Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La mobilité résidentielle progresse dans le parc locatif privé et diminue dans le parc social.

De
4 pages

Josnin (R), Robert (A). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0064964

Ajouté le : 10 janvier 2009
Lecture(s) : 0
Signaler un abus
COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE
n27 ° Octobre 2009
La mobilité résidentielle progresse dans le parc locatif privé et diminue dans le parc social
Près de 8 % des logements ont changé chaque année d’occupants entre 2005 et 2007. Ce taux varie de 3,5 % chez les propriétaires occupants à 18 % au sein du parc locatif privé. L’âge est le déterminant principal de la mobilité résidentielle quel que soit le statut d’occupation du logement. Les autres facteurs explicatifs tiennent à la fois aux caractéristiques du ménage (revenu, configuration familiale) mais aussi du logement (taille, nombre de pièces et type). Les ménages qui arrivent dans un logement ont souvent des profils proches des précédents occupants, surtout parmi les revenus les plus élevés et les plus modestes. En revanche, aux propriétaires occupants pauvres qui quittent leur logement d’une part, et aux locataires aisés du parc social d’autre part, succèdent des ménages aux profils plus diversifiés.
Lueers atse l5 ,s%nda dm eoonnt,i tàa r3o,ee   rdoetnaotyiat ed xuLnaunlem et ua xue rolegemtni -cquacreiè lntég earén ,elxuecainstpsuc0c0u p2r ès1g,l.tEan éarhpcéni pé gonrs e8o  àeadt r%is bas rèes lezchnlub tài àe l7b 9t, %ua evin logements (définitions), qui demeurait i entre 2005 et 2007. Cette quasi-stabilité globale parce qu’ils anticipent une stabilité (familiale et/ou masque d’importantes disparités selon les statuts d’emploi). Ils dépensent par ailleurs des sommes d’occupation (graphique 1 importantes pour l’amélioration et l’entretien de leur) : le taux de rotation au sein du parc locatif privé continue d’augmenter bien. En outre, le choix du logement est le plus depuis 2001 en lien avec le cycle immobilier, alors souvent adapté au ménage (taille, localisation…) qu’il diminue significativement dans le parc social au moins initialement. Enfin, vendre ou acheter un (en raison notamment de la diminution de la part logement conduit à acquitter des frais divers : droits des ménages jeunes) et dans les logements de mutation, commissions d’agences, diagnostics appartenant aux collectivités publiques. techniques… Les locataires déménagent beaucoup plus que 1 - Taux de rotation annuel entreles propriétaires. Toutefois, les différents parcs 1999 et 2007fi scotalde mant  autsontL .serpol crap eradésionprs ontiig s sérsec apdrés darchrentifféocatif privé, (en %)%, est le plus élevé deoù le taux de rotation, à 18 tous, est gouverné par une logique de marché et 20joue un rôle fort dans la fluidité des parcours 19Parc totalrésidentiels des ménages. 18tr is arcs autres collectivités l 17Les o 16Locatif privépueu slbqituertea p sfitaco,laicos(pes onrss neramo)selnos t 15 14la mise à 13Locatifdavantage réglementés. Dans ces parcs, 12socialdisposition du logement s’apparente à une forme 11Ptaiéprroseriantadavsi lseactomumcnaep)ttnovuerm elnets  mtal ariesléa tpini riréf( egeyolcharnoé r eu mau 10occu ants 9pqu 8Personnesd’abandonner. Les locataires sociaux, par exemple, 7moralesplus être éligibles à un nouveaurisquent de ne 6ttent le leur 5Cloéslectivitlogement HLM s’ils qui ou bien de subir , 4publiqseuune file d’attente potentiellement longue pour obtenir un autre logement dans le même parc. Ainsi le taux 3 1999-2001 2001-2003 2003-2005 2005-2007de rotation n’est que de 10 % dans le parc locatif social. Champ : France métropolitaine, hors meublés Source : Filocom
Service de l’observation et des statistiques
www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin