Alice Munro

Alice Monro, nouvelliste canadienneAlice Munro est l’une des figures marquantes de la littérature nouvelliste. YouScribe vous invite à découvrir les secrets de son imagination romanesque et à revisiter ses plus grands chefs d’œuvre. Elle a reçu le Prix Nobel de la littérature en 2013, surtout grâce à son œuvre de nouvelles littéraires. Pourtant, cette nouvelliste n’écrit cependant pas que de genre d’ouvrages. Découvrez ci-dessous, en première partie, une petite présentation de la vie de la nouvelliste Alice Munro, et en deuxième partie, une synthèse de ses plus grandes œuvre.

Sa biographie

Alice Munro naît le 10 juillet 1931, entourée d’une famille vivant dans une ferme située dans les périphéries de Wingham, une petite ville située dans l’Ontario. Fille d’un éleveur et d’une institutrice, elle fréquente l’Université de Western Ontario où elle étudie l’anglais. Elle y publie sa première nouvelle à travers le magazine littéraire de l’université. Étudiante distinguée, elle gagne sa vie en travaillant dans les restaurants ou les librairies de cette petite ville.

En 1951, elle quitte l’université afin d’épouser James Munro. Le couple déménage à Victoria, en Colombie-Britannique avec quatre enfants (dont une fille meurt à sa naissance) ainsi qu’une librairie privée. Son premier recueil de nouvelles, intitulé La Danse des ombres heureuses (Dance of the Happy Shades) a été publiée en 1968 et obtient le prix du Gouverneur général, l’une des plus importantes distinctions littéraires du Canada.

Après avoir publié son deuxième recueil baptisé Vies de femmes et de filles, Alice Munro divorce de son époux et repart pour l’Ontario. Elle y rencontre son deuxième mari, le géographe Gerald Fremlin avec qui il vit depuis 1976 à Clinton, dans l’Ontario. Son déménagement dans cette petite ville lui permet alors de se faire connaître d’un large public, grâce notamment aux magazines régionaux comme The Atlantic Monthly ou encore The Paris Review.

Les nouvelles d’Alice Munro

Baptisée par les critiques comme la « Tchekhov canadienne », Alice Munro a été appréciée surtout pour son récit finement imaginé, caractérisé par la clarté et le réalisme psychologique. Se rapprochant particulièrement de celui d’Anton Tchekhov, son style littéraire est ainsi très acclamé pour sa profondeur, sa manière de décrire et de privilégier la réalité psychologique de la société.

Ses nouvelles se déroulent généralement dans les périphéries ou dans la campagne de l’Ontario, où la lutte du peuple pour une vie décente se traduit souvent par des relations difficiles et des conflits moraux. Enfin, les protagonistes des nouvelles d’Alice Munro sont essentiellement des femmes dont elle analyse profondément les états d’âme, les névroses, mais aussi les rêveries.