Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Les Relations entre l'Union européenne et les pays méditerranéens : quel rôle pour la France ? : avis

De
332 pages
Les pays de la Méditerranée représentent pour l'Europe des enjeux essentiels sur les plans politique, économique et culturel. Pour avoir les moyens de ses ambitions, l'Union européenne doit relancer la coopération euro-méditerranéenne. De par sa position géographique et ses liens historiques, la France a une responsabilité particulière dans la réussite de ce projet. Source : Conseil économique et social
Voir plus Voir moins
III
SOMMAIRE
Pages
AVISadopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du 15 avril 1998 ...............................1
I - LE CONSTAT : DES ENJEUX IMPORTANTS, DES OBJECTIFS AMBITIEUX, DES RÉSULTATS ENCORE INSUFFISANTS .................................................................................4
A - DES ENJEUX IMPORTANTS............................................................4
B DES OBJECTIFS AMBITIEUX : FAIRE DU POURTOUR -MÉDITERRANÉEN UNE ZONE DE STABILITÉ ET DE PROSPÉRITÉ ......................................................................................5
C - DES RÉSULTATS ENCORE INSUFFISANTS .................................6
D - UN DÉFI POUR LA FRANCE............................................................8
II - LES PROPOSITIONS DU CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL.............................................................................................10
A - REMETTRE LA MÉDITERRANÉE AU CENTRE DES PRIORITÉS EUROPÉENNES ET RELANCER LA COOPÉRATION EURO-MEDITERRANEENNE ............................10
B - VEILLER A LA COHÉRENCE ET PRÉSERVER LA GLOBALITÉ DU PROJET................................................................111. Assurer la progression parallèle des trois volets du processus de Barcelone .......................................................................................112. Intégrer cette politique à une politique densemble ........................113. Se donner les moyens dune politique ambitieuse ..........................124. Poursuivre la réflexion sur les sujets sensibles ...............................12
C - ACCOMPAGNER ET SOUTENIR LE PROCESSUS DE BARCELONE ....................................................................................151. Soutenir le développement économique des pays tiers méditerranéens et lémergence dun grand marché régional ..........161.1. ALLÉGER LA DETTE............................................................................161.2. PALLIER LINSUFFISANCE DES INVESTISSEMENTS .................171.3. FAVORISER LA CRÉATION ENTRE LES PTM DUN VASTE ESPACE ÉCONOMIQUE INTÉGRÉ...........................................................182. Soutenir laccompagnement social du développement économique ....................................................................................20
D - METTRE LINFLUENCE FRANÇAISE AU SERVICE DU PARTENARIAT ................................................................................21
IV
1. Mieux intégrer la dimension européenne ........................................222. Optimiser nos atouts .......................................................................233. La culture, facteur dinfluence et de connaissance réciproque........25ANNEXE A LAVIS .........................................................................................29SCRUTIN 29DÉCLARATION DES GROUPES ...................................................................31RAPPORTprésenté au nom la section des de Relations extérieures par Monsieur François PÉRIGOT, rapporteur ...................................................1INTRODUCTION...............................................................................................5
CHAPITRE I LE CADRE HISTORIQUE DES RELATIONS EURO-MÉDITERRANÉENNES : LA PLACE PARTICULIÈRE DE LA FRANCE ......................................................................9
I - LES FONDEMENTS HISTORIQUES .................................................10
A - LES RELATIONS ENTRE LA FRANCE ET LES PAYS TIERS MÉDITERRANÉENS JUSQUÀ LA RÉVOLUTION FRANÇAISE ......................................................................................111. La découverte de lOrient ...............................................................112. François 1er : une nouvelle étape, les premières bases de lenseignement des langues orientales............................................123. Le XVIIesiècle : un regain dintérêt pour la Méditerranée.............12
B - LINFLUENCE DE LA RIVALITÉ FRANCO-BRITANNIQUE .....14
II - DEUX EXEMPLES DE LINFLUENCE FRANÇAISE DANS LE BASSIN MÉDITERRANÉEN : LÉGYPTE ET LE MAGHREB .......................................................................................15
A - LEGYPTE ........................................................................................151. Des échanges culturels tissés de longue date ..................................15
1.1. LES EXPLORATEURS ORIENTALISTES..........................................15
1.2. LINFLUENCE DE LEGYPTE DANS LE COURANT LITTÉRAIRE ET ARTISTIQUE DU XVIIIEISCÈ..............LE..................................1.6........2. Une présence française qui impulse un fort développement scientifique et technique au Levant ................................................17
2.1. LE CARACTÈRE PARTICULIER DE LA CAMPAGNE DEGYPTE ...........................................................................................................................17
2.2. LES SAINT-SIMONIENS CHOISISSENT LEGYPTE ......................17
2.3. LES TECHNICIENS DE MÉHÉMET-ALI...........................................18
2.4. LE PERCEMENT DU CANAL DE SUEZ.............................................193. Deux pays intimement liés au plan culturel ....................................20
3.1. LUSAGE ET LENSEIGNEMENT DU F
RANÇAIS...........................20
V
3.2. LEGYPTOLOGIE ..................................................................................21 B - LE MAGHREB, CHAMP PRINCIPAL DE LA PRÉSENCE FRANÇAISE ......................................................................................221. Une conjonction de facteurs favorables au développement de la présence française ..........................................................................222. La mise en valeur du Maghreb........................................................232.1. LAGRICULTURE ..................................................................................232.2. LINDUSTRIE ..........................................................................................232.3. LE DOMAINE SOCIAL ET ÉDUCATIF ..............................................243. Limportance des intérêts financiers ...............................................244. Lessor des échanges ......................................................................26729,1 26
III - LÉMERGENCE DUNE POLITIQUE RÉGIONALE ET MÉDITERRANÉENNE...................................................................27
A - DU DIALOGUE EURO-ARABE À LA POLITIQUE MÉDITERRANÉENNE .....................................................................28
B - LE RÔLE DE LA FRANCE DANS LAVÈNEMENT DUNE POLITIQUE MÉDITERRANÉENNE AMBITIEUSE ......................291. Le Forum méditerranéen (1988-1989) : un dialogue global ...........29
1.1. LES ORIGINES : LE RÔLE DU CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL............................................................................................................29
1.2. LES LIMITES DU FORUM....................................................................302. Linstitutionnalisation dun espace méditerranéen : les « 4+5 » et les « 5+5 » ......................................................................................313. Le Forum méditerranéen pour le dialogue et la coopération en Méditerranée ou « Forum méditerranéen ».....................................324. Bilan et perspectives .......................................................................33
CHAPITRE II LA POLITIQUE MÉDITERRANÉENNE DE LEUROPE 35
I - UNE POLITIQUE : UNE INTÉGRATION ÉCONOMIQUE PROGRESSIVE................................................................................35
A - DES LIENS ÉCONOMIQUES PARTICULIERS .............................35
B - LA POLITIQUE GLOBALE MÉDITERRANÉENNE (1972-1992)...................................................................................................36
C - LA POLITIQUE MÉDITERRANÉENNE RÉNOVÉE (1992-1995)...................................................................................................38
D - LA CONFÉRENCE DE BARCELONE (NOVEMBRE 1995) .........411. Les origines : un nouveau contexte géopolitique et économique ....412. La déclaration de Barcelone ...........................................................42
2.1. UN PARTENARIAT AMBITIEUX........................................................42
VI
2.2. LE VOLET ÉCONOMIQUE : UN EXERCICE SOUFFRANT DE CERTAINES INSUFFISANCES ...................................................................44
2.3. LES OBJECTIFS ÉCONOMIQUES......................................................453. Le contenu ......................................................................................46
3.1. LES COOPÉRATIONS SECTORIELLES............................................46
3.2. LES ACCORDS DASSOCIATION DE LA NOUVELLE GÉNÉRATION................................................................................................47
3.3. LE FINANCEMENT DE LA POLITIQUE MÉDITERRANÉENNE : UN EFFORT NON NÉGLIGEABLE DE LUNION EUROPÉENNE .......48
II - UN CONSTAT :DESÉCONOMIESFORTEMENTINTÉGRÉESÀLEUROPE,MAISDESRELATIONSDÉSÉQUILIBRÉES .........................................................................52
A - LES RELATIONS ÉCONOMIQUES ENTRE LUNION EUROPÉENNE ET LES PAYS TIERS MÉDITERRANÉENS ........52 1. Les échanges commerciaux euro-méditerranéens ...........................52
1.1. LÉVOLUTION DES ÉCHANGES EURO-MÉDITERRANÉENS DEPUIS VINGT ANS : UN RISQUE DÉVICTION ...................................52
1.2. DES ÉCHANGES DÉSÉQUILIBRÉS....................................................54
1.3. UNE SPÉCIALISATION SECTORIELLE ET UNE DIVERSIFICATION CROISSANTES..........................................................56
1.4. DES RELATIONS POLARISÉES ..........................................................582. Les flux financiers ..........................................................................59
2.1. LAIDE AUX PAYS TIERS MÉDITERRANÉENS : UNE RÉPARTITION INÉGALE............................................................................59
2.2. LE POIDS DES INVESTISSEMENTS EUROPÉENS DANS LES INVESTISSEMENTS REÇUS PAR LES PTM EST NON SEULEMENT DOMINANT MAIS IL TEND À CROÎTRE.................................................622.3. LESTRANSFERTS FINANCIERS DES ÉMIGRÉSVERS LES PTM REPRÉSENTENT DES FLUX SUBSTANTIELS........................................64B - LES RELATIONS ÉCONOMIQUES ENTRE LES PAYS TIERS ET LES PAYS MÉDITERRANÉENS : LA PLACE PRIVILÉGIÉE DES ÉTATS-UNIS ...................................................661. Les Etats-Unis.................................................................................661.1. LES ÉCHANGES .....................................................................................661.2. LES FLUX FINANCIERS .......................................................................692. Les autres pays tiers........................................................................70
CHAPITRE III LA MISE EN OEUVRE DU PROCESSUS DE BARCELONE.........................................................................73
VII
I - LES FREINS AU DÉVELOPPEMENT DE RELATIONS ÉQUILIBRÉES.................................................................................77
A - LES FREINS DU CÔTÉ DES PAYS TIERS MÉDITERRANÉENS ........................................................................771. Labsence dintégration régionale...................................................77
1.1. UN MODÈLE DE CROISSANCE AUTOCENTRÉE...........................77
1.2. DES INTÉRÊTS ÉCONOMIQUES NATIONAUX DIVERGENTS ...78
1.3. DE NOUVELLES PERSPECTIVES ......................................................792. La diversité et le manque dhomogénéité de la zone ......................80
2.1. SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE .........................802.2. SUR LE PLAN ÉCONOMIQUE ............................................................80
2.3. DES RELATIONS DIFFÉRENCIÉES AVEC LUNION EUROPÉENNE ...............................................................................................85
2.4. UNE TRANSITION DÉMOGRAPHIQUE INÉGALEMENT AVANCÉE .......................................................................................................86
2.5. UNE INÉGALITÉ EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DÉDUCATION..883. Une accentuation de la concurrence pour les PTM.........................89
3.1. LES CONSÉQUENCES DE LA LIBÉRALISATION DES ÉCHANGES ...........................................................................................................................89
3.2. LÉMERGENCE DES PAYS DEUROPE CENTRALE ET ORIENTALE ...................................................................................................90
3.3. LABSENCE DE COMPLÉMENTARITÉS..........................................914. Linsuffisante attractivité de la zone malgré latout de la proximité géographique et culturelle..............................................92
4.1. LA FAIBLESSE DES INVESTISSEMENTS PRODUCTIFS ..............924.2. UNE PLACE MARGINALE DANS LE COMMERCE MONDIAL...94
4.3. LATOUT DE LA PROXIMITÉ GÉOGRAPHIQUE ET CULTURELLE : LEXEMPLE DU TEXTILE-HABILLEMENT ............94
B - DU CÔTÉ DE LUNION EUROPÉENNE........................................971. Un intérêt inégal des Etats-membres...............................................972. Les limites dun partenariat ambitieux............................................99
2.1. UN PARTENARIAT À PLUSIEURS VITESSES .................................99
2.2. UN DISPOSITIF LOURD ET COMPLEXE .......................................1003. Lenjeu agricole ............................................................................102
3.1. LAGRICULTURE DANS LES PAYS TIERS MÉDITERRANÉENS .........................................................................................................................103
3.2. LES ÉCHANGES AGRO-ALIMENTAIRES DES PTM....................104
VIII
3.3. LAGRO-ALIMENTAIRE, ENJEU DU PARTENARIAT EURO-MÉDITERRANÉEN .....................................................................................105II - LE PARI DE LA CRÉATION DUNE ZONE DE LIBRE-ÉCHANGE ......................................................................................109
A - DES EFFETS POSITIFS .................................................................1101. Une meilleure compétitivité du fait de la baisse des prix des intrants .........................................................................................1102. Des réformes structurelles ............................................................110
B - MAIS UNE TRANSITION PROBLÉMATIQUE ...........................1121. Limpact sur des secteurs jusqualors protégés.............................1132. Laccroissement du déficit commercial ........................................1133. Les conséquences budgétaires ......................................................1144. Les conséquences sociales ............................................................114
CHAPITRE IV QUELLE PLACE ET QUEL RÔLE POUR LA FRANCE DANS LE PARTENARIAT EURO-MÉDITERRANÉEN ?117
I - DES ATOUTS A LA MESURE DE LINTENSITÉ DES RELATIONS ÉCONOMIQUES ...................................................117
A UNE FORTE PRÉSENCE NOTAMMENT AU MAGHREB.........118-1. En termes déchanges ...................................................................118
1.1. DES PARTENAIRES ÉCONOMIQUES MAJEURS .........................118
1.2. NOTRE PREMIER EXCÉDENT HORS OCDE ................................119
1.3. LE DÉVELOPPEMENT DES ÉCHANGES........................................1192. En termes dinvestissements : des secteurs clés, la prédominance des grands groupes .......................................................................120
B - UNE ACCENTUATION DE LA CONCURRENCE.......................125
C - LA FRANCE A UN RÔLE DÉTERMINANT À JOUER DANS LA MISE À NIVEAU ET LADAPTATION DES ÉCONOMIES..126
II UN FACTEUR PARTICULIER DINFLUENCE : LE -DOMAINE CULTUREL ...............................................................127
A - LES POINTS FORTS DE LA POLITIQUE CULTURELLE DE LA FRANCE DANS LES PTM .......................................................1281. Le premier budget de la Direction générale des relations culturelles, scientifiques et techniques (DGRCST) du ministère des affaires étrangères ..................................................................1282. Limportance des zones francophones ..........................................1293. Un excellent réseau détablissements denseignement français, de prestigieuses classes et filières universitaires francophones ....130
3.1. LE RÉSEAU DES ÉTABLISSEMENTS F
RANÇAIS
........................130
IX
3.2. LA PLACE DU FRANÇAIS DANS LES ÉTABLISSEMENTS LOCAUX........................................................................................................130
3.3. LA SITUATION DANS LENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ............1314. Une coopération scientifique et technique créatrice de valeurs communes ....................................................................................1345. Laction audiovisuelle...................................................................1376. Les manifestations culturelles .......................................................138
B - LES INSUFFISANCES ET LES MENACES QUI PÈSENT SUR LINFLUENCE FRANÇAISE .........................................................1401. Des moyens insuffisants................................................................140
1.1. LA DIMINUTION DES CRÉDITS DE LA DGRCST DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ................................................................140
1.2. LA NÉCESSAIRE IMPLICATION FINANCIÈRE DU MINISTÈRE DE LÉDUCATION NATIONALE .............................................................142
1.3. LE PROBLÈME DES COOPÉRANTS DU SERVICE NATIONAL EN ADMINISTRATION.....................................................................................1432. La concurrence des autres pays occidentaux ................................1443. Une préparation incertaine aux nouveaux modes de financement bilatéraux des projets prévus dans le cadre du Partenariat ...........1454. Linsuffisance des résultats du troisième volet de Barcelone .......147
III - LES INITIATIVES ET LE RÔLE DE LA SOCIÉTÉ CIVILE .....1481. La coopération décentralisée ........................................................150
1.1. LE RÔLE DES VILLES ........................................................................150
1.2. LES ACTIONS DE COOPÉRATION ENTRE LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES FRANÇAISES ET LE SUD ET LEST MÉDITERRANÉENS ...................................................................................151
1.3. LES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES ................1542. Les ONG françaises ......................................................................1553. Comparaison avec dautres pays...................................................1574. Les acteurs économiques et sociaux .............................................158
4.1. LES ORGANISATIONS DE SALARIÉS.............................................158
4.2. LES ENTREPRISES ..............................................................................1595. La place des immigrés ..................................................................163
5.1. LE POIDS DÉMOGRAPHIQUE DES PTM .......................................163
5.2. LES MIGRATIONS DE POPULATIONS DES PTM VERS LUE ..165
5.3. LA CRÉATION DUNE ZONE DE LIBRE-ÉCHANGE ET LES FLUX MIGRATOIRES............................................................................................167
5.4. VERS UNE POLITIQUE DE CO-DÉVELOPPEMENT LIÉE AUX FLUX MIGRATOIRES ................................................................................1686. Les Conseils économiques et sociaux ...........................................169
X
6.1. LES CONSEILS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX, LIEU DE RÉFLEXION ET DE DIALOGUE ..............................................................169
6.2. LASSOCIATION DES CONSEILS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX À LA MISE EN OEUVRE DU PARTENARIAT ...........................................170
6.3. LINTÉRÊT DES SOMMETS EURO-MÉDITERRANÉENS DES CONSEILS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX ET INSTITUTIONS SIMILAIRES .................................................................................................171CONCLUSION ...............................................................................................173BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES GÉNÉRAUX .............................................175REVUES 183LISTE DES PERSONNALITÉS RENCONTRÉES .......................................185LISTE DES ILLUSTRATIONS......................................................................190ANNEXES 193Annexe 1 : Déclaration de Barcelone adoptée lors de la conférence euro-méditerranéenne (27-28 novembre 1995)...........................194Annexe 2 : Placements étrangers en emprunts dEtat ......................................215Annexe 3 : Aide de la CEE aux pays arabes méditerranéens sous les protocoles financiers (1978-1996) ...............................................................216Annexe 4 : Part des pays méditerranéens dans le commerce extérieur de lUE 12 (extra-UE)...................................................................................217Annexe 5 : Aide au développement au Sud de la Méditerranée : apports totaux nets..............................................................................................218Annexe 6 : Les financements multilatéraux .....................................................219Annexe 7 : Les investissements directs étrangers dans les pays du processusde Barcelone ....................................................................................221Annexe 8 :Répartition régionale de lAPD des donneurs du CAD1................222Annexe 9 : Partenariat Euro-Méditerranéen ....................................................224Annexe 10 : Evolution et perspectives de populations autour de la Méditerranée, 1965-2025...................................................................................249Annexe 11 : Un développement humain inégal ...............................................250Annexe 12 : Ressortissants des PTM dans les pays méditerranéens de la CEE vers 1990 ....................................................................................251Annexe 13 : Les régimes commerciaux des Pays Tiers Méditerranéens .........252Annexe 14 : Le textile-habillement dans les Pays Tiers Méditerranéens.........253Annexe 15 : Evolution des importations de céréales de 1961 à 1992 en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.......................................................255Annexe 16 : Importations européennes dagrumes en provenance des PTM ..256Annexe 17 : Ratification par les PTM des principales conventions de lOIT..257Annexe 18 : Principaux thèmes traités par le rapport dinformation du comité économique et social des communautés européennes « le rôle des milieux économiques et sociaux dans lapplication des mesures daccompagnement social au développement et à la mise à niveau des économies »..........................................................................258Annexe 19 : Les échanges commerciaux entre lUE et les PTM (1996) .........261Annexe 20 : Les échanges commerciaux entre la France et Pays Tiers Méditerranéens de 1988 à 1996..................................................262
XI
Annexe 21 : Conclusions de la conférence de Thessalonique sur la coopération en matière audiovisuelle et sur la télévision................................268Annexe 22 : Les opérations de coopération décentralisée dans les PTM ........272Annexe 23 : Les Pays Tiers Méditerranéens, en tant que marchés prioritaires des chambres de commerces et dindustries françaises .....................279Annexe 24 : Projections de la population des pays méditerranéens par tranche dâge-variante moyenne ..............................................................282
XII
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin