La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

III
SOMMAIRE
Pages
AVISadopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du 15 avril 1998 ...............................1
I - LE CONSTAT : DES ENJEUX IMPORTANTS, DES OBJECTIFS AMBITIEUX, DES RÉSULTATS ENCORE INSUFFISANTS .................................................................................4
A - DES ENJEUX IMPORTANTS............................................................4
B DES OBJECTIFS AMBITIEUX : FAIRE DU POURTOUR -MÉDITERRANÉEN UNE ZONE DE STABILITÉ ET DE PROSPÉRITÉ ......................................................................................5
C - DES RÉSULTATS ENCORE INSUFFISANTS .................................6
D - UN DÉFI POUR LA FRANCE............................................................8
II - LES PROPOSITIONS DU CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL.............................................................................................10
A - REMETTRE LA MÉDITERRANÉE AU CENTRE DES PRIORITÉS EUROPÉENNES ET RELANCER LA COOPÉRATION EURO-MEDITERRANEENNE ............................10
B - VEILLER A LA COHÉRENCE ET PRÉSERVER LA GLOBALITÉ DU PROJET................................................................111. Assurer la progression parallèle des trois volets du processus de Barcelone .......................................................................................112. Intégrer cette politique à une politique densemble ........................113. Se donner les moyens dune politique ambitieuse ..........................124. Poursuivre la réflexion sur les sujets sensibles ...............................12
C - ACCOMPAGNER ET SOUTENIR LE PROCESSUS DE BARCELONE ....................................................................................151. Soutenir le développement économique des pays tiers méditerranéens et lémergence dun grand marché régional ..........161.1. ALLÉGER LA DETTE............................................................................161.2. PALLIER LINSUFFISANCE DES INVESTISSEMENTS .................171.3. FAVORISER LA CRÉATION ENTRE LES PTM DUN VASTE ESPACE ÉCONOMIQUE INTÉGRÉ...........................................................182. Soutenir laccompagnement social du développement économique ....................................................................................20
D - METTRE LINFLUENCE FRANÇAISE AU SERVICE DU PARTENARIAT ................................................................................21
IV
1. Mieux intégrer la dimension européenne ........................................222. Optimiser nos atouts .......................................................................233. La culture, facteur dinfluence et de connaissance réciproque........25ANNEXE A LAVIS .........................................................................................29SCRUTIN 29DÉCLARATION DES GROUPES ...................................................................31RAPPORTprésenté au nom la section des de Relations extérieures par Monsieur François PÉRIGOT, rapporteur ...................................................1INTRODUCTION...............................................................................................5
CHAPITRE I LE CADRE HISTORIQUE DES RELATIONS EURO-MÉDITERRANÉENNES : LA PLACE PARTICULIÈRE DE LA FRANCE ......................................................................9
I - LES FONDEMENTS HISTORIQUES .................................................10
A - LES RELATIONS ENTRE LA FRANCE ET LES PAYS TIERS MÉDITERRANÉENS JUSQUÀ LA RÉVOLUTION FRANÇAISE ......................................................................................111. La découverte de lOrient ...............................................................112. François 1er : une nouvelle étape, les premières bases de lenseignement des langues orientales............................................123. Le XVIIesiècle : un regain dintérêt pour la Méditerranée.............12
B - LINFLUENCE DE LA RIVALITÉ FRANCO-BRITANNIQUE .....14
II - DEUX EXEMPLES DE LINFLUENCE FRANÇAISE DANS LE BASSIN MÉDITERRANÉEN : LÉGYPTE ET LE MAGHREB .......................................................................................15
A - LEGYPTE ........................................................................................151. Des échanges culturels tissés de longue date ..................................15
1.1. LES EXPLORATEURS ORIENTALISTES..........................................15
1.2. LINFLUENCE DE LEGYPTE DANS LE COURANT LITTÉRAIRE ET ARTISTIQUE DU XVIIIEISCÈ..............LE..................................1.6........2. Une présence française qui impulse un fort développement scientifique et technique au Levant ................................................17
2.1. LE CARACTÈRE PARTICULIER DE LA CAMPAGNE DEGYPTE ...........................................................................................................................17
2.2. LES SAINT-SIMONIENS CHOISISSENT LEGYPTE ......................17
2.3. LES TECHNICIENS DE MÉHÉMET-ALI...........................................18
2.4. LE PERCEMENT DU CANAL DE SUEZ.............................................193. Deux pays intimement liés au plan culturel ....................................20
3.1. LUSAGE ET LENSEIGNEMENT DU F
RANÇAIS...........................20
V
3.2. LEGYPTOLOGIE ..................................................................................21 B - LE MAGHREB, CHAMP PRINCIPAL DE LA PRÉSENCE FRANÇAISE ......................................................................................221. Une conjonction de facteurs favorables au développement de la présence française ..........................................................................222. La mise en valeur du Maghreb........................................................232.1. LAGRICULTURE ..................................................................................232.2. LINDUSTRIE ..........................................................................................232.3. LE DOMAINE SOCIAL ET ÉDUCATIF ..............................................243. Limportance des intérêts financiers ...............................................244. Lessor des échanges ......................................................................26729,1 26
III - LÉMERGENCE DUNE POLITIQUE RÉGIONALE ET MÉDITERRANÉENNE...................................................................27
A - DU DIALOGUE EURO-ARABE À LA POLITIQUE MÉDITERRANÉENNE .....................................................................28
B - LE RÔLE DE LA FRANCE DANS LAVÈNEMENT DUNE POLITIQUE MÉDITERRANÉENNE AMBITIEUSE ......................291. Le Forum méditerranéen (1988-1989) : un dialogue global ...........29
1.1. LES ORIGINES : LE RÔLE DU CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL............................................................................................................29
1.2. LES LIMITES DU FORUM....................................................................302. Linstitutionnalisation dun espace méditerranéen : les « 4+5 » et les « 5+5 » ......................................................................................313. Le Forum méditerranéen pour le dialogue et la coopération en Méditerranée ou « Forum méditerranéen ».....................................324. Bilan et perspectives .......................................................................33
CHAPITRE II LA POLITIQUE MÉDITERRANÉENNE DE LEUROPE 35
I - UNE POLITIQUE : UNE INTÉGRATION ÉCONOMIQUE PROGRESSIVE................................................................................35
A - DES LIENS ÉCONOMIQUES PARTICULIERS .............................35
B - LA POLITIQUE GLOBALE MÉDITERRANÉENNE (1972-1992)...................................................................................................36
C - LA POLITIQUE MÉDITERRANÉENNE RÉNOVÉE (1992-1995)...................................................................................................38
D - LA CONFÉRENCE DE BARCELONE (NOVEMBRE 1995) .........411. Les origines : un nouveau contexte géopolitique et économique ....412. La déclaration de Barcelone ...........................................................42
2.1. UN PARTENARIAT AMBITIEUX........................................................42
VI
2.2. LE VOLET ÉCONOMIQUE : UN EXERCICE SOUFFRANT DE CERTAINES INSUFFISANCES ...................................................................44
2.3. LES OBJECTIFS ÉCONOMIQUES......................................................453. Le contenu ......................................................................................46
3.1. LES COOPÉRATIONS SECTORIELLES............................................46
3.2. LES ACCORDS DASSOCIATION DE LA NOUVELLE GÉNÉRATION................................................................................................47
3.3. LE FINANCEMENT DE LA POLITIQUE MÉDITERRANÉENNE : UN EFFORT NON NÉGLIGEABLE DE LUNION EUROPÉENNE .......48
II - UN CONSTAT :DESÉCONOMIESFORTEMENTINTÉGRÉESÀLEUROPE,MAISDESRELATIONSDÉSÉQUILIBRÉES .........................................................................52
A - LES RELATIONS ÉCONOMIQUES ENTRE LUNION EUROPÉENNE ET LES PAYS TIERS MÉDITERRANÉENS ........52 1. Les échanges commerciaux euro-méditerranéens ...........................52
1.1. LÉVOLUTION DES ÉCHANGES EURO-MÉDITERRANÉENS DEPUIS VINGT ANS : UN RISQUE DÉVICTION ...................................52
1.2. DES ÉCHANGES DÉSÉQUILIBRÉS....................................................54
1.3. UNE SPÉCIALISATION SECTORIELLE ET UNE DIVERSIFICATION CROISSANTES..........................................................56
1.4. DES RELATIONS POLARISÉES ..........................................................582. Les flux financiers ..........................................................................59
2.1. LAIDE AUX PAYS TIERS MÉDITERRANÉENS : UNE RÉPARTITION INÉGALE............................................................................59
2.2. LE POIDS DES INVESTISSEMENTS EUROPÉENS DANS LES INVESTISSEMENTS REÇUS PAR LES PTM EST NON SEULEMENT DOMINANT MAIS IL TEND À CROÎTRE.................................................622.3. LESTRANSFERTS FINANCIERS DES ÉMIGRÉSVERS LES PTM REPRÉSENTENT DES FLUX SUBSTANTIELS........................................64B - LES RELATIONS ÉCONOMIQUES ENTRE LES PAYS TIERS ET LES PAYS MÉDITERRANÉENS : LA PLACE PRIVILÉGIÉE DES ÉTATS-UNIS ...................................................661. Les Etats-Unis.................................................................................661.1. LES ÉCHANGES .....................................................................................661.2. LES FLUX FINANCIERS .......................................................................692. Les autres pays tiers........................................................................70
CHAPITRE III LA MISE EN OEUVRE DU PROCESSUS DE BARCELONE.........................................................................73
VII
I - LES FREINS AU DÉVELOPPEMENT DE RELATIONS ÉQUILIBRÉES.................................................................................77
A - LES FREINS DU CÔTÉ DES PAYS TIERS MÉDITERRANÉENS ........................................................................771. Labsence dintégration régionale...................................................77
1.1. UN MODÈLE DE CROISSANCE AUTOCENTRÉE...........................77
1.2. DES INTÉRÊTS ÉCONOMIQUES NATIONAUX DIVERGENTS ...78
1.3. DE NOUVELLES PERSPECTIVES ......................................................792. La diversité et le manque dhomogénéité de la zone ......................80
2.1. SUR LE PLAN INSTITUTIONNEL ET JURIDIQUE .........................802.2. SUR LE PLAN ÉCONOMIQUE ............................................................80
2.3. DES RELATIONS DIFFÉRENCIÉES AVEC LUNION EUROPÉENNE ...............................................................................................85
2.4. UNE TRANSITION DÉMOGRAPHIQUE INÉGALEMENT AVANCÉE .......................................................................................................86
2.5. UNE INÉGALITÉ EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DÉDUCATION..883. Une accentuation de la concurrence pour les PTM.........................89
3.1. LES CONSÉQUENCES DE LA LIBÉRALISATION DES ÉCHANGES ...........................................................................................................................89
3.2. LÉMERGENCE DES PAYS DEUROPE CENTRALE ET ORIENTALE ...................................................................................................90
3.3. LABSENCE DE COMPLÉMENTARITÉS..........................................914. Linsuffisante attractivité de la zone malgré latout de la proximité géographique et culturelle..............................................92
4.1. LA FAIBLESSE DES INVESTISSEMENTS PRODUCTIFS ..............924.2. UNE PLACE MARGINALE DANS LE COMMERCE MONDIAL...94
4.3. LATOUT DE LA PROXIMITÉ GÉOGRAPHIQUE ET CULTURELLE : LEXEMPLE DU TEXTILE-HABILLEMENT ............94
B - DU CÔTÉ DE LUNION EUROPÉENNE........................................971. Un intérêt inégal des Etats-membres...............................................972. Les limites dun partenariat ambitieux............................................99
2.1. UN PARTENARIAT À PLUSIEURS VITESSES .................................99
2.2. UN DISPOSITIF LOURD ET COMPLEXE .......................................1003. Lenjeu agricole ............................................................................102
3.1. LAGRICULTURE DANS LES PAYS TIERS MÉDITERRANÉENS .........................................................................................................................103
3.2. LES ÉCHANGES AGRO-ALIMENTAIRES DES PTM....................104
VIII
3.3. LAGRO-ALIMENTAIRE, ENJEU DU PARTENARIAT EURO-MÉDITERRANÉEN .....................................................................................105II - LE PARI DE LA CRÉATION DUNE ZONE DE LIBRE-ÉCHANGE ......................................................................................109
A - DES EFFETS POSITIFS .................................................................1101. Une meilleure compétitivité du fait de la baisse des prix des intrants .........................................................................................1102. Des réformes structurelles ............................................................110
B - MAIS UNE TRANSITION PROBLÉMATIQUE ...........................1121. Limpact sur des secteurs jusqualors protégés.............................1132. Laccroissement du déficit commercial ........................................1133. Les conséquences budgétaires ......................................................1144. Les conséquences sociales ............................................................114
CHAPITRE IV QUELLE PLACE ET QUEL RÔLE POUR LA FRANCE DANS LE PARTENARIAT EURO-MÉDITERRANÉEN ?117
I - DES ATOUTS A LA MESURE DE LINTENSITÉ DES RELATIONS ÉCONOMIQUES ...................................................117
A UNE FORTE PRÉSENCE NOTAMMENT AU MAGHREB.........118-1. En termes déchanges ...................................................................118
1.1. DES PARTENAIRES ÉCONOMIQUES MAJEURS .........................118
1.2. NOTRE PREMIER EXCÉDENT HORS OCDE ................................119
1.3. LE DÉVELOPPEMENT DES ÉCHANGES........................................1192. En termes dinvestissements : des secteurs clés, la prédominance des grands groupes .......................................................................120
B - UNE ACCENTUATION DE LA CONCURRENCE.......................125
C - LA FRANCE A UN RÔLE DÉTERMINANT À JOUER DANS LA MISE À NIVEAU ET LADAPTATION DES ÉCONOMIES..126
II UN FACTEUR PARTICULIER DINFLUENCE : LE -DOMAINE CULTUREL ...............................................................127
A - LES POINTS FORTS DE LA POLITIQUE CULTURELLE DE LA FRANCE DANS LES PTM .......................................................1281. Le premier budget de la Direction générale des relations culturelles, scientifiques et techniques (DGRCST) du ministère des affaires étrangères ..................................................................1282. Limportance des zones francophones ..........................................1293. Un excellent réseau détablissements denseignement français, de prestigieuses classes et filières universitaires francophones ....130
3.1. LE RÉSEAU DES ÉTABLISSEMENTS F
RANÇAIS
........................130
IX
3.2. LA PLACE DU FRANÇAIS DANS LES ÉTABLISSEMENTS LOCAUX........................................................................................................130
3.3. LA SITUATION DANS LENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ............1314. Une coopération scientifique et technique créatrice de valeurs communes ....................................................................................1345. Laction audiovisuelle...................................................................1376. Les manifestations culturelles .......................................................138
B - LES INSUFFISANCES ET LES MENACES QUI PÈSENT SUR LINFLUENCE FRANÇAISE .........................................................1401. Des moyens insuffisants................................................................140
1.1. LA DIMINUTION DES CRÉDITS DE LA DGRCST DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ................................................................140
1.2. LA NÉCESSAIRE IMPLICATION FINANCIÈRE DU MINISTÈRE DE LÉDUCATION NATIONALE .............................................................142
1.3. LE PROBLÈME DES COOPÉRANTS DU SERVICE NATIONAL EN ADMINISTRATION.....................................................................................1432. La concurrence des autres pays occidentaux ................................1443. Une préparation incertaine aux nouveaux modes de financement bilatéraux des projets prévus dans le cadre du Partenariat ...........1454. Linsuffisance des résultats du troisième volet de Barcelone .......147
III - LES INITIATIVES ET LE RÔLE DE LA SOCIÉTÉ CIVILE .....1481. La coopération décentralisée ........................................................150
1.1. LE RÔLE DES VILLES ........................................................................150
1.2. LES ACTIONS DE COOPÉRATION ENTRE LES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES FRANÇAISES ET LE SUD ET LEST MÉDITERRANÉENS ...................................................................................151
1.3. LES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES ................1542. Les ONG françaises ......................................................................1553. Comparaison avec dautres pays...................................................1574. Les acteurs économiques et sociaux .............................................158
4.1. LES ORGANISATIONS DE SALARIÉS.............................................158
4.2. LES ENTREPRISES ..............................................................................1595. La place des immigrés ..................................................................163
5.1. LE POIDS DÉMOGRAPHIQUE DES PTM .......................................163
5.2. LES MIGRATIONS DE POPULATIONS DES PTM VERS LUE ..165
5.3. LA CRÉATION DUNE ZONE DE LIBRE-ÉCHANGE ET LES FLUX MIGRATOIRES............................................................................................167
5.4. VERS UNE POLITIQUE DE CO-DÉVELOPPEMENT LIÉE AUX FLUX MIGRATOIRES ................................................................................1686. Les Conseils économiques et sociaux ...........................................169
X
6.1. LES CONSEILS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX, LIEU DE RÉFLEXION ET DE DIALOGUE ..............................................................169
6.2. LASSOCIATION DES CONSEILS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX À LA MISE EN OEUVRE DU PARTENARIAT ...........................................170
6.3. LINTÉRÊT DES SOMMETS EURO-MÉDITERRANÉENS DES CONSEILS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX ET INSTITUTIONS SIMILAIRES .................................................................................................171CONCLUSION ...............................................................................................173BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES GÉNÉRAUX .............................................175REVUES 183LISTE DES PERSONNALITÉS RENCONTRÉES .......................................185LISTE DES ILLUSTRATIONS......................................................................190ANNEXES 193Annexe 1 : Déclaration de Barcelone adoptée lors de la conférence euro-méditerranéenne (27-28 novembre 1995)...........................194Annexe 2 : Placements étrangers en emprunts dEtat ......................................215Annexe 3 : Aide de la CEE aux pays arabes méditerranéens sous les protocoles financiers (1978-1996) ...............................................................216Annexe 4 : Part des pays méditerranéens dans le commerce extérieur de lUE 12 (extra-UE)...................................................................................217Annexe 5 : Aide au développement au Sud de la Méditerranée : apports totaux nets..............................................................................................218Annexe 6 : Les financements multilatéraux .....................................................219Annexe 7 : Les investissements directs étrangers dans les pays du processusde Barcelone ....................................................................................221Annexe 8 :Répartition régionale de lAPD des donneurs du CAD1................222Annexe 9 : Partenariat Euro-Méditerranéen ....................................................224Annexe 10 : Evolution et perspectives de populations autour de la Méditerranée, 1965-2025...................................................................................249Annexe 11 : Un développement humain inégal ...............................................250Annexe 12 : Ressortissants des PTM dans les pays méditerranéens de la CEE vers 1990 ....................................................................................251Annexe 13 : Les régimes commerciaux des Pays Tiers Méditerranéens .........252Annexe 14 : Le textile-habillement dans les Pays Tiers Méditerranéens.........253Annexe 15 : Evolution des importations de céréales de 1961 à 1992 en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.......................................................255Annexe 16 : Importations européennes dagrumes en provenance des PTM ..256Annexe 17 : Ratification par les PTM des principales conventions de lOIT..257Annexe 18 : Principaux thèmes traités par le rapport dinformation du comité économique et social des communautés européennes « le rôle des milieux économiques et sociaux dans lapplication des mesures daccompagnement social au développement et à la mise à niveau des économies »..........................................................................258Annexe 19 : Les échanges commerciaux entre lUE et les PTM (1996) .........261Annexe 20 : Les échanges commerciaux entre la France et Pays Tiers Méditerranéens de 1988 à 1996..................................................262
XI
Annexe 21 : Conclusions de la conférence de Thessalonique sur la coopération en matière audiovisuelle et sur la télévision................................268Annexe 22 : Les opérations de coopération décentralisée dans les PTM ........272Annexe 23 : Les Pays Tiers Méditerranéens, en tant que marchés prioritaires des chambres de commerces et dindustries françaises .....................279Annexe 24 : Projections de la population des pays méditerranéens par tranche dâge-variante moyenne ..............................................................282
XII
I - 1
AVIS adopté par le Conseil économique et social au cours de sa séance du 15 avril 1998
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin