps de Néhémie :
Nous allons nous arrêter tout d'abord sur l'énumération des portes:
1°- Porte des Brebis
(v. 1) : Située au nord-est. C'est certainement la porte la plus proche du Temple.
C'est par là qu'entraient les bédouins amenant leurs troupeaux au marché. C'est aussi par cette porte que les
brebis destinées aux sacrifices étaient amenées dans la ville. De toute évidence, les tours de Méa et de
Hananeel s'élevaient de part et d'autre de la porte.
Question :
Que nous apprend cette porte ? Pourquoi est-elle nommée en premier ?
-
Il est intéressant de noter que la première porte nommée est directement en relation avec les
sacrifices, et le culte célébré dans un Temple récemment restauré.
-
Donc, il y a
des priorités dans nos
vies : Avant de vouloir oeuvrer efficacement de nos main et faire
du bien à nos semblables, il faut avant tout, connaître
personnellement
le chemin qui conduit à
DIEU pour ensuite conduire les autres.
Notez
que cette porte existait encore aux temps de Jésus (voir Evangile de Jean 5/2)
2°- Porte des Poissons
(v. 3) : Située au nord, à peu près à l'emplacement de la porte de Damas actuelle.
C'est là qu'entraient les marchands venant de Tyr (voir chapitre13/16) ainsi que les habitants de la Galilée
avec leurs récoltes.
3°- Vieille Porte
(v. 6) : Ainsi nommée parce qu'elle appartenait à l'ancienne muraille du temps de Salomon.
4°- Muraille Large
(v. 8) : Ainsi appelée parce que cette partie de muraille avait été déjà rebâtie, en même
temps que plusieurs tours, par le roi Ozias (voir 2 Chroniques 26/9).
5°- Porte de la
Vallée
(v.13) : C'est par là que Néhémie sortit de nuit pour inspecter l'état de la muraille
(voir 2/13)
6°- Porte du Fumier
(v.13-14) : Jérémie appelle la vallée sur laquelle donne cette porte: "
la vallée de la
Cendre
". C'est là qu'on jetait les cadavres d'animaux et les cendres. C'est aussi là que furent offerts, avant la
première déportation, des sacrifices d'enfants (voir Jérémie 19/5 et 6) ce qui était une abomination devant
DIEU.
7°- Porte de la
Source
(v.15): Située à l'endroit le plus bas de la ville, à la jonction de la vallée de Hinnom
à l'ouest, et de Cédron à l'est. Il y avait là quatre sources dont celle de Siloé (mentionnée en Jean 9/ 6 et 7)
8°- Porte des Eaux
(v. 26) : C'était par là que passaient les Néthiniens, chargés de porter l'eau au Temple.
Selon toute probabilité, les Néthiniens, ou Néthinim, étaient les descendants des Gabaonites que Josué avait
chargé de couper du bois et de puiser l'eau pour le Temple (voir Josué 9/23)
9°- Porte des
Chevaux
(v. 28) : On conduisait par là les chevaux du roi à l'écurie qui se trouvait près de la
maison du roi.
10°- Porte de Miphkas
(v. 31): Cette porte semble être la porte d'un bâtiment du Temple plutôt qu'une porte
des murailles
Le verset 32 qui nous parle d'une réparation d'une chambre haute située dans une tour, nous ramène à la
porte des Brebis.
II - QUELQUES REMARQUES :
1° - Comparez
chapitre 2/18 et chapitre 3/1 : Que pouvons-nous en conclure ?
Nos actes doivent suivre nos bonnes résolutions. Il faut :
-
Avoir la
volonté
d'agir,
-
Commencer
à agir: le peu que nous pouvons faire, faisons-le: avec d'autres ça fera beaucoup…
-
Achever
le travail commencé (voir
2 Corinthiens 8/11 et 12
)
2° - Notez
les différentes classes sociales qui participèrent à la construction de la muraille :
Ce chapitre énumère 42 équipes de travail et précise leur composition :
v.1
: Le Souverain sacrificateur et ses frères aussi sacrificateurs (voir aussi v. 22)
v.2
: Les hommes de Jéricho habitant environ à 27 km. de Jérusalem !
v.5
: Les Tekoïtes, peuple de bergers situés environ à 8 Km au sud de Jérusalem, étaient célèbres pour le
miel qu'ils produisaient. Le prophète Amos (Amos 1/1) qui vécut environ 200 ans plus tôt, était berger de
Tekoa. Au temps de Néhémie, ils étaient insoumis à l'autorité locale païenne.
Plus loin, on retrouve les Tekoïtes réparant une autre portion de la muraille ! (voir 3/27)
v.7
: Des notables, appartenant au siège du gouverneur, certainement rencontrés lors de l'arrivée de Néhémie
et acquis à sa cause, contrairement à Sanballat, Tobija et d'autres.(
voir
2/9)
v.8
: Un orfèvre Uzziel, et Hanania un parfumeur. On retrouve des orfèvres qui travaillent en équipe aux
versets
31 et 32.
v.9
: Un chef de la moitié du district de Jérusalem : Rephaja.
v.12
: Le chef de la 2
ème
moitié du district, Schallum travaille en famille avec ses filles, à côté des hommes.
v.13
: Tous les habitants du village de Zanoach travaillèrent ensemble sur plus de 500 m. de rempart.
v. 14 à 16
: De nombreux notables, chefs de districts, sont mentionnés.
v.17
: Des lévites avec Haschabia qui était aussi chef de chorale (
voir
12/24)
v.22
: Des sacrificateurs qui forment une nouvelle équipe en plus du verset 1
v.23
: Azaria était scribe avec d'autres. Ils enseignaient et expliquaient la Loi de l'Eternel (
voir
8/7)
v.26
: Les Néthiniens descendants des Gabaonites, porteurs d'eau dans le Temple
v.30
: Bérékia travailla "devant" sa chambre…
Remarques :
-
Notez le
v. 32
qui nous ramène à la Porte des brebis déjà citée au début de ce chapitre. C'est pour confirmer
toute l'importance de cette porte, qui, comme nous l'avons déjà dit, était proche du Temple.
Dans ce sens, nous comprenons mieux la parole de Jésus qui s'est présenté Lui-même à ses contemporains
comme étant le Bon Berger (Jean 10/13 et 14) et s'est identifié à la porte des brebis :
"
Jésus leur dit encore: En vérité, en vérité, je vous le dis,
je suis la porte des brebis
." (Jean 10/7)
- Notez également la fréquence du verbe "
réparer
" qui revient au moins 16 fois dans ce chapitre.
On lit aussi que 6 tours sont mentionnées:
-
La tour des fours (v. 11) - La haute tour haute et saillante (v. 25)
- Une autre tour en saillie (v. 26)
-
La grande tour saillante (v. 27)
-
La tour de Méa, (nom qui signifie "tour des 100") et la tour de Hananeel (v. 1), nom qui signifie
"
Dieu est miséricordieux
". Le peuple d'Israël a eu en effet l'occasion d'éprouver durant ces durs
travaux de reconstruction de la muraille, en présence de l'animosité d'ennemis féroces, combien la
parole de Moïse était vraie : "
L'Eternel, ton Dieu, est un Dieu miséricordieux. Il ne t'abandonnera
pas
." (Deutéronome 4/31).Il était donc
important
que cette tour soit mentionnée en premier.
III – Que peut-on retenir de l'attitude des bâtisseurs ?
Quel genre de bâtisseur suis-je ???
1° - Chacun a une tâche précise qui lui est confiée et acceptée.
Généralement chacun des habitants de Jérusalem travaillait "
devant sa maison
" comme le confirment les
versets 23, 28, 29, 30 …
Notez qu'il nous est précisé que le Souverain Sacrificateur ne travaillait pas devant sa maison. D'autres le
font à sa place, comparez les
v. 1 et 20-21
. Eliaschib est trop occupé à travailler à la porte des brebis pour
faciliter le passage des sacrifices vers le Temple restauré.
Dans le Nouveau Testament il nous est clairement dit que chaque membre du corps de Christ, (l'Eglise), a
une fonction personnelle, différente de celle des membres qui sont " à côté ".
2° - Remarquez la répétition de l'expression
"
à côté
" qui revient 10 fois dans ce chapitre (v.2, 4, 5, 8,…).
Certains sont appelés à accomplir leur tâche
seuls
, mais dans un esprit d'équipe, c'est-à-dire sans commencer
par un petit bout de muraille dans une direction fantaisiste qui les intéresseraient.
Voyez, par exemple, au
verset 4
, trois hommes sont présentés comme travaillant seuls, mais en étant
entourés des deux côtés par des équipes d'ouvriers :
-
v. 3 : les fils de Senaa,
-
v. 5 : les Tekoïtes
De même, lorsque nous lisons l'Evangile, nous voyons Jean-Baptiste qui était un grand solitaire dans le
désert, mais son message était en accord avec tous les prophètes venus avant lui.
Nous pouvons donc en conclure que dans notre communauté, nous pouvons entreprendre un ministère, un
service ou une action, en étant peut-être
seuls
,
mais en accord
, et avec le soutien de l'ensemble de la
communauté, et aussi également en accord avec le Saint Esprit.
3 –
Certains sont appelés à
travailler par équipe
de deux ou trois et plus, (voir v. 6, 11, 13,…)
Ainsi, on peut en conclure qu'il est bon de travailler à plusieurs pour s'encourager et s'entraider.
-
Jésus a envoyé ses disciples deux par deux,
-
Paul voyageait souvent en équipe (Actes 20/4)
Il n'y a donc
pas de méthode particulière
au service de Dieu : Seul ou accompagné, l'important est d'être à
la place où nous pouvons être utiles, et là où Dieu nous veut.
Voir dans ce sens la mission d'Etienne (Actes 8/26) :"
Un ange du Seigneur, s'adressant à Philippe, lui dit:
Lève-toi
, et va du côté du midi, sur le chemin qui descend de Jérusalem a Gaza, celui qui est
désert
."
Le travail que nous pouvons faire pour Dieu est souvent d'abord tout proche de nous, et selon nos
possibilités. C'est souvent
dans sa maison
, auprès des siens, dans son milieu de travail, qu'il s'agit en
premier lieu de vivre sa foi et de témoigner pour Dieu.
CONCLUSION :
En conclusion, je voudrais vous inviter à noter dans quel ordre s'est faite cette restauration.
Aux temps d'Esdras, le peuple de retour de Babylone avait entrepris de reconstruire
-
l'autel
(Esdras 3/3) : C'était le lieu d'adoration central de la vie spirituelle du peuple. C'était sur
l'endroit même ou Abraham avait offert son fils. Pour nous c'est d'abord à l'autel de la Croix de Christ
que commence notre cheminement de chrétien. L'Holocauste que nous devons offrir matin et soir est
le divin Sacrifice de Jésus-Christ mort sur la croix pour nous.
Puis, après que l'Autel eut été rétabli à sa place, c'est :
-
le Temple
, c'est la Maison de DIEU qui fut restauré : Cela représente, pour le croyant, son coeur et sa
vie, dans lesquels le Saint Esprit vient demeurer : "
Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de
Dieu, et que l'Esprit de Dieu
habite en vous
?
" écrit Paul aux Corinthiens. (1 Corinthiens 3/16)
-
Ensuite les remparts de la ville sont restaurés
: Ils sont autant de protections dont le chrétien a
besoin pour protéger son âme et sa foi devant les oppositions.
Nous verrons, dans notre prochaine étude, que le croyant fidèle n'est pas à l'abri des railleries, de la
moquerie, et des critiques de tous genres : "
La Foi en Dieu n'est pas un parapluie
".
=====
==
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.