ETA Hoffmann

ETA HoffmannL’auteur, compositeur et artiste allemand Ernst Theodor Amadeus Hoffmann (1776-1822) est surtout connu pour ses contes, romans et nouvelles. Dès ses premiers ouvrages, l’écrivain met en évidence un développement extrême du romantisme allemand vers le fantastique. Juriste de formation, Hoffman est un agent de l’administration du Royaume de Prusse (Kaliningrad en Russie) entre 1796 et 1806.

Dessinateur et peintre, l’auteur de contes a développé son indépendance d’esprit et son goût de la satire, au risque de se faire blâmer par ses supérieurs hiérarchiques de l’administration prussienne.

La biographie d’ETA Hoffmann

Theodor Hoffmann naît le 24 janvier 1776 dans le Royaume de Prusse sous le nom d’Ernst Theodor Wilhelm Hoffmann. En l’honneur du grand compositeur Wolfgang Amadeus Mozart, Hoffmann se change son prénom Wilhelm en Amadeus bien qu’il continuera d’utiliser son ancien prénom dans ses documents officiels. Sous son nom de plume ETA Hoffmann, l’écrivain reste très réputé pour son style d’écriture, sa passion pour la composition musicale et pour la peinture. Plus tard, Hoffmann est devenu une figure de premier plan dans le romantisme européen grâce à ses nouvelles surnaturelles dans lequel sera exploré le côté sombre et inquiétant de la nature humaine.

Après séparation de ses parents en 1780, Hoffmann a été élevé dans la maison de sa grand-mère maternelle. Dans sa jeunesse, il s’intéresse à la fois pour la science, les arts incluant la musique, le dessin et la peinture. Fréquentant l’université de Königsberg, il étudie le droit et épouse en 1802 Maria Thekla Michaelina Rorer-Tracinska, la fille d’un conseiller municipal. Leur fille Cäzilia naît en 1805 pour mourir deux ans plus tard.

Ses œuvres

Le Chevalier Gluck était le premier conte d’Hoffmann sous son nom de plume ETA Hoffmann. Dans cet ouvrage, il juxtapose l’interprétation de la folie et le style musical du célèbre compositeur Gluck. Talentueux pianiste, il s’engage dans de nombreux groupes musicaux du Berlin, de Königsberg et de Bamberg. En outre, Hoffmann transmet à travers ses ouvrages, plusieurs grandes thématiques telles que la musique (Souffrances musicales de Kreisler en 1810, La musique instrumentale de Beethoven en 1813 ou encore Le Chevalier Gluck en 1809), la folie, la possession, la dualité spirituelle, l’ivresse, l’amour et le rêve (état de délire). Enfin, le récit d’Hoffmann met généralement en jeu des situations cliniques, de la mise en abyme et les histoires enchâssées. Son écriture s’apparente de ce fait à la technique du leitmotiv.

Découvrez tout l’univers du conte :

Les frères Grimm sont des ambassadeurs de ce genre littéraire qu'ils ont fait connaître à travers le monde. Si vous souhaitez aller plus loin dans la lecture, nous vous invitons à consulter les pages suivantes :