La lecture en ligne est gratuite
Lire Télécharger
R a p p o r t d ’ e x p e r t i s e
DIX ANS DÉVOLUTION  DES CONSOMMATIONS  DANTIBIOTIQUES EN FRANCE 
ÉDITORIAL
Doiie MARANINCI Direter ééra de ’Assaps
Depis dix as tat a iea raçais ’eropée de oreses atios ot été etre  prises por tter otre e déeoppeet des résistaes ax atiioties E Frae sos ’éide d iistère de a Saté dex pas priaes ot déà été is e pae por préserer ’eiaité des atiioties et  troisièe est e ors de iaisatio Aat por oeti de aîtriser et de ratioaiser a presriptio es pas doiet odire à  oidre – et à  eier  sae des atiioties tat e ie ’à ’ôpita Cet oeti paraît d’atat ps prioritaire e a Frae se aratérise par e iea éeé de sa osoatio etteet spérier à a oee eropéee or éaer es réstats déà otes et iex déiir des axes de prorès e oaissae préise des aratéristies et des éotios de a osoatio d’atiioties est do idispesae
Assi ’Assaps atee déidé de réir et de pier sos e ore stétie es pri  ipaes doées dot ee dispose or e rade partie d’etre ees es doées sot iédites o ’ot ait ’oet e d’e disio restreite
Ces doées proieet de dex sores Les déaratios de etes dot dispose ’Assaps ot ie eted été tiisées et e raiso de er aratère exasti perettet de esrer a totaité de a osoatio raçaise Des doées opéetaires portat sr a oso  atio e ie traitées par ’Assaps ais réstat d’e oaoratio ae a Caisse Natioae d’Assrae Maadie des Traaiers Saariés ot éaeet été tiisées Ees perettet de oaître et d’aaser de aço ps détaiée es aratéristies de a osoatio de a popatio aiiée a réie ééra
Dix as d’éotio des osoatios d’atiioties e Frae
Éaoré à partir des doées de etes reeiies par ’Assaps et de doées de reorseet de a Cats e rapport retrae ’éotio des osoatios d’atiioties a ors de es dix derières aées Cette asse de édiaets appee e eet e attetio et  sii partiiers  e déeoppeet des résistaes atériees a odit de orex pas eropées – dot a Frae  à ettre e œre des atios aorisat  oidre et  eier sae des atiioties E Frae es atios ot aoti à aire aisser a osoatio d’atiioties tat e ie ’à ’ôpita Cette aisse pet oaeet être estiée à  por es dix derières aées  Ce oeet de aisse ’a epedat pas été oti et depis  e éère tedae à a reprise s’est êe déaée ris das er esee es réstats deeret éaois positis déotret e es aitdes de presriptio peet être iéies… ais assi e ’eort doit persister La osoatio e  est de  Miios d’Uités edes por  ire d’aaires de  Miios d’Eros Ae e osoatio de  des ités edes et  d ire d’aaires oa e seter de « ie » représete a part a ps iportate de e doaie térapetie Sr  atre pa i ressort e e ore de sstaes aties atiioties dispoies diie réièreet  ’arriée de oees oées ioates est très aie  Cette sitatio est très préopate ar ’apparisseet proressi de ’ore restreit ’éetai des sotios de reors atiioties dits « de résere » I s’ait d’ proèe dot a résotio est riae por éiter es ipasses térapeties axees sot déà orotés es presripters  Ue aase détaiée des doées ait apparaître e a osoatio ’est pas ooèe  ee présete des disparités iportates   de ’âe  a osoatio proresse ae ’âe et atteit des ieax très iportats pore otio a popatio a ps âée   os os eseeata etead  e oesex  itod   érat orts  oees e  ts tseérae t por es traes d’âe orrespodat à a popatio atie    e otio d s ét p daeéos o setaoi e e de eai ed eiedisérro  doids es rés de a Frae e das es as de a Loire o a réio RôeApes
E ie a osoatio a diié das a ppart des asses O osere éaois des aetatios otaet por es assoiatios de péiiies es épaospories de èeéératio et es iooes À ’ôpita a osoatio a éaeet diié das de oreses asses  ais ee a aeté por es assoiatios de péiiie es arapees et es épaospories de èeéératio La Frae a toors e osoatio très spériere à a oee eropéee et se site pari es pas à très orte osoatio Ces tedaes et es ostats doiet reorer es eorts e ors isat à reaer a poitie de aîtrise de ’atiiotérapie das otre pas
Assaps  Rapport d’expertise  i 
Soaire
REMARQUES MÉTODOLOIQUES I LA CONSOMMATION D’ANTIBIOTIQUES EN FRANCE I.1. Sur le plan quantitatif, la consommation a diminué de 16% en 10 ans, mais une nouvelle tendance à la hausse semble se dessiner I.2. oins de nouveau antibiotiques et plus de substances énériques sont commercialisés en rance I.. épartition de la consommation d’antibiotiques entre le secteur de ville et l’hôpital en 200
II ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION D’ANTIBIOTIQUES DANS LE SECTEUR DE VILLE II.1. a baisse de consommation a surtout porté sur le début de la dernière décade II.2. a consommation d’antibiotiques en ville a évolué sur le plan qualitatif II.. nalse des prescriptions d’antibiotiques en ville en 200
III LA CONSOMMATION D’ANTIBIOTIQUES À L’ÔITAL III.1. Évolution de la consommation d’antibiotiques au sein des établissements hospitaliers III.2. a consommation d’antibiotiques à l’hôpital évolue sur le plan qualitatif
IV LA CONSOMMATION D’ANTIBIOTIQUES EN EUROE  1  es substances antibiotiques  bilan 1200
6
10 12

16 1
 22
Dix as d’éotio des osoatios d’atiioties e Frae
REMARQUES MÉTODOLOIQUES
Totes es doées tiisées por e reei ot été oerties e ore de Doses Déiies oraières DD Étaie sos ’éide d « Coaorati Cetre or Dr Statistis Metodoo » de ’OMS a Dose Déiie oraière ostite e posooie de rééree por  adte de soixatedix ios das ’idiatio priipae de ae oée Cette dose oee e reète pas éessaireet a posooie reoadée par ’AMMa posooie eetie  ee ostite  étao de esre Cae prése i tatio d’ édiaet pet aisi être oertie e ore de DD et si ’o oaît e ore tota de oîtes edes a osoatio a ors d’e aée pet esite être aée e e soit par oée par aie o par asse d’atiioties L’sae des DD éiie aisi es diités de esre iées à ’étéroééité des taies de oditioeet et de dosae des édiaets oeriaisés or teir opte des diérees de popatio d’ pas à ’atre e ore de DD est diisé par e ore tota d’aitats eats opris ar oetio es réstats sot présetés por ie aitats et par or DD Cet idiater red do possie es oparaisos de osoatios et peret de aer e as ééat e osoatio oee iteratioae La osoatio os  pitaière a de srroît été rapportée à  seod déoiater  e ore de orées d’ospitaisatio  ai de teir opte des ariatios de ’atiité des étaisseets E e i oere es réstats éaorés à partir des doées de a CNAMTS a popatio retee a déoiater est ostitée par e ore tota d’assrés ééiiat des prestatios d réie ééra La ersio de a assiiatio ATC tiisée est ee de aier  Lorse e édiaet est oposé de dex sstaes aties e sot es rèes de a ixées par ’OMS por es assoiatios i ot été retees Ei e e i oere a ore paretérae de ’aoxiiie assoiée à  iiiter d’ee CR a oso  atio de a série etière a été aée sr a ase de a DD e ier depis  soit  raes par or
onnées de l’fssaps Les doées tiisées proieet des déaratios de etes e es titaires d’atorisatios de ise sr e aré AMM adresset ae aée à ’Assaps Ces déaratios prées à ’artie L  et siats d Code de a Saté ie présetet  aratère oiatoire et portet sr a totaité des spéiaités oeriaisées e Frae ’ees soiet o o reorsaes ax assrés soiax Ees sot siaées das e rapport par a etio « sore  Assaps »
onnées de la S Les doées tiisées orrespodet a déoreet des reorseets d’atiioties  eetés par e réie ééra etiés seo atre ritères  âe sexe ie de résidee spéiaité d presripter Le traiteet de es doées et es as s’ rapportat aat été eetés par ’Assaps es réstats présetés ii – oe es oetaires i es aopaet – reèet de sa see resposaiité et e saraiet do eaer a CNAMTS Ees sot siaées das e rapport par a etio « sore  CNAMTS  Assaps »
hamps couverts Les doées de ’Assaps oret ’esee de a popatio raçaise Frae étropoitaie  DOM et ees de a CNAMTS ’esee de a popatio aiiée a réie ééra Frae étropoitaie  DOM  opris es setios oaes taistes E e i oere es spéiaités paraeties retees es aps se reoret prese etièreet  i ’existe e dex atiioties o re  orsaes ax assrés soiax et de srroît er iea de etes est aie
1. Ce qui est le cas, par exemple, pour l’amoxicilline, dont la DDJ est fixée par l’OMS à 1 gramme, alors que les MM des spécialités dosées à 1 gramme mentionnent des posologies égales ou supérieures à  g.
Assaps  Rapport d’expertise  i 
I La osoatio d’atiioties e Frae
I.1 Sur le plan quantitatif, la consommation a diminué de 16% en 10 ans, mais une nouvelle tendance à la hausse semble se dessiner.
igure n° 1  Éolution de la consommation d’antiiotiques en rance
Source  fssaps a consommation est présentée en nomre de Doses Définies Journalières pour 1 aitants et par Jour DDJ1J. Définie par le « Collaorating Centre for Drug Statistics Metodolog » de l‘OMS, la DDJ, ou posologie standard pour un adulte de  g, permet de calculer, à partir du nomre d’unités endues, et en fonction du nomre d’ aitants, la consommation de caque molécule.
La osoatio totae d’atiioties e Frae a diié de  à a ors de es dix der ières aées  ette éotio est a réstate de a aisse de totes es presriptios édiaes e ie oe à ’ôpita Cette tedae est arate a reard des éotios oserées das es atres rades asses térapetiesa osoatio a aeté o s’est a iex staiiséedot La etre d rapie otre éaois e e oeet a été ps aeté e dét de période  depis  es éotios sot irréières et s’isriet das e éère tedae à a asse siers aters perettet d’expier e es ariatios aiet été de ps rade aper drat es preières aées de a déeie Tot d’aord a iea eropée e Cosei de ’Uio eropéee s’est préopé d proèe de a résistae ax atiioties e adoptat e résotio  pis e reoadatio  Ces doets iitaiet es états eres à déiir des stratéies por eraer e déeoppeet de a résistae ax atiioties et à reorer a oete d’ioratios sr er presriptio et sr er ti  isatio De srroît dex proraes eropées spéiieet dédiés a sii de a résistae ax atiiroies EARSS et a sii des osoatios ESAC ot été aés et ot ééiié d’ ia  eet oataire E Frae  a atioa por préserer ’eiaité des atiioties a été is e pae dès oere 
. À partir de l’estimation de la consommation 1, encore proisoire, la aisse entre  et 1 serait de 1 . Cf. nalse des entes de médicaments aux officines et aux ôpitaux. fssaps 1.
Dix as d’éotio des osoatios d’atiioties e Frae
 
De oreses atios ot été esite eaées otaet par ’assrae aadie dot es preières apaes après d pi ot siiiatieet otrié à a aisse d iea des osoatios e ie À ’ôpita aat êe a siatre e  d’ aord tripartite etre e Miistère de a Saté es oraises d’assrae aadie et es édératios proessioees ospitaières des atios ot été eées a sei des étaisseets ai de rédire es osoatios et d’optiiser es presriptios Les éotios de es derières aées odiset éaois à se deader si ette daie e s’est pas  pe essoée
I.2 oins de nouveau antibiotiques et plus de substances énériques sont commercialisés en rance.
igure n°  Éolution du nomre d’antiiotiques commercialisés en rance
Source  fssaps
A ors de a période e ore de sstaes atiioties à sae sstéie sees o e assoiatio dispoies e Frae a diié de passant de 101 à 86Ce sode éati réste de ’arrêt de oeriaisatio de iti sstaes aors e sees dix oees sstaes o assoiatios de sstaes ot été oeriaisées a iste de es sstaes est présetée e aexe  Mêe si a sitatio arie d’e asse d’atiioties à ’atre i ’ e a ae  à ’exeptio des aroides  das aee a ois e sstae atie ’ait été retirée d aré par ’etreprise i a oeriaisait Cette éotio oire e ’ioatio térapetie est désorais trop odeste por assrer e reoeeet d aré et a e por oroaire  déeoppeet iportat d aré des ééries
Assaps  Rapport d’expertise  i 
 
Aisi e  es ééries représetaiet  de a osoatio d’atiioties e ie expri ée e ore de DD et ors’o  aote es spéiaités de rééree o prieps d Répertoire de ’Assaps ette proportio s’éèe à  La part des édiaets reetés das a osoatio est do désorais très restreite
oaeet ’sae prééretie des ééries das ette asse térapetie est e éotio satisaisate ais e x très aie d’ereistreet de oées oees et ioates est préo pat
E eet opte te d iea de résistae de ertaies atéries ax atiioties dispoies ’ap  parisseet proressi de « ’ore » oort à restreidre ’éetai des sotios de reors ati  ioties dits « de résere » I s’ait à d’ proèe très spéiie ax atiioties dot a résotio est riae por éiter es ipasses térapeties axees sot déà orotés es presripters
I. épartition de la consommation d’antibiotiques entre le secteur de ville et l’hôpital en 200
E oe et e doses oraières es atiioties sot ps areet tiisés das e seter de ie e das e seter ospitaier  La osoatio das e seter de ie représete  iios d’ités oîtes edes ae  ire d’aaires e prix ariat de  iios d’eros et e osoatio e Dose Déiie oraière par  aitats de   La osoatio das e seter ospitaier représete  iios d’ités edes ae  ire d’aaires e prix ariat de  iios d’eros et e osoatio e Dose Déiie oraière par  aitats de 
. Selon un rapport conoint de l’CDC uropean Center for Disease reention and Control et de l’M uropean Medicines genc,   patients seraient morts en  d’ infections liées à des actéries multirésistantes, et qui n’ont pu être traitées faute d’antiiotique efficace.
Dix as d’éotio des osoatios d’atiioties e Frae
 
29,6
2009
2008
2003
2006
. es données des aromètres de prescription MS eat indiquent que les maladies irales ont constitué le premier motif de prescription en , confirmant ainsi que la part des consommations non ustifiées demeure encore importante. . n effet, les données du réseau Sentinellebt.hfrptites.nemontrent que le nomre estimé de sndromes grippaux était estimé à 1,1 million en 1, contre , millions en  et  millions en .
Cette reprise s’est srtot aiestée e   ee porrait être e partie expiée par e iidee ps orte de patooies ieraes et de sdroes rippax oserés Les preiers ééets dispo ies oerat  otret e a osoatio a de oea diié I sera éaeet oté e ’iidee des sdroes rippax a été très aie e  et a do – opte te des aitdes de presriptio oserées  représeté  ater de odératio
La osoatio des atiioties déirés e ie a diié ais srtot ors des i preières aées de a déade Ce oeet de aisse a do e rade partie oïidé ae a ise e pae d preier pa « atiioties » et e aeet de a preière apae atioae de ’assrae aadie Depis  ’éotio a été irréière ais s’isrit éaois das e éère tedae à a asse es oeets de aisse e opesat pas totaeet es oeets de asse 
a consommation est présentée en nomre de Doses Définies Journalières pour 1 aitants et par Jour DDJ1J. Définie par le « Collaorating Centre for Drug Statistics Metodolog » de l‘OMS, la DDJ, ou posologie standard pour un adulte de  g, permet de calculer, à partir du nomre d’unités endues, et en fonction du nomre d’ aitants, la consommation de caque molécule.
2005
2004
22
20 1999 2000 Source  fssaps
24
Assaps  Rapport d’expertise  i 
2002
2007
2001
2010
igure n°  Éolution de la consommation des antiiotiques en ille
II ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION D’ANTIBIOTIQUES DANS LE SECTEUR DE VILLE  II.1 a baisse de consommation a surtout porté sur le début de la dernière décade
33,4
32,0
26
28
30
DDJ/1000H/J 36 34,3 34 32
28,9
28,9
27,1
28,2
33,0
28,0
28,6
27,9
Si a ors de es i derières aées es rédtios de osoatio oserées ot été ois ortes i oiet epedat de reatiiser ’iportae ’i at attrier à ette oee tedae et e pas sosestier es réstats otes
E eet aré e ore exeptioeeet éeé des sdroes rippax e  a osoatio d’atiioties s’est étaie à  iea etteet iérier à ei d dét des aées 
D’atre part i at predre e opte e e ieiisseet de a popatio raçaise ostite  ater d’aroisseet de a osoatio d’atiioties  es persoes âées de ps de  as osoet daatae e e reste de a popatio  pCe ater toteois ’est pas spéiie à a Frae  i oere éaeet es pas eropées i ot réssi à aiteir  sae odéré des atiioties
Das es oditios ’éotio réete des osoatios oire e des aitdes de presriptio ot ees assi éoé
II.2 a consommation d’antibiotiques en ville a évolué sur le plan qualitatif
aleau n°  Éolution de la consommation des principales classes d’antiiotiques classification C en Dose Définie Journalière1 aitantsour des principales classes d’antiiotiques
Source  fssaps
A ors de a période oserée a osoatio a diié das a ppart des asses 
. On peut estimer que l’augmentation progressie de la part des personnes de  ans et plus dans la population accroît, caque année, toutes coses étant égales par ailleurs, la consommation de ,1 DDJ1J. . oir pages  et 1 les comparaisons européennes.
Dix as d’éotio des osoatios d’atiioties e Frae
Sees atre d’etre ees se aratériset par e aetatio de er sae toors exprié por  aitats et par or I s’ait des tétraies des assoiatios de péiiies ’estàdire por ’essetie ’aoxiiie assoiée à  iiiter d’ee des épaospories de èe éératio et des iooes L’aetatio de a osoatio de es dex derières asses est préopate ar ee séetioe ps aieet es etéroatéries sérétries de étaataases à spetre éted E e i oere es iooes a proressio a toteois été ps odérée e i see otrer e es reoadatios spéiies de o sae ot été siies
aleau n°  art des différentes classes d’antiiotiques dans la consommation de ille et. Comparaisons 1
Source  fssaps
La déopositio de a osoatio par rade asse et e éidee e es péiiies sot es atiioties es ps areet tiisés 
ris das er esee es êtaataies CD représetet près des dex tiers de a oso  atio aatoire
Les aroides ostitet a seode rade asse ATC iea  a ps osoée ari es atres asses dot es édiaets sot réeet presrits iret es tétraies es iooes aisi e es épaospories de èeéératio dot a part a orteet proressé
La oparaiso des asses das a osoatio de es dix derières aées otre a part roissate des assoiatios de péiiies i est passée de  à  soit 
À ’ierse es épaospories de ère éératio e sot prese ps osoées et ’tiisatio des épaospories de èeéératio a orteet diié
La diitio de a osoatio des aroides doit être éaeet otée
Assaps  Rapport d’expertise  i 