Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Rapport au Premier ministre sur la médecine légale

De
30 pages
Le rapport d'Olivier Jardé fait référence aux aspects techniques et scientifiques de la médecine légale ainsi qu'aux règles procédurales applicables, en la matière, aux auteurs présumés d'infractions pénales et aux victimes. Malgré l'augmentation des effectifs hospitalo-universitaires de la discipline, des dysfonctionnements persistent : l'hétérogéneité des situations et l'absence de coordination de l'activité pèsent sur la disponibilité des compétences médico-légales, le traitement des victimes d'agressions et de sévices ou encore la qualité des autopsies. Sur la base de ce constat, la mission émet des recommandations parmi lesquelles la reconnaissance d'un service public de la médecine légale, la coordination d'une organisation régionale et la création de conventions types conclues entre les autorités judiciaires et sanitaires.
Voir plus Voir moins
 
RAPPORT AU PREMIER MINISTRE  SUR LA MÉDECINE LÉGALE
Olivier JARDÉ Député de la Somme
1
N° de pages
SOMMAIRE
Objet de la mission… …………………………………… ……………………………………..6 Le contexte européen…………………………………………… ……………………………...7 Champ concerné par le rapport Le champ disciplinaire…………………………………………………………………7 Le champ géographique………………………………………………………………..8
INTRODUCTION
LISTE DES MEMBRES DU GROUPE DE TRAVAIL……………… ……………………………….3 LISTE DES AUDITIONS……………………………………………………………………………..4
2
ETAT DES LIEUX
Introduction – Méthodologie………………………………………………………………….11 Résultats……………………………………………………………………………………….11 Les structures hospitalières………………………………………………………..….12 L’activité thanatologique Les autopsies…………………………………………………………………13 Les levées de corps……………………………………………………….…..13 La médecine légale clinique…………………………………………………………..14 Les consultations…………… ……………………...…..…………………….14 La prise en charge des victimes d’agressions sexuelles et des enfants victimes de violences……………………………………….…14 Les examens psychiatriques………………………………………………….15 L’enseignement et la recherche……………………………………………………….15 Conclusions……………………………………… ………………………………………...….16
HISTORIQUE
Le groupe interministériel de médecine légale…………………………… ……………………9 Le conseil supérieur de médecine légale………… ………………………………………...…..9 Les circulaires des 27 mai 1997, 27 février 1998 et 16 novembre 2001………………..….…10
Des progrès indéniables……………………………………………………………………….17 Des dysfonctionnements persistants……………………………..……………………………17 La convergence des solutions proposées……………………… …………………………...…18 Les raisons de l’échec relatif des précédents projets………………………………………….18
PROPOSITIONS
REMERCIEMENTS
UN BILAN CONTRASTE
Principes………………………………………………………………………………………20 La reconnaissance d’un service public…………… ………………………………….20 Une organisation à deux niveaux………………………………………………….….21 Une organisation régionale coordonnée………………………………………………22 Des réseaux de recherche interrégionaux……………………………………………..22 Des conventions types…………………………………………… ………...…………22 Une contrepartie judiciaire………………………………………………………...….23 Le financement………………………………………………………………………..23 Une mise en place progressive…………………………………………………...…...23 Des mesures d’adaptation pour l’Ile de France et les DOM-TOM……………...……24 Proposition de textes…………… ……………………………………… ………………….….24
LISTE DES MEMBRES DU GROUPE DE TRAVAIL
Monsieur Jean-Marie DARDE, procureur général près la cour d’appel d’Amiens
Monsieur Marc DESERT, procureur de la République près le tribunal de grande instance d’Angers
Professeur Bertrand LUDES, professeur de médecine légale, doyen de la faculté de médecine de Strasbourg
Monsieur François MOLINS, adjoint au directeur des affaires criminelles et des grâces
Professeur Michel PENNEAU, président de la sous-section médecine légale et droit de la santé du C.N.U., président de la société de médecine légale et de criminologie de France
3
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin