Visiter Vienne : le Belvédère

Publié par

Le troisième arrondissement, au sud-est du centre-ville, est à la fois le
quartier des diplomates et celui qui offre le plus de contrastes. Autour de la Schwarzenbergplatz, des édifices majestueux s’alignent jusqu’au Belvédère, fabuleux palais du prince Eugène de Savoie. Ces deux résidences abritent aujourd’hui de formidables collections d’art. La traversée des beaux jardins sera peut-être votre seule « grimpette » du séjour : une côte douce avec pour récompense un panorama sur la ville.
Publié le : jeudi 15 mai 2014
Lecture(s) : 23
Tags :
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
VISITER VIENNE
LeBelvédèreaa Le troisième arrondissement, au sud-est du centre-ville, est à la fois le quartier des diplomates et celui qui offre le plus de contrastes. Autour de la Schwarzenbergplatz, des édifices majestueux s’alignent jusqu’au Belvédère, fabuleux palais du prince Eugène de Savoie. Ces deux résidences abritent aujourd’hui de formidables collections d’art. La traversée des beaux jardins sera peut-être votre seule « grimpette » du séjour : une côte douce avec pour récompense un panorama sur la ville. ˚Accès :4 Karlsplatz ou Stadtpark puisSchwarzenbergplatz,Renweg (pour Belv. inférieur) ou Südbanhof. (pour Belv. supérieur)Plan détachable E 6-7.
une des premières résidences d’été à Schwarzenbergplatza être réalisées à l’extérieur des murs Cette place monumentale porte le nomde la ville. Il a été presque entièrement du prince Schwarzenberg, généralissimedétruit en 1945, puis reconstruit, et des armées coalisées de l’Autriche, de laabrite aujourd’hui un hôtel. Prusse et de Russie lors des campagnes Unteres Belvederea 88 de 1813 et 1814. Sa statue équestre en bronze (1857), par Ernst Julius Hähnel, (Belvédère inférieur) se trouve au centre de la place. E6Renweg 6 -t795 570 -À l’ouest trône l’ambassade de www.belvedere.at - 10h-18h (merc. 21h)-France, un édifice Art nouveau construit 9,50 € ; 14 €billet combiné avec le entre 1901 et 1909 sur les plans de Belvédère supérieur. l’architecte Georges Chedanne. Oblique par rapport au Renweg, Lemonument aux soldats le Belvédère inférieur est précédé soviétiquesfut dressé dès le 19 août d’une cour d’honneur ouverte par un 1945 en l’honneur des soldats de l’arméeimposant portail dont le fronton est soviétique tombés pour la libérationorné de la croix de Savoie. Le long de l’Autriche du fascisme. Mal acceptébâtiment achevé en 1716 présente par les habitants de la ville, le soldatune façade harmonieuse, notamment qui domine la colonne est ici surnommédu côté du jardin, où l’utilisation de « le pillard inconnu ».pilastres et de sculptures décoratives Fermant la place au sud, lepalaisconfère élégance au corps central et aux Schwarzenbergpavillons d’angle.(1723) est l’œuvre de deux grands architectes viennoisLe corps principal et l’orangerie abritent de l’époque baroque, Johann Lukasdesexpositions thématiquestrès von Hildebrandt et Johann Bernhardintéressantes. Les œuvres bénéficient Fischer von Erlach. Il fut en son tempsdu cadre majestueux des appartements Le Belvédère supérieur, vu des jardins.
VISITER VIENNE
d’été du prince :salle de marbrea, Oberes Belvedereaa cabinet doréaa. La première est ornée des fresques de plafond de Martino(Belvédère supérieur) Altomonte, qui représententL’ApothéoseE7Prinz-Eugen-Str. 27 -t795 570 -www.belvedere.at - 10h-18h -9,50 € ; 14 € du prince Eugène. Le second brille de billet combiné avec le Belvédère inférieur. toutes ses sculptures sur bois dorés Le bâtiment– La façade principale, et ses miroirs. orientée au sud, présente une puissante L’Orangerie, l’ancien bâtiment des organisation. Le corps central est paré Pomeranzen (oranges amères) du d’un somptueux portail. À côté du Prince Eugène, accueille elle aussi des vestibule d’entrée, laSala terrenaaexpositions temporaires. Quant auxavec ses quatre atlantes de Lorenzo écuries d’apparat(tlj 10h-18h),elles Mattielli, une salle est ornée de fresques abritent une partie de l’exposition de Carlo Carlone. L’escalier d’apparat « Trésors médiévaux »qui complète la er permet d’accéder au 1étage, où une collection d’art médiéval du Belvédère immense salle de marbre rouge occupe supérieur. toute la hauteur du corps central. C’est Bundesgarten Belvedere ici que fut signé le traité d’État mettant fin à l’occupation du pays par les (Jardin du Belvédère) puissances alliées, le 15 mai 1955. 90 E 6-7Entrée gratuite du lever au coucher Collection d’art médiévalElle se du soleil. Récemment rénové, ce jardin répartit entre les étables du Belvédère à la française a été créé au début du inférieur(voir plus haut)et quelques e 18 s.par Dominique Girard. Ce disciple salles du Belvédère supérieur. La plupart de Le Nôtre était spécialisé dans les jeux des œuvres exposées représentent d’eau. La partie supérieure du jardin est l’art religieux des écoles de Vienne, de dédiée à l’Olympe, la partie médiane Basse-Autriche et de Styrie (de la fin du e e au Parnasse et la partie inférieure aux 14 s.au début du 16s.). Parmi elles : le quatre éléments. Du point le plus haut, crucifix roman de Stummerberg, au Tyrol magnifiquevueasur tout le Belvédère (vers 1160) ; une Crucifixionapar Konrad et la ville hérissée de clochers. Là, Laib (1449) ; laDéplorationadu maître Vienne, que l’on se représente plate du retable viennois de Notre-Dame-lorsque l’on se limite à la visite du des-Écossais (vers 1469) ; plusieurs centre historique, apparaît entourée de œuvres du peintre et sculpteur tyrolien collines. MichaelPacher ;La Légende de la chaste Les allées bordées d’herbesSuzanneadu peintre carinthien Urban folles du jardin botanique voisinGörtschacher. (Botanischer Garten) permettentArt baroquea– Ces salles offrent une pause bucolique. Ne manquez pasun excellent résumé de la peinture et e l’Alpengarten et ses senteurs de mélissede la sculpture autrichienne du 18s. et camomille.RetenonsLe Christ au mont des Oliviersa
(vers 1750), par Paul Troger, ainsi que les merveilleusestêtesaade Franz Xaver Messerschmidt (1736-1783) qui expriment tous les états d’âme. e Collections d’art des 19et e 20 s.– Les oeuvres rassemblées reflètent les grandes tendances de la peinture autrichienne et internationale de ces deux siècles. Outre les œuvres des impressionnistes (Monet, Renoir, Courbet, Van Gogh), les créations des artistes autrichiens méritent une attention particulière : Hans Makart(Les Cinq Sensa), Anton Romako(L’Impératrice Élisabethaa), Gustav Klimt(Le Baiseraaa,Emilie Flögeaa)etEgon Schiele(La Jeune Fille et la Mortaa,Rainerbubaa).
VISITER VIENNE> LE BELVÉDÈRE
Néoclassicisme et romantismeOutre les peintures historiques voyez les œuvres de Ferdinand Georg Waldmüller, Caspar David Friedrich(Plage dans le brouillardaa), Friedrich von Amerling (Ein Fischerknabea). wEn sortant du Belvédère sur la Prinz-Eugen-Straße, poursuivez vers le sud et prenez l’Arsenalstraße : vous arriverez devant l’immense chantier de la future (et futuriste)Hauptbahnhof(ex-Südbahnhof) qui transformera le quartier. Dans leSchweizer Garten, le lumineux cube de verre de la20er Haus,pavillon autrichien rénové de l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958, accueille désormais des collections d’art contemporain du Belvédère.
ALAI UPETIT APUIN Considérés comme des chefs-d’œuvre de l’art baroue, les deuxalais du Belvédère ont été construits par l’architecte Johann Lukas von Hildebrandt pour lerince Eugène de Savoses soldats surnommèrent « le Petit Ca(1663-1736), ueucin » car il portait une simple tunique brune plutôt qu’un fastueux uniforme. Louis XIV lui aant refusé le commandement d’un régiment en France, Eugène de e Savoie s’en alla offrir ses services à Léopoldqui les accepta. Bien lui en prit, car le rince devint l’un des principaux artisans de la défaite des Turcs qui menaçaient le territoire des Habsbourg depuis plus de deux siècles : après avoir contribué à délivrer Vienne assiéée par le vizir Kara Mustafa, en 1683, il fut nomméénéralissime et m osaaux Turcs laaix de Carlowitz (1699),uis le traité de Passarowitz (1718)u fixent la plusrande expansion territoriale de l’Empire. Chef militaire, lerince fut aussi homme d’État : Feld-maréchal à 25 ans, il devient e conseiller de Josephuis ministre de Charles VI. Couvert deloire et d’arent, il a oute à sonalais d’hivervoir .47)deux magnifiques résidences. Le Belvédère inférieur fut édifié en 1716, comme résidence d’été, et le Belvédère supérieur en 1723, pour les fêtes données par le prince. L’ensemble fit dire à Montesquieu que dans ce pas « les sujets ont mieux logés que leurs souverains ». Acquis par les Habsbourg à la mort d’Eugène de Savoie, il servit plus tard de résidence à l’héritier du trône, Franois-Ferdinand
91
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant