La lecture en ligne est gratuite
Télécharger
N° 213 
S É N A T
SESSION ORDINAIRE DE 2002 -2003  
Annexe au procès -verbal de la séance du 18 mars 2003
    R A P P O R T D ' I N F O R M A T I O N    FAIT     au nom de la commission des Affaires culturelles (1) par la mission d’information (2) chargée d’étudier lepatrimoine immobilier universitaire,   Par M Je a n- Léonce DUPONT,
 
Sénateur  
(1) Cette commission est composée de :M. Jacques Valade,président Dupont, Pierre Ambroise MM. ; Laffitte, Jacques Legendre, Mme Danièle Pourtaud, MM. Ivan Renar, Philippe Richert,vice-présidents ; MM. Alain Dufaut, Philippe Nachbar, Philippe Nogrix, Jean -François Picheral,secrétaires Autain,; M . Fran çois Mme Marie -Christine Blandin, MM. Louis de Broissia, Jean-Claude Carle, Jean -Louis Carrère, Gérard Collomb, Yves Dauge, Mme Annie David, MM. Fernand Demilly, Christian Demuynck, Jacques Dominati, Jean -Léonce Dupont, Louis Duvernois, Daniel Ecke nspieller, Mme Françoise Férat, MM. Bernard Fournier, Jean -Noël Guérini, Michel Guerry, Marcel Henry, Jean -François Humbert, André Labarrère, Serge Lagauche, Robert Laufoaulu, Serge Lepeltier, Mme Brigitte Luypaert, MM. Pierre Martin, Jean -Luc Miraux, Dominique Mortemousque, Bernard Murat, Mme Monique Papon, MM. Jacques Pelletier, Jack Ralite, Victor Reux, René-Pierre Signé, Michel Thiollière, Jean -Marc Todeschini, André Vallet, Jean -Marie Vanlerenberghe, Marcel Vidal, Henri Weber.  (2) Cette mission d’information est composée de :M. Jacque Valade,président; M. Jean -Léonce Dupont, rapporteur; Mme Annie David, MM. Alain Dufaut, Serge Lagauche, Mme Monique Papon,membres titulaires; Mme Danièle Pourtaud, M. Bernard Murat,membres suppléants.    Education nationale.   
 
- 3 -  
S O M M A I R E   
 
Pages
SIGLES UTILISÉS...................................................................................................................................... 8 
AVANT-PROPOS................................................................ 10......................................................................... 
INTRODUCTION........................................................................................................................................ .21 
LISTE DES PERSONNALITÉS AUDITIONNÉES PAR LA M ISSION DINFORMATION..................................................................................51 .................................................... 
I. LE PATRIMOINE IMMOBILIER UNIVERSITAIRE : UN ÉTAT DES LIEUX INQUIÉTANT........................................................................................................................................61 . 
A. UN PATRIMOINE CONSIDÉRABLE, DIVERSIFIÉ ET EN CONSTANTE ÉVOLUTION............................................................................................................................................ 16 1. Un doublement des superficies en quinze ans................................16. .................................................. 2. Une absence d’inventaire exhaustif du patrimoine immobilier universitaire............................... 17 3. Un patrimoine très diversifié et éparpillé................................18... ....................................................... 4. Un mouvement de retour vers les centres villes........................................1 9........................................ 
B. UN PATRIMOINE UNIVERSITAIRE PLUTÔT MAL UTILISÉ .................................................... 20 1. Un patrimoine utilisé en deçà de ses possibilités...... 20....................................................................... 2. Une situation diversement appréciée sur le terrain......................................................................... 21 3. Vers une meilleure utilisation des locaux universitaires................................................................. 24 4. Les perspectives d’évolution de la démographie étudiante : une stabilisation à la baisse, des effectifs étudiants....................................................................2 ..........................................6 a) La poursuite de la baisse des effectifs étudiants en 2002 et en 2003 ........................................ 27 b) Les projections à long terme des effectifs d'étudiants dans les principales filières................ 29 (1) Les bacheliers généraux et technologiques, moins nombreux dans dix ans, poursuivraient plus souvent leurs études en IUT............................................................................ 30 (2) Le maintien des effectifs en IUT et en CPGE....................................................................... ..31........ (3) Des étudiants moins nombreux en début de parcours universitaire................................................ 31 (4) Le maintien des effectifs en troisième cycle........................................................................... 32........ c) Prévisions d’effectifs et gestion immobilière : la « navigation à l’estime » des académies........................................................................................................................................... 33 
C. UN PATRIMOINE IMMOBILIER FORTEMENT DÉGRADÉ ........................................................ 36 1. Une sécurité aléatoire pour le tiers des bâtiments universitaires ?............................................... 37 a) Le constat inquiétant de l’Observatoire de la sécurité ................................................................ 37 b) Les indications plus rassurantes fournies par les académies ...................................................... 40 c) Les réponses budgétaires de l’État : le plan de mise en sécurité et la prise en compte de la sécurité dans le plan U3M ....................................................................................... 41 (1) Le plan de mise en sécurité 1996–1999 : près de 6 milliards de francs.......................................... 41 (2) Le volet sécurité du plan U3M (2000-2006)................................42. .................................................. 2. Des crédits de maintenance encore insuffisants................44 ............................................................... a) Des efforts à poursuivre................................................................................................................... 44 b) L’insuffisance des crédits de maintenance généralement confirmée par les réponses des académies et des universités.................................................................................... 46 3. Le parc immobilier des résidences et restaurants universitaires : des situations très contrastées........................................................................................................................................... ..49 a) Le patrimoine immobilier des CROUS : les deux vagues de construction .............................. 49 b) Une rénovation en cours.................................................................................................................. 49 c) Les nouvelles constructions............................................................................................................ 51 
 
- 4 -   
d) Les observations de la mission : des problèmes de sécurité s’accompagnant d’une inadaptation du parc des résidences et des restaurants universitaires ....................................... 51 (1) La restauration universitaire : un secteur en mutation et des capacité sous -utilisées...................... 52 (2) Les cités universitaires : une situation préoccupante au regard des besoins et de la sécurité...................................................................................................................................35 ........ e) Des situations variables selon les académies................................................................................ 56 f) Les propositions de la mission........................................................................................................ 62 
II. LA POLITIQUE IMMOBILIÈRE UNIVERSITAI RE : LE RECUL DE L’ÉTAT................ 63 
A. LA PROBLÉMATIQUE DE LA PROPRIÉTÉ DES BÂTIMENTS UNIVERSITAIRES ............. 63 1. Le statut actuel des bâtiments universitaires : la propriété de l’État............................................ 63 2. Une dévolution logique des biens immobiliers aux établissements ?............................................ 65 a) Un transfert de propriété aux universités : le choix de l’ancien gouvernement ? ................... 65 b) Les incidences comptables et financières d’un tel transfert dans le budget des universités : le problème de l’amortissement ............................................................................... 66 c) Un transfert de propriété susceptible d’intéresser une vingtaine d’universités ? .................... 67 d) L’expérimentation engagée à l’Université Strasbourg I –Louis Pasteur : la nécessité de disposer de services compétents............................................................................... 69 e) Un transfert de propriété aux établissements : des responsables universitaires partagés et réservés.......................................................................................................................... 71 3. Un transfert du patrimoine immobilier universitaire aux régions ?.............................................. 77 a) Le rapport Mauroy............................................................................................................................ 77 b) Les interrogations de la mission d’information ........................................................................... 79 c) Les fortes réserves exprimées par les académies ......................................................................... 79 d) Les perspectives d’une nouvelle vague de décentralisation pour l’enseignement supérieur ............................................................................................................................................ 81 (1) Le projet décentralisateur du gouvernement................................................81. .................................. (2) Des régions partagées sur l’expérimentation de nouvelles compétences, notamment en matière de constructions universitaires...1 8........................................................................................ 4. Une gestion mutualisée du patrimoine immobilier universitaire ?................................................ 84 a) Un dispositif susceptible de s’appliquer à quelques sites universitaires importants .............. 84 b) Les réactions des académies........................................................................................................... 85 5. Les propositions de la mission................................................................86. ............................................ 
B. UNE POLITIQUE IMMOBILIÈRE DÉSORMAIS CONTRACTUALISÉE : L’ÉMERGENCE DES COLL ECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES ÉTABLISSEMENTS................................................................................................................................ 88 1. Un changement de cadre : les contrats de plan État-régions......................................................... 88 2. L’irruption d’un nouvel acteur partenaire de l’État : l’établissement d’enseignement supérieur................................................................................................................................................. 89 3. Les conséquences de la contractualisation : un bilan globalement positif................................... 90 a) Un interventionnisme croissant des collectivités territoriales.................................................... 90 (1) Une contribution multipliée par quatre en vingt ans....................................................................... 90 (2) La mobilisation de l’ensemble des collectivités : régions, départements, communes..................... 90 (3) Des actions ciblées dans chaque contrat de plan........................................... 9..1................................ b) Un engagement régional et local légitime .................................................................................... 91 4. Les aspects négatifs de la contractualisation........................................................................ 93............ a) Une dilution de la carte universitaire............................................................................................. 93 b) L’implantation anarchique des formations courtes professionnalisées .................................... 95 (1) L’implantation des départements d’IUT : une création relativement régulée................................. 95 (2) La création des STS : le fait du prince rectoral6............................9 ................................................... (3) Une absence de coordination nationale et locale............................................................................ 97 c) Une surenchère entre les collectivités territoriales ...................................................................... 97 5. L’articulation des plans U2000 et U3M avec les contrats de plan : la répartition des financements entre l’État et les régions98. ............................................................................................ a) Le bilan quantitatif du schéma Université 2000........................................................................... 98 (1) Le rappel des objectifs du schéma....................................................................................8.......... 9.... (2) Les réalisations.................................................. ...9.9......................................................................... (3) Les aspects financiers9 9..................................................................................................................... (4) Les enseignements tirés.................................................1.00................................................................