Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Leviers à l'innovation dans le secteur du bâtiment. Rapport final - septembre 2011. : Rapport_intermediaire

De
34 pages
Réalisé par le groupe de travail "Innovation et Recherche", ce rapport formule un ensemble de propositions pour favoriser l'innovation dans le secteur du bâtiment. Ces propositions s'articulent autour de trois objectifs :
- innovation partout : du niveau local à l'international, de la technique au commercial et à l'organisation ;
- innover pour les utilisateurs : le bâtiment assure un service et répond aux besoins de ses utilisateurs ;
- innover dans le processus : gagner sur les coûts, la qualité, la performance et donc la compétitivité.
Farge (Y), Reinmann (I), Rollin (F). Paris. http://temis.documentation.developpement-durable.gouv.fr/document.xsp?id=Temis-0068636
Voir plus Voir moins
PL A NBA TI M E NTGR E NEL L EG R A V A I L E TR O U P E D« IN N O V A T I O N&RE C H E R C H E »
LEVI ER S A L DUI NNOVATI ON DANS L E S ECT EUR BATI MENT
Rapport intermédiairejanvier 2011
P R A V A I L T R O U P E G E DI L O T E S U DInès ReinmannAcxior Corporate Finance Yves FargeAcadémie des Technologies
Leviers à l’innovation dans le secteur du bâtiment
Page 1
SO M M A I R E
Sommaire.........................................................................................................................................................2Synthèse........................................................................................................................................................... 3
Introduction.....................................................................................................................................................41.encemergE...............................................................................6.................................................................A...................................6............................ctruniocdeston................................IoitavonnprtensssuesocB.roemsef-lPta..7..........................................................................................s............................................C.Lieux de l’ innovation........................................................................................................................... 10D.Zones franches d’ exprimentation....................................................................................................... 112.........................................................rcma.héauccsèA............21................................................................A.Financement de l’ innovation............................................................................................................... 12B................................................................................................31....................itrectenoitacifssAsceanurC.....41.........uresMeervétfiri.er................................................................................................................3.riopioatprAp.........n..............................................................................................15...................................A..................................................................51irutaMamudét................................................rché...........B.Groupements d’ entreprises.................................................................................................................71C..................................euqitégrenéec................................81........ateursdeserviceàalpreofmrnanIrgétD.nedsifnnvotaoits.....nancemenI................................02..........................................................................E.................................................................................s..............................................elatafseigrenE....21.Résumédespropositions................................................................................................................................22
Annexes..........................................................................................................................................................24Annexe1:Listedesmembresdugroupedetravail.....................................................................................24Annexe 2 de l’ innovation applique au cas des maisons individuelles: Matrice............................................ 25Annexe 3: Cartographie de l’ innovation.62.....................................................................................................Annexe 4: Le Crdit d’ Impt Recherche....................................................................92..................................
Annexe5:LesInstitutsFraunhofer.............................................................................................................31
Leviers à l’innovation dans le secteur du bâtiment
Page 2
SY N T H E S E
Deux grands messages mergent de la rflexion d’ ensemble qu’ a men ce groupe de travail sur l’ innovation dans le secteur du btiment.
1. Moderniser la vision française de l’ innovation:
Le secteur français de la construction a une conception très restrictive de l’ innovation, de ses champs et de ses lieux d’ application.
Lesprofessionnels confronts  un besoin d’ innovation n’ en voient que la dimension technologique. Or possibles innovations des champs d’l’ ensembleest vaste et surtout leurs combinaisons ouvrentun potentiel encore peu exploit d’ innovation par l’ ensemble des acteurs de la filire. Il convient donc de faire voluer la dfinition « populaire l’ innovation vers celle de l’ OCDE incluant les deactivités scientifiques, technologiques, organisationnelles, financières et commerciales(cf. Introduction).
Par ailleurs, les différentes échelles géographiques offrent chacune des opportunités d’ innovation. Au niveau local, la fdration d’ initiatives et par l mme d’ acteurs permet de faire émerger des innovations en se concentrant sur la demande et le dialogue entre acteurs de terrain. Au niveau national, c’ est la puissance de recherche, de créativité et de mise sur le marché de grands groupes ou organismes publics qui permet  des innovations d’ merger. Au niveau europen et international, l’ laboration de programmes communs et l’ importation d’ innovation trangres reprsente un potentiel d’ volution importantpour le secteur.
2. Passer de l’ obligation de moyens  l’ obligation de rsultats et  l’ exigence de performance globale :
Il s’ agit d’ largir le primtre de la performance en termes d’ acteurs et de préoccupations.
Concernant les acteurs, l’ innovation rpond trop rarement à un besoin exprimé par les usagers du bâtiment et émane plutôt des fournisseurs de composants ou de systmes. Contrairement  d’ autres secteurs, l’ innovation n’ est pas systématiquement une réponse au marché. Une vision partielle du bâtime nt favorise ce comportement : le bâtiment est vu comme un ouvrage technique et non comme un service rendu  un usager. Ds lors l’ innovation est frquemment une rponse technique  un problme technique. Les technologies sont au service de l’ usager. Il s’ agit en fait d’ apporter des rponses globales  des besoins d’ amlioration d’ un servicede passer ainsi  la performance d’ usage.et
S’ agissant des proccupations, il faut ds  prsent largir la notion de performance  l’ ensemble des aspects qui reprsentent aujourd’ hui un enjeu majeur: énergie mais aussi environnement et santé. Le confort se retrouve dans la performance d’ usage.
La mutation du secteur du bâtiment nécessite ces deux changements de paradigme dans l’ approche de l’ innovation. Le challenge qdoit relever le secteur du bâtimentue dans les annes  venir ne pourra tre remport qu’ en innovant mieux et davantage.
Leviers à l’innovation dans le secteur du bâtiment
Page 3
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin