Étude sur les voies sous cutanées

De
Publié par

Voies sous-cutanées : étude des facteurs de risque des complications de type inflammation-infection1 1 1 2 3P. Fascia , C. Gocko , FO. Mallaval , MA. Blanchon , A. Richard , C. 4 2 1Ferron, R. Gonthier , P. Berthelot1- Unité d’Hygiène Inter Hospitalière, Service des Maladies Infectieuses, CHU Saint Etienne, France2- Service de Gérontologie, Hôpital de la Charité, CHU Saint Etienne, France3- Unité de Soins Palliatifs, CHU Saint Etienne, France4- Service de Gérontologie, Hôpital Trousseau, CHU Saint Etienne, FranceIntroductionHypodermoclyse : technique ancienne utilisée au ème 19 dans le traitement du choléraNouvel essor dans les années 80 en gériatrie et soins palliatifsLes voies sous cutanées (VSC) largement utilisées :Alternative à la voie intra veineuse (Slesak et al, JAGS, 2003, 51 : 155-160)Réduction des coûts de prise en charge (Hussain NA, J Am Geriatr Soc, 1996 Aug;44(8):969-73)Simple à utiliser, bien supportée par le patient, peu de complications (Jain and all, J Hosp Infect 1999 Apr;41(4):269-72)IntroductionPeu de données sur les complications liées aux VSCPeu de données concernant le risque infectieuxNotion de technique sans risque pour le patientIntroductionÉtude inter-établissements en 2004 P. Fascia et all, XVIè congrès de la Société Française d’Hygiène Hospitalière, Reims – Juin 2005Inflammation infection + fréquente avec les épicathlons, laissés en place plus longtempsRôle de l’antisepsie, du site de ...
Publié le : vendredi 23 septembre 2011
Lecture(s) : 145
Nombre de pages : 28
Voir plus Voir moins
Voies sous-cutanées : étude des facteurs de risque des complications de type inflammation-infectionP. Fascia1, C. Gocko1, FO. Mallaval1, MA. Blanchon2, A. Richard3, C. Ferron4, R. Gonthier2, P. Berthelot11- Unité d’Hygiène Inter Hospitalière, Srevice des Maladies Infectieuses, CHU Saint Etienne, France2- Service de Gérontologie, Hôpital de la Charité, CHU Saint Etienne, France3- Unité de Soins Palliatifs, CHU Saint Etienne, France4- Service de Gérontologie, Hôpital Trousseau, CHU Saint Etienne, France
kaselSsfitaillap snios te eirtairég ne 08 seénna sel snad rosse levuoNarélohc ud tnemetiart el snad emè91 ua eésilitu enneicna euqinhcet : esylcomredopyHIntroduction: seésilitu tnemegral )CSV( seénatuc suos seiov seLSimple à utiliser, bien supportée par le patient, peu de complications (Jain and all, J Hosp Infect 1999 Apr;41(4):269-72)Réduction des coûts de prise en charge Soc, 1996 Aug;44(8):969-73)1A5l5t-e16r0n)ative à la voie intra veineuse ( rtaireG mA J ,AN niassuH( : 15 ,3002 ,SGAJ ,la te 
IntroductionPeu de données sur les complications liées aux VSCPeu de données concernant le risque infectieuxNotion de technique sans risque pour le patient
IntroductionP.F asciae Étude inter-établissements en 2004 all, XVIè congrès de la Société Française d’Hygiène Hospitalière, Reims – Juin 5002Inflammation infection + fréquente avec les épicathlons, laissés en place plus longtempst Rôle de l’antisepsie, du site de pose, des manipulations sur les VSC ?6 érysipèles dont point de départ VSC chez 4 patients
bOejtcfi rpiMéthodecnpila:Évaluer le risque de survenue complications infectieuses des VSC en fonction de la durée de la pose et du type de dispositif utiliséObjectifs secondaires :Évaluer les facteurs de risque extrinsèques tels que la procédure de pose (antisepsie), le type de produit infusé et les manipulations sur la VSC
MéthodeÉtude prospective par auto-évaluation : un questionnaire pour une voie sous cutanée eésopQuestionnaires testés pendant une période de 15 jours avant début de l’étude Durée d’observation : 4 semaines consécutives entre juin et septembre 2005Critère principal de jugement : survenue d’une inflammation -infection
 tnemeluocé : elacol noitcefnICSV al ed noitcnop ed tniop ua xuetaméhtyré dracalp : noitammalfnIMéthodexuarénég sengis te elèpisyré ,etignahpmyl : elarénég noitcefnInoitcnop ed tniop ua tnelurup
oPupalitnoi Méthodecnules: Patients séjournant dans les services de gériatrie, de soins palliatifs et de gastro- entérologie: seriassecén  snoitavresbo’d erbmoNα= 0,05β= 0,2Rapport exposé/non exposé = 0,2387 VSC
Méthodesaisie et analyse avec logiciel EPI info 6.04Aravinu esylanA: eéiComparaison de 2 groupes : un groupe (1) ayant présenté des complications de type inflammation-infection et un groupe (2) n’en ayant pas présentéAnalyse multi-variée par régression logistique avec logiciel SPSS version 12.0 (variables ayant p < 0,2 en analyse univariée)
Résultats: noitalupop al ed selarénég seénnoD01 4apitnest: 3 2 et 72 => sexe ratio = 0,44Age moyen : 85,3 ans (47 à 102 ans) médiane : 86 ansPour pPour plus d’un patient sur deux : indice de gravité ASA 4
Résultats (suite)589 VSC poséesMoyenne de 5,7 VSC par patient (de 1 à 25)Durée moyenne de pose de 2,7 jours ( de 0 à 12 jours)Durée moyenne de cathétérisme de 15 jours ( de 0 à 64 jours)Durée totale de cathétérisme pendant l’étude : 1565 jours
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

ARIXTRA - ARIXTRA - CT 5405

de haute-autorite-sante-maladies-vasculaires

cours

de rahoumohamed2000